Word News
Follow
1.1K views | +2 today
Rescooped by Charles Tiayon from Metaglossia: The Translation World
onto Word News
Scoop.it!

6,000 most frequently used English words with frequency rank and link to dictionary

6,000 most frequently used English words with frequency rank and link to dictionary | Word News | Scoop.it

The ranks of word frequency were calculated by running word list in wordnet dictionary database against a few popular search engines from 2002 - 2003. It basically uses search engine index databases as corpus. The size of the corpus ranges from 1 billion to 4 billions.
A link to our online wordnet directory is provided for words which have the frequency rank above 2,000.

more...
No comment yet.
Word News
The World of Words: dictionaries, glossaries, lexicography and terminology
Curated by Charles Tiayon
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Le nouveau visage du français

Le nouveau visage du français | Word News | Scoop.it
Les langues changent tout le temps, mais aujourd’hui l’évolution s’accélère. A cause d’internet, des réseaux sociaux, du temps qui presse. Bienvenue dans le dico hype d’A
Charles Tiayon's insight:

Les langues changent tout le temps, mais aujourd’hui l’évolution s’accélère. A cause d’internet, des réseaux sociaux, du temps qui presse. Bienvenue dans le dico hype d’Alexandre des Isnards.

Pourquoi avoir sorti un dictionnaire en plus des traditionnels Larousse et Robert?

Les dictionnaires classiques sont ouverts aux nouveaux mots, certes, mais ils ne proposent pas de réflexion sur ce que ces mots représentent et ce qu’ils disent de nous. Ils ne prennent pas la mesure de ce qui nous arrive ces dernières années: nos sociétés, et notre manière de parler, sont complètement changées par internet, les réseaux sociaux, l’accélération du temps. Une révolution passionnante, mais qui parfois fait peur. Ces dictionnaires jouent un rôle de référence, de patrimoine et, du coup, filtrent les nouveaux mots, notamment les anglicismes, même s’ils sont très utilisés. Et puis, ils ont aussi un problème de place, alors que moi je n’avais pas cette limite…

Comment avez-vous procédé pour établir cette liste de quatre cents mots?

Les dictionnaires traditionnels justifient l’apparition de nouveaux mots au nombre d’occurrences. Moi, cela fait plus de quatre ans que j’attrape des termes, qui ne sont pas dans le dico, comme «switcher», «matcher». Je les note et puis je les teste sur les moteurs de recherche des réseaux sociaux, comme Twitter. C’est le principal outil dont je me suis servi. Cela me permet de voir toutes les utilisations du mot, dès son origine. Et de découvrir les néologismes inventés par les jeunes, genre «bolosse» ou «ça passe crème», qui signifie «ça passe bien».

Vingt mille nouveaux mots apparaissent chaque année. Comment expliquez-vous cette incroyable effervescence de la langue?

Les nouveaux mots sont souvent inventés par les nouvelles activités du marketing industriel ou de la cosmétique. Ce secteur utilise, par exemple, l’adjectif «renforçateur» pour un shampoing anti-chute et ça ne choque personne. On trouve aussi le terme «robustifier» pour qualifier les parois de certaines montres. C’est une habitude d’efficacité très anglaise qui consiste à transformer un substantif en adjectif ou en verbe du moment que cela parle aux gens.

Mais est-ce une période de créativité particulière ou les langues, en l’occurrence le français, sont-elles toujours aussi bouillonnantes, vivantes et inventives?

Ce qui est particulier aujourd’hui, c’est que l’on n’a jamais autant écrit, contrairement à ce que l’on croit. Bien sûr, on écrit de façon orale, on utilise un langage fait d’onomatopées, d’acronymes. Les jeunes s’envoient en moyenne huitante SMS par jour, ce qui représente quand même beaucoup de mots! Les espaces participatifs, les réseaux sociaux se sont multipliés et, dès lors, tout le monde commente à longueur de journée, pour assurer sa propre visibilité. Aujourd’hui, il faut se mettre en avant, parce que si on ne parle pas, on est socialement mort.

Dictionnaire du nouveau français, dites-vous. Mais peut-on encore le qualifier comme tel quand l’essentiel des mots est anglais ou issu du langage texto…

C’est vrai. En fait, il y a un côté provocateur dans ce titre. Je voulais faire réagir, réfléchir sur ce que devient notre langue. Cela dit, je ne pense pas que le langage texto affecte le français. Au contraire, il a une certaine créativité, il oblige à dire de façon courte des pensées percutantes. De même que des études ont montré qu’il n’y a pas de lien entre la baisse de l’orthographe et cette nouvelle façon de parler. Mais on ne peut que constater la suprématie de la langue anglo-saxonne, en particulier dans le monde des affaires. Tant que la société sera préoccupée par la seule réussite, la tendance va s’accentuer. On risque fort d’utiliser de plus en plus cette langue du négociant, comme l’appelait déjà Nietzsche, au détriment du français, langue de la rhétorique. Peut-on changer les usages avec les académies? Je ne pense pas. C’est ainsi. Je voulais juste montrer que le nouveau visage de notre langue actuelle est anglais. Mais plutôt que de s’inquiéter, autant en tirer les conséquences et essayer d’en prendre le bon parti en gardant notre créativité.

Mais comment voyez-vous cette évolution du français: ne risque-t-il pas de disparaître?

La langue n’est qu’un symptôme de ce que nous devenons. Ce qui est inquiétant, c’est cette course à la compétition, même dans les domaines les plus intimes. Houellebecq l’a bien montré dans son livre Extension du domaine de la lutte. Nous vivons constamment dans la concurrence et si nous ne le sommes plus, nous sommes exclus, parce que nous n’avons plus rien à raconter de compétitif. Les signes de reconnaissance se mesurent désormais avec des indices tels que le nombre de partages, de tweets et de retweets, de likes. Nous sommes dans un système qui veut que tout soit évalué, quantifié et cette obsession est inquiétante. Ces anglicismes révèlent aussi que nous vivons dans une sorte d’urgence, de frénésie. De ce point de vue là, l’anglais est une langue qui permet d’aller très vite.

Qu’est-ce qui fait que la «life» est plus tendance que la «vie», «checker» que «contrôler»?

C’est une question d’image de marque. Dès que l’on traduit un terme en anglais, il a l’air plus efficace, plus glamour aussi. Quand on dit les «nominés» plutôt que les «candidats sélectionnés» aux cérémonies de cinéma, on a l’impression d’importer le glamour hollywoodien. Le terme «life» vient du rap. Entre jeunes, ça fait plus cool de parler comme ça. Mais ce n’est pas nouveau…

Et quand le français s’accroche et persiste, c’est avec des fautes…

Exactement. Par exemple, les gens ne disent plus, en cas d’alternative, «ou non», mais «ou pas». Cette faute de français a même figuré en titre du Monde et de Libé, ce qui signifie que ce n’en est plus une. Cela dit, il y a aussi des fautes d’anglais que nous intégrons, comme la «loose». En anglais, le mot ne s’écrit qu’avec un seul o. Mais tout le monde, jeunes et bloggeurs expérimentés, l’écrit avec deux o. On peut se dire que c’est peut-être une manière française de s’approprier l’anglais. Cessons de jouer les redresseurs de torts. A une époque, le latin a changé, évolué vers le français. Finalement, les langues peuvent aussi naître des fautes. On lit de moins en moins et on écrit de plus en plus, de façon orale. On est pressé, donc on prend les premiers mots qui nous viennent à l’esprit.

Vous parlez aussi de tout un nouveau vocabulaire de l’hyperbole…

C’est une tendance révélatrice de notre époque, qui réclame de la visibilité. On doit se vendre soi-même et se faire entendre. Comme on parle tous en même temps, puisqu’on est tous des émetteurs avec internet, c’est donc à celui qui parle le plus fort. D’où le recours à un vocabulaire de l’exagération. On ne dira pas «j’ai bien aimé ce film», mais «c’est énorme». Ce vocabulaire de l’hyperbole vient aussi des jeux vidéo, où l’on trouve des expressions comme «je vais le poutrer» ou «je vais le découper». Ces mots parlants, forts, exagérés finissent par être utilisés dans d’autres contextes.

Pourquoi avoir redéfini le mot «ami»?

Parce qu’un ami n’a plus la même signification non plus. Un ami sur Facebook, c’est quoi? La même chose qu’un ami dans la vie ou un simple contact? On peut désormais supprimer un ami en un clic, alors qu’autrefois un ami, c’était pour la vie, même à la vie à la mort.

Pourquoi avez-vous retenu d’horribles termes comme «confusant», «impacter»...

Je ne les aime pas non plus... Mais à travers mon livre, je pose un diagnostic, je ne prends pas leur défense. En fait, ce sont souvent des anglicismes, que l’on entend chez les personnes qui veulent prendre une pose experte, acquérir un crédit scientifique. Dire «cela m’a déçu», «son discours était confus», c’est trop simple. Des gens très sérieux, notamment dans le monde publicitaire, les utilisent, sans se soucier de la beauté de la langue. Au contraire, c’est le signe que l’on ne s’attarde pas à des fioritures littéraires, mais que l’on est là pour faire des affaires. On en revient à l’efficacité.

Finalement, qu’est-ce que tous ces mots disent de notre société?

Sans faire un tableau trop sombre, cela montre une effervescence, qui s’approche de la frénésie. On parle, on gesticule, on se croise sans se frotter. On a des vies liquides, on commence une conversation, on l’arrête en plein milieu, et personne ne va se formaliser. Cela se fait tout le temps avec les chats. Du coup, on trouve des mots clés, des formules qui permettent d’esquiver, de se comprendre sur le plus petit dénominateur commun, sans nuance et sans complexité. C’est comme le binaire «J’aime, j’aime plus» de Facebook. Notre société encourage énormément la mise en scène: beaucoup de nouveaux mots sont liés à l’exposition de soi ou à l’esthétique. «Bogoss», «botoxer», «photoshoper»… parce que nous vivons dans une époque qui favorise le narcissisme collectif. Un narcissisme 2.0 qui passe par la validation et la reconnaissance du regard des autres. S’il fallait choisir un seul mot? «Selfie» est sans doute le mot de l’année, l’aboutissement d’une tendance qui a commencé avec les premières émissions de téléréalité ou le quart d’heure de célébrité de Warhol. Une tendance qui s’achève dans le «buzz»: on parle tous en même temps et de plus en plus fort. Du coup, on n’entend plus rien!

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Macquarie Dictionary announces 'infovore' and 'onesie' as their words of 2013

Macquarie Dictionary announces 'infovore' and 'onesie' as their words of 2013 | Word News | Scoop.it
ONESIE word to rule them all.
more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Veteran wordsmith who created world’s first Hindi thesaurus - Hindustan Times

Veteran wordsmith who created world’s first Hindi thesaurus - Hindustan Times | Word News | Scoop.it
Following in the footsteps of the British physician and lexicographer, who published the Thesaurus of English Words and Phrases (Roget’s Thesaurus) in 1852, Kumar has created the ‘Samantar Kosh’ – India’s first-ever modern Hindi thesaurus.
more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

New NAEP results explore link between vocabulary, reading skill

New NAEP results explore link between vocabulary, reading skill | Word News | Scoop.it
A new test has confirmed the link between vocabulary and reading comprehension and created a systematic way to assess students' grasp of word meaning, according to new data released Thursday by the National Assessment of Educational Progress.
Charles Tiayon's insight:

A new test has confirmed the link between vocabulary and reading comprehension and created a systematic way to assess students' grasp of word meaning, according to new data released Thursday by the National Assessment of Educational Progress.

Representative samples of fourth-, eighth- and 12th-graders from across the country answered questions that measured not only how well students understood reading passages but also how they arrived at the meaning of specific key words.

Colorado's fourth- and eighth-graders scored higher than the national average on both vocabulary and reading comprehension in 2011 results.

Only 11 states tested 12th-graders in a pilot program, and Colorado wasn't among them.



Read more: New NAEP results explore link between vocabulary, reading skill - The Denver Post http://www.denverpost.com/ci_22137572/new-naep-results-explore-link-between-vocabulary-reading#ixzz2lG1LjbPN ;
Read The Denver Post's Terms of Use of its content: http://www.denverpost.com/termsofuse ;
Follow us: @Denverpost on Twitter | Denverpost on Facebook

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Missal version without holy see nod: Petition - The New Indian Express

Missal version without holy see nod: Petition - The New Indian Express | Word News | Scoop.it

A civil court here has restrained churches from using a 1993 Tamil translation of the Roman Missal, terming it “unbiblical and ultra vires” of the Canon Law in a suit filed by three faithfuls who claimed to be members of the Roman Catholic Church.

In their petition, G Alex Benziger, Leonard Vasanth and J V Fernando contended that the defendants, consisting of Archbishops and Bishops, revised and released a new version of the Missal in 1993. But, the translation was not placed before the Holy See, the episcopal jurisdiction of the Roman Catholic Church in Rome, for approval.

However, the defendants denied any wrongful translation and maintained that it had been approved by the Catholic Bishops of Tamil Nadu, who have absolute authority in such matters. Further, no one to date has raised any questions on the translation and the suit has been filed with ulterior motives, they claimed.

Quoting several examples from the translations and comparing it with the 1979 version of the Tamil Missal, IV Assistant Judge T Chandrasekar said the 1993 translations are “highly obnoxious, careless and confusing”. The defendants have also failed to place on record any evidence to prove that the translation received the approval of the Holy See, the judge said.

Charles Tiayon's insight:

A civil court here has restrained churches from using a 1993 Tamil translation of the Roman Missal, terming it “unbiblical and ultra vires” of the Canon Law in a suit filed by three faithfuls who claimed to be members of the Roman Catholic Church.

In their petition, G Alex Benziger, Leonard Vasanth and J V Fernando contended that the defendants, consisting of Archbishops and Bishops, revised and released a new version of the Missal in 1993. But, the translation was not placed before the Holy See, the episcopal jurisdiction of the Roman Catholic Church in Rome, for approval.

However, the defendants denied any wrongful translation and maintained that it had been approved by the Catholic Bishops of Tamil Nadu, who have absolute authority in such matters. Further, no one to date has raised any questions on the translation and the suit has been filed with ulterior motives, they claimed.

Quoting several examples from the translations and comparing it with the 1979 version of the Tamil Missal, IV Assistant Judge T Chandrasekar said the 1993 translations are “highly obnoxious, careless and confusing”. The defendants have also failed to place on record any evidence to prove that the translation received the approval of the Holy See, the judge said.

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Mystery of Google's barges is solved

Mystery of Google's barges is solved | Word News | Scoop.it

The mystery of why Google has moored two barges off the US coast appears to have been solved.

The search giant has issued a statement saying it intends to use the structures as learning spaces for people to find out about new tech.

The announcement follows feverish media speculation over the past fortnight about the company's plans.

One popular theory had been that the vessels would be used as floating wave-powered data centres.

Government inspectors had signed confidentiality agreements about the four-storey building in San Francisco Bay and another similar structure off Portland, Maine.

Charles Tiayon's insight:

The mystery of why Google has moored two barges off the US coast appears to have been solved.

The search giant has issued a statement saying it intends to use the structures as learning spaces for people to find out about new tech.

The announcement follows feverish media speculation over the past fortnight about the company's plans.

One popular theory had been that the vessels would be used as floating wave-powered data centres.

Government inspectors had signed confidentiality agreements about the four-storey building in San Francisco Bay and another similar structure off Portland, Maine.

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Les conseils d’un pro pour éviter les fautes d'orthographe

Les conseils d’un pro pour éviter les fautes d'orthographe | Word News | Scoop.it
Jean-Pierre Colignon passe au crible les fautes les plus redoutées des Français et livre ses astuces pour ne pas se tromper. Spécialiste de la...
Charles Tiayon's insight:

Jean-Pierre Colignon passe au crible les fautes les plus redoutées des Français et livre ses astuces pour ne pas se tromper. Spécialiste de la langue française, il fut chef du service correction du «Monde» pendant vingt ans.

1. Le pluriel des noms composés
«Il faut décomposer le mot, et le plus souvent, le bon sens permettra de trouver la solution», promet Jean-Pierre Colignon.

 

SUR LE MÊME SUJET

Les Français s’estiment bons en orthographe

Les noms issus d’une expression, comme un «laissez-passer», sont ainsi toujours invariables. Les autres s’accordent, en général : on parle des tiroirs-caisses, et des basses-cours, car ce sont les cours qui sont basses. Il existe toutefois des exceptions, comme les timbres-poste (car ce sont les timbres de la Poste)

 

2. La différence entre futur et conditionnel
Une astuce : «En cas de doute, mettez la phrase au pluriel. Cela aide à clarifier son sens, et donc son orthographe», préconise le spécialiste. Un exemple ? «J’irais bien à Versailles dimanche», devient «nous irions bien à Versailles dimanche» (conditionnel). Mais «j’irai bien à Versailles dimanche» devient «nous irons bien à Versailles dimanche» (futur).

3. Le pluriel des nombres
Tous les chiffres sont invariables, sauf zéro quand il est utilisé comme un nom («j’ai eu plein de zéros en orthographe»). Vingt et cent prennent un s quand ils sont plusieurs, sauf s’ils sont suivis d’un autre chiffre (on écrit quatre-vingts, mais quatre-vingt-quatre). Mille est toujours invariable, d’où l’expression «gagner des mille et des cents». A noter que tous les chiffres prennent un trait d’union de 17 à 99 inclus, sauf ceux qui comportent un «et», comme vingt et un.

4. Les consonnes doubles
«C’est un gros écueil, pour beaucoup de gens», constate Jean-Pierre Colignon. Et là, pas de miracle : «il y a des choses qu’il faut simplement apprendre par coeur. Il y a des limites à l’explication !» Pourtant, là encore, décomposer le mot peut donner des pistes. Par exemple, les noms auxquels on a ajouté un préfixe auront une consonne double s’ils commencent eux-mêmes par une consonne (régulier, irrégulier), mais pas s’ils commencent par une voyelle (adapté, inadapté).

5. Les participes passés
«Avec trois questions, on peut résoudre 95% des problèmes sur les participes passés», assure Jean-Pierre Colignon. Trois cas de figure principaux. Si c’est un verbe pronominal (comme s’enfuir), on accorde avec le sujet. Si c’est un verbe transitif (manger), on accorde si l’objet arrive avant le nom (j’ai mangé une pomme/ la pomme que j’ai mangée). Dans les autres cas, sauf exceptions, le participe passé est invariable.

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Jacques CHIRAC annonce la mort de Francois MITTERAND

Allocution télévisée de Jacques Chirac, président, aux français sur le décès du président Mitterand le lundi 8 janvier 1996

 
Charles Tiayon's insight:
Jacques CHIRAC annonce la mort de Francois MITTERAND
more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Mitterrand magistral vs Fourcade (02/03/1976)

Les grands discours du général de Gaulle présentés par Max Gallo de l'Académie française : de juin 1940 à avril 1969, seize discours historiques du général d...

Charles Tiayon's insight:

Les grands discours du général de Gaulle présentés par Max Gallo de l'Académie française : de juin 1940 à avril 1969, seize discours historiques du général d...

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Glossary of linking expressions in English and Spanish

Glossary of linking expressions in English and Spanish | Word News | Scoop.it
Verified glossary of linking expressions (connectors) in English and Spanish.
Charles Tiayon's insight:

Here, you will find a verified glossary of translated phrases and words in English and Spanish. To see the list of connectors from Spanish to English, click on the link on the right.

Español > Inglés

above > sobre
above all > ante todo
above all > en primer término
above all > sobre todo
absolutely > completamente
absolutely > completamente de acuerdo
absolutely > desde todo punto de vista
according to how things are > según estén las cosas
according to the book > con todas las reglas del arte
according to the book > en regla
according to the book > según los cánones
according to the book > teóricamente
accordingly > consecuentemente
accordingly > en consecuencia
actually > a decir verdad
actually > con efecto
actually > de hecho
adjacent to > junto a
admittedly > por cierto
after > después
after > tras
after a fashion > después de un tiempo
after a fashion > en cierto modo
after a fashion > hasta cierto punto
after a fashion > más o menos
after a few hours > tras unas cuantas horas
after a few hours > unas cuantas horas después
after all > a fin de cuentas
after all > al final
after all > con todo
after all > después de todo
after all > en fin de cuentas
after all is said and done > a la postre
after all is said and done > al fin y al cabo
after all is said and done > al final de las cuentas
after mature consideration > después de largas deliberaciones
after mature consideration > después de meditarlo
after mature consideration > después de pensarlo bien
after mature consideration > tras meditarlo
after mature consideration > tras pensarlo bien
after this > después de esto

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Méconnus en France, les MOOC font leur entrée dans le dictionnaire en Angleterre

Méconnus en France, les MOOC font leur entrée dans le dictionnaire en Angleterre | Word News | Scoop.it
Les MOOC, ces cours en ligne gratuits et ouverts à tous, sont considérés par beaucoup comme une révolution dans le monde de l’Enseignement supérieur.
more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Petit Larousse 2014: de nouveaux mots pour le dire | Isabelle Massé | Marketing et publicité

Petit Larousse 2014: de nouveaux mots pour le dire | Isabelle Massé | Marketing et publicité | Word News | Scoop.it
Les mots, davantage que la couverture, ont tout le pouvoir dans la plus récente campagne du dictionnaire Petit Larousse illustré. Pour l'édition de 2014, Hachette...
more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

German-English Visual Bilingual Dictionary: English - German / German - English (DK Bilingual Dictionaries): Amazon.de: Dk: Englische Bücher

German-English Visual Bilingual Dictionary: English - German / German - English (DK Bilingual Dictionaries): Amazon.de: Dk: Englische Bücher (#Amazon de: German-English Visual Bilingual Dictionary: English - German / German - Englis...
more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Word Lens translation app adds Russian in time for the Olympics

Word Lens translation app adds Russian in time for the Olympics | Word News | Scoop.it
Quest Visual, Inc. added Russian to their Word Lens Translator. Word Lens is a real time visual text translation service, point your device's camera at the desired text and it will be instantly translated right on your screen.
more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

¿'Pretensioso' o 'pretencioso'?

¿'Pretensioso' o 'pretencioso'? | Word News | Scoop.it
Se lee muchas veces 'pretencioso' (presuntuoso, vanidoso, etc.). ¿Es correcta esa grafía? El Diccionario panhispánico de dudas (DPD) afirma que ...
more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Crafting the Written Word

Crafting the Written Word | Word News | Scoop.it
For many students, the Fort Hays State University Writing Center provides much needed assistance to what is one of the most important aspects of college - getting ideas into a written form. This ye...
Charles Tiayon's insight:

For many students, the Fort Hays State University Writing Center provides much needed assistance to what is one of the most important aspects of college – getting ideas into a written form. This year, the Writing Center has seen some substantial changes and more are on the way.

The most noticble change for the center is a physical one. It moved from the basement of Forsyth Library to a spot on the main floor, causing an increase in the Center’s usage from FHSU students and faculty.

The Center provides a variety of services to students, free of charge, on any piece of writing.

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Rewriting Rand Paul on plagiarism

Rewriting Rand Paul on plagiarism | Word News | Scoop.it

Sen. Rand Paul is facing accusations of multiple counts of lifting other people's work. Lawrence O'Donnell delves into the scandal in his latest Rewrite.

Charles Tiayon's insight:

Sen. Rand Paul is facing accusations of multiple counts of lifting other people's work. Lawrence O'Donnell delves into the scandal in his latest Rewrite.

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Francophonie (Haïti)-Langues : Deux Camerounais et un Rwandais primé à la 9e édition du prix Kadima

Francophonie (Haïti)-Langues : Deux Camerounais et un Rwandais primé à la 9e édition du prix Kadima | Word News | Scoop.it
Charles Tiayon's insight:

P-au-P, 07 nov. 2013 [AlterPresse] --- Aliou Mohamadou et Emmanuel Mbenda sont les deux Camerounais lauréats, à côté du Rwandais François-Xavier Gasimba Munezero, de la 9e édition du prix Kadima des langues africaines et créoles, après délibérations du jury, les lundi 28 et mardi 29 octobre 2013 à Paris, siège de l’organisation internationale de la Francophonie (Oif), apprend AlterPresse.

Avec son « Dictionnaire des mots grammaticaux et dérivatifs du peul (parlers du Fuuta-Tooro) », de 217 pages, Mohamadou remporte la palme dans la catégorie langue et description linguistique.

Ce livre « est l’un des rares dictionnaires africains exemplifiés sur les morphèmes grammaticaux. Il est constitué d’un corpus de plusieurs textes, provenant de l’une des principales variantes dialectales du peul, le pulaar du Fuuta-Tooro, parlé en Mauritanie, au Sénégal et dans l’ouest du Mali », indique un communiqué de l’Oif.

Primé comme meilleur ouvrage de traduction, « Proverbes bassa » est le titre du recueil, de Emmanuel Mbenda, de 323 poèmes, produits en langue Bassa.

Il s’agit d’« une référence culturelle et identitaire et un exemple à suivre », selon l’Oif.

Comprise comme « modalité dialectale générale (…), la langue de l’ouvrage fait attention aux différents contextes linguistiques et, à partir d’eux, retrouve le ton général de la pensée, de la phrase et des mots ».

Munezero arrive en tête de la catégorie littérature, avec un recueil de 17 poèmes « Ibiruhuko » (Les Vacances) écrit en kinyarwanda.

Ces poèmes constituent « une carte » permettant de connaitre le Rwanda. Ils mettent à jour l’intention de l’auteur de « montrer que la littérature rwandaise, en particulier la poésie, a survécu aux aléas de l’Histoire, aux intempéries de l’impérialisme culturel et de la mondialisation », signale le communiqué de l’Oif.

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Hong Kong's English language skills branded 'pathetic' as Chinese has 'negative influence'

Hong Kong's English language skills branded 'pathetic' as Chinese has 'negative influence' | Word News | Scoop.it
The English-language skills of Hong Kong's adult population have slumped to the level of South Korea, Indonesia and Japan, according to new rankings of 60 countries and territories....
Charles Tiayon's insight:

The English-language skills of Hong Kong's adult population have slumped to the level of South Korea, Indonesia and Japan, according to new rankings of 60 countries and territories.

Despite rising in the global rankings for English proficiency, over the past six years, the city's actual score has dropped and it now sits fourth in Asia.

Experts put the blame partly on the switch from teaching mainly in English to mainly in Chinese since the handover. They said English skills must be improved if job-seekers were to remain competitive with mainlanders, whose English skills were improving.

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

NSA spying on Google and Yahoo without their knowledge | PCWorld

NSA spying on Google and Yahoo without their knowledge | PCWorld | Word News | Scoop.it
New documents from the international fugitive and whistleblower Edward Snowden suggest that the NSA is seeing even more than we thought.
Charles Tiayon's insight:

By now, you know that the National Security Agency tracks the online movements of US citizens with the cooperation of major Internet corporations. But now, the Washington Post reports that according to documents from NSA whistleblower and fugitive Edward Snowden, the organization is also spying on us through Google and Yahoo, without these companies' knowledge.

 
more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Talking and sounds key to early reading success

Talking and sounds key to early reading success | Word News | Scoop.it
Learning how to read is like anything else, it must first start with a strong foundation.
Charles Tiayon's insight:

Learning how to read is like anything else, it must first start with a strong foundation. 

That is what Karen Fassbender, Khan Communications speech pathologist during a one-hour seminar at Pat Hardy Primary School on Wednesday, Oct. 23.

Fassbender, Khan Communications speech pathologist was at the school to give a parents of kindergarten and Grade 1 students tips on how to get their children with tips on how to help their child become better readers.

Fassenbender said the presentation was part of an initiative that was started four years ago in Onoway by Northern Gateway School Division superintendent, Kevin Andrea to help students start off with a good foundation in literacy.

“Because studies show that having a good foundation, in language and literacy, is the best indicator of future success, more than economic factors or intelligence.”

And one of the best ways to ensure students get off to the proper start is to start when children are young.

Fassenbender said one of the ways parents can help their children to get off to a good start when it comes to reading is improve their oral communication skills.

She said there is a proven link between literacy and a child’s oral, talking skills.

“It makes sense when you think of it. Most languages start out orally before they develop into the written word.”

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

New terminology extraction in Transit NXT (2 of 2)

New terminology extraction in Transit NXT (2 of 2) | Word News | Scoop.it
Noise and silence In a recent article about terminology extraction, Uwe Muegge states that "the two biggest issues with terminology extraction tools are noise (invalid term candidates) and silence ...
Charles Tiayon's insight:

In a recent article about terminology extraction, Uwe Muegge states that “the two biggest issues with terminology extraction tools are noise (invalid term candidates) and silence (i.e., missing legitimate term candidates)”. He goes on to say that this is especially true for terminology extraction tools that use a language-independentapproach to terminology extraction. These affirmations do not quite apply to Transit NXT, although it is one such language-independent tool. First, because of its way of extracting terms, it does not produce silence. And secondly, because the Extract terminology dialogue comes with two filters that allow you reduce the noise considerably. In addition to that, there is one feature that actually enables Transit to behave language-specifically. All three features improve the extraction performance remarkably. We will explain them in this blog.

more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

“Phablet”, “BYOD” et “Selfie” font désormais partie de la langue anglaise

“Phablet”, “BYOD” et “Selfie” font désormais partie de la langue anglaise | Word News | Scoop.it
Le dictionnaire en ligne d'Oxford a présenté cette semaine une poignée de nouveaux mots qui ont été ajoutés à sa base de données. Au programme : des né
more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Le mot Phablet fait son entrée dans le dictionnaire - Phonandroid

Le mot Phablet fait son entrée dans le dictionnaire - Phonandroid | Word News | Scoop.it
Deux ans après la sortie de la première génération du Samsung Galaxy Note, voilà que le terme phablet vient de faire son entrée dans le dictionnaire britannique Oxford.
Charles Tiayon's insight:

Phablet, voilà un terme plutôt représentatif puisqu’il signifie mi-smartphone, mi-tablette. Et c’est justement ce qu’offre ce nouveau type d’appareil : le confort d’une tablette, le tout associé à des fonctions de téléphonie. Toutefois, jusqu’à présent, son utilisation était encore informelle. Aujourd’hui, elle ne l’est plus, le terme étant désormais référencé par le dictionnaire britannique Oxford.

 
more...
No comment yet.
Scooped by Charles Tiayon
Scoop.it!

Comment le boson est entré dans le dico

Comment le boson est entré dans le dico | Word News | Scoop.it
Chaque année, les lexicographes retiennent de nouvelles locutions scientifiques : un reflet discret de l'air du temps.
Charles Tiayon's insight:

"C'est dans l'"alcôve" que naissent la plupart des mots scientifiques ou des mots de médecine. L'alcôve d'un laboratoire ou d'un chercheur qui donne son nom à une réalité scientifique, mais aussi d'une entreprise", explique le lexicologue Jean Pruvost, directeur du laboratoire Lexiques, dictionnaires et informatique-CNRS de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), et directeur éditorial des éditions Honoré Champion.

more...
No comment yet.