La fluidité c’est la culture de la coopération. La fluidité permet de résoudre quantité de problèmes avec de bons réflexes comportementaux. Ainsi plutôt que de soumettre le management à des arbitrages, sur des sujets futiles,  il est plus pertinent de les résoudre à leurs niveaux : Une orientation résultat (ce qui est utile à l’objectif), une délégation de pouvoir (à des acteurs « AWARE »)  Combien de projets gagnent en productivité, en résolvant à leurs niveaux quantité de micro problèmes qui remontés plus haut auraient obérés la vélocité du projet et probablement frustré certains dans les décisions  prises. La détermination claire des rôles de chacun et leur engagement personnel dans ce rôle est également facteur de fluidité.  Cette posture de travail permet des gains de productivité, dans l’intérêt de l’organisation et de ses acteurs, plutôt que d’utiliser les énergies à la régulation du système (les frictions entre acteurs du projet).   PASTEUR : “Le hasard ne favorise que les esprits préparés”  Une stratégie résiliente allie réactivité à court terme et stabilité à long terme. Il faut passer au management par émergence, et donner un sens au collectif en mélangeant anticipation et acceptation, leadership et lâcher prise, soutien et découverte.MOM21
curated by t-ressources