Actif Patrimoine Immobilier
49 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Christophe Chevrier
Scoop.it!

Immobilier: Combien de mètres carrés pouvez-vous acheter ?

Immobilier: Combien de mètres carrés pouvez-vous acheter ? | Actif Patrimoine Immobilier | Scoop.it

Pour le mois de mars, selon les calculs du courtierMeilleurtaux.com, le pouvoir d’achat immobilier des ménages est en hausse à Lille, Bordeaux et Nice, grâce au double effet de la baisse des taux d’intérêt et des prix, et est resté stable à Montpellier et à Paris. En revanche, il s’est légèrement dégradé à Marseille, Strasbourg, Nantes, Lyon et Toulouse.

Nantes subit à la fois une légère remontée des taux d’intérêt et des prix, tandis que Marseille n’est pénalisée que par une légère hausse des prix. Avec des taux de crédit toujours en baisse, la cité phocéenne décroche la première place du classement des 10 plus grandes villes avec les taux fixes hors assurance les plus attractifs, à 2,68 % sur 15 ans, 2,76 % sur 20 ans et 2,93 % sur 25 ans.

 

Après une année 2012 en repli, le marché immobilier semble aujourd'hui au milieu du gué. Les taux de crédit immobilier ont atteint leur plus bas niveau historique, faisant revenir en ce début d'année une partie des emprunteurs... "Si quelques banques affichent des hausses de taux, les possibilités de décotes sont encore très importantes et dans les faits, les taux restent très avantageux. L'OAT 10 ans - obligation d'Etat qui sert de référence pour déterminer les taux fixes - a de nouveau baissé en mars et rien ne permet de dire que les taux vont remonter massivement pour l'instant", analyse Hervé Hatt, directeur général de meilleurtaux.com.

 

Mais cela ne suffit pas à relancer massivement les transactions. Seule la poursuite de la baisse des prix pourrait permettre de fluidifier le marché en 2013, comme le constate Christophe du Pontavice, président d'Efficity, agence immobilière à commission réduite : "La baisse du nombre de transactions en 2012 a entrainé une hausse du stock de biens à vendre et un rallongement des délais de vente, en premier lieu sur les biens de moindre qualité. Les acheteurs ont ainsi un choix plus important et une capacité accrue de négociation. Encore faut-il que les acheteurs acceptent de baisser leur prix, ce qui n'est pas toujours évident...".

Selon lui, en 2013, la baisse des prix pourrait notamment atteindre 5% à Paris, 7% en petite couronne et 12% en grande couronne, ce qui conforterait la remontée du pouvoir d'achat immobilier.

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe Chevrier
Scoop.it!

Réglementation thermique : quelle différence entre BBC et RT 2012 ?

Réglementation thermique : quelle différence entre BBC et RT 2012 ? | Actif Patrimoine Immobilier | Scoop.it

Entrée en vigueur le 1er janvier 2013 pour les logements individuels et collectifs, la nouvelle réglementation thermique (RT 2012) qui émane du Grenelle de l’Environnement rend obligatoire un certain niveau de performance énergétique dans les logements. Le label BBC offrait déjà ce type de performance. Alors qu’est-ce qui change ?

La RT 2012 s’impose désormais à toute construction nouvelle. Née du Grenelle de l’Environnement, elle a pour objectif de faire diminuer les consommations d’énergie des logements et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Tout le monde est gagnant : les propriétaires et les locataires qui vont ainsi voir leurs factures d’énergie baisser, mais aussi la planète !

50 kWh/ep/m2/an pour toute construction nouvelle

La RT 2012 prévoit que tout logement dont le permis de construire a été déposé à compter du 1er janvier 2013 devra limiter sa consommation énergétique à 50 kWh/ep/m2/an* maximum. Cette limite est toutefois modulée en fonction d’un certain nombre de critères (région, climat, altitude, type de construction...) et peut atteindre 65 kWh/ep/m2/an dans les régions froides (Est de la France) ou être ramenée à 40 dans le pourtour méditerranéen. Cette réglementation renforce les exigences de la RT 2005 qui existait auparavant et qui prévoyait une consommation maximale de 150 kWh/ep/m2/an en moyenne. Il faut savoir que les pouvoirs publics imposent une réglementation thermique depuis 1974 pour les logements neufs et depuis 2007 pour les logements anciens soumis à des travaux d’amélioration ayant un impact sur leurs performances énergétiques.

Quelle différence par rapport à un logement BBC ?

Tout d’abord, la RT 2012 s’inscrit dans le prolongement du label BBC Effinergie qui n’était obtenu qu’à la condition que le logement ne consomme pas plus de 50 kWh/ep/m2/an, tant en matière de chauffage, d’eau chaude, de climatisation, d’éclairage et d’auxiliaires (pompes à chaleur et ventilateurs). Mais, le label BBC n’avait rien d’obligatoire. Aujourd’hui, grâce à la RT 2012, tout nouveau logement sera performant énergétiquement . Reste que cette nouvelle réglementation renforce certaines exigences. Ainsi, toute construction nouvelle doit prendre notamment en compte une notion de Bbio (besoin bioclimatique conventionnel). Concrètement, en maison comme en immeuble collectif, il s’agit d’optimiser les apports du soleil et de la lumière naturelle par une orientation de la construction bien pensée. Par exemple, en orientant les pièces de vie au sud, en augmentant la superficie des vitrages (1/6e minimum de la surface habitable). Une notion de Tic (température intérieure conventionnelle) est également introduite qui a pour but d’assurer un bon confort d’été sans avoir besoin de recourir à la climatisation. La RT 2012 faut aussi la chasse aux ponts thermiques et à la perméabilité à l’air.

more...
Immotopic's curator insight, March 27, 2013 3:26 PM

A quand le caisson à oxygène ;-)?

Scooped by Christophe Chevrier
Scoop.it!

Transactions immobilières : obligation de payer le notaire par virement au-delà de 10.000 euros

Transactions immobilières : obligation de payer le notaire par virement au-delà de 10.000 euros | Actif Patrimoine Immobilier | Scoop.it

Un décret du 20 mars 2013, publié au Journal officiel le 22 mars, oblige les particuliers et les notaires à régler les paiements supérieurs à 10.000 euros par virement bancaire. A compter du 1er janvier 2015, ce seuil sera ramené à 3.000 euros.

 

Désormais, dans le cadre d'un achat immobilier ou autre, les paiements au-dessus de 10.000 euros devront être effectués par virement bancaire uniquement. Un décret du ministère de l'Economie et des finances en date du 20 mars 2013, publié au Journal officiel le 22 mars, met en place cette obligation à partir du 1er avril 2013 pour « les paiements effectués ou reçus par un notaire pour le compte des parties à un acte reçu en la forme authentique et donnant lieu à publicité foncière soient assurés uniquement par virement ».

Ainsi, du 1er avril 2013 au 31 décembre 2014, le seuil appliqué à cette obligation de paiement par virement est fixé à 10.000 euros. A partir du 1er janvier 2015, il sera ramené à 3.000 euros seulement. « Cette disposition vise à encourager le recours au virement dans les transactions immobilières en vue de la modernisation des moyens de paiement et de leur traçabilité pour les besoins de la lutte anti-blanchiment », précise le décret.

Ces nouvelles modalités de paiement sont également valables dans les collectivités territoriales du Pacifique à l'exception de la Polynésie française. Pour la Nouvelle-Calédonie et les îles Wallis et Futuna, les seuils applicables sont également précisés : 1.193.317 francs CFP à compter du 1er avril 2013 et 357.995 francs CFP après le 1er janvier 2015.

Ce décret est une nouvelle étape dans la sécurisation des paiements vis-à-vis de la fraude fiscale. Le rapport du comité national de lutte contre la fraude, remis au Premier ministre Jean-Marc Ayrault dans le courant du mois de février 2013, propose ainsi de limiter les paiements en espèces à 1.000 euros, contre 3.000 euros actuellement.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe Chevrier
Scoop.it!

Quiavendu.com le portail immobilier des biens déjà vendus !

Quiavendu.com le portail immobilier des biens déjà vendus ! | Actif Patrimoine Immobilier | Scoop.it

La géolocalisation immobilière est sujet encore sensible aujourd’hui mais c’est une pratique qui se démocratise de plus en plus. Quiavendu.com vous propose d’afficher de façon géolocalisée les biens que vous avez vendus. Permettant aux particuliers d’estimer par eux même leur bien et offrant aux professionnels des possibilités d’accroître leur visibilité Quiavendu séduit par son concept.

Immobilier 2.0 s’est intéressé à ce nouvel outils de géolocalisation de biens vendus et aux possibilités offertes par le site internet.

 

Quiavendu : le concept de géolocalisation immobilière

Quiavendu est un portail qui propose aux agents immobilier de géolocaliser les biens qu’ils ont précédemment vendus. La publication d’annonce de biens vendus est gratuite pour les agents immobilier et il ne faut que quelques secondes avant de voir s’afficher le bien sur la carte.

Les biens vendus apparaissent sous forme d’icones sur la carte de France directement sur le site Qui avendu.com.
Chaque Icône représentant un bien vendu  est cliquable et donne accès aux détails concernant celui-ci : Prix, date de vente, adresse, superficie, prix au m⊃2;, agence ayant réalisé la vente. L’annonce est également accompagnée d’un formulaire de contact permettant à l’internaute de contacter l’agent.

 Quiavendu : plus de visibilité et plus de crédibilité pour les agents

Pour les particuliers la promesse est d’aider ceux-ci à correctement (et gratuitement surtout) évaluer leur bien en se basant sur les ventes passées autour de celui-ci. Il leur est possible de créer un compte et de mémoriser les biens vendus qui les intéressent, le site calculant le prix moyen des biens sélectionnés.

On sent que le site à voulu apporter un aspect ludique à la recherche immobilière et propose aux particuliers d’évaluer eux même leur bien, une pratique qui s’inscrit dans la tendance actuelle du « Do It Yourself ».

 

Pour les professionnels le site vogue sur la vague de la géolocalisation et propose un levier pour augmenter votre visibilité ainsi que votre crédibilité. Une visibilité durable dans le temps, contrairement a celle que vous apporte vos actuels panneaux « vendus ». Car aussitôt le panneau disparu, votre visibilité revient à son point de départ.

Les particuliers vont de plus en plus se renseigner sur internet avant de pousser la porte de votre agence, vous le savez bien. Les prix sont notamment un gros facteur de recherche. Être visible sur ce type de portails vous confèrent un sérieux avantage sur des concurrents qui seraient absents.

Le site propose d’éditer une carte personnalisée avec seulement vos ventes à vous. Carte que vous pouvez présenter à vos clients vendeurs pour décrocher un mandat exclusif en démontrant votre savoir-faire dans le secteur.

Quiavendu : ça coûte combien ?

L’inscription au site Quiavendu.com coûte 99€HT  et ne se paye qu’une fois, par la suite la publication d’annonce est illimité et grauite. Le pack Premium permettant à l’agent immobilier d’afficher son logo, son adresse email ainsi que l’adresse de son site web sont des options payantes, facturées 99 € HT /mois.

 

Offrir a vos clients une montagne d’informations les intéressant pour ensuite les voir pousser la porte de votre agence est-elle une démarche que vous avez déjà mise en place. Ce genre de services de géolocalisation immobilière des référence de vente vous effraient-ils ou au contraire vous séduisent-ils  ?

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe Chevrier
Scoop.it!

Agent immobilier : une profession toujours mal-perçue, Pourquoi ?

Agent immobilier : une profession toujours mal-perçue, Pourquoi ? | Actif Patrimoine Immobilier | Scoop.it

À la veille du Salon National de l'Immobilier, qui se tiendra mi-avril à Paris, Vivastreet, le numéro deux français des petites annonces gratuites, et Immoxia, spécialiste des annonces immobilières professionnelles, dressent le bilan émotionnel des agents immobiliers. Pour la première fois, une étude se place du côté des agents immobiliers pour étudier l'évolution des relations entre les agents et leurs clients. Comment se sentent-ils considérés ? Quel regard portent-ils sur leurs clients et leurs habitudes de recherches de biens immobiliers ? Comment, depuis le début de la crise, les acheteurs leur mènent-ils la vie dure ?

 

Je t'aime, moi non plus


Malgré tous les efforts déployés par la profession pour redorer son image, à grand renfort d'émissions TV à grand succès, les professionnels de l'immobilier estiment que leur métier reste toujours « assez mal » (46,8%), voire « très mal » (4,7%) perçu par leurs clients. Paradoxalement, les agents estiment à 82,8% qu'ils sont écoutés par leurs clients, qui suivent leurs conseils. Dans un même temps, une majorité d'agents (55%) continue de penser que leurs clients n'ont pas confiance en eux.


Mal aimés, ce sont pourtant vers eux que les vendeurs se tournent pour réussir à vendre leur bien quand ils n'ont pas réussi à le faire par eux-mêmes : 26,1% des agents indiquent qu'ils constituent depuis toujours leur fond de commerce et 25,6% estiment même qu'ils sont de plus en plus nombreux.

Le prix : mais pourquoi les Français n'en font qu'à leur tête ? 
7 agents sur 10 ne se sentent pas écoutés par leurs clients concernant la fixation du prix. Pour 58% des agents, les vendeurs surestiment toujours leur bien, entre 10 et 20% du prix réel de vente. 31% constatent même que les vendeurs vont jusqu'à fixer un prix 20 à 30% plus cher que le prix auquel ils vont finalement vendre leur bien. 


Heureusement pour les agents, s'ils ne semblent pas être écoutés quand il s'agit de fixer le prix d'un bien, ils le sont davantage concernant la mise en valeur du bien et la solidité des dossiers d'acquéreur potentiel (respectivement 31,7% et 32,2%). 

 

Avec la crise, les acheteurs sont plus durs en affaire !
Selon l'étude Vivastreet-Immoxia, le climat économique actuel ne fait que renforcer les rapports de forces entre vendeurs et acheteurs. Pour près de 9 agents interrogés sur 10, les acquéreurs sont plus durs en négociation depuis la crise. Ils sont surtout mieux préparés et plus sérieux : selon 63% des agents, les acquéreurs ont consulté leur banque pour valider leur budget avant de se lancer dans des visites. Enfin, pour les séduire ou provoquer le coup de cœur, les vendeurs devront mouiller leur chemise : 69,9% des agents s'accordent à constater qu'il y a une progression des achats « coup de cœur » quand le bien a été préparé à la vente en étant remis en état, repeint et redécoré.

Sondage internet réalisé du 15 au X mars 2013 auprès de 233 professionnels de l'immobilier en France.

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe Chevrier
Scoop.it!

Immobilier locatif : les règles à suivre pour le dispositif Duflot !

Immobilier locatif : les règles à suivre pour le dispositif Duflot ! | Actif Patrimoine Immobilier | Scoop.it

Les conditions à respecter

Le dispositif Duflot reprend toutes les grandes lignes de l'ancien dispositif Scellier intermédiaire, du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2016. Il permet toujours d'acquérir un bien immobilier neuf destiné à la location avec une déduction plafonnée à 5 500 € par mètre carré, sans pouvoir dépasser 300 000 € par an.

La réduction d'impôt est calculée sur le prix de revient du logement neuf ou en l'état futur d'achèvement, c'est-à-dire le prix d'acquisition plus les frais liés tels que les honoraires de notaire, les commissions versées aux intermédiaires, la TVA et autres taxes.

La réduction fiscale accordée est de 18 % (en France métropolitaine), calculée sur le prix de revient du logement, répartie sur neuf années. Ce pourcentage est porté à 29 % du prix de revient en cas d'investissement dans les départements d'outre-mer. La réduction d'impôt Duflot entre dans le plafond global des niches fiscales dont le maximum est de 10 000 € par an et par foyer fiscal.

L'engagement de location est toujours de neuf années et le loyer est plafonné, selon un nouveau barème plus restrictif. Cette limitation est mise en place dans le but d'offrir plus de locations pour les ménages aux revenus les plus modestes. La règle retenue pour le calcul du loyer est qu'il soit inférieur à 20 % des prix pratiqués sur le secteur géographique concerné.

Les plafonds de loyers et de ressources

Les loyers sont plafonnés. Selon les régions, le plafond de loyer au mètre carré par mois varie de 16,52 € à 8,59 € selon quatre zones définies (A Bis, A, B1 et B2). Le dispositif Duflot n'est pas applicable en zone C. Et les locataires ne doivent pas dépasser un revenu fiscal de référence en fonction de la composition de leur foyer et selon la région.

Par exemple, pour un logement à Reims (zone B2), un couple avec deux enfants devra avoir un revenu maximum de 51 913 € pour être locataire d'un logement « Duflot ». Tous les détails sont consultables sur notre site lafinancepourtous.com (rubrique immobilier)

Attention ! Le logement doit être loué à titre de résidence principale du locataire et celui-ci ne doit ni être un ascendant, ni un descendant, ni un membre du foyer fiscal de l'investisseur.

Les logements concernés

Sont concernés par le dispositif Duflot les logements neufs ou en cours d'achèvement répondant à des caractéristiques thermiques et à des performances énergétiques conformes à la norme RT 2012.

Les logements transformés en habitation et répondant aux normes ci-dessus pourront également bénéficier de ce dispositif.

La première location du logement doit intervenir dans les douze mois suivant l'achèvement des travaux ou l'acquisition.

Un exemple

Si vous achetez un appartement neuf de 280 000 € en métropole et vous vous engagez à le louer au moins neuf années, vous pourrez déduire : 280 000 x 18 % = 50 400 €

Vous pourrez donc déduire chaque année, pendant neuf ans, 5 600 € de votre assiette fiscale.

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe Chevrier
Scoop.it!

Investissement immobilier: Loi Scellier c'est fini !

Investissement immobilier: Loi Scellier c'est fini ! | Actif Patrimoine Immobilier | Scoop.it

Cette fois-ci, c’est officiel. Le dispositifScellier arrive à son terme, le 31 mars, échéance de la du délai offert aux réservataires d’un bien acquis en Scellieravant le 31 décembre 2012.

(LaVieImmo.com) - Le 31 mars 2013, leScellier est définitivement mort. C’est en effet la date butoir pour la signature d’acte authentique pour les réservataires d’un bien ouvrant droit à cette réduction d’impôt, qui devaient s'engager avant le 31 décembre 2012. Pour tous les autres, le dispositif s'est terminé à cette date.

Rappelons que le dispositif Scellier offrait une réduction d’impôt de 13 % dans sa dernière mouture (contre 25 % l’année de sa mise en place, en 2009).

 

Le dispositif d’investissement locatif en « loi Duflot », lui a emboîté le pas. Entré en vigueur le 1er janvier 2013, il permet quant à lui de réaliser un avantage fiscal de 18 % pour un investissement d’une durée identique, dans la limite de 300 000 euros. Plus social que son prédécesseur, il est notamment soumis à des plafonds de loyers, qui imposent de louer à des prix inférieurs de 20 % à ceux du marché.

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe Chevrier
Scoop.it!

Financer son logement neuf: les règles pour bien comprendre !

Financer son logement neuf: les règles pour bien comprendre ! | Actif Patrimoine Immobilier | Scoop.it

Acheter sur plan est le rêve d’un grand nombre d'acquéreurs ! Ces projets attirent également les investisseurs en quête d'un bien qu'ils souhaitent louer afin de se constituer un revenu. Pour financer un bien qui n’est pas encore construit, le prêt VEFA – Vente et Etat Futur d’Achèvement – est la solution idéale.

Un calendrier progressif de déblocage des fonds est fixé par la loi

Le prêt VEFA, qui signifie Ventes en Etat Futur d'Achèvement, est proposé aux acquéreurs d'un bien immobilier neuf ou en cours de construction. Le principe est simple : le montant du capital est libéré par tranches successives, au fur et à mesure de l'avancement de la construction du bien immobilier, selon un calendrier précis et délimité par la loi.

Au tout début du projet, c’est votre apport personnel qui sera utilisé en priorité pour financer la réservation du bien et le début des travaux. Puis l'emprunt bancaire sera débloqué progressivement, en fonction de l’avancement des travaux.

Les montant versés par l’acquéreur sont légalement fixés à :

35 % maximum du montant total du bien lors de l’achèvement des fondations. Cette étape est certifiée par un expert assermenté ;70 % maximum du prix du bien au moment de la mise hors d’eau et hors d'air ;95 % maximum lorsque l’immeuble est achevé ;les 5 % restants sont consignés en cas de non-conformité des travaux.

 

Sachez que pendant toute la durée de la construction du bien immobilier, les mensualités de remboursement ne portent que sur les intérêts des sommes débloquées. Ces premières mensualités de remboursement correspondent aux intérêts dits « intercalaires ».

La particularité du prêt VEFA réside donc dans l'organisation des remboursements, qui vous permet, de par son déblocage progressif, de poursuivre le paiement éventuel d’un loyer ou d’un précédent emprunt, en attendant la mise à disposition de la construction neuve.

Le remboursement du capital ajouté à celui des intérêts démarrera au moment du déblocage total des fonds par la banque. Bien entendu, l'ensemble de cette opération financière est légalement encadrée par un notaireet les courtiers en crédit immobilier sont également en mesure de vous accompagner et de vous conseiller à toutes les étapes de votre projet.

Des intérêts qui se capitalisent

Si votre budget mensuel est trop serré pour payer à la fois les intérêts intercalaires et votre loyer ou votre premier crédit, vous pouvez envisager le report des premières mensualités en les intégrant au capital à rembourser in fine. Sachez cependant que cet aménagement a un coût puisque les intérêts de l'emprunt s'ajouteront mécaniquement aux intérêts intercalaires.

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe Chevrier
Scoop.it!

Un site pour calculer son pouvoir d’achat immobilier !

Un site pour calculer son pouvoir d’achat immobilier ! | Actif Patrimoine Immobilier | Scoop.it

Combien avez-vous perdu ou gagné de mètres carrés depuis 2000 ?

C’est ce que francetv info (1) propose de calculer grâce à un moteur de recherche exclusif.

 

Il est basé sur trois indicateurs fluctuants : le prix moyen du mètre carré (fourni par la Chambre des notaires), le taux d’intérêt moyen sur 20 ans (fourni par MeilleursTaux.com) et l’inflation.

 

Ce calculateur est très simple d’utilisation. Il faut d’abord choisir une région, une ville ou indiquer un code postal. Le site propose une centaine de villes dans toute la France. Il suffit ensuite de sélectionner les dates de comparaison avant d’entrer ses revenus mensuels nets actuels. La capacité d’emprunt correspond à un tiers de ce chiffre. Elle est calculée en fonction des taux d’intérêts moyens constatés aux cours des deux années choisies (sur 20 ans) et corrigée de l’inflation. Grâce à cette capacité d’emprunt, comparée aux prix de l’immobilier, le moteur calcule le nombre de mètres carrés que l’on pouvait s’offrir à ces deux dates. Ainsi, on peut constater en ce qui concerne Saint-Etienne, seule ville disponible pour la Loire, que les mètres carrés ont fondu comme neige au soleil cette dernière décennie pour les acquéreurs d’un bien immobilier.

 

À titre d’exemple, pour un revenu mensuel de 3 000 euros, on pouvait avoir un appartement de 219,07 m⊃2; en 2000 contre un appartement de 133,63 m⊃2; en 2012 à Saint-Étienne.

 

Si en dix ans, les acquéreurs ont perdu des mètres carrés, ils peuvent acheter aujourd’hui avec des taux bien plus favorables.

« En 2000, les taux étaient de 5,5 %, explique Rodolphe Sonnaly, dirigeant fondateur de la société RS Finances, courtier en prêts immobiliers. Aujourd’hui, un prêt sur 15 ans se négocie à 2,80 % et à 2,95 % sur 20 ans ».

Jacques-Olivier Mazet, agent immobilier dans le haut de gamme à Saint-Etienne constate que les prix des appartements ont légèrement progressé en 2012 et du coup, la surface moyenne des appartements a baissé. Précisant que les clients sont devenus très exigeants sur la qualité des produits recherchés.

 

(1) www.francetvinfo.fr/immobilier/moteur

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe Chevrier
Scoop.it!

Immobilier : avez-vous droit au nouveau prêt à taux zéro ?

Immobilier : avez-vous droit au nouveau prêt à taux zéro ? | Actif Patrimoine Immobilier | Scoop.it

Entré en vigueur le 1er janvier 2013, le PTZ+ donne un petit coup de pouce lors de l'achat d'un bien immobilier. Encore faut-il comprendre le fonctionnement de cette usine à gaz.

Le PTZ+ ne concerne que les particuliers primo-accédants (non propriétaires de leur logement lors des deux années précédentes), qui achètent une résidence principale dans le neuf. Le logement devra être labellisé "bâtiment basseconsommation énergétique" BBC 2005 ou respecter la réglementation thermique RT 2012 pour être éligible à ce crédit aidé.

Deuxième contrainte, il est accordé uniquement sous conditions de ressources, afin de profiter aux ménages les moins aisés.

Pour savoir si vous y avez droit, vous devez comparer deux chiffres : vos revenus de l'année n-2 (donc ceux touchés en 2011 pour une demande de PTZ+ en 2013) et le prix d'achat du logement (hors frais de notaire) divisé par dix. Le plus grand de ces deux chiffres doit être inférieur aux plafonds de ressources qui dépendent de la composition du ménage et de la zone géographique du logement.

 

Etape 1 : vérifiez que vous répondez aux conditions

 

Plafonds de ressources :

Taille du ménage Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C 1 personne36000 €26000 €20000 €18500 €2 personnes50400 €36400 €28000 €25900 €3 personnes61200 €44200 €34000 €31450 €4 personnes72000 €52000 €40000 €37000 €5 personnes82800 €59800 €46000 €42550 €6 personnes93600 €67600 €52000 €48100 €7 personnes104400 €75400 €58000 €53650 €8 personnes et plus115200 €83200 €64000 €59200 €

 

 

- Zone A : Paris, communes limitrophes en Ile-de-France, zone littorale de la Côte-d'Azur, Genevois.
- Zone B1 : Grande couronne parisienne, agglomérations de plus de 250 000 habitants, communes moins peuplées, mais en déficit de logements (Annecy, Bayonne, Chambéry, La Rochelle...).
- Zone B2 : Très grande couronne parisienne, agglomérations de plus de 50 000 habitants, zones frontalières ou côtières aux prix élevés.
- Zone C : Reste du territoire.

Bon à savoir : si vous prévoyez d'agrandir votre famille, vous bénéficierez d'une part supplémentaire à partir du troisième mois de grossesse.

 

Etape 2 : calculez le montant de PTZ+ maximal auquel vous avez droit

 

Si vous êtes éligible, reste à déterminer sur quel montant maximal de PTZ+ vous pouvez compter pour boucler votre dossier de financement. Ce dernier ne peut, en effet, servir seul pour l'acquisition de votre résidence principale, et doit être complété par d'autres crédits (PEL, 1 % logements, classique...).

Lire aussi : Immobilier : ces aides à l'achat à ne pas laisser passer

Son montant maximal est soumis à un double plafond. Il ne peut pas dépasser 100 % du montant des autres prêts de plus de deux ans, et un pourcentage du coût de l'opération, qui dépend de la zone géographique où il est situé : 33 % en zone A, 26 % en zone B1, 21 % en zone B2 et 18 % en zone C.

Enfin, le PTZ+ ne peut pas dépasser une certaine somme, qui dépend de la taille du ménage et de la zone géographique du logement.

 

Montant maximal du PTZ+ :

 

Taille du ménage Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C 1 personne51480 €30420 €18060 €14220 €2 personnes71940 €42460 €25200 €19980 €3 personnes87450 €51740 €30660 €24120 €4 personnes102960 €60840 €36120 €28440 €5 personnes et plus118470 €69940 €41580 €32760 €

 

Exemple : une famille de quatre personnes qui veut acheter en zone C pourra prétendre à 28 440 euros de PTZ+ au maximum. Pour obtenir ce montant plafond, le logement devra coûter au moins 158 000 euros (28 440/ 18 %). Si le bien coûte davantage, le montant du PTZ+ sera limité à 28 440 euros, s'il vaut moins, le montant du crédit aidé sera plus faible. Par exemple, pour une maison de 140 000 euros, la même famille bénéficiera d'un montant maximal de PTZ+ de 25 200 euros (140 000 x 18 %).

 

Etape 3 : déterminez votre durée de remboursement

 

La durée de remboursement du PTZ+ est également variable selon la taille du ménage et ses revenus.

Pour la déterminer, vous devez, comme au départ, comparer vos revenus de l'année n-2 et le prix d'achat du logement divisé par dix. Le plus grand de ces deux chiffres doit être divisé par un coefficient familial, qui est de 1 si le ménage n'est composé que d'une personne ; 1,4 pour deux personnes ; 1,7 pour trois personnes ; 2 pour quatre personnes ; 2,3 pour cinq personnes ; 2,9 pour six personnes ; 2,9 pour sept personnes et 3,2 pour huit personnes et plus.

Le résultat obtenu vous classe dans une tranche, il en existe 5, et permet de déterminer la durée maximale de remboursement.

 

Numéro de tranche de remboursement :

Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C Numéro 36000€> 26000€> 20000€> 18500€0


0 : inéligible

 

Durée du PTZ+ selon votre tranche de remboursement :

Numéro de tranche de remboursement Durée totale du PTZ+ Durée du différé total Durée du remboursement 125 ans14 ans11 ans225 ans5 ans20 ans320 anspas de différéré20 ans416 anspas de différéré16 ans512 anspas de différéré12 ans

 

 

Les deux premières tranches – qui concernent les ménages les plus modestes – offrent en plus un différé de remboursement.

Sachez enfin que certains établissements, comme le Crédit Foncier, se sont spécialisés dans la distribution de PTZ+, et que les courtiers en prêts immobiliers ont également l'habitude de monter des dossiers de financement qui les intègrent.

more...
No comment yet.