Why Full Media Co...
Follow
Find
254 views | +0 today
Why Full Media Conseil ?
Les raisons de changer sa communication
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Frédérique Micouleau from Veille Réseaux sociaux
Scoop.it!

10 articles stratégiques et pratiques pour une présence efficace sur les réseaux sociaux

10 articles stratégiques et pratiques pour une présence efficace sur les réseaux sociaux | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it

A suivre de près, le blog spécialisé Réseaux sociaux de Valeria Landivar, journaliste au Québec et consultante en marketing Web. Cet espace en ligne pas tape à l’oeil (et sans publicité) propose des informations pratiques et stratégiques sur les pratiques réseaux sociaux pour la communication et le marketing, ceci à destination des professionnels (entreprises, institutions, associations, free lance).


Via André Gentit ✔
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from (Media & Trend)
Scoop.it!

Twitter et TF1 Publicité lancent des extraits vidéos sponsorisés par des marques

La vidéo d'un but de l'Equipe de France sponsorisée et précédée de la publicité d'un annonceur pourra bientôt être vue par les utilisateurs de Twitter en France, où le réseau social inaugure ce produit avec TF1 Publicité, ont annoncé samedi les deux entreprises.

 

Après les Etats-Unis, où se trouve le siège du réseau social, le Canada et le Japon, la France est le quatrième pays où ce produit publicitaire appelé "Twitter Amplify" est proposé. Son nom pour la France est "Connect Amplify".

Concrètement, lors de la diffusion d'un programme de TF1, la chaîne pourra publier sur son compte Twitter un extrait qui sera sponsorisé par un annonceur. Celui-ci diffusera également une courte publicité vidéo avant (pré-roll). Grâce à ses outils, le réseau social fera remonter ce tweet sur le fil des utilisateurs avec un ciblage très précis en fonction des goûts de chacun.

"Les personnes sont ciblées en fonction des sujets de leurs tweets ou des comptes qu'elles suivent", a expliqué à l'AFP Glenn Otis Brown, directeur des contenus sponsorisés et des parrainages chez Twitter, qui compte quelque huit millions d'utilisateurs actifs en France.

 

"Par exemple, lors de la diffusion d'un match de l'Equipe de France, un joueur marque un but. TF1, en tant qu'éditeur publie un tweet auprès des abonnés à son compte @TF1 avec l'extrait vidéo", a détaillé à l'AFP Laurent-Éric Le Lay, directeur général de TF1 Publicité qui commercialisera le dispositif à partir de lundi.

 

"Grâce à notre partenariat avec Twitter, le tweet sera amplifié avec ses outils de viralisation. Il va apparaître dans le fil de beaucoup d'autres abonnés, donc être beaucoup plus visible et beaucoup plus cliqué", a-t-il ajouté en précisant que les extraits vidéos dureraient moins de 30 secondes et les publicités diffusées 8 secondes.

 

"Les annonceurs sont très intéressés pour prolonger leurs campagnes sur les réseaux sociaux. A nous de travailler autour des produits de TF1 pour arriver à sélectionner les moments les plus saillants", a conclu Laurent-Éric Le Lay.

"C'est une nouvelle façon pour les diffuseurs de générer de nouveaux revenus et d'atteindre des téléspectateurs supplémentaires potentiels. Pour les annonceurs, il s'agit d'amplifier leur message", a mis en avant Glenn Otis Brown.

Cette annonce intervient peu après la nomination d'Olivier Gonzalez, un spécialiste de la publicité, à la tête de Twitter France. Le choix de ce profil traduisait, selon les experts, une volonté de Twitter de mettre l'accent sur la monétisation de son audience.


Via Virginie Colnel
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from TV connectée
Scoop.it!

Social TV et audiences : et si on ne regardait pas que les chiffres ?

Social TV et audiences : et si on ne regardait pas que les chiffres ? | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
Les études essayant d’établir la corrélation entre les audiences télé et l’activité sur les réseaux sociaux sont nombreuses et contradictoires. Deux écoles, deix résultats d’études différents.
La...

Via Stéphanie Hérault
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from Social TV is everywhere
Scoop.it!

How our second screen habit is changing TV forever

How our second screen habit is changing TV forever | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
Our obsession with mobile devices means the traditional TV ecosystem is falling apart. What does it mean for broadcasters?

Via Ludovic Bostral
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from Tendances marché luxe
Scoop.it!

An inside look at social TV in France - Lost Remote

An inside look at social TV in France - Lost Remote | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
An inside look at social TV in France

Via Rodolphe Pelosse, Frédérique Micouleau
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from Media_Box
Scoop.it!

Social TV consolidation: GetGlue gets bought by Viggle for $25M + stock

Social TV consolidation: GetGlue gets bought by Viggle for $25M + stock | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
GetGlue just earned a Viggle badge: The two New York-based social TV services are going to join forces, with Viggle buying GetGlue for $25 million in cash plus stock. Both services will continue to be operated separately, at least for now.

Via Alexandre Guillo
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from The Social TV
Scoop.it!

Fall TV Analysis: The No. 1 TV Network Is Now The DVR

Fall TV Analysis: The No. 1 TV Network Is Now The DVR | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it

"There's a new No. 1 network in primetime, and no, it's not NBC. Or CBS. Or any of the traditional networks. If the digital video recorder were a network — with you, the viewer, as chief programmer — it would rank as tops among total viewers and in the key young-adult demographics".


Via Alberto Dafonte
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from Social TV is everywhere
Scoop.it!

Etude sur l'émergence du deuxième écran en mode #SocialTV

Etude sur l'émergence du deuxième écran en mode #SocialTV | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it

Les téléspectateurs regardent désormais leurs programmes TV préférés en restant connectés avec leur réseau social. L'infographie ci-dessous démontre l'ampleur du phénomène avec des chiffres impressionnants. On comprend mieux pourquoi les grands networks américains investissent massivement dans les applications mêlant écran TV et écrans compagnons (SmartPhones et Tablettes).


Via Pierre-Laurent CONSTANT , Ludovic Bostral
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from effets ondes magnetiques
Scoop.it!

Lancement de STUDIO 4.0, 1ère plateforme dédiée à la web-fiction de France télévisions.

Lancement de STUDIO 4.0, 1ère plateforme dédiée à la web-fiction de France télévisions. | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
Samedi 13 octobre, France 4 et les Nouvelles Ecritures de FTV lancent Studio…...

Via 3SP, Frédérique Micouleau
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from effets ondes magnetiques
Scoop.it!

Connected TV enters mainstream with 15% global growth | Rapid TV News

Connected TV enters mainstream with 15% global growth | Rapid TV News | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it

Analyst NPD DisplaySearch Smart TVs is offering evidence of a move by Smart TV from a novelty to mainstream, with shipments expected to grow 15% worldwide in 2012.


Via Stéphanie Hérault, Frédérique Micouleau
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from Media_Box
Scoop.it!

YouTube: 20 Original Channels Earn a Million Views a Week | Digital - Advertising Age

YouTube: 20 Original Channels Earn a Million Views a Week | Digital - Advertising Age | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
nearly a year into youtube's $100 million-plus bet on content, more than 100 original channels have launched, and 20 are earning a million views a week.

Via Alexandre Guillo
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from Social TV is everywhere
Scoop.it!

Showtime's second screen iPad app hits 2.0, goes from Social to Sync

Showtime's second screen iPad app hits 2.0, goes from Social to Sync | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
With its season premieres of Dexter and Homeland (trailers are embedded after the break) on deck for next Sunday evening, Showtime has refashioned...

Via Ludovic Bostral
more...
No comment yet.
Scooped by Frédérique Micouleau
Scoop.it!

Plus Belle la vie : Bobby, le chien roi du placement de produit !

Plus Belle la vie : Bobby, le chien roi du placement de produit ! | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
Bobby, le chien de Mélanie (Laetitia Milot), ne prend pas de vacances. Contrairement à sa maîtresse qui déserte le Mistral. Tele-Loisirs.fr vous explique pourquoi... Bobby est de ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from Veille Réseaux sociaux
Scoop.it!

Comment créer des posts parfaits sur les réseaux sociaux ?

Comment créer des posts parfaits sur les réseaux sociaux ? | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it

L’utilité des réseaux sociaux n’est plus à démontrer pour les entreprises : visibilité sur le web, contrôle de son image, communiquer sur des évènements… Tant de critères qui valent la peine que l’on s’attarde sur la bonne manière de poster des informations relatives à l’entreprise au travers de cette infographie 


Via André Gentit ✔
more...
No comment yet.
Scooped by Frédérique Micouleau
Scoop.it!

Content marketing : placez le contenu au cœur de votre ... - Dynamique Entrepreneuriale

Content marketing : placez le contenu au cœur de votre ... - Dynamique Entrepreneuriale | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
Dynamique Entrepreneuriale
Content marketing : placez le contenu au cœur de votre ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from Social TV is everywhere
Scoop.it!

Télévision : tweeter n'est pas zapper

Télévision : tweeter n'est pas zapper | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
Le soir, un tweet sur deux concerne les programmes TV. Une nouvelle habitude des téléspectateurs qui intéresse les chaînes pour mesurer, en temps réel, le succès d'un programme et mieux cibler leur public.

Via Ludovic Bostral
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from Curation & The Future of Publishing
Scoop.it!

Media Creation; Unchained | Visual.ly

Media Creation; Unchained | Visual.ly | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
Mobile devices, with the help of social media, are taking over media creation.

Via Guillaume Decugis
more...
Sharon Naidoo's curator insight, March 14, 2013 11:07 AM

ScoopIT !

LV Johnston's curator insight, March 23, 2013 7:35 AM

Infographics are fast becoming the way to share details and analytics that move way beyond the standard pie charts used by many businesses in terms of "telling the story".

 

Here's another good example that highlights the importance of social media for content creators and how the smartphone platforms must be considered when creating content. It's not just a smartphone anymore, it's become the canvas!

 

Paul K Saunders's curator insight, May 9, 2013 10:42 AM

How the world is changing and how we can be a part of it

Scooped by Frédérique Micouleau
Scoop.it!

Publicité bloquée : Free a posé la "bonne question", selon Pellerin

Publicité bloquée : Free a posé la "bonne question", selon Pellerin | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
La ministre de l'Économie numérique dénonce la "situation d'asymétrie entre les acteurs" du Net.
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from (Media & Trend)
Scoop.it!

L'avenir incertain du spot de pub dans la télévision du futur

L'avenir incertain du spot de pub dans la télévision du futur | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
L'explosion des nouveaux supports audiovisuels redistribue les cartes. Les contenus doivent s'adapter aux nouveaux médias, tels que les réseaux sociaux ou plus globalement Internet.

 

La vie réserve des surprises réjouissantes. Ainsi, la ménagère de moins de 50 ans, « accro » à « L'Amour est dans le pré » sur M6, est désormais délestée d'un certain nombre d'angoisses existentielles. Elle sait qu'elle retrouvera les nouvelles péripéties amoureuses de son fermier préféré sur de multiples écrans : télévision « en live », « différée » (catch-up TV) box Internet (IPTV), smartphone, tablette, ordinateur... Dans le même temps, elle ne ratera aucun des écrans publicitaires qu'auront acheté les annonceurs de « grande consommation » qui la suivent à la trace. Des écrans acquis tantôt auprès de la chaîne historique. Tantôt en « package » sur les différents écrans digitaux où M6 diffuse le programme. Tantôt enfin, en s'adressant aux deux « guichets », l'un classique, l'autre incarnant la « télévision du futur ».

Même mécanique sur TF1, où la régie publicitaire monétise 100.000 euros bruts le spot de pub sur « The Mentalist » (40 % de part d'audience sur la cible des ménagères), lorsqu'il est diffusé sur TF1 classique... et le vend de manière moins onéreuse (180 euros en catch up TV) mais de plus en plus importante sur ses différents canaux digitaux. Le spot de pub viendrait-il de sauver sa peau dans un univers multitâches et d'écrans multiples ? L'interrogation est moins gratuite qu'il n'y semble.

Fidéliser les téléspectateurs

Depuis dix ans, date de l'arrivée du haut débit sur Internet et de la multiplication des vidéos publicitaires sur le Web, les observateurs s'inquiètent: le spot télévisé de trente secondes serait-il voué, comme l'ont été le Minitel et le magnétoscope, à rejoindre le Muséum national d'histoire naturelle aux côtés des brontosaures et autres ptérodactyles ? Bref, le media-planning de papa a-t-il vécu et avec lui, les grands concepts de « rendez-vous » télévisés ?

«Nous nous sommes posés la question il y a quatre ans. Comment fidéliser les téléspectateurs devant des programmes en "prime-time" s'ils avaient désormais la possibilité de les regarder en diffusion différée à tout moment de la journée, là où ils le voulaient ? », indique Laurent Solly, directeur général de TF1 Publicité. « Nous avons tranché en décidant qu'il fallait exposer au maximum nos produits forts sur tous les écrans, en maintenant en parallèle une puissante logique de rendez-vous -le grand film du dimanche soir, une fiction familiale humoristique le lundi soir... -sur la télévision classique. » En somme, utiliser l'écran traditionnel comme « vitrine » pour mettre en valeur les produits phares de la chaîne. Quitte à les décliner ensuite, ailleurs, avec des passages inédits qui entraînent l'internaute vers d'autres supports tels que les réseaux sociaux.

A l'arrivée, un pari que Laurent Solly estime gagné puisque « non seulement, il n'y a pas eu de cannibalisation des contenus classiques par les contenus digitaux mais la consommation globale de télévision a augmenté ». Même constat du côté de Ronan de Fressenel, DGA marketing et études de M6 Publicité : « La multiplication des écrans permet de créer une fidélisation sur certains de nos programmes. Les gens savent que, s'ils ratent un épisode de la série "Desperate Housewives", ils pourront la retrouver en différé et cela les incite d'autant plus à la suivre. »

Moralité, la télévision traditionnelle en « live » gloutonne, absorbe toujours plus du temps libre des individus : «Nous avons gagné quinze minutes d'écoute en 2011 et six minutes en 2012. Nous nous approchons aujourd'hui de quatre heures de consommation quotidienne », relève Ronan de Fressenel, précisant que « 80 % de cette hausse est venue de la télévision en temps réel ».

Faible audience du numérique

Mais pour combien de temps encore ? Même si l'audience sur les canaux numériques ne représentait que 3 % du total en 2011... les nouvelles technologies galopent à fond de train, séduisant à tour de bras de nouveaux usagers.

Zysla Belliat, présidente de l'Irep (Institut de recherches et d'études publicitaires) et directrice générale d'Aegis Media Solutions, réfléchit longuement avant de délivrer une réponse ambivalente : « Le spot de pub classique est-il en voie de disparition ? Oui et non. La logique verticale des contenus avec l'émetteur, le diffuseur et le récepteur a explosé. Et le film publicitaire est un contenu comme un autre. Il est alors clair que le spot de pub ancien, diffusé à midi pour un produit de grande consommation et destiné à la ménagère, est mis à mal. De plus en plus de gens s'affranchissent des contraintes horaires et des supports. Nous ne disposons plus de la même latitude pour imposer un media-planning. »

Dans un contexte que Zysla Belliat qualifie alors de « "darwinien" , les contenus doivent s'adapter ou mourir ». Sauf que, de son propre aveu, tout n'est pas si simple. Des comportements très différents coexistent. « L'écoute affranchie affiche une énorme progression, mais une grande part de l'écoute demeure traditionnelle. » Clivages générationnel, entre Paris et province, entre CSP+ et CSP-. Autant de raisons pour expliquer des modes de consommation différents. Moralité, dans une France qui se situe encore au milieu du gué, et où les mesures d'audience diffèrent encore selon les écrans, « le juge de paix va être l'efficacité du spot, qu'il s'agisse de ventes, d'image ou de notoriété », conclut Zysla Belliat. Rien de tel que le bon vieux pragmatisme.


Via Virginie Colnel
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from (Media & Trend)
Scoop.it!

Le Qatar dépouille Canal+ de la NBA

Le Qatar dépouille Canal+ de la NBA | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
BeIN Sport arrache les droits du basket américain au groupe Canal+, l'un des sports les plus identifiants pour la chaîne cryptée.

 

Nouveau coup dur pour Canal+, qui perd l'exclusivité de la NBA (National Basketball Association) au profit de beIN Sport, la chaîne du Qatar. Le basket américain sera désormais l'apanage des équipes de Charles Biétry appelées à commenter plus de 200 matches de saison régulière, soit 6 matches par semaine sur les chaînes beIN Sport 1 et 2.

 

L'accord signé à Londres porte sur plusieurs années et inclut le All-Star Game, les playoffs NBA, les finales NBA. BeIN Sport diffusera aussi un résumé quotidien issu de NBA TV. "Nous sommes ravis de lancer ce nouveau partenariat avec beIN Sport", annonce Heidi Ueberroth, président NBA International. "BeIN Sport est un modèle d'excellence en termes de production d'événements sportifs et va fournir aux fans de NBA en France une large couverture des matches NBA ainsi que des programmes originaux tout au long de la saison."

Canal+ ne tombera pas dans la surenchère

Si on fait le récapitulatif, pour l'essentiel, Canal+ et surtout sa filiale Foot+ ont perdu huit matches sur dix du championnat de France de Ligue 1 (à l'exception des deux meilleures affiches), l'essentiel de la Ligue des champions (à l'exception de la meilleure affiche) et la Liga espagnole. Elle partage avec beIN Sport la Bundesliga et la Série A italienne.

Face au Qatar, dont les moyens semblent sans limites, le groupe Canal+ se trouve désemparé tandis que se profile l'appel d'offres de la Ligue anglaise, un produit très prisé des abonnés de Canal+. "On mettra le prix que ça vaut, pas plus", prévient Canal+, qui n'entend pas s'étrangler dans une surenchère stérile face à un adversaire aux poches si profondes.

BeIN Sport court après trois millions d'abonnés

Le modèle économique de beIN Sport repose, en effet, sur une équation économique difficile à appréhender. Sans compter la NBA, beIN Sport a jusqu'ici dépensé 360 millions d'euros en achats de droits : 90 millions d'euros sur la Ligue 1, 80 millions sur le pay-per-view de la Ligue 1, 61 millions d'euros sur la Ligue des champions, 16 millions d'euros sur l'Europa League, 20 millions d'euros sur la Liga, 10 millions d'euros sur la Série A et la Bundesliga, 60 millions d'euros sur la Coupe d'Europe de football, 8 millions d'euros sur les Jeux olympiques de Londres et environ 15 millions d'euros de droits divers. 

En production, l'ensemble de ces compétitions représente un coût de couverture estimé à 30 millions d'euros. Si on y ajoute les frais de personnel, les coûts de marketing et ceux de diffusion, c'est près de 440 millions d'euros que le Qatar a d'ores et déjà investis. Avec un tel niveau d'engagement, il faudrait engranger au bas mot trois millions d'abonnés pour parvenir à l'équilibre. Début septembre, beIN Sport affichait 600 000 abonnés.


Via Virginie Colnel
more...
Bill Chen's comment, December 28, 2012 8:31 PM
http://www.freenikes.org/
Rescooped by Frédérique Micouleau from effets ondes magnetiques
Scoop.it!

Content Strategy | Engaging Content | Consumer Study

Content Strategy | Engaging Content | Consumer Study | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
Learn about a new study on consumers in a multi-screen world. The data will impact your content strategy and how you create engaging content.

Via miradatv, Rodolphe Pelosse, Frédérique Micouleau
more...
No comment yet.
Rescooped by Frédérique Micouleau from effets ondes magnetiques
Scoop.it!

Online TV audiences continue to climb

BARB’s bi-annual study into television behavior via non-TV devices has shown 37% of the UK TV audience has watched TV content via a PC, laptop or tablet device.
The latest results, from June 2012, show over 16% of adults had watched content over the internet during the week prior to being questioned. Among younger audiences, aged 15 to 34, the percentage is greater at 27%.


Via Alexandre Guillo, Frédérique Micouleau
more...
No comment yet.
Scooped by Frédérique Micouleau
Scoop.it!

Retour sur le lancement de #pureLIVE par beIN SPORT | Olivier DUFOUR

Retour sur le lancement de #pureLIVE par beIN SPORT | Olivier DUFOUR | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
#pureLIVE est un nouveau concept de social TV lancé par beIN SPORT, auquel j’ai directement contribué. Le concept repose sur une double proposition visant à offrir au téléspectateur une nouvelle expérience du sport à la télé.
more...
No comment yet.
Scooped by Frédérique Micouleau
Scoop.it!

Gucci demande à 5 réalisateurs de créer des courts-métrages autour de la Fiat 500

Gucci demande à 5 réalisateurs de créer des courts-métrages autour de la Fiat 500 | Why Full Media Conseil ? | Scoop.it
Gucci, qui s’est allié avec le constructeur automobile italien en 2011 pour créer la Fiat 500 Gucci édition, a demandé en avril 2012 à 5 réalisateurs en vogue de créer un mini-film autour de cette voiture.
more...
No comment yet.