Web 2.0 et société
14.5K views | +0 today
Follow
 
Rescooped by BeerBergman from E-tourisme et Visibilité 2.0
onto Web 2.0 et société
Scoop.it!

La France : 1ère destination touristique, pourtant si loin des touristes…

La France : 1ère destination touristique, pourtant si loin des touristes… | Web 2.0 et société | Scoop.it
Par Nicolas colin





Quand un touriste vient en France, la valeur est captée partout, sauf en France (ou presque).


Si un touriste étranger vient passer quelques jours en France, occupe une chambre d’hôtel réservée via Booking, se déplace dans Paris en Uber, visite le château de Versailles, achète des vêtements chez H&M le dimanche (merci Laurent Fabius) et consomme des cafés chez Starbucks, quelle valeur a été créée sur le territoire français ?


Réponse : pas grand chose – tout juste de quoi payer quelques salaires au SMIC totalement exonérés de charges sociales (merci Manuel Valls), générer un bénéfice dérisoire (donc quasiment pas de recettes fiscales directes), rapporter un peu de TVA mais à taux réduit (merci Nicolas Sarkozy) et générer encore plus de dépenses publiques (car il faut entretenir le château de Versailles, dont l’activité est massivement subventionnée, et compenser les exonérations de cotisations par des prélèvements sur le budget de l’Etat ou des déremboursements de médicaments).


La France, première destination touristique, pourtant si loin des touristes…


Aujourd’hui être une destination touristique privilégiée ne crée plus de valeur localement. Il ne peut suffire, pour la France, de se reposer sur son patrimoine et de devenir un pays musée. La menace n’est pas la diminution du nombre de touristes mais l’appropriation par d’autres de la valeur produite par le patrimoine touristique de notre pays.  Le risque est que le patrimoine français devienne de la simple matière première pour des startups de la Silicon Valley. En développant un lien privilégié avec l’utilisateur, les entreprises de l’économie numérique captent de la valeur qu’elles redirigent vers leur pays d’origine (ou vers les paradis fiscaux) et créent ainsi un manque à gagner pour les opérateurs locaux.


Pas de statu quo possible avec les Barbares.


Comme ailleurs dans l’économie, il n’y a pas de cohabitation possible entre les entreprises en place et les Barbares. Les géants du tourisme de demain seront des software companies, ce qui ne laisse aux entreprises en place pas d’autre choix que d’innover pour espérer faire partie de cette cour des grands. L’hégémonie numérique dans la filière du tourisme n’est pas jouée : la disruption numérique ne fait que commencer et toutes les cartes n’ont pas encore été redistribuées. Le tourisme est même la filière rêvée pour créer un géant du numérique qui grandira à l’échelle globale depuis le territoire français.
L’innovation ne se décrète pas et la contre-offensive n’est pas une stratégie.


Mais il faut combattre avec les bonnes armes. Les Barbares ne peuvent pas être freinés par une énième bataille juridique ou réglementaire qui viserait à préserver les acteurs traditionnels d’une disruption inévitable.  Il faudra même peu de temps aux startups pour réussir à s’appuyer sur le capital touristique français et renouveler l’expérience touristique dont le monopole échappe en ce moment aux acteurs traditionnels. C’est à eux de relever un défi industriel inédit : s’engager eux-mêmes dans la disruption plutôt que de se réfugier derrière les pouvoirs publics.  Le lobbying et les communiqués de presse ne suffisent plus face à une multitude de plus en plus consciente : quand surmonteront-ils enfin leur incapacité grandissante à protéger leurs marges ? Ne voient-ils pas qu’elles se déplacent vers des startups qui intègrent les individus à leur chaîne de valeur ? Avec ou sans les entreprises en place, l’innovation s’imposera dans le tourisme – et la valeur s’échappera là où se trouvent les sièges des nouveaux entrants. Autant essayer d’innover. À l’attaque !

Via E-tourisme
BeerBergman's insight:

La défiance fait sans doute partie de l'exception culturelle française... VOilà un article sur le tourisme et mon commentaire en-dessous, que je vous donne ici:

***

Mmmm... je suis dubitative. Prestataire touristique dans un territoire pas vraiment touristique (Deux-Sèvres), formateur aux acteurs touristiques et DMO (et ailleurs), je n'adhère pas tout à fait à votre analyse. Si Airbnb prend 3% de commission, il reste toujours 97% pour le prestataire. Si Booking prend 15%, il reste toujours 85% pour le prestataire. C'est sans compter sur une plus grande visibilité et augmentation du CA globale des établissements concernés. (Juste entre parenthèses : j'emploi une stratégie multicanal : airbnb, booking, etc.). Si Disneyland fait 7% des recettes et que beaucoup de gens dorment sur le site, il doit y en avoir d'autres qui préfèrent dormir ailleurs - le pay-off doit sans doute être important (existe-t-il des chiffres d'ailleurs ?).


Pour la partie internationale du tourisme : pour l'instant, je ne vois pas trop comment un OT, géré par la politique locale (voire départementale/régionale pour les ADT/CRT) et donc avec des visions plus locales/régionales et des compétence en accord avec cette vision, pourrait nous apporter des publics étrangers, comme airbnb et booking peuvent faire. 


Quand j'ai conçu un site web tri-lingue (en France) pour promouvoir mon territoire d'adoption (néerlandaise d'origine) afin d'attirer des publics néerlandophones et anglophones, les politiques de la région "were not amused at all". Pourtant, une initiative locale, internationale, avec un résultat plus que probant... et rien que des freins sur le territoire. De là (1997-2000), nous avons parcouru un chemin important, mais la culture française, si belle et assumée, est sans doute à l'origine des réactions hostiles vis-à-vis des acteurs internationaux, sans prendre en compte les retombées locales. 


Je veux bien entendre que créer les mêmes plateformes (ou d'autres, plus en avance ?) en France serait la recette pour faire monter les revenus du tourisme sur le territoire, mais quid de l'Europe (Booking!), ou alors de la réciprocité ? 

more...
No comment yet.
Web 2.0 et société
La société en mouvement « 2.0 » : quels enjeux, quelles opportunités, quel avenir ?
Curated by BeerBergman
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Mettre ou ne pas mettre : le drapeau français sur Facebook

Mettre ou ne pas mettre : le drapeau français sur Facebook | Web 2.0 et société | Scoop.it

Le débat sur la possibilité sur Facebook de superposer le drapeau français sur nos photos de profil, fait rage. Les articles et statuts sur Facebook nous mettent en garde contre les implications ethnocentristes ou alors contre l'aspect commercial et de surveillance, car c'est Facebook, et ça reste une entreprise américaine !
J'ai l'ai fait finalement : voici quelques réflexions.

#attentatsParis

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Le Danemark va nommer le premier «ambassadeur du numérique» au monde

Le Danemark va nommer le premier «ambassadeur du numérique» au monde | Web 2.0 et société | Scoop.it
Cette décision n’est pas vue d’un bon œil par Emma Woollacott, une journaliste spécialiste du Web. Dans une opinion publiée par le média américain Forbes, elle dénonce un «précédent inquiétant».

«Les entreprises ne sont pas des Etats. En nommant un ambassadeur, Anders Samuelsen insinue que c’est l’argent qui compte. Amassez-en suffisamment, et vous aussi, vous obtiendrez non seulement une attention particulière de la part d’un gouvernement, mais également un statut politique unique», met-elle en garde.

Une fermeture des ambassades traditionnelles n’est toutefois pas à l’ordre du jour, rassure le ministre des Affaires étrangères. «Nous maintiendrons naturellement nos relations traditionnelles avec les autres pays.»
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

What’s Propaganda Got To Do With It? – Data & Society: Points

Our understanding of media power (and of what it means to call something propaganda) must make room for a variety of potential collective and individual influences. This includes corporations, interest groups, activist groups, and other traditional collectives; it should also include the new forms of individual and collective presence that digital communications facilitate. This includes state-sponsored online actors and ad-hoc user collectives.
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Les défis de l’Internet des objets

Les défis de l’Internet des objets | Web 2.0 et société | Scoop.it
Smartphones, drones, capteurs de température ou de mouvement... D’ici à 2020, 50 milliards d’appareils seront connectés à un vaste réseau : l’Internet des objets. Mais les scientifiques ont encore de nombreux défis à relever, allant de l’autonomie énergétique des capteurs à la sécurité des données.
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Expanding state power in times of ‘surveillance realism’: how the UK got a ‘world-leading’ surveillance law

A fragmented opposition, public resignation in the face of omnipresent data collection, and a dominant security discourse has created a social context for the Investigatory Powers Act to be passed largely unhindered.
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Mise en données du monde, le déluge numérique

Amitiés, pensées, échanges, déplacements : la plupart des activités humaines donnent désormais lieu à une production massive de données numérisées. Pour le meilleur ou pour le pire.
BeerBergman's insight:
Article intéressant, bonne analyse et pas mal de renseignements - même s'il date de 2013.
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

" IMA n'existe plus, vous êtes IMA... "

" IMA n'existe plus, vous êtes IMA... " | Web 2.0 et société | Scoop.it
C’est l’intitulé de l’exercice auquel les treize équipes du Hackathon ont planché vingt-quatre heures durant. Avant de rendre leurs copies digitales au jury.
BeerBergman's insight:
Le niortais devient de plus en plus numérique !
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Facebook, les photos de vos enfants et ce que dit la loi

Facebook, les photos de vos enfants et ce que dit la loi | Web 2.0 et société | Scoop.it
Depuis le 27 avril 2016, les mineurs disposent effectivement d'un droit à l'effacement numérique grâce au règlement européen sur la protection des données personnelles, qui leur permet de faire retirer d'internet un contenu dérangeant les concernant. Le projet de loi pour une République numérique (qui attend pour être adopté que le Sénat examine les conclusions de la commission mixte paritaire, le 26 septembre), avec son chapitre réservé à l'oubli des mineurs, va aussi dans ce sens. Ce texte prévoit de permettre aux plaignants, majeurs ou non, de saisir la CNIL concernant des publications compromettantes publiées alors qu'ils étaient mineurs. La commission disposera ensuite de deux semaines pour statuer et obliger l'hébergeur à supprimer les contenus litigieux.
BeerBergman's insight:
Share your insight
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Louise D. : le faux profil qui buvait trop

Louise D. : le faux profil qui buvait trop | Web 2.0 et société | Scoop.it
« C'était un parti pris : montrer comment les choses s'accélèrent, indique le professeur Amine Benyamina, psychiatre et addictologue, membre du Fonds Actions Addictions. La dernière photo la montre dans un cadre un peu rouge, un peu obscur, avec un regard dur. »

A l'origine de ce dispositif de communication original : « La difficulté de parler d'alcool en France, de ce dispositif de communication original : « La difficulté de parler d'alcool en France, explique-t-il. On peut y évoquer le cannabis, les drogues dures, mais le sujet de l'alcool clive. D'un côté, il y a la dimension culturelle, plaisir, convivialité. Et de l'autre, un produit qui rend les gens très malades : 1 million de personnes sont dépendantes de l'alcool en France. »
more...
Caroline Vincelet's curator insight, September 27, 2016 3:10 AM
Une nouvelle façon de sensibiliser.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Why Social Media Chat Bots Are the Future of Communication - Deck

Social media chat bots are the future of communication, if its WhatsApp, Facebook Messenger, Kik, Skype, or Telegram - you can use their bots and bot stores to…
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Wat Venetië ons kan leren over de drukte in de stad - Opinie - PAROOL

Wat Venetië ons kan leren over de drukte in de stad - Opinie - PAROOL | Web 2.0 et société | Scoop.it
En ten slotte: geloof het VVD/D66-verhaal niet dat Amsterdam een extreme vorm van toerisme nodig heeft om economisch succesvol te zijn.

Venetië mist een economische basis en heeft zich mede daarom overgeleverd aan hypertoerisme. Als Venetië ons iets leert, is het dat eenzijdige focus op economische groei in de toerismesector de leefbaarheid in een stad om zeep kan helpen. Het centrum van Amsterdam heeft wél een diverse en gezonde economie. We hebben het hypertoerisme, dat zich de laatste jaren aan het ontwikkelen is, helemaal niet nodig! Er bestaat zoiets als te veel toeristen. Met 25 procent minder toeristen is het centrum nog steeds welvarend, en hebben we nog steeds een grote toeristische en een rijke culturele sector.

Dus draai het eens om: waarom zou Amsterdam zichzelf extreme vormen van toerisme aandoen? Wiens belangen zijn we eigenlijk aan het dienen?
BeerBergman's insight:
Bescherm de woningmarkt tegen buitenlands kapitaal, voorkom de oprukkende beweging van B&B's in de binnenstad, en probeer het toerisme af te remmen: drie aanbevelingen waarvan er één (de laatste) of twee (2+3) moeilijk uit te voeren lijken. 

De onderliggende vraag is ook of we alle flows willen reguleren en wat de economische en sociale prijs daarvan is. Is de ontwikkeling die Venetië doormaakt zo slecht overigens? Waar wonen de mensen nu die eerder in Venetië woonden en hoe gelukkig zijn ze daarmee? Graag zou ik daar onderzoek over lezen!
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Uber assembles advisory board of international power brokers

Uber assembles advisory board of international power brokers | Web 2.0 et société | Scoop.it
Taxi app company Uber recruits board of influential people as it faces lawsuits, opposition, allegations of foul play and bans in some cities
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

How Uber conquered London | Sam Knight

How Uber conquered London | Sam Knight | Web 2.0 et société | Scoop.it
The Long Read: To understand how the $60bn company is taking over the world, you need to stop thinking about cars
BeerBergman's insight:
Interesting but long read of a complex situation.
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Arrêtons d’opposer hommes et machines !

Arrêtons d’opposer hommes et machines !
BeerBergman's insight:
"Le problème est que « les projets utilisent souvent des données qui sont disponibles plutôt que des données qui sont pertinentes ». Et dans les données, la prise en compte des facteurs humains est souvent la plus difficile à quantifier et intégrer."
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

How do you deal with a problem like “fake news?” – Data & Society: Points

Last month, Adam Mosseri, a VP at Facebook in charge of changes to the News Feed, announced steps Facebook is taking to prevent the spread of fake news and hoaxes on the platform. The solution — a…
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

The Political Power of Social Media

A slowly developing public sphere, where public opinion relies on both media and conversation, is the core of the environmental view of Internet freedom. As opposed to the self-aggrandizing view that the West holds the source code for democracy -- and if it were only made accessible, the remaining autocratic states would crumble -- the environmental view assumes that little political change happens without the dissemination and adoption of ideas and opinions in the public sphere. Access to information is far less important, politically, than access to conversation. Moreover, a public sphere is more likely to emerge in a society as a result of people's dissatisfaction with matters of economics or day-to-day governance than from their embrace of abstract political ideals.
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Cambridge Scientists: We Shouldn't Define Intelligence According to Humanity

Now we have programs that can process data and even give predictions, on a far bigger scale than humans can. In the narrow fields that they are programmed in, these machines are the best. This is in contrast to humans, who are generally mediocre or good at a lot of things—generalists and specialists, in other words.

In fact, these machines have their own unique neural architectures, distinct from the human kind. Adapting how the brain thinks is hard for just these narrow competencies, so completely new ways of “learning” had to be developed.

Ultimately, all of these will have to be considered both in developing AI and in a society built around it. We need to consider other kinds of neural architectures and ways of thinking in order to better develop machine learning.

But more importantly, we’ll need to start talking about how we are going to treat these machines. Are they simple tools engineered for a task? Or are they intelligent beings capable of thinking just like human beings?
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

The ‘Filter Bubble’ Explains Why Trump Won and You Didn’t See It Coming

The ‘Filter Bubble’ Explains Why Trump Won and You Didn’t See It Coming | Web 2.0 et société | Scoop.it
What happens when you only get news that supports your worldview.
BeerBergman's insight:
Je ne suis que partiellement d'accord avec l'article. Non pas que le "filter bubble", qui nourrit le biais de confirmation ne soit pas réel, mais les causes sont plus grandes et si je peux me permettre, ne se trouvent pas uniquement d'un côté.
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Hey Silicon Valley: President Obama Has a To-Do List for You

Hey Silicon Valley: President Obama Has a To-Do List for You | Web 2.0 et société | Scoop.it
Obama presented WIRED with six challenges the tech industry needs to address. We asked six of the biggest names in the our world how they could get it done.
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Fuck You Startup World – Medium

Fuck You Startup World – Medium | Web 2.0 et société | Scoop.it
Always ask Why
BeerBergman's insight:
funny and realistic and foremost : time for a culture change!
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Snapchat lance ses premières lunettes connectées et change de nom

Snapchat lance ses premières lunettes connectées et change de nom | Web 2.0 et société | Scoop.it
Les « Spectacles » permettent d'enregistrer des petits clips, avec un angle de vue à 115 degrés, se connectent directement à l'application via Bluetooth ou wi-fi, pour partager avec son réseau des tranches de vie. Selon des médias américains, les Spectacles devraient être disponibles dès cet automne.
BeerBergman's insight:
Il va falloir s'y habituer, au nouveau nom, quoique ma fille l'utilise depuis un moment déjà. Et puis, habile, ces lunettes connectées au prix abordable qui montrent quand la caméra est en marche et qui évite alors une des problématiques des Google Glasses : l'intrusion dans la vie privée des autres à leur instar.
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Pour devenir un vrai réseau social, YouTube lance Community

Pour devenir un vrai réseau social, YouTube lance Community | Web 2.0 et société | Scoop.it
YouTube lance "Community", son nouvel outil de gestion de communauté pour youtubeurs, en version beta. Avec cette fonctionnalité, la plateforme espèr
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Peut-on coopérer sans violence et sans hiérarchie?

Peut-on coopérer sans violence et sans hiérarchie? | Web 2.0 et société | Scoop.it
L'anthropologue René Girard a montré que la rivalité, banale dans l'histoire humaine, conduit à la violence de tous contre tous, la guerre totale, jusqu'à ce qu'on parvienne finalement à la contenir par un mécanisme que Girard appelle victimaire. 

Longtemps, la hiérarchie a eu pour fonction de contenir la violence du groupe. Quand l'ordre hiérarchique est remis en cause, il faut trouver un nouveau mécanisme victimaire.
BeerBergman's insight:
Share your insight
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Le fabricant de l'iPhone remplace 60.000 ouvriers par des robots

Le fabricant de l'iPhone remplace 60.000 ouvriers par des robots | Web 2.0 et société | Scoop.it
Foxconn a été plusieurs fois critiqué par le passé pour le mauvais traitement de ses employés. Il avait notamment subi une vague de suicide chez ses ouvriers en 2010. Deux ans plus tard, Apple avait forcé son sous-traitant à signer un accord pour garantir la sécurité et un temps de travail adéquat à ses ouvriers.
BeerBergman's insight:
Est-ce que l'éthique au travail dit quelque chose sur le temps de travail des robots ? 
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Leaked: Uber's Financials Show Huge Growth, Even Bigger Losses - Forbes

Leaked: Uber's Financials Show Huge Growth, Even Bigger Losses - Forbes | Web 2.0 et société | Scoop.it
It's no surprise that Uber is growing, or that it's losing money. What's surprising is the magnitude of both.
BeerBergman's insight:
Basically, huge financial flows...
more...
No comment yet.