Les stations de ski face au défi écologique | World tourism | Scoop.it

La sonnette d’alarme a été tirée en 2008 lorsque plusieurs stations de ski se sont alliées pour faire un bilan carbone. Les résultats ont été stupéfiants : 57 % des gaz à effet de serre rejetés par les stations sont liés aux transports des touristes, 27 % au chauffage et à l’électricité qu'ils consomment et seulement 2 % à l’activité « ski » proprement dite (remontées mécaniques, canons à neige, damage…). Face à ce constat, les acteurs des stations ont pris les choses en main et, en s’inspirant de la charte « Sustainable Slopes Program » développée au Canada et aux États-Unis, ont créé en 2006 un label écologique pour les stations des Alpes (Autriche, Allemagne, Italie, Suisse et France). Basé principalement sur la gestion des transports, Alpine Pearls (Les perles des Alpes) est alors devenue la plus grande coopération globale dans la région des Alpes. Actuellement, 21 communes sont labellisées et proposent de nouvelles formes de mobilité pour les vacanciers. Mountain Riders, voulant pousser encore plus loin la réflexion, développe actuellement un label nommé « Flocon Vert » visant une évaluation plus précise et une visibilité simplifiée afin de mettre en avant les stations exemplaires en matière de développement durable.


Via Aurélien de PIERREFEU