Vendre moins cher pour vendre plus vite est une solution… qui peut entraîner des conséquences fiscales fâcheuses. | Blog WP Inbound Marketing Leads | Scoop.it

Vendre un bien immobilier n'est pas toujours une opération facile, surtout lorsque le marché se grippe, comme aujourd'hui. En cas de divorce, décès… il faut aller vite et certains n'hésitent pas à corriger leur prix à la baisse.

Cette solution présente l'avantage de satisfaire deux, voire trois parties en présence, lorsqu'il y a intervention d'un agent immobilier, puisque ce dernier est ainsi assuré de percevoir une commission. Seulement voilà : ce que les uns vont considérer comme une « bonne affaire » peut se transformer aux yeux de l'administration fiscale en… une sous-évaluation manifeste. Avec, à terme, le risque d'un redressement, tant pour le vendeur que l'acheteur.
...

 

 


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com), Jean Christophe Hebert