Abeilles, intoxications et informations
108.7K views | +2 today
Follow
Abeilles, intoxications et informations
Articles pertinents sur les problématiques des mortalités et disparitions des abeilles
Curated by Bee Api?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

En Bourgogne, les hélicoptères à pesticides sont de retour

En Bourgogne, les hélicoptères à pesticides sont de retour | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Malgré son interdiction depuis 2009, l’épandage aérien de pesticides continue, provoquant la colère des riverains et des associations de protection de la nature. A Mâcon, la coopérative agricole vient de déposer sa demande à la préfecture. Enquête au pays des vins de Bourgogne.

Le 24 mars, la Coopérative agricole du Mâconnais Beaujolais (CAMB) a déposé à la préfecture de Saône et Loire une demande de dérogation d’épandages aériens de produits phytosanitaires pour lutter contre le mildiou, l’oïdium et le black-rot, maladies communes de la vigne, pour une période temporaire de quatre mois entre le 22 avril et le 4 août 2014.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

L'interdiction de l'épandage aérien des pesticides, pas franchement pour maintenant

L'interdiction de l'épandage aérien des pesticides, pas franchement pour maintenant | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Ségolène Royal annonce l'interdiction de l'épandage aérien des pesticides avec la publication d'un arrêté au Journal officiel. Dans les faits ? Une prolongation des dérogations jusqu'à fin 2015.
more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides : Royal prépare un décret « interdisant l'épandage aérien »

Pesticides : Royal prépare un décret « interdisant l'épandage aérien » | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

« DOUTES SÉRIEUX » SUR LA LÉGALITÉ DES AUTORISATIONS

L'épandage aérien est théoriquement interdit sur le territoire, mais des dérogations sont possibles dans certains cas. Le Conseil d'Etat, saisi par des associations environnementales basées en Guadeloupe, a suspendu toute dérogation, jugeant notamment qu'il y avait un « doute sérieux » sur la légalité de l'arrêté les autorisant, dans l'attente d'une décision sur le fond.

Mais, dans une note datée du 20 mai, la DGAL précise les modalités d'application de cette décision. Et il en ressort que toutes les dérogations accordées avant le 6 mai 2014 restent valides.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides : le Conseil d'Etat suspend les dérogations à l'interdiction d'épandage aérien.

Pesticides : le Conseil d'Etat suspend les dérogations à l'interdiction d'épandage aérien. | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le juge des référés du Conseil d'Etat a suspendu mardi 6 mai l'exécution de l'arrêté du 23 décembre 2013 relatif aux conditions d'épandage de produits phytosanitaires par voie aérienne. Cette suspension a été obtenue par trois associations de protection de l'environnement ayant leur siège en Guadeloupe.

 

Les préfets ne peuvent donc plus accorder de dérogations à l'interdiction d'épandage au minimum jusqu'à ce que le Conseil d'Etat se prononce sur le fond de la requête et décide ou non d'annuler l'arrêté contesté.

 

Cette décision du Conseil d'Etat intervient alors que le ministre de l'Agriculture venait de publier une instruction technique relative à la mise en œuvre de l'arrêté. Cette instruction précisait les conditions de mise en œuvre des dérogations au principe d'interdiction permises par l'arrêté. La question des épandages aériens de pesticides suscite de nombreuses oppositions de la part notamment des écologistes, des apiculteurs et de nombreux élus, alors que le principe de son interdiction est inscrit dans la loi.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

En Bourgogne, les hélicoptères à pesticides sont de retour

En Bourgogne, les hélicoptères à pesticides sont de retour | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Le 24 mars, la Coopérative agricole du Mâconnais Beaujolais (CAMB) a déposé à la préfecture de Saône et Loire une demande de dérogation d’épandages aériens de produits phytosanitaires pour lutter contre le mildiou, l’oïdium et le black-rot, maladies communes de la vigne, pour une période temporaire de quatre mois entre le 22 avril et le 4 août 2014.

Cette dérogation porte sur des parcelles situées sur six communes : Davayé, Fuissé, La Chapelle-de-Guinchay, Pruzilly, Saint-Véran, Solutré-Pouilly et Vergisson. La société Giragri doit effectuer l’épandage par hélicoptère.

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Le ministre Philippe Martin (Ecologie)veut agir contre les pesticides - Notre Temps

Le ministre Philippe Martin (Ecologie)veut agir contre les pesticides - Notre Temps | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

S'exprimant lors d'un colloque à l'Assemblée nationale sur les effets des pesticides, le ministre a rappelé que les analyses scientifiques démontrant un lien entre leur utilisation et des pathologies se multiplient, citant notamment les travaux de l'Inserm publiés en juin 2013.

Cette situation "a conduit 1.200 médecins à signer un appel" mettant en garde contre la présence de pesticides dans notre environnement, "appel que j'ai reçu comme une responsabilité supplémentaire à agir", a déclaré Philippe Martin.

 

Dans son analyse des études existantes, l'Inserm a indiqué en juin avoir "une présomption forte" entre l'usage de pesticides par des professionnels (agriculteurs, personnels des fabricants ou chargés des espaces verts) et plusieurs pathologies.

 

Isabelle Baldi, chercheuse à l'Inserm, a précisé que "globalement il y avait moins de cancers dans la population agricole", mettant en avant le rôle du mode de vie, mais que "certains cancers étaient plus fréquents", dont celui de la prostate, du cerveau, des lymphomes et myélomes multiples. Selon la scientifique, ces cancers sont 10 à 20% plus nombreux chez les agriculteurs, population la plus exposée aux pesticides. Un lien a également été fait avec la maladie de Parkinson.

 

L'Inserm a aussi mis en avant, via l'exposition au domicile ou l'alimentation des femmes enceintes, des risques accrus pour leurs enfants de développer une leucémie, une tumeur cérébrale ou une malformation génitale.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Guadeloupe et Martinique : la colère monte contre les pesticides

Guadeloupe et Martinique : la colère monte contre les pesticides | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Interdit en France métropolitaine depuis 2009, l’épandage aérien de pesticides et de fongicides est autorisé par arrêté préfectoral en Guadeloupe et en Martinique. Selon France Antilles, près de 350 personnes se sont rassemblées dans les rues de Pointe-à-Pitre ce samedi pour protester contre cette décision, en réponse à l’appel lancé par de nombreuses organisations syndicales, dont Lutte ouvrière.

 

Dans les années 1990, déjà, l’épandage de produits toxiques avait fait grand bruit sur ces deux îles. Entre 1972 et 1993, un pesticide extrêmement nocif pour la santé, le chlordécone, avait été utilisé pour lutter contre le charançon du bananier, note Mongabay. Et Actu Environnement de faire remarquer que près de 14 500 hectares de terres sont désormais contaminées en Martinique et 6 500 en Guadeloupe. Selon certaines estimations, le chlordécone pourrait rester dans les terres pendant plus de 700 ans.

 

Ce pesticide a pollué les ruisseaux, les rivières, les lacs et le littoral des deux îles. Depuis 2010, la pêche dans la zone des 500 m est interdite. Selon France-Antilles, près de 25% des criques, poissons et langoustes pêchés au large de l’île sont désormais non conformes à la législation en vigueur en matière de pesticides.

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

L'épandage aérien de pesticides à 50m des habitations est maintenant possible !

L'épandage aérien de pesticides à 50m des habitations est maintenant possible ! | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

L'arrêté fixe donc un périmètre de « sécurité » d'à peine 50 mètres entre la parcelle traité et les lieux de vie. Effectués avec des aéronefs ou hélicoptères, le respect de ces 50 mètres est totalement illusoire mais semble contenter les tenants d'une écologie hors-sol.

 

Sur le papier, les ministères de l'Ecologie et de l'Agriculture protègent donc les riverains. En réalité, ils ne protègent que les intérêts bien compris du lobby des pesticides.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Le gouvernement persiste à vouloir autoriser l'épandage aérien

Le gouvernement persiste à vouloir autoriser l'épandage aérien | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

La communication est un art difficile à manier dont usent et abusent certains politiciens.

 

Entre le 23 juin et le 15 juillet un projet d’arrêté, soumis à consultation visant à « accélérer la fin des épandages aériens de produits phytosanitaires » (dixit le site du Ministère de l’Écologie) pose le cadre réglementaire permettant … les épandages aériens.



Mais, attention… que les choses soient dites ! Un périmètre « de protection » de cinquante mètres autour des habitations est fixé. Sur le papier, l’avion ou l’hélicoptère devra donc respecter un périmètre et empêcher le souffle des pales de répandre les substances toxiques hors des parcelles traitées.

 

Certaines parcelles de vignes traitées par épandages aériens font moins de 4.000 m⊃2; ! Ce traitement chimique appliqué avec une précision « chirurgicale » est une vue de l’esprit. Le périmètre de cinquante mètres n’a jamais été, et ne sera jamais, respecté !

 

La sécurité (juridique) des épandeurs est ainsi acquise… à défaut de celle des riverains qui continueront à inhaler un air vicié et vivre dans une zone polluée.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

L'épandage aérien de pesticides dans le collimateur du Conseil d'Etat - Le Monde

L'épandage aérien de pesticides dans le collimateur du Conseil d'Etat - Le Monde | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
Encore perdu. Cette fois, le revers vient du Conseil d’Etat, qui vient d’annuler le dernier texte ministériel sur l’épandage aérien de pesticides signé le 23 décembre 2013. Le traitement phytosanitaire des cultures depuis un petit avion est un exercice qui ne réussit décidément pas à l’Etat. Celui-ci a beau avoir transcrit en droit français la directive européenne de 2009 qui interdit cette pratique, il s’obstine néanmoins à essayer d’en autoriser un usage élargi sur le maïs, le riz, la vigne et les plantations de banane.  La justice retoque systématiquement ses nouvelles tentatives, à la demande d’associations de défense de l’environnement.

La décision vient d’être prise en référé à l’issue d’une audience au Conseil d’Etat le 28 avril, elle ne tranche pas sur le fond. Cependant, l’affaire semble mal engagée. Outre la nécessité d’agir en urgence, la juge, Odile Piérart, estime en effet que le texte du ministère de l’agriculture était «de nature à faire naître, en l’état de l’instruction, un doute sérieux sur la légalité de l’arrêté contesté» par trois associations.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Épandage aérien : ces pesticides venus du ciel

Épandage aérien : ces pesticides venus du ciel | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Interdits depuis 2009, les épandages aériens de pesticides se poursuivent en France, grâce à des dérogations préfectorales. Les Antilles, l’Aquitaine et la Champagne sont les principales régions concernées. Défaut d’informations, risque de dispersion, contournement de la réglementation : plusieurs associations et élus montent au créneau. Un dossier révélateur de l’incapacité de la France à prendre le chemin de pratiques agricoles moins gourmandes en chimie.

(...)

« Cela dure quelques secondes, rapporte Fabrice Mirouraud, voisin de châtaigneraies traitées depuis le ciel, et président de l’association corrézienne Allassac ONGF. Les engins arrivent vrombissant, à très basse altitude, ils lâchent leurs nuages empoisonnés et s’en vont. » Son association a porté plainte il y a plus d’un an contre des épandages illégaux (sans dérogation) ou non réglementaires dans 17 communes de Corrèze. « Les pilotes sont des as. Ils larguent les produits pile au bon endroit. Le problème c’est qu’ensuite, ils ne contrôlent plus rien. Et que la volatilité de ces nuages chimiques est très élevée, explique François Veillerette, porte-parole de Générations futures. Il y a donc un vrai risque d’exposition des espaces situés à proximité de la zone d’épandage. »

more...
Christian Allié's curator insight, April 26, 2014 3:07 AM

........""""""""""""""""""".......

 

[ ... ]

...... 

Le grand public n’est pas informé

« Un agriculteur ne peut pas mettre des affiches tout le long d’un chemin qui longe son champ », remarque Sophie Primas, sénatrice UMP des Yvelines, et présidente d’une mission d’information sur les pesticides en 2012. « Dans l’idéal, il faudrait bloquer toutes les routes », ironise François Veillerette, qui assure avoir aperçu à plusieurs reprises, « des gens faire du vélo et des parents pousser des landaus à proximité d’épandages aériens ». « Nous avons beaucoup de plaintes de nos riverains sur ces défauts d’information », confirme Sophie Primas.

Autre problème souligné par la mission sénatoriale : le manque de contrôles « des conditions concrètes dans lesquelles sont réalisés les épandages et dont se plaignent de nombreux acteurs de terrain ». L’interdiction d’épandre à moins de 50 mètres des habitations et jardins ou des points d’eau consommable serait ainsi régulièrement violée, ainsi que l’obligation de s’assurer que le vent ne souffle pas trop fort.

« Constater le massacre sous les avions »

C’est sur la base du non-respect de ces règles liées à la vitesse du vent que Générations futures et Allassac ONGF ont attaqué des pomiculteurs de Corrèze en 2010. Relaxés en mars 2011, les trois prévenus ont affirmé que, vu le mouvement des branches et des herbes, ils pensaient que le vent soufflait en deçà des 19 km/h réglementaires. Les parties civiles se sont appuyés sur un relevé de météo France, selon lequel le vent soufflait à plus de 30 km/h le jour de l’épandage. « Ils ont été relaxés au bénéfice du doute, détaille François Veillerette. La station météo qui nous avait fourni les relevés a été jugée trop éloignée des cultures traitées. Cela prouve que les textes de loi ne protègent pas les riverains. »

Les pesticides tombés du ciel posent aussi de sérieux problèmes aux apiculteurs. « Nous ne sommes jamais consultés ni prévenus à temps », regrette Olivier Belval, président l’Unaf. La loi stipule que les syndicats apicoles doivent être avertis au moins 48 heures avant. « C’est beaucoup trop court pour joindre les professionnels concernés et leur donner le temps de déplacer 200 ou 300 ruches, proteste Olivier Belval. Pour peu que l’info soit donnée la veille d’un week-end, les 48 heures sont vite passées ! On se retrouve souvent sous les avions à constater le massacre. »

[ ... ]

..........

Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Aux Antilles, des pesticides toxiques sur les bananes ?

Aux Antilles, des pesticides toxiques sur les bananes ? | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it
L'Institut européen de recherche sur les cancers liés à l'environnement pointe trois des cinq traitements régulièrement utilisés.

L'Institut européen de recherche sur les cancers liés à l'environnement (Eceri), un laboratoire indépendant dirigé par le cancérologue Dominique Belpomme, révèle dans un rapport la "toxicité grave" pour la santé de trois des cinq produits répandus sur les bananes des Antilles, rapporte "Le Parisien", mardi 25 février. 


Le propiconazole et le difénoconazole  sont des fongicides jugés potentiellement cancérigènes et neurotoxiques : "Aux Etats-Unis, des expériences ont montré l'apparition de cancers du foie chez les souris", indique le "Parisien". Quant au troisième pesticide incriminé par l'étude, le Gardian, il pourrait être dangereux pour le foetus ou altérer la fertilité. 

 

Les producteurs de bananes, qui représentent 30% de l'activité agricole aux Antilles, donnent de la voix depuis la parution de l'étude. Selon leur porte-parole, Eric de Lucy, ces accusations "sont fausses et instrumentalisées".



Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Pesticides : trois viticulteurs girondins renoncent aux épandages aériens

Pesticides : trois viticulteurs girondins renoncent aux épandages aériens | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Alors qu'une étude de l'Inserm a récemment confirmé la nocivité des pesticides sur la santé humaine et malgré l'interdiction en France des épandages aériens de produits phytosanitaires, la Préfecture de la Gironde venait d'accorder, lundi 27 juin, des dérogations à trois viticulteurs girondins. A titre exceptionnel, pour une période qui courait jusqu'au 28 juin.

 

Ces derniers y ont renoncé : on ne peut que s'en féliciter.

 

Motif des dérogations pour ces épandages aériens : les conditions météo particulièrement défavorables, avec des pluies abondantes qui éprouvent la vigne et le risque de développement du mildiou et de l'oïdium. 

 

Pour aussi regrettables soient-elles d'un point de vue écologique et sanitaire, ces dérogations sont parfaitement légales, le législateur en interdisant l'épandage aérien les a en effet prévues, "dès lors que les circonstances et l'urgence le justifient".

 

... mais paradoxales

 

On est cependant en droit de s'étonner du paradoxe d'une loi qui autorise en même temps qu'elle interdit. Car alors, pourquoi interdire ? Et de regretter que la santé de la vigne et des raisins puisse passer (même exceptionnellement) avant celle des hommes qui y travaillent et/ou qui boiront le vin ainsi produit. En remarquant aussi que, s'il s'agit de sauver une économie en péril, les producteurs de vins bio, issus d'une viticulture aux méthodes durables comme la biodynamie qui n'utilise aucun produit phytosanitaires, souffrent tout autant des mêmes conditions météo... et sont soumis au même péril économique.

 

Auront-ils droit à une mesure de soutien "exceptionnelle" et "naturelle", et si oui, laquelle ?

 

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Scooped by Bee Api?
Scoop.it!

Épandage aérien : ces pesticides venus du ciel - Agriculture - Basta !

Épandage aérien : ces pesticides venus du ciel - Agriculture - Basta ! | Abeilles, intoxications et informations | Scoop.it

Pourtant interdit depuis 2009 par une directive européenne, l’épandage aérien est toujours pratiqué sur le vieux continent.

 

Via un système de dérogations, qu’accordent en France les préfectures. Selon quels critères un exploitant est-il autorisé à épandre ses pesticides par aéronef ?

 

Quand les végétaux sont trop hauts pour être traités avec un engin terrestre, quand le relief est trop accidenté ou s’il y a des risques d’enfoncement des engins. La rapidité d’intervention sur des grandes surfaces sert aussi d’argument. Un avion ou un hélico traite dix à vingt fois plus vite qu’un tracteur, et 50 à 100 fois plus vite qu’un épandage manuel.

« Cette façon de poser des principes que l’on peut ensuite allègrement contourner, c’est très courant dans le droit de l’environnement », regrette-on au cabinet de Bernard Fau, avocat de l’Union nationale de l’apiculture française (UNAF), qui traite diverses plaintes contre ces épandages. « Les dérogations sont tellement simples à obtenir que l’on se retrouve avec une règle qui s’applique exceptionnellement », décrit Benoit Hartmann, porte-parole de la fédération France nature environnement (FNE), qui rassemble 3 000 associations réparties sur l’ensemble du territoire.

La réalisation d’un épandage doit normalement « faire l’objet d’une information du public et des syndicats apicoles au plus tard 48 heures avant le traitement et d’un balisage du chantier » [2].

 

A l’affichage en mairie s’ajoute une obligation de mention du traitement sur la parcelle elle-même. Mais qui prend la peine de se rendre deux fois par semaine consulter les informations municipales ?

 

Le grand public n’est pas informé

« Un agriculteur ne peut pas mettre des affiches tout le long d’un chemin qui longe son champ », remarque Sophie Primas, sénatrice UMP des Yvelines, et présidente d’une mission d’information sur les pesticides en 2012. «

 

 Dans l’idéal, il faudrait bloquer toutes les routes », ironise François Veillerette, qui assure avoir aperçu à plusieurs reprises, « des gens faire du vélo et des parents pousser des landaus à proximité d’épandages aériens ». 

Bee Api?'s insight:

add your insight...

more...
No comment yet.