Abeilles et environnement
1.9K views | +0 today
Follow
Abeilles et environnement
Les abeilles sont de formidables espèces bio-indicatrices
Curated by Apilab
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Apilab from EntomoScience
Scoop.it!

Apiculture Belgique. Enquête de perception des risques encourus par les abeilles

Apiculture Belgique. Enquête de perception des risques encourus par les abeilles | Abeilles et environnement | Scoop.it
L’équipe du projet Bee Best Check, sous la responsabilité du Professeur Claude Saegerman et de ses collaborateurs de l’Université de Liège, fait appel aux apiculteurs pour une enquête de la perception qu’ont les apiculteurs concernant les risques pour les abeilles (climat, pratique apicole et pesticides).

 

Par Agnès Fayet – Butine.info, 25.01.2018

 

Projet Bee Best Check
http://www.vivelesabeilles.be/Bijen/fr/colloque/plus-dinfo-sur-cette-action-ce-projet-cette-campagne_710.aspx?activityId=84

 



Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Rescooped by Apilab from apiculture 2.0
Scoop.it!

Le halo bleu des fleurs attire les abeilles

Le halo bleu des fleurs attire les abeilles | Abeilles et environnement | Scoop.it
De nombreuses plantes à fleurs ont appris à " manipuler " la lumière du Soleil et diffuser ainsi, autour d'elles, un halo bleu irisé à peine visible pour l'oeil humain ! Le but : attirer les abeilles. Telle est la surprenante découverte réalisée par des botanistes, physiciens et chimistes de l'université de Cambridge (Royaume-Uni). On sait depuis une quinzaine d'années que les abeilles sont quasi insensibles aux couleurs sauf à la lumière bleue. Dans la nature, celle-ci est produite généralement par des pigments moléculaires. Ils absorbent la majeure partie de la lumière visible à l'exception des longueurs d'onde comprises entre 440 et 500 nanomètres, qui correspondent à la couleur bleue. Mais la plupart des plantes à fleurs, appelées également " angiospermes ", n'ont pas les capacités biochimiques de créer de tels pigments ! Très peu d'espèces arborent effectivement une teinte azurée (comme l'ancolie ou l'agapanthe), les couleurs blanc, rouge, rose, jaune ou orangé étant bien plus répandues. Depuis 100 millions d'années, les plantes à fleurs ont donc développé une autre stratégie pour produire, malgré tout, ce signal lumineux et ainsi " taper dans l'oeil " des abeilles.

Via xtramiel
more...
No comment yet.
Rescooped by Apilab from apiculture 2.0
Scoop.it!

L'abeille devient-elle un "faire valoir" au service de la biodiversité ? (abonnés)

L'abeille devient-elle un "faire valoir" au service de la biodiversité ? (abonnés) | Abeilles et environnement | Scoop.it
Qui ne connaît pas « Maya », la gentille abeille du dessin animé ? Auprès du grand public, l’abeille est dotée d’un fort potentiel de sympathie. En témoigne aujourd’hui l’engouement pour l’installation de ruches, porté par une image « verte ». Mais « l’enfer est pavé de bonnes intentions », ces actions sont-elles-vraiment favorables à la biodiversité ? Ou est-ce du greenwashing ?

Via Bernadette Cassel, xtramiel
more...
Bernadette Cassel's curator insight, November 22, 2017 10:23 PM

 

"Durement touchée par les mortalités et la disparition des cheptels, l’Unaf a lancé en 2005 le programme «?Abeille sentinelle de l’environnement?» (ASE), qui vise à sensibiliser le public à la sauvegarde des abeilles. Ce programme, avec notamment les APIdays, remporte un vif succès. Aujourd’hui, une soixantaine de communes, de départements, de régions ont signé la Charte qui les engage à l’installation d’un rucher. Un chiffre en nette progression.

 

Autre indicateur : dix-sept communes ont reçu le label national APIcité lancé en 2016 et ce chiffre va doubler en fin d’année. Même engouement auprès des particuliers. Des listes d’attente sont créées auprès des ruchers écoles, tant les demandes sont nombreuses.

 

L’abeille ne doit pas devenir un alibi nature

 

Mais la question se pose : ces actions sont-elles au service de la biodiversité ou de l’apiculture ? Qui a étudié l’impact du développement de ces ruches sur la biodiversité ? Jusqu’où peut-on aller dans cette voie ? Combien de ruches peut-on mettre au m2 ?

 

« ASE est un programme qui n’a pas de vocation scientifique », prévient Henri Clément, secrétaire général de l’Union nationale de l’apiculture française (Unaf). Dans les services environnement des collectivités, il y a rarement de suivis faune/flore de ces actions. « Cette démarche relève plus de la communication que de l’écologie », estime Serge Gadoum, animateur du plan « France terre de pollinisateurs ».

 

De même, le programme « Des fleurs pour les abeilles » porté par l’Organisme français d’apidologie (OFA) qui vise à distribuer des graines. « On ne distribue pas n’importe quelle graine, n’importe où, et surtout pas les mêmes partout en France. Il faut privilégier les espèces locales et les plantes messicoles », analyse Serge Gadoum.

 

Les ruches peuvent être un bon outil pédagogique, à condition d’encadrer leur développement et de rester vigilant sur le message transmis. Or aujourd’hui, pour le grand public, le mot « abeille » renvoie le plus souvent à la seule abeille domestique. Alors qu’il existe près de 1 000 espèces d’abeilles sauvages, uniquement en France métropolitaine.

 

Abeilles domestiques et sauvages : y a-t-il trop de ruches ?

 

« Il est primordial de lever la confusion, fort répandue, entre le cas de l’abeille domestique et l’ensemble des autres espèces d’abeilles. L’idée reçue selon laquelle l’installation de ruches serait systématiquement une action bénéfique pour « les » abeilles doit être fortement nuancée. Dans certains cas, l’introduction de ruches d’abeilles domestiques vient fragiliser davantage les nombreuses espèces d’abeilles sauvages déjà en difficulté », explique Benoît Geslin, entomologiste.

 

L’introduction de ruches peut entraîner plusieurs risques en particulier une augmentation de la concurrence pour la nourriture et des transmissions de maladies. Ainsi, l’observatoire des abeilles conseille « d’interdire ou au moins de limiter l’introduction de ruches dans les réserves naturelles et les espaces sensibles ».

Le conservatoire du littoral va d’ailleurs acter lors de son prochain conseil d’administration une note pour mieux prendre en compte l’équilibre entre abeilles domestiques et sauvages. Il n’est pas prévu de diminuer le nombre de ruches déjà présentes. En revanche, les nouvelles demandes d’apiculteurs seront étudiées au regard de ces enjeux.

 

FOCUS

L’abeille… mais quelle abeille ?

 

On estime qu’il existe entre 17 000?et 25 000 espèces d’abeilles dans le monde. Beaucoup sont en voie d’extinction, contrairement à l’abeille domestique (qui est même parfois envahissante). Largement méconnues, les abeilles sauvages ne produisent pas de miel à proprement parler, mais le plus souvent un mélange de nectar et de pollen nommé « pain de pollen ». Elles sont toutes différentes dans leurs formes, leur régime alimentaire, leur mode de nidification ou leur cycle de vie. Majoritairement solitaires, leurs nids peuvent être construits sous terre dans des tunnels, mais également dans des tiges de bois creux, des murs de pierre ou même des coquilles d’escargots. Leur rôle, en synergie avec l’abeille domestique, est essentiel dans la pollinisation qui concerne 75 % des cultures agricoles.

 

Pratiques apicoles inquiétantes

 

Pour l’Unaf, c’est « un faux débat ». « Il y a moins de ruches aujourd’hui qu’il y a trente ou quarante ans », justifie Henri Clément. Selon ses chiffres, les apiculteurs étaient 100 000 en 1980 et ne sont plus que 72 000 en 2017 (même si ce chiffre repart à la hausse). Sur ce total, seuls 2 000 sont professionnels.

Mais le problème, c’est qu’en quarante ans, le milieu a évolué très défavorablement pour les abeilles. « Il est impossible de faire une telle comparaison, car beaucoup de ressources ont disparu depuis cette époque. Avec l’artificialisation des sols, la surface d’un département disparaît chaque année » rappelle Serge Gadoum.

 

Les causes du déclin des pollinisateurs sont multifactorielles : urbanisation des terres agricoles, assèchement des zones humides, diminution des jachères, produits phytosanitaires, parasites, frelons, etc. Ce déclin entraîne des déplacements de ruches, des importations d’essaims étrangers et des lâchers d’abeilles non contrôlés avec des risques d’impacts sur la biodiversité locale, comme l’abeille noire.

 

« Ces pratiques sont inquiétantes. Comme pour l’agriculture, il est indispensable de réfléchir sur la pratique apicole pour savoir quelle apiculture on veut pour demain », souligne Serge Gadoum.

 

« France terre de pollinisateurs?» : passer des paroles aux actes

 

Dans de nombreux cas, les enjeux de l’apiculture et ceux de la biodiversité se rejoignent. Ainsi, les actions en faveur des abeilles sauvages favorisent aussi l’abeille domestique. Mais l’inverse n’est pas toujours vrai.

 

Un plan national d’actions (PNA) « France terre de pollinisateurs » spécifique a donc été lancé pour la période 2016-2020. Il est rédigé de façon « diplomatique » pour ne pas froisser les intérêts parfois contradictoires du plan de développement durable de l’apiculture (PDDA) du ministère de l’Agriculture.

Le PNA prévoit notamment de mener des recherches pour déterminer des seuils d’implantation de ruches en fonction des espaces. Mais à ce jour, aucune étude n’est encore lancée dans ce sens. « C’était une bonne idée au départ, mais aujourd’hui il n’existe aucune action en faveur des pollinisateurs sauvages », note Benoît Geslin.

 

Les actions du PNA se sont concentrées essentiellement sur la diffusion de « bonnes pratiques » (zéro phyto, fauche tardive, jachères, etc.) auprès des gestionnaires de grands espaces (agriculteurs, parcs naturels régionaux, office national des forêts, parcs nationaux, friches industrielles, SNCF, etc.).

Le 1er comité de pilotage a lieu en ce mois d’octobre 2017. Ne doutons pas que la coexistence entre l’abeille domestique et ses consœurs sauvages fera l’objet de chauds débats. La Belgique, consciente du problème, a déjà décidé d’agir en établissant par exemple un cadastre des ruches domestiques."

 

 

Bernadette Cassel's curator insight, November 22, 2017 10:38 PM

 

"Peut-on dire que l’abeille domestique concurrence les abeilles sauvages ?

 

Les abeilles domestiques ont été sélectionnées par l’homme pour leur productivité. Une étude récente a estimé qu’une seule colonie pouvait accaparer en trois mois la ressource de plus de 100 000 individus d’abeilles sauvages. Implanter des densités très élevées d’abeilles domestiques revient donc à imposer artificiellement un compétiteur très efficace aux abeilles sauvages, qui souffrent déjà de la raréfaction des ressources, et donc à potentiellement fragiliser davantage leurs communautés. C’est d’autant plus vrai lorsque les densités de ruches sont très élevées, comme à Paris où l’on dépasse les dix ruches au km2. C’est également le cas dans des milieux naturels protégés, comme le parc national du Mercantour ou celui des Calanques. Sur le parc de la Côte bleue (Bouches-du-Rhône), on dénombre quatorze colonies au km2.

 

Quels sont les risques pour la biodiversité ?

 

Le problème arrive lorsque la densité augmente rapidement. À Paris, le nombre de ruches a été multiplié par plus de trois entre 2013 et 2017 : on est passé de 300 à plus de 1 000. C’est devenu une mode d’avoir une ruche, mais cette multiplication non contrôlée déséquilibre complètement l’écosystème. Alors que la moyenne nationale est de 2,5 ruches au km2, à Paris cette densité est quatre fois supérieure. Mettre une ruche n’est pas un geste anodin, car on modifie l’écosystème. On ne peut pas densifier de manière incontrôlée les colonies. Outre la concurrence alimentaire, le risque est aussi la transmission de maladies. Plus on transporte les colonies, plus on augmente ce risque. Il n’existe aucune loi en France pour réglementer ces transferts.

 

Que préconiseriez-vous pour protéger les pollinisateurs sauvages ?

 

Il faut tout d’abord faire un choix de société, soit protéger la biodiversité, soit augmenter la production de miel en France. Si on veut protéger la biodiversité, mettre la même espèce partout n’a aucun sens. Mais la solution commune aux deux problèmes, c’est de rendre les campagnes à nouveau accueillantes pour les abeilles. Si aujourd’hui l’apiculteur met une colonie près d’un champ de tournesol, elle a 50 % de chance de ne pas passer l’été. Donc les apiculteurs sont obligés de trouver des lieux moins agressifs, comme les villes ou les écosystèmes naturels, autrefois peu exploités pour l’apiculture. Le vrai levier c’est donc de changer les modes de culture, en abandonnant l’agriculture intensive, en laissant des zones semi-naturelles entre les champs. Et aussi stopper l’imperméabilisation des sols. Il faut laisser faire la nature et arrêter de vouloir tout gérer."

 

Rescooped by Apilab from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Apiculture : les abeilles sont anormalement en dehors des ruches

Apiculture : les abeilles sont anormalement en dehors des ruches | Abeilles et environnement | Scoop.it
Alors que les abeilles devraient être confinées dans leur ruche depuis mi-octobre, elles sortent quotidiennement de leur ruche. En cause : le beau temps.

 

Reportage de Maxime BAYCE et Claude HEUDES avec
Isabelle, ancienne formatrice au CFA de Vesoul, reconvertie dans l'apiculture
Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Rescooped by Apilab from apiculture 2.0
Scoop.it!

D'où vient le bourdonnement des abeilles ?

D'où vient le bourdonnement des abeilles ? | Abeilles et environnement | Scoop.it
Les abeilles ne possèdent pas d'oreilles... contrairement à nous, qui entendons leur bourdonnement. Contrairement à ce qu'on pense, il n'es

Via xtramiel
more...
No comment yet.
Rescooped by Apilab from apiculture 2.0
Scoop.it!

2016 : la production de miel français s'effondre

2016 : la production de miel français s'effondre | Abeilles et environnement | Scoop.it
C'est le site de la France agricole qui nous alerte : la production de miel français a chuté en 2016 et ce, principalement à cause de la météo.

Via xtramiel
more...
No comment yet.
Rescooped by Apilab from apiculture 2.0
Scoop.it!

15 chiffres sur les abeilles qui démontrent à quel point elles sont indispensables à notre survie

15 chiffres sur les abeilles qui démontrent à quel point elles sont indispensables à notre survie | Abeilles et environnement | Scoop.it
Depuis plusieurs années, le taux de mortalité chez les abeilles est en augmentation extrême. Un phénomène particulièrement inquiétant, notamment lorsque

Via xtramiel
more...
No comment yet.
Rescooped by Apilab from apiculture 2.0
Scoop.it!

Dix arbustes mellifères à planter pour les abeilles (ép. 2)

Dix arbustes mellifères à planter pour les abeilles (ép. 2) | Abeilles et environnement | Scoop.it
Pour que vos abeilles aient suffisamment de nourriture tout au long de la saison apicole, implantez votre rucher à proximité d'espèces qui présentent l

Via xtramiel
more...
No comment yet.
Scooped by Apilab
Scoop.it!

Emergence

Emergence | Abeilles et environnement | Scoop.it
Ce film muet de 3 minutes nous fait pénétrer au sein d'une ruche expérimentale et découvrir la naissance d ’ abeilles ouvrières.
Déchirant avec leurs mandibules l ’ opercule de cire de leur cellule, les abeilles se dégagent de leur alvéoles.
more...
No comment yet.
Scooped by Apilab
Scoop.it!

FAO - Nouvelles: Les abeilles sont un indicateur de la bonne santé des écosystèmes agricoles qu’elles aident à créer

FAO - Nouvelles: Les abeilles sont un indicateur de la bonne santé des écosystèmes agricoles qu’elles aident à créer | Abeilles et environnement | Scoop.it
Une abeille : 7000 fleurs/jour. 4 millions de fleurs pour 1kg de miel https://t.co/J1ykC7yE1s @FAONews #UNFAO #dd https://t.co/X6dvjeZKKW
more...
No comment yet.
Scooped by Apilab
Scoop.it!

Début de la 5ème année pour les ruches de Chryso

Début de la 5ème année pour les ruches de Chryso | Abeilles et environnement | Scoop.it
Le premier prélèvement a été réalisé sur le site de Chryso en ce début de printemps. Les ruches se portent bien pour débuter cette nouvelle saison, malgré le temps qui était maussade. Nous entamons…
more...
No comment yet.
Scooped by Apilab
Scoop.it!

Prélèvements de printemps pour les ruchers du GEPS

Prélèvements de printemps pour les ruchers du GEPS | Abeilles et environnement | Scoop.it
Les premiers prélèvements de l’année 2016 ont été réalisés sur les différents sites du Groupement d’Entreprise du Plateau de Signes. Notre intervenant s’est assuré de la bonne santé des…
more...
No comment yet.
Scooped by Apilab
Scoop.it!

La saison commence sur le site de VEOLIA EAU d’Ancenis

La saison commence sur le site de VEOLIA EAU d’Ancenis | Abeilles et environnement | Scoop.it
Premier passage de l’année 2016 et premier prélèvement d’abeilles pour le suivi environnemental du site d’Ancenis. Les abeilles n’ont pas eu de mal à tenir cet hiver et sont…
more...
No comment yet.
Rescooped by Apilab from apiculture 2.0
Scoop.it!

Les abeilles meurent toujours

Les abeilles meurent toujours | Abeilles et environnement | Scoop.it
Malgré les progrès en termes de connaissance des abeilles, apiculteurs et scientifiques n’avancent pas dans la lutte contre leur dépérissement.

Via xtramiel
more...
No comment yet.
Rescooped by Apilab from FLEursdeFLE
Scoop.it!

Pourquoi les abeilles sont-elles indispensables ?

Pourquoi les abeilles sont-elles indispensables ? | Abeilles et environnement | Scoop.it
1jour1actu t’explique en vidéo en quoi les abeilles sont indispensables pour l’environnement et pourquoi il faut les protéger !

Via Gábor Kántor
more...
No comment yet.
Scooped by Apilab
Scoop.it!

Lancement en Belgique d'un réseau d'analyse d'impact sur l'environnement et la santé

Lancement en Belgique d'un réseau d'analyse d'impact sur l'environnement et la santé | Abeilles et environnement | Scoop.it
Le premier réseau d'analyse d'impact sur l'environnement et sur la santé, à destination des industriels et des organismes publics, regroupant cinq experts, a été présenté mercredi au Centre d'Enfouissement Technique (CET) d'Hallembaye (Liège)
more...
No comment yet.
Rescooped by Apilab from Biodiversité
Scoop.it!

Le génie des abeilles !

Le génie des abeilles ! | Abeilles et environnement | Scoop.it
Vous saurez tout - ou presque- sur les abeilles !

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
Apilab's insight:
Share your insight
more...
No comment yet.
Scooped by Apilab
Scoop.it!

Biosurveillance et abeilles : la norme française prend son envol - AFNOR Normalisation

Biosurveillance et abeilles : la norme française prend son envol - AFNOR Normalisation | Abeilles et environnement | Scoop.it
Le saviez-vous ? Il est possible de mesurer le degré de dégradation de l’environnement grâce aux… abeilles. Mais comment bien appliquer cette technique de biosurveillance ? La norme volontaire AFNOR en décrit la méthodologie.
Apilab's insight:
Apilab : membre de la commission de normalisation AFNOR. Après 2 ans de rédaction la norme AFNOR "Biosurveillance active de l'environnement au moyen de l'abeille domestique" est enfin publiée !
more...
No comment yet.
Rescooped by Apilab from apiculture 2.0
Scoop.it!

L'énergie des abeilles

L'énergie des abeilles | Abeilles et environnement | Scoop.it
universcience.TV, la webTV scientifique hebdomadaire de la Cité des sciences et de l’industrie et du Palais de la découverte.

Via xtramiel
more...
No comment yet.
Rescooped by Apilab from Abeilles, intoxications et informations
Scoop.it!

Un guichet unique pour améliorer la surveillance sanitaire - ITSAP

Un guichet unique pour améliorer la surveillance sanitaire - ITSAP | Abeilles et environnement | Scoop.it

Virginie Urrutia a déjà effectué plusieurs missions au sein de l’ITSAP. Depuis mai 2016, cette jeune scientifique travaille sur le projet OMAA, l’observatoire des mortalités et des affaiblissements chez l’abeille domestique.

Actuellement l’apiculteur confronté à une perte de colonies doit suivre différents protocoles selon la nature du problème : les maladies danger sanitaire de 1ère catégorie sont gérées au niveau départemental et les mortalités massives au niveau de la région. Quant aux affaiblissements, ils ne rentrent dans aucun protocole. Notre projet est donc de faciliter les déclarations en créant un guichet unique avec un seul numéro de téléphone de signalement pour l’ensemble des troubles. On espère que cette simplification entrainera davantage d’appels et par conséquence, un meilleur suivi au niveau national puisque nous aurons plus de données à disposition.


Via Bee Api?
more...
No comment yet.
Rescooped by Apilab from apiculture 2.0
Scoop.it!

Les abeilles menacées par un virus qui leur déforme l'aile

Les abeilles menacées par un virus qui leur déforme l'aile | Abeilles et environnement | Scoop.it
Ce virus "réduit l'espérance de vie et l'ensemble des activités" des abeilles infectées, s'inquiètent des scientifiques dans une nouvelle étude.

Via xtramiel
more...
No comment yet.
Scooped by Apilab
Scoop.it!

L’Assemblée interdit les néonicotinoïdes, insecticides "tueurs d’abeille"

L’Assemblée interdit les néonicotinoïdes, insecticides "tueurs d’abeille" | Abeilles et environnement | Scoop.it
Les députés ont voté l'interdiction des insecticides de la famille des néonicotinoïdes, utilisés dans l'agriculture et considérés comme tueurs d'abeilles.
more...
No comment yet.
Scooped by Apilab
Scoop.it!

Premiers prélèvements de l’année 2016 pour Storengy

Premiers prélèvements de l’année 2016 pour Storengy | Abeilles et environnement | Scoop.it
Les premiers beaux jours arrivent et notre technicien a commencé sa tournée de prélèvements. Il s’est rendu sur les deux sites de Storengy, celui de Céré La Ronde et celui de Chémery. Tout al…
more...
No comment yet.
Scooped by Apilab
Scoop.it!

Première visite de la saison aux ruches de VEOLIA Sarcelles

Première visite de la saison aux ruches de VEOLIA Sarcelles | Abeilles et environnement | Scoop.it
Sous un temps pluvieux en ce début de printemps, notre technicien a réalisé les premiers prélèvements de cette année 2016 sur le site de Veolia, à Sarcelles. Les abeilles ont passé l’hiver bi…
more...
No comment yet.
Scooped by Apilab
Scoop.it!

Saison apicole 2016 : tous les signaux sont au vert - France 3 Poitou-Charentes

Saison apicole 2016 : tous les signaux sont au vert - France 3 Poitou-Charentes | Abeilles et environnement | Scoop.it
Une étude redonne le sourire aux apiculteurs.
more...
No comment yet.