L'incroyable arrestation de Loïc Le Floch-Prigent | Abbas Yousef accuse Le Floch-Prigent | Scoop.it

L'arrestation en Côte d'Ivoire et le transfert au Togo, de l'ancien PDG d'Elf, se sont déroulés dans des conditions invraisemblables. Loik Le Floch-Prigent est-il victime d'une histoire de corne-cul ? D'une affaire politique ? Ou d'une guerre industrielle ?

 

L'ancien PDG d'Elf est tombé dans une souricière. Le vendredi 14 mars, la police ivoirienne arrête Le Floch-Prigent, manu-militari, alors qu'il s'apprêtait à embarquer dans un avion le ramenant sur Paris. Selon un témoin présent dans l'aéroport, il aurait été collé au sol sans ménagement puis menotté, avant d'être emmené dans les locaux de la police ivoirienne. Quelques heures plus tard, les forces de l'ordre de Côte d'Ivoire le transfère à Lomé, sans avoir été présenté devant un juge ni avoir pu voir son avocat. En général, les extraditions prennent des semaines, voire des mois, tant le respect du droit international est complexe dans ce domaine. Dans le cas présent, le Président Alassane Ouattara et son homologue Faure Gnassingbe ont fait fi de toutes les règles de droit. D'autant qu'il n'existe pas de convention d'extradition entre la Côte d'Ivoire et le Togo ! Patrick Klugman, l'avocat, de Loïk Le Floch-Prigent, assure que son client a fait l'objet : « d'un enlèvement et en aucun cas d'une extradition. » Pourquoi un tel empressement au mépris de l'État de droit ? Avec un risque majeur, pour Alassane Ouattara, celui d'agacer, un peu plus, la communauté internationale déjà irritée par les arrestations arbitraires, les exécutions extra-judiciaires, les interdictions à répétition de la presse d'opposition etc. Le jeu en valait-il la chandelle ?

 

 

Une histoire de corne-cul

 

Car cette histoire d'escroquerie qui vaut les nouveaux déboires judiciaires de l'ancien PDG d'Elf ne mérite pas, à priori, une telle implication de chefs d'État. Le PDG de Pilatus Energy, Abbas Yousef, l'homme par qui les ennuis arrivent, s'est fait arnaquer dans une affaire de faux héritage. Une histoire banale, au demeurant, même si la somme en jeu représente une petite fortune, 50 millions de dollars. Abbas Yousef accuse Le Floch-Prigent d'être complice des escrocs, de faire partie d'un gang dans lequel on trouve une fausse veuve, un ancien ministre Togolais, Pascal Bodjona, un directeur d'une société de sécurité de Lomé. Dans une interview donnée la veille de son arrestation, au site ivoirien Koaci, l'ancien PDG d'Elf dément toute implication et ajoute cette phrase sibylline : « C'est une histoire privée d'Abbas Yousef avec cette dame, je ne connais pas les rapports entre deux, ça ne me regarde pas. » La fausse veuve éplorée aurait-elle joué de ses charmes ? L'escroquerie se doublerait-elle d'une histoire de corne-cul dans laquelle le PDG de Pilatus aurait plongé avec quelques délices ?

 

 

Une affaire politique

 

Au mois de juin 2012, Lida Kouassi, un ancien ministre de Laurent Gbagbo, avait été extradé du Togo vers la Côte d'Ivoire dans les mêmes conditions éclair que celles de Loïk Le Floch-Prigent. Alassane Ouattara a-t-il retourné le service rendu ? Faure Gnassingbe semble utiliser cette histoire à des fins de politique intérieure. En effet, Pascal Bodjona, ancien ministre de l'administration territoriale, affichait des ambitions politiques en vue de la prochaine élection présidentielle au Togo. En outre, selon les médias togolais, Abbas Yousef aurait rencontré Faure Gnassingbé début septembre et lui aurait fait valoir ses arguments, avec, tradition émirati oblige, quelques présents à la clé, dont une montre rolex en or et diamants.

 

 

Une guerre industrielle

 

Dans ce dossier, la piste industrielle n'est pas à exclure. Abbas Yousef est associé à Olivier et Martin Bouygues dans une société pétrolière canadienne, Pétrolia. Or, depuis que le PDG de Pilatus Energy s'est séparé de Loïk Le Floch-Prigent, il est en concurrence avec lui sur des concessions pétrolières au Congo Brazzaville. Abbas Yousef aurait-il demandé à Martin Bouygues d'interférer auprès d'Alassane Ouattara pour faire tomber son ancien conseiller ? Précisons que le Président ivoirien est un ami intime de Martin Bouygues.

A suivre...