World tourism
1.7K views | +0 today
Follow
World tourism
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by JC Hubac from 365 Jours de Ski, Tourisme & Marketing
Scoop.it!

Suisse: Une taxe d'incitation pour lutter contre les lits froids en station

Les appartements inoccupés dans les régions touristiques posent problème et génèrent d'importants frais d'infrastructures publiques. Pour lutter contre les lits froids, certaines stations de montagne tablent désormais sur des taxes incitant à la location, une mesure qui est loin de faire l'unanimité. L'assemblée communale de Silvaplana a approuvé en février 2010 la taxe d'incitation sur les résidences secondaires, confirmée ensuite par le Conseil d'Etat grison. La décision a en revanche été contestée et c'est maintenant au Tribunal fédéral (TF) de trancher. A l'instar du canton des Grisons, le Valais lutte également contre les lits froids. La nouvelle loi sur le tourisme, qui devait aider à résoudre ce problème via une taxe, a en revanche été refusée très nettement en votation populaire en novembre 2009. Quelques communes comme Val-d'Illiez, Zermatt ou Bürchen ont donc décidé d'introduire des taxes incitatives. Ainsi, à moins d'occuper leur logement ou de le louer pendant 70 jours, les propriétaires d'une résidence secondaire située aux Crosets, à Champoussin ou dans un autre secteur touristique de Val-d'Illiez doivent payer une taxe communale.


Via Aurélien de PIERREFEU
more...
Aurélien de PIERREFEU's curator insight, February 11, 2013 4:09 PM

Une mesure pour le moins radicale et rentable mais qui ne résoud pas (en tous les cas pas à court terme) le problème de fond d'inadaptation de l'offre.

JC Hubac's curator insight, February 12, 2013 5:11 AM

radicale mais non adapté!!

le probleme reside dans une inedaquation de l'offre..

Philippe Villette's comment, February 13, 2013 3:47 AM
Cette taxe d'incitation (oxymore ?) ne me semble pas non plus l'outil idéal pour lutter contre l'inoccupation des appartements.
Il convient, à mon sens, d'avoir une politique d'aménagement urbain à long terme prévoyant un certain nombre de résidences de tourisme et en arrêtant de promouvoir la propriété comme on peut le voir dans certaines vallées ...
Rescooped by JC Hubac from 365 Jours de Ski, Tourisme & Marketing
Scoop.it!

Suisse: Une taxe d'incitation pour lutter contre les lits froids en station

Les appartements inoccupés dans les régions touristiques posent problème et génèrent d'importants frais d'infrastructures publiques. Pour lutter contre les lits froids, certaines stations de montagne tablent désormais sur des taxes incitant à la location, une mesure qui est loin de faire l'unanimité. L'assemblée communale de Silvaplana a approuvé en février 2010 la taxe d'incitation sur les résidences secondaires, confirmée ensuite par le Conseil d'Etat grison. La décision a en revanche été contestée et c'est maintenant au Tribunal fédéral (TF) de trancher. A l'instar du canton des Grisons, le Valais lutte également contre les lits froids. La nouvelle loi sur le tourisme, qui devait aider à résoudre ce problème via une taxe, a en revanche été refusée très nettement en votation populaire en novembre 2009. Quelques communes comme Val-d'Illiez, Zermatt ou Bürchen ont donc décidé d'introduire des taxes incitatives. Ainsi, à moins d'occuper leur logement ou de le louer pendant 70 jours, les propriétaires d'une résidence secondaire située aux Crosets, à Champoussin ou dans un autre secteur touristique de Val-d'Illiez doivent payer une taxe communale.


Via Aurélien de PIERREFEU
JC Hubac's insight:

radicale mais non adapté!!

le probleme reside dans une inedaquation de l'offre..

more...
Aurélien de PIERREFEU's curator insight, February 11, 2013 4:09 PM

Une mesure pour le moins radicale et rentable mais qui ne résoud pas (en tous les cas pas à court terme) le problème de fond d'inadaptation de l'offre.

Philippe Villette's comment, February 13, 2013 3:47 AM
Cette taxe d'incitation (oxymore ?) ne me semble pas non plus l'outil idéal pour lutter contre l'inoccupation des appartements.
Il convient, à mon sens, d'avoir une politique d'aménagement urbain à long terme prévoyant un certain nombre de résidences de tourisme et en arrêtant de promouvoir la propriété comme on peut le voir dans certaines vallées ...