yearningspawnslime
17 views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by yearningspawnslime from Publishing Digital Book Apps for Kids
Scoop.it!

Illustrating in the Dark: Why Dick & Jane Can’t Count (A Publishing Mystery) | The Digital Media Diet

Illustrating in the Dark: Why Dick & Jane Can’t Count (A Publishing Mystery) | The Digital Media Diet | yearningspawnslime | Scoop.it

The world of children’s books has changed a lot in the past five years. Print titles may look the same, but anyone who has heard of the iPad, eReader or tablet technology knows that there are digital options that stretch our conventional ideas of a what books can and sometimes should do. Browsing in bookstores or even online for a new bestseller is becoming a sure way to miss some of the most innovative new titles in the literary marketplace.

 

Following data figures for print picture books or eBooks is also likely to give you a very skewed view of the current market and overall consumer interest in digital children’s titles. For content creators (the authors, illustrators and developers of illustrated digital books for kids), this is also a market rife with contradictions about the pathway to success and full of mirages that promise wide readership and high profit margins.


Via Carisa Kluver
more...
@CotCotCotApps's curator insight, August 11, 2013 4:24 AM

increasingly blurred lines in the children's ebook market

A definite must read! 

Rescooped by yearningspawnslime from Common Core Online
Scoop.it!

Leading the Way on Common Core Standards

Leading the Way on Common Core Standards | yearningspawnslime | Scoop.it

KY adopts standards as the state's students are "falling short of (being) adequately prepared for college or career." http://t.co/aJ3e9FXs7x


Via Darren Burris
more...
No comment yet.
Rescooped by yearningspawnslime from Zoologie et Ethologie
Scoop.it!

Twin Baby Animals Prove 2 Is Definitely Cuter Than 1

Twin Baby Animals Prove 2 Is Definitely Cuter Than 1 | yearningspawnslime | Scoop.it
What's better than one impossibly adorable baby red panda? Almost nothing.

Via Bourdoncle
more...
No comment yet.
Rescooped by yearningspawnslime from The Flipped Classroom
Scoop.it!

The Flipped Classroom Model: A Full Picture « User Generated Education

The Flipped Classroom Model: A Full Picture « User Generated Education | yearningspawnslime | Scoop.it

Via JackieGerstein Ed.D.
more...
AUBERGER's curator insight, February 10, 2015 6:04 AM

Concept très intéressant et en développement aujourd'hui, cet article récapitule bien la classe inversée qu'il faut bien appréhender avant de la mettre en place avec ses élèves

Kennet Lindquist's curator insight, March 20, 2015 7:48 AM

En intressant modell

 

LizJardim's curator insight, May 22, 4:10 PM
A great illustration explaining a flipped classroom
Rescooped by yearningspawnslime from Teaching in the XXI Century
Scoop.it!

Education is Having Its Internet Moment

Education is Having Its Internet Moment | yearningspawnslime | Scoop.it
Everywhere I go, I meet educators and entrepreneurs inspired to create digital learning content and resources for people of all ages. Today, learners in the know are taking advantage of it in huge

Via João Greno Brogueira
more...
No comment yet.
Rescooped by yearningspawnslime from Empathy and Compassion
Scoop.it!

Empathy Games: Life, Meet Play

Empathy Games: Life, Meet Play | yearningspawnslime | Scoop.it
Empathy game designers don't have massive teams or huge budgets, but that doesn't stop them from making important, moving games.

 

It’s difficult to write about the emerging genre of “empathy games” without dimming their liveliest characteristics. Even their title is nebulous. You might say empathy games attempt to put you into someone else’s shoes, and indeed many do. However, while big-budget titles strap you into iron-clad boots and decorate your torso with rifles and grenades, a game like Cart Life, for example, hands you divorce papers and a small sum of cash and asks you to provide for a daughter.

 

Empathy games are about lives – even a single life, in some cases. They grab the wide-angle lens that big developers use to tell stories of galactic destruction and they zoom far in on, say, a transgender woman crossing the street. If we’re looking at human life in quantity only, then yes, the stakes are smaller. But through intelligent writing and design choices, these creators have managed to make a rude, overheard comment feel more menacing than a looming Death Star.

 

by Brian Albert 


Via Edwin Rutsch
more...
No comment yet.
Rescooped by yearningspawnslime from Empathy and Compassion
Scoop.it!

Video: Humans show more empathy for battered dogs

Video: Humans show more empathy for battered dogs | yearningspawnslime | Scoop.it

According to a new study conducted by northeastern university, humans say they show more empathy for man’s best friend than they would for battered humans.

 

Participants were asked to read the article and rate their feelings of empathy toward the victim of the story.

 

In the end, battered dogs and battered children drew the same response.

“It seems like there was a bit more sympathy for the animals maybe because animals are a voiceless victim. They don’t have a voice to cry out for help on their own,” said Sybil Soukup.


Via Edwin Rutsch
more...
No comment yet.
Rescooped by yearningspawnslime from European CLIL Resource Centre
Scoop.it!

Games and Puzzles

Games and Puzzles | yearningspawnslime | Scoop.it
Games and Puzzles from Jefferson Lab

Via Joel Josephson
more...
Joel Josephson's curator insight, August 7, 2013 4:43 AM

Loads of science and math games and quizes.

burlysand's comment, September 24, 2013 3:42 AM
Its excellent
nice
Rescooped by yearningspawnslime from 3D Virtual-Real Worlds: Ed Tech
Scoop.it!

Kitely Market Featured Merchants

Kitely Market Featured Merchants | yearningspawnslime | Scoop.it
Kitely Market is a virtual goods marketplace that will create a unified market out of the separate grids that make up the Hypergrid metaverse. This will enable content creators to make serious money, while setting up only one store.

Via David W. Deeds
more...
David W. Deeds's curator insight, August 11, 2013 9:19 AM

Now this is a geeky-cool idea! 

Rescooped by yearningspawnslime from 3D Virtual-Real Worlds: Ed Tech
Scoop.it!

Diving into Game-Based Learning | TACCLE 2

Diving into Game-Based Learning | TACCLE 2 | yearningspawnslime | Scoop.it
This is a great idea from primary school teacher Ian Addison. He used with 7 to 8 year olds but it could easily be adapted for older children. I have mentioned Ian in a few other posts – he writes an excellent blog full of ...

Via David W. Deeds
more...
David W. Deeds's curator insight, August 14, 2013 8:30 AM

Interesting article.

Rescooped by yearningspawnslime from WCIT 12
Scoop.it!

Hackers Said To Hit U.N. As Internet Regulation Controversy Swells

Hackers Said To Hit U.N. As Internet Regulation Controversy Swells | yearningspawnslime | Scoop.it

The 11-day gathering in Dubai is also being closely watched for the possibility that new international pacts on Internet commerce and security emerge from it. The U.S. is leading efforts to block new Internet regulations, fearing they could open the door to greater monitoring and restrictions.


Via Paul Conneally
more...
No comment yet.
Rescooped by yearningspawnslime from iOS Dev
Scoop.it!

iOS Development: You're Doing It Wrong: You're Doing It Wrong #2: Sizing labels with -[NSString sizeWithFont:...]

iOS Development: You're Doing It Wrong: You're Doing It Wrong #2: Sizing labels with -[NSString sizeWithFont:...] | yearningspawnslime | Scoop.it

Via Domsware
more...
No comment yet.
Rescooped by yearningspawnslime from "iPads for learning"
Scoop.it!

iPad Research in Schools - University of Hull

iPad Research in Schools - University of Hull | yearningspawnslime | Scoop.it

... the use and impact of tablet technologies (in this case the iPad), across schools and homes in Scotland ...


Via David Miller
more...
Rescooped by yearningspawnslime from Common Core Online
Scoop.it!

#CCSS and #NGSS Standards in Garden-Based Learning

#CCSS and #NGSS Standards in Garden-Based Learning | yearningspawnslime | Scoop.it

Next Generation Science and Common Core Math and Language Arts in the Garden Here at Life Lab, we have been hard at work connecting our award-winning, garden-based science curriculum with the new Next Generation State Science Standards (NGSS) and...


Via Darren Burris
more...
No comment yet.
Rescooped by yearningspawnslime from Zoologie et Ethologie
Scoop.it!

Fellas, This Polar Bear Is Single

Fellas, This Polar Bear Is Single | yearningspawnslime | Scoop.it
Is this polar bear caught up in the latest fitness craze, or just posing for the camera? Photographer Paul Goldstein captured the frolicking polar bear on July 20 on an expedition to the Arctic island Spitsbergen in the Svalbard archipelago.

Via Bourdoncle
more...
No comment yet.
Rescooped by yearningspawnslime from Zoologie et Ethologie
Scoop.it!

Humain comme un grand singe

Humain comme un grand singe | yearningspawnslime | Scoop.it

Via Bourdoncle
more...
Bourdoncle's curator insight, December 16, 2012 6:07 AM

Il se lève, ouvre une grande armoire vitrée remplie de cartes postales, de boîtes d'archives et de vieilles photos et attrape une pile d'assiettes en plastique blanc. "Je crois qu'ils sont là", sourit Gérard Dousseau, le chef soigneur de la ménagerie du Jardin des plantes, à Paris. Il soulève une assiette, puis une autre, inspecte le placard, fouille les étagères. "Je ne sais plus où on les a mis, soupire-t-il. On les a longtemps gardés mais je crois qu'on les a donnés à la Cité des sciences, en 2004, pour l'exposition sur les grands singes, ou à la Grande Halle de La Villette, en 2007, pour l'exposition sur les bêtes et les hommes. Je pensais pourtant qu'il nous en restait quelques-uns."

Vêtu de la tenue kaki des soigneurs - pantalon à poches, pull vert et chaussures de travail -, Gérard Dousseau cherche désespérément les noeuds de Wattana. Constitués de ficelle, de bouts de laine ou de lanières de tissu, ils ont fasciné les éthologues du monde entier : ils ont été réalisés par une femelle orang-outang du Jardin des plantes qui vit aujourd'hui dans un parc animalier néerlandais. Wattana passait la ficelle derrière un barreau et tressait à vive allure des noeuds d'une grande complexité en tirant de temps à autre sur les cordons pour tester la solidité de son travail. Elle pouvait passer un temps infini à nouer des cordelettes avec les mains, les pieds et la bouche avant de s'arrêter un instant pour contempler son oeuvre.

La philosophe des sciences Chris Herzfeld, spécialiste des primates, a réalisé en 2008 un film sur les noeuds de Wattana baptisé Funktionslust - c'est le nom donné, en allemand, au plaisir ressenti par les êtres vivants lorsqu'ils font quelque chose qu'ils savent très bien faire. Concentrée, attentive, ravie de nouer de mieux en mieux, l'orang-outang illustrait cette notion à merveille. "Wattana avait la passion de l'observation, témoigne Gérard Dousseau. D'ailleurs, la première chose que nous avions remarquée, quand elle est arrivée, c'est qu'elle regardait les choses de très près, en les approchant de son visage. On a même cru, au début, qu'elle avait un problème de vue !"

Personne, au Jardin des plantes, ne lui a appris à faire un noeud ni ne l'a jamais récompensée pour son travail. "Quand j'ai dit un jour aux autres soigneurs qu'elle nouait des ficelles, tout le monde s'est moqué de moi !, se souvient Danielle Dousseau, la femme de Gérard Dousseau, soigneuse à la ménagerie. Elle était très patiente, très observatrice. Je ne lui ai jamais rien montré mais elle me regardait faire des doubles noeuds à mes chaussures quand je montais sur la plate-forme. Et elle s'intéressait beaucoup à mes souliers : petite, elle relevait le bas de mon pantalon pour voir le dessin de mes chaussettes et elle arrivait à enfiler mes lacets dans les passants."

Beaucoup de soigneurs du Jardin des plantes reconnaissent avoir eu un faible pour Wattana. "Elle était extrêmement curieuse et maligne, raconte Christelle Hano, chef-soigneur adjoint de la ménagerie. Elle attrapait un ver de terre, le posait sur sa tête, et elle inclinait sa tête du côté opposé à celui où glissait le ver pour le garder le plus longtemps possible en équilibre. Et, quand elle en avait assez, elle mettait le ver dans un papier et elle le repliait soigneusement pour retrouver son jeu le lendemain. Quand elle attendait son petit, on faisait du training pour lui apprendre à s'occuper du bébé. Elle adorait tellement ça qu'on n'avait plus besoin de la récompenser. Elle apprenait beaucoup plus vite que les autres."

Lorsque Wattana a quitté le Jardin des plantes, en 2008, Christelle Hano avoue avoir eu du mal à accepter son départ. Elle hésite encore à lui rendre visite aux Pays-Bas mais, ce jour-là, sourit-elle, Wattana la reconnaîtra. La soigneuse sait que les orangs-outangs ne manquent ni de mémoire ni d'émotions : il y a plusieurs années, elle avait découvert Solok, le vieux mâle orang-outang du Jardin des plantes, pelotonné au bord de sa cage, le visage caché dans les mains, agité de spasmes, comme s'il sanglotait. De l'autre côté de la vitre, une femme pleurait : c'était la soigneuse qui s'était occupée de lui au zoo de Leipzig. Il ne l'avait pas vue depuis dix ans.

Wattana a quitté le Jardin des plantes il y a quatre ans, mais le cortège d'interrogations qu'elle a soulevé est toujours là. On a longtemps cru que faire des noeuds faisait partie du "propre de l'homme". Wattana, comme d'autres orangs-outangs avant elle, a prouvé qu'au contact du monde humain, un grand singe pouvait réinventer le nouage. Pour Chris Herzfeld, qui a consacré un très beau livre à Wattana, ces noeuds sont l'une des facettes du "devenir-humain" qui émergent dans les zoos : dans ce "monde commun", les chimpanzés, les bonobos, les gorilles et les orangs-outangs se réapproprient des savoir-faire que l'on croyait réservés aux humains.

Ces découvertes stupéfieraient sans doute René Descartes, qui, au XVIIesiècle, théorise l'hypothèse mécaniste de l'animal-machine : le philosophe estime que les animaux, dépourvus d'âme, de pensée et de langage, se meuvent comme des automates, se contentant de réagir à leur environnement. A l'époque où il formule cette théorie qui nie toute conscience et toute souffrance aux animaux, les grands singes sont quasiment inconnus en Europe : le premier chimpanzé vivant arrive à Paris en 1740, le premier orang-outang rejoint la ménagerie de Guillaume V d'Orange-Nassau en 1776. Cette femelle de Bornéo sidère la cour : elle se déplace debout et défait - déjà - des noeuds d'une extrême complexité...

Dans une Europe qui se passionne pour la philosophie et l'histoire naturelle, la découverte des grands singes est un choc. Rousseau et Montesquieu sont troublés par ces animaux qui ressemblent tant aux hommes. Diderot raconte même que le cardinal de Polignac, fasciné par leurs manières, aurait déclaré à un orang-outang du jardin du Roi : "Parle et je te baptise." Mais les naturalistes se chargent de rappeler les philosophes à l'ordre : Buffon, qui souhaite maintenir une frontière étanche entre l'homme et l'animal, affirme que ce dernier possède de simples facultés d'imitation.

Il faudra attendre Darwin, à la fin du XIXe siècle, pour que notre proximité avec les chimpanzés revienne sur le devant de la scène : pour l'inventeur de la théorie de l'évolution, nous avons un ancêtre commun. "Darwin, qui s'intéresse à la psychologie cognitive, cherche à analyser les comportements des grands singes, explique Vinciane Despret, philosophe à l'université de Liège. Il se demande s'ils ont des émotions ou s'ils disposent de capacités morales. Darwin constate qu'un singe à qui l'on interdit de manger une orange la mange, mais prend la précaution de cacher les épluchures, comme s'il éprouvait, à l'instar des hommes, un sentiment de honte, sentiment précurseur de la morale."

Après la mort de Darwin, son disciple, George Romanes, poursuit ses travaux afin de démontrer l'existence d'une continuité entre les hommes et les grands singes, mais cette idée est vigoureusement repoussée par une société qui ignore encore tout, ou presque, des primates. "Au XIXe et pendant la première moitié du XXe siècle, on ne sait pas grand-chose sur les singes, constate Dominique Lestel, philosophe à l'Ecole normale supérieure et aux archives Husserl. Les scientifiques, et notamment les vétérinaires, analysent leur anatomie, mais pas leur comportement ou leur intelligence. Ils les étudient en outre en captivité, c'est-à-dire dans des conditions problématiques. L'éthologie a mis beaucoup de temps à s'imposer."

La primatologie prend son essor au lendemain de la seconde guerre mondiale. Dans les années 1960, puis 1970, Jane Goodall découvre que les chimpanzés de Tanzanie utilisent des outils, Diane Fossey dépeint la complexité des relations sociales chez les gorilles du Rwanda, Gordon Gallup montre que les grands singes se reconnaissent dans un miroir - quand ils voient dans une glace la tache verte que l'on a peinte sur leur nez pendant leur sommeil, ils tentent de l'effacer. A l'aube des années 2000, les généticiens confortent ces recherches en découvrant que 99 % des 3 milliards de paires de bases formant notre double hélice d'ADN sont identiques à celles du chimpanzé...

Au fil des ans, l'éthologie bouleverse toutes nos idées reçues sur les grands singes. "Les chercheurs découvrent, par exemple, que l'on peut appliquer aux chimpanzés la "théorie de l'esprit", c'est-à-dire la capacité de deviner les intentions et les connaissances de ceux qui vous entourent et de comprendre qu'elles sont distinctes des vôtres, explique Vinciane Despret.C'est cette disposition qui explique le mécanisme du mensonge intentionnel. Un singe qui fait semblant d'avertir son groupe de l'arrivée d'un prédateur parce qu'il veut détourner l'attention - il vient de maltraiter un petit - sait que, de l'endroit où ils sont, ses congénères ne peuvent pas savoir si le prédateur est là ou non."

Les recherches font tomber une à une les vieilles certitudes des philosophes. Le langage qui trônait au Panthéon du "propre de l'homme" se révèle accessible aux chimpanzés : pour des raisons anatomiques, ils sont incapables de parler mais ils apprennent sans difficulté le langage des sourds-muets. Dans sa Petite histoire des grands singes, Chris Herzfeld raconte l'histoire des "singes parlants" des années 1970 et 1980 : la chimpanzée Washoe faisait des combinaisons de deux, voire trois signes - elle inventait des formulations (un oiseau d'eau pour un cygne, par exemple) et elle a transmis ses connaissances à son fils adoptif sans aucune intervention humaine. Le bonobo Kanzi, qui évoquait sans le moindre problème les objets absents, manipulait, lui, environ 3 000 combinaisons de mots.

L'apport décisif arrive avec Frans de Waal, un primatologue néerlandais qui révèle l'incroyable complexité des relations sociales chez les singes et la présence, chez eux, de qualités "morales" et sociales. C'est le cas, par exemple, de la réconciliation : après une bagarre, les chimpanzés se tendent la main, se font des accolades et s'embrassent. "On pourrait penser que ce qui compte, c'est simplement de gagner ou de perdre, estimait-il en 2011. Pourquoi, dans ce cas, se réconcilier ? En réalité, le principe est simple : une relation précieuse a été abîmée par le conflit, il faut donc agir pour restaurer la qualité de la relation."

Au fil de ses recherches, Frans de Waal découvre que l'un des piliers de la morale humaine - le sens de la réciprocité - est présent chez les grands singes. "Je ne veux pas dire que les chimpanzés sont des êtres moraux, je dis qu'il existe chez eux des éléments de base qui sont absolument nécessaires pour développer une moralité", précise-t-il. Lorsque l'on présente à deux chimpanzés une lourde boîte de nourriture qu'il faut tirer ensemble avec une corde pour la rapprocher, ils coopèrent spontanément, même si l'un d'eux vient d'être nourri et se désintéresse des friandises après l'effort. Pourquoi se donne-t-il tant de mal s'il n'a pas faim ? demande Frans de Waal. Parce qu'il a le sens de la réciprocité.

Le primatologue découvre également que les primates ont le sens de la justice. Frans de Waal place ainsi dans des cages voisines deux singes capucins à qui l'on donne un morceau de concombre chaque fois qu'ils tendent un caillou. Tant qu'ils obtiennent la même récompense, tout va bien. Mais, lorsque l'un obtient un délicieux grain de raisin alors que l'autre conserve son concombre, les choses se gâtent : celui qui dévorait auparavant le légume se met en colère et finit par le jeter à la figure de l'expérimentateur. Il manifeste, selon Frans de Waal, son rejet de l'iniquité. Certains singes refusent même de manger le raisin tant que leur voisin n'en a pas obtenu. "Nous approchons de très près le sens de la justice tel que l'entendent les êtres humains", résume-t-il.

Au fil des recherches, le "propre de l'homme" se dérobe sous les pas des éthologues. La bipédie ? Les grands singes peuvent marcher debout, même s'ils ne le font pas souvent. Les outils ? Ils en façonnent pour casser des noix ou atteindre des objets éloignés, même s'ils sont beaucoup moins perfectionnés que les nôtres. Le langage ? Les chimpanzés apprennent aisément les signes des sourds-muets, même s'ils ne les ont pas inventés. Le sens de la justice, de la coopération ou de la réconciliation ? Ces notions sont présentes, même si elles sont beaucoup moins sophistiquées que chez les humains. Le rire ? Frans de Waal affirme avoir déclenché l'hilarité de ses chimpanzés... en se déguisant un jour en léopard.

Longtemps érigé en spécificité humaine, le tabou de l'inceste n'est plus considéré, aujourd'hui, comme un "propre de l'homme" : les trois espèces où les femelles quittent le groupe à l'adolescence sont les hommes, les bonobos et les chimpanzés, rappelle le paléoanthropologue Pascal Picq. Et, quand elles restent dans le groupe, le tabou est respecté, ajoute-t-il. Même la culture, que l'on a longtemps opposée à la "nature animale", n'est plus considérée comme l'apanage de l'homme : chaque groupe de grands singes invente des savoir-faire techniques, des pratiques alimentaires et des rituels sociaux qui ne sont en rien dictés par la nature. "Ils diffèrent d'une troupe et d'un site à l'autre et sont transmis de génération en génération de manière non génétique, constituant ainsi, pour les primatologues, des formes de "culture"", écrit Chris Herzfeld.

On est loin, très loin, de l'animal-machine soumis aux contraintes de son environnement dont parlait Descartes. "Il y a, bien sûr, beaucoup de différences entre les hommes et les grands singes, mais il est très difficile, aujourd'hui, de trouver une capacité humaine dont on puisse dire qu'elle est totalement absente du monde des grands singes, note le philosophe Dominique Lestel. Nous ressentons tous cette proximité avec eux : elle naît de notre allure physique commune, d'une empathie réelle ou imaginaire, d'une interprétation des comportements en termes de choix et de désirs, de la réelle attention des femelles pour leurs petits, de la souffrance qu'elles ressentent lorsqu'ils meurent, de l'impression qu'ils ont un regard."

Ces recherches ont durablement brouillé les frontières entre l'Homo sapienset les grands singes. "Le concept du propre de l'homme est un concept du passé, estime Dominique Lestel. Il est toxique car il insiste sur l'idée de séparation : le but est de rechercher des différences entre l'homme et l'animal afin de placer l'homme dans une catégorie ontologique à part. Il y a, bien sûr, des différences, mais cela ne nous met pas au-dessus des autres espèces. Il faudrait remplacer ce débat essentialiste par une approche plus relationnelle, plus constructiviste. La vraie question est celle des convergences et des proximités : qu'est-ce qui se tisse entre les animaux et nous ?"

Pour répondre à cette question, la philosophe Vinciane Despret pense qu'il faut en finir avec la quête du "propre de l'homme". "Les recherches sur les grands singes ne cessent de repousser la frontière de leurs compétences. Il faut donc arrêter de chercher "un" critère en raisonnant sur un mode binaire : les grands singes ont, ou n'ont pas, telle capacité. Mieux vaudrait se demander ce qu'est une intelligence animale, une intelligence des odeurs, une intelligence des sons. Il faudrait, pour cela, renoncer au point de vue anthropocentré qui a longtemps été le nôtre, ce qui n'est pas aisé."

Ce travail demandera du temps. Contrairement à d'autres civilisations, notamment asiatique, la culture occidentale pense le monde en insistant sur le dualisme et les différences : elle place l'homme au centre du cosmos en théorisant l'opposition homme et animal, nature et culture, corps et esprit. En séparant ainsi radicalement l'humanité de l'animalité, l'homme a ouvert un "cycle maudit", écrivait Claude Lévi-Strauss en 1973. Ethologues et philosophes nous invitent aujourd'hui à modifier notre regard sur le monde animal. Saurons-nous le faire avant que les grands singes, dont la plupart sont menacés d'extinction, disparaissent de la surface de la Terre ? 

 

Anne Chemin

Rescooped by yearningspawnslime from The Flipped Classroom
Scoop.it!

An Illustration of Flipped Classroom: The Full Picture

The Flipped Classroom: The Full picture is not about watching videos as homework.


Via JackieGerstein Ed.D.
more...
Ra's curator insight, November 10, 2015 3:46 PM

Jackie G quick and useful explanation to share with teachers' thinking about how to develop their curriculum development and student engagement methods. 

Chema Muñoz Rosa's curator insight, March 8, 6:16 AM
Share your insight
LizJardim's curator insight, May 22, 4:08 PM
The flipped classroom looks like a great way to teach, engage learners & allow students to self-pace their learning.
Rescooped by yearningspawnslime from Teaching in the XXI Century
Scoop.it!

What can I do for you?

What can I do for you? | yearningspawnslime | Scoop.it

In the twenty-first century we are faced with a basic rule. When someone has their survival strategy based on knowledge of a single technology is doomed to failure. Nevertheless, if this strategy is based on constant updating and lifelong learning so it's easier to augur success.
João Greno Brogueira, January 2012

Contact: professor.cad[at]gmail.com 

 

Visit our Scoop.it's:

http://www.scoop.it/t/topcadexperts

http://www.scoop.it/t/information-science-and-lis


Via João Greno Brogueira
more...
João Greno Brogueira's curator insight, December 13, 2012 7:29 AM

My Profile on LinkedIn
http://www.linkedin.com/in/joaobrogueira

João Greno Brogueira's curator insight, December 30, 2012 7:44 AM

I'm open to travel and stay long periods abroad teaching and training and even relocate.
You can visit my LinkedIn profile here:
http://www.linkedin.com/in/joaobrogueira
 

Rescooped by yearningspawnslime from Empathy and Compassion
Scoop.it!

The virtual reality cow aiming to turn steak lovers into vegetarians

The virtual reality cow aiming to turn steak lovers into vegetarians | yearningspawnslime | Scoop.it
Researchers at Stanford University have developed a virtual reality avatar that enables humans to empathise with cows destined for the slaughterhouse.

 

"We were really interested in the theory of empathy," said Joshua Bostick, a Stanford University researcher. "Could you identify with this cow avatar and how did it make you feel about the environment and maybe things that you could do to make a small little difference."


Via Edwin Rutsch
more...
No comment yet.
Rescooped by yearningspawnslime from European CLIL Resource Centre
Scoop.it!

Timeline Photos | Facebook

Timeline Photos | Facebook | yearningspawnslime | Scoop.it

Via Joel Josephson
more...
Joel Josephson's curator insight, July 11, 2013 11:57 PM

Perfect biology material.

Marta Braylan's curator insight, July 16, 2013 12:27 PM

Nice!!!

Coletta P. Kahn's comment, July 26, 2013 12:18 AM
nice one!
Rescooped by yearningspawnslime from WCIT 12
Scoop.it!

Business - ITU chief sees key telecom rule revamp at Dubai event

Business - ITU chief sees key telecom rule revamp at Dubai event | yearningspawnslime | Scoop.it
The International Telecommunication Regulations, or the ITRs, which came into force almost 25 years ago, are likely to be reviewed and revamped to cope with the changed world at the landmark World Conference on International Telecommunications, or...

Via Paul Conneally
more...
No comment yet.
Rescooped by yearningspawnslime from 3D Virtual-Real Worlds: Ed Tech
Scoop.it!

Back-to-school time, virtually, for Indiana Connections Academy - Post-Tribune

Back-to-school time, virtually, for Indiana Connections Academy - Post-Tribune | yearningspawnslime | Scoop.it
Back-to-school time, virtually, for Indiana Connections Academy Post-Tribune In 2011, Bergin pulled her boys from their classrooms at Fieler Elementary and signed them up for the Indiana Connections Academy, a virtual charter school where students...

Via David W. Deeds
more...
David W. Deeds's curator insight, August 12, 2013 7:39 AM

Gotta find out more about this.

Rescooped by yearningspawnslime from WCIT 12
Scoop.it!

Let’s keep this dead horse alive, so we can beat it some more | IGP Blog

Let’s keep this dead horse alive, so we can beat it some more | IGP Blog | yearningspawnslime | Scoop.it

Via Paul Conneally
more...
atomiccrush's comment, December 12, 2015 1:33 AM
amazing
Rescooped by yearningspawnslime from iOS Dev
Scoop.it!

Novae : chronique de la création d'un jeu sur iOS (2/2)

Novae : chronique de la création d'un jeu sur iOS (2/2) | yearningspawnslime | Scoop.it

De l'envie de faire un jeu iOS jusqu'à trouver l'idée, de cette idée jusqu'à son développement et sa publication sur l'App Store… Dominique Vial raconte la genèse de son premier jeu pour iPhone : Novae. Partie 2/2


Via Domsware
more...
No comment yet.
Rescooped by yearningspawnslime from "iPads for learning"
Scoop.it!

AppAdvice Daily: Learn JavaScript While Gaming With Hakitzu -- AppAdvice

AppAdvice Daily: Learn JavaScript While Gaming With Hakitzu  -- AppAdvice | yearningspawnslime | Scoop.it

If you’ve ever been interested in learning JavaScript, but don’t really know where to start, a new game that we’re looking at on today’s show will help. It’s called Hakitzu Elite: Robot Hackers  and it’s a game that will teach you JavaScript while playing, literally. Plus, with the latest update learning through the game has gotten even easier, not to mention you can also play others worldwide.


Via David Miller
more...