yes, itize
30 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Olivier Fondriest from 1FORMANET - Informatique et communication
Scoop.it!

Créer une interface graphique pour iPhone App

Créer une interface graphique pour iPhone App | yes, itize | Scoop.it
Grâce à ce tutorial Photoshop vous allez apprendre à créer une interface graphique pour créer un site Internet pour promotionner une application (...)

Via 1FORMANET Sylvie
more...
No comment yet.
Rescooped by Olivier Fondriest from CommunityManagementActus
Scoop.it!

5 outils de curation au banc d'essai

5 outils de curation au banc d'essai | yes, itize | Scoop.it
Tweet Dans un marché fourni et diversifié, où les plateformes se comptent par dizaines, il faut distinguer deux types d’outils d’organisation de contenu : les outils d’éditions manuels et ceux de...

Via Isabelle Clément
more...
No comment yet.
Rescooped by Olivier Fondriest from KILUVU
Scoop.it!

Vers des municipales 2.0

Vers des municipales 2.0 | yes, itize | Scoop.it
Présents depuis longtemps sur le Web pour ne pas avoir l'air ringards, les politiques considèrent aujourd'hui Internet comme un outil de campagne efficace.

 

Par Hugo Domenach

Comme le McDonald, les films de Steven Spielberg ou la cocaïne, l'utilisation professionnelle d'Internet dans les campagnes politiques a emporté un franc succès outre-Atlantique avant de débarquer quelques années plus tard sur l'Hexagone. La campagne démocrate qui a fait de Barack Obama le président des États-Unis en 2008 est régulièrement citée comme exemple en ce qu'elle fut particulièrement active et efficace sur la Toile. Sa campagne de réélection en 2012 s'est appuyée sur les mêmes pratiques que la première : récupération de données, chaînes d'e-mails, envoi d'informations ciblées et personnalisées, dons, souscriptions, utilisation abondante et pertinente des réseaux sociaux : une véritable rupture numérique dans la manière d'élaborer une campagne politique.

La même année en France avaient lieu les dernières élections municipales. Internet était alors plus considéré comme une vitrine moderne que comme un outil de campagne efficace. Mais ça, c'était en 2008. Depuis, l'outil s'est démocratisé. La majorité des foyers hexagonaux sont connectés, les non-inscrits sur les réseaux sociaux passent pour des marginaux, et les smartphones et autres tablettes qui permettent d'être constamment connecté ne nous quittent plus. Quant à la protection de la vie privée, il s'agit désormais d'un concept quasiment obsolète. Sciemment publiées, les données personnelles sont devenues des marchandises comme les autres et les outils d'open data qui permettent de les récolter ont évolué, même si les lois françaises sont plus répressives sur ce plan que les lois américaines.

"Pas une baguette magique"

Si Ségolène Royal, qui se targuait d'avoir été imitée par Barack Obama, fait figure de précurseur geek avec son site de démocratie participative baptisé Désir d'avenir, lancé pendant la présidentielle 2007, les politiciens commencent, à l'heure des municipales, à rattraper leur retard. Aujourd'hui, le mail est un outil incontournable pour transformer un homme en militant. Il permet de la bombarder d'informations, de vidéos et de tracts. Dans le jargon geek, on appelle ça "l'embasement". Grâce à des logiciels plus ou moins sophistiqués, il est possible de mesurer l'efficacité de leur travail de sape : ils savent si le mail a été lu ou non, quels liens web ont été consultés, à quelle fréquence, pendant combien de temps, et donc cibler les thématiques qui ont le mieux marché. Constatant le succès des lettres d'info sur les rythmes scolaires, Nathalie Kosciusko-Morizet a utilisé cette thématique pour attaquer sa rivale, explique L'Opinion. À Paris, Anne Hidalgo revendique 10 000 "embasés" et NKM, 30 000. Les deux candidates comptent tripler leur chiffre d'ici la fin du mois de mars, toujours selon le quotidien.

Pendant la primaire socialiste à Marseille, le député Patrick Mennucci, qui a éliminé au premier tour la ministre Marie-Arlette Carlotti de 220 voix, s'était ainsi adjoint les services de l'agence web la Netscouade, qui accompagne aussi Philippe Doucet, maire sortant d'Argenteuil. En plus des services de publication digitale et de veille, l'agence utilise NationBuilder, un logiciel de marketing qui a été développé pour permettre à des organisations de contacter de manière très ciblée les sympathisants, qu'ils se soient inscrits sur le site ou les réseaux sociaux ou qu'ils aient été rencontrés lors d'une réunion publique ou d'un porte-à-porte. "Ce logiciel n'est pas une baguette magique. C'est un outil qui permet de suivre l'historique de nos relations avec les électeurs et les militants", explique Matthieu Lerondeau, directeur de la Netscouade.

Si Vincent Feltesse, candidat PS à Bordeaux, Christian Estrosi, candidat sortant à Nice, ou encore Christophe Grébert, qui se présente sur une liste "rassemblement citoyen" à Puteaux, ont également largement investi le Web pour optimiser leur campagne, c'est l'équipe de campagne d'Anne Hidalgo qui semble la mieux armée pour se battre sur le champ de bataille numérique. Son équipe de campagne utilise le logiciel Blue State Digital, créée par l'entreprise éponyme cofondée par le stratège des campagnes web d'Obama Joe Rospars. Un NationBuilder amélioré et plus cher, qui segmente les personnes "embasés" pour cibler les actions sur le terrain. "On ne fait pas de différence entre la campagne en ligne et le terrain", explique la responsable de la campagne digitale Clémence Pène à Slate. "Le but est de faire sortir les gens dans la rue, qu'ils aillent aux réunions. Ce ne sont pas des objectifs de campagne en ligne", poursuit-elle.

La technologie numérique au service du lien physique

Et la candidate a également fait appel à LMP, cabinet de conseil créé par les "Bostoniens" Guillaume Liegey, Arthur Muller et Vincent Pons. Ces trois jeunes militants socialistes qui ont fait leurs classe au MIT et qui ont travaillé bénévolement pour la campagne d'Obama, ont également travaillé pour la campagne présidentielle de François Hollande. Selon leur évaluation, l'actuel président leur doit un quart de l'écart qui l'a séparé au deuxième tour de Sarkozy, soit 280 000 voix. Leur logiciel 50 + 1 permet de recueillir des données (sociologiques, économiques, démographiques...) de vote bureau par bureau afin de cibler les électeurs pour optimiser le porte-à-porte.

Car s'il reconnaît que les campagnes numériques permettent de faire du buzz pour influencer les journalistes, de motiver des gens, de toucher des sympathisants pour les faire devenir acteurs de la campagne et leur faire donner du temps et de l'argent, Arthur Muller considère que "le Web seul ne révolutionne pas la campagne et ne fait pas gagner des voix : "Les gens qui utilisent Twitter, Facebook ou qui postent des commentaires à caractère politique sont déjà convaincus. Les électeurs qui sont susceptibles de changer d'avis et donc vont peu sur le Web politique". Mais grâce à la gestion des données numériques, il permet d'aller voir les électeurs indécis ou abstentionnistes. Une arme de mobilisation massive qui pourrait faire la différence alors que l'abstention constitue l'enjeu majeur du scrutin et que les élections municipales se gagnent parfois à quelques centaines de voix près.


Via Jacques Le Bris, Yves Carmeille "Libre passeur"
more...
Yves Carmeille "Libre passeur"'s comment, January 16, 2014 2:26 PM
Merci pour les rescoops!
Rescooped by Olivier Fondriest from 1FORMANET - Informatique et communication
Scoop.it!

Comment rédiger un e-mail parfait ? Quatre étapes à suivre pour faire bonne impression

Comment rédiger un e-mail parfait ? Quatre étapes à suivre pour faire bonne impression | yes, itize | Scoop.it
Du choix de l'objet à celui de la signature, la rédaction d'un e-mail peut être une vraie prise de tête

Via 1FORMANET Sylvie
more...
1FORMANET Sylvie's curator insight, April 29, 2014 10:22 AM

4 conseils simples pour rédiger un email efficace

Rescooped by Olivier Fondriest from CommunityManagementActus
Scoop.it!

Usage de la curation : comment l’Expansion.fr utilise Storify pour rédiger un article

Usage de la curation : comment l’Expansion.fr utilise Storify pour rédiger un article | yes, itize | Scoop.it

Un article paru le 4 janvier 2013 sur le site de l’Expansion (« Free bloque les publicités: un gros coup de force » ) est un bon exemple d’utilisation d’un dispositif de curation afin d’alimenter en contenu un site Internet.


Via Isabelle Clément
more...
No comment yet.
Rescooped by Olivier Fondriest from KILUVU
Scoop.it!

40 Conseils pour votre Marketing Facebook en 2014 [Infographie] [Emarketinglicious]

40 Conseils pour votre Marketing Facebook en 2014 [Infographie] [Emarketinglicious] | yes, itize | Scoop.it

L ‘édition 2014 de Facebook Marketing Stratégies vient de sortir. Maria Peagler, la fondatrice de SocialMediaOnlineClasses.com déclare à son sujet : « Je l’ai mise à jour pour refléter les changements majeurs relatifs à la baisse de la portée et à l’augmentation de l’importance des annonces Facebook ...


Via Yves Carmeille "Libre passeur"
more...
No comment yet.