Web 2.0 et société
Follow
Find tag "tourisme"
12.1K views | +1 today
Web 2.0 et société
La société en mouvement « 2.0 » : quels enjeux, quelles opportunités, quel avenir ?
Curated by BeerBergman
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Les habitants se réapprorient l’outil touristique | Hôtel du Nord

Hôtel du nord est une coopérative d'habitants qui propose des séjours en chambre d'hôte et des balades dans la région de Marseille.
BeerBergman's insight:

Intéressant... 

***

"Alors que le tourisme réduit trop souvent les villes à des “destinations” et l’hospitalité à une “prestation hôtelière“, les sociétaires ont obtenu une victoire légale, assurantielle et fiscale qui leur permet de se réapproprier l’”outil touristique” et de remettre la rencontre, l’échange et l’altérité au cœur de leur offre d’hospitalité. Cette victoire est aussi celle de tous ceux qui ailleurs souhaitent se rapproprier l’économie touristique."

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Bringing travel planning back to the destination

Bringing travel planning back to the destination | Web 2.0 et société | Scoop.it
Verified review summaries are key to getting travel planning and booking back on DMO and hotel sites.
BeerBergman's insight:

Meta data et avis clients... l'auteur plaide pour que les sites d'hôtels, DMO et OTA les intègrent, mais dénudés des extrêmes et rendus plus rapidement lisibles par le public. Extrait.

***

"The next wave in reviews is high-level review summaries that are verified, saving travelers time reading reviews and removing doubts about the truthfulness of the authors. Verified review summaries use meta-data to sort reviews across all the review sites that offer verified reviews, remove the extremes, and hone in on the true highs and lows of a property or destination. They can be presented in different ways—as ratings, as word clouds, or as a series of bullets points. The benefits to posting verified review summaries on DMO and hotel websites are greater than simply becoming more visible online. "

more...
No comment yet.
Rescooped by BeerBergman from E-tourisme et Visibilité 2.0
Scoop.it!

La France : 1ère destination touristique, pourtant si loin des touristes…

La France : 1ère destination touristique, pourtant si loin des touristes… | Web 2.0 et société | Scoop.it
Par Nicolas colin





Quand un touriste vient en France, la valeur est captée partout, sauf en France (ou presque).


Si un touriste étranger vient passer quelques jours en France, occupe une chambre d’hôtel réservée via Booking, se déplace dans Paris en Uber, visite le château de Versailles, achète des vêtements chez H&M le dimanche (merci Laurent Fabius) et consomme des cafés chez Starbucks, quelle valeur a été créée sur le territoire français ?


Réponse : pas grand chose – tout juste de quoi payer quelques salaires au SMIC totalement exonérés de charges sociales (merci Manuel Valls), générer un bénéfice dérisoire (donc quasiment pas de recettes fiscales directes), rapporter un peu de TVA mais à taux réduit (merci Nicolas Sarkozy) et générer encore plus de dépenses publiques (car il faut entretenir le château de Versailles, dont l’activité est massivement subventionnée, et compenser les exonérations de cotisations par des prélèvements sur le budget de l’Etat ou des déremboursements de médicaments).


La France, première destination touristique, pourtant si loin des touristes…


Aujourd’hui être une destination touristique privilégiée ne crée plus de valeur localement. Il ne peut suffire, pour la France, de se reposer sur son patrimoine et de devenir un pays musée. La menace n’est pas la diminution du nombre de touristes mais l’appropriation par d’autres de la valeur produite par le patrimoine touristique de notre pays.  Le risque est que le patrimoine français devienne de la simple matière première pour des startups de la Silicon Valley. En développant un lien privilégié avec l’utilisateur, les entreprises de l’économie numérique captent de la valeur qu’elles redirigent vers leur pays d’origine (ou vers les paradis fiscaux) et créent ainsi un manque à gagner pour les opérateurs locaux.


Pas de statu quo possible avec les Barbares.


Comme ailleurs dans l’économie, il n’y a pas de cohabitation possible entre les entreprises en place et les Barbares. Les géants du tourisme de demain seront des software companies, ce qui ne laisse aux entreprises en place pas d’autre choix que d’innover pour espérer faire partie de cette cour des grands. L’hégémonie numérique dans la filière du tourisme n’est pas jouée : la disruption numérique ne fait que commencer et toutes les cartes n’ont pas encore été redistribuées. Le tourisme est même la filière rêvée pour créer un géant du numérique qui grandira à l’échelle globale depuis le territoire français.
L’innovation ne se décrète pas et la contre-offensive n’est pas une stratégie.


Mais il faut combattre avec les bonnes armes. Les Barbares ne peuvent pas être freinés par une énième bataille juridique ou réglementaire qui viserait à préserver les acteurs traditionnels d’une disruption inévitable.  Il faudra même peu de temps aux startups pour réussir à s’appuyer sur le capital touristique français et renouveler l’expérience touristique dont le monopole échappe en ce moment aux acteurs traditionnels. C’est à eux de relever un défi industriel inédit : s’engager eux-mêmes dans la disruption plutôt que de se réfugier derrière les pouvoirs publics.  Le lobbying et les communiqués de presse ne suffisent plus face à une multitude de plus en plus consciente : quand surmonteront-ils enfin leur incapacité grandissante à protéger leurs marges ? Ne voient-ils pas qu’elles se déplacent vers des startups qui intègrent les individus à leur chaîne de valeur ? Avec ou sans les entreprises en place, l’innovation s’imposera dans le tourisme – et la valeur s’échappera là où se trouvent les sièges des nouveaux entrants. Autant essayer d’innover. À l’attaque !

Via E-tourisme
BeerBergman's insight:

La défiance fait sans doute partie de l'exception culturelle française... VOilà un article sur le tourisme et mon commentaire en-dessous, que je vous donne ici:

***

Mmmm... je suis dubitative. Prestataire touristique dans un territoire pas vraiment touristique (Deux-Sèvres), formateur aux acteurs touristiques et DMO (et ailleurs), je n'adhère pas tout à fait à votre analyse. Si Airbnb prend 3% de commission, il reste toujours 97% pour le prestataire. Si Booking prend 15%, il reste toujours 85% pour le prestataire. C'est sans compter sur une plus grande visibilité et augmentation du CA globale des établissements concernés. (Juste entre parenthèses : j'emploi une stratégie multicanal : airbnb, booking, etc.). Si Disneyland fait 7% des recettes et que beaucoup de gens dorment sur le site, il doit y en avoir d'autres qui préfèrent dormir ailleurs - le pay-off doit sans doute être important (existe-t-il des chiffres d'ailleurs ?).


Pour la partie internationale du tourisme : pour l'instant, je ne vois pas trop comment un OT, géré par la politique locale (voire départementale/régionale pour les ADT/CRT) et donc avec des visions plus locales/régionales et des compétence en accord avec cette vision, pourrait nous apporter des publics étrangers, comme airbnb et booking peuvent faire. 


Quand j'ai conçu un site web tri-lingue (en France) pour promouvoir mon territoire d'adoption (néerlandaise d'origine) afin d'attirer des publics néerlandophones et anglophones, les politiques de la région "were not amused at all". Pourtant, une initiative locale, internationale, avec un résultat plus que probant... et rien que des freins sur le territoire. De là (1997-2000), nous avons parcouru un chemin important, mais la culture française, si belle et assumée, est sans doute à l'origine des réactions hostiles vis-à-vis des acteurs internationaux, sans prendre en compte les retombées locales. 


Je veux bien entendre que créer les mêmes plateformes (ou d'autres, plus en avance ?) en France serait la recette pour faire monter les revenus du tourisme sur le territoire, mais quid de l'Europe (Booking!), ou alors de la réciprocité ? 

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

SMC France - Social Media Club France | Blog | Traveler to journalist: how audience participation could become the new travel journalism

SMC France - Social Media Club France | Blog | Traveler to journalist: how audience participation could become the new travel journalism | Web 2.0 et société | Scoop.it
BeerBergman's insight:

Bon, c'est un peu mon sujet, donc il est clair pourquoi je partage les travaux de Bryan Pirolli avec vous ici :

***

"Le rôle que les sites web comme les blogs et TripAdvisor jouent dans le marché du tourisme, un des secteurs économique les plus important au monde est mis en question : peuvent-ils aider ou influencer les touristes à faire leurs achats pendant leurs voyages ? Les destinations peuvent-elles contrôler leurs propres images via des offices de tourisme, ou sont-elles susceptibles d’être définies par le public qui partage des billets de blogs et des commentaires en ligne ?"

***

IL existe sans doute un grande relation avec la question centrale que je me pose, et que j'ai posé aux club marketing du Réseaux national des destinations, en 2013 : "est-ce que l'information existe si elle n'est pas connectée ?" . Voir la présentation ici : http://fr.slideshare.net/BeerBergman/rseaux-sociaux-et-marketing-des-territoires-rencontres-marketing-rn2d

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Hôtel du Nord - coopérative d'habitants

Hôtel du Nord - coopérative d'habitants | Web 2.0 et société | Scoop.it
Hôtel du nord est une coopérative d'habitants qui propose des séjours en chambre d'hôte et des balades dans la région de Marseille.
BeerBergman's insight:

Une "coopérative hospitalière", pour ainsi dire, cette coopérative d'habitants pour découvrir Marseille-Provence semble une alternative intéressante au niveau local pour les grandes plateformes de commercialisation des chambres d'hôtes et d'activités de découverte. 

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Partners - lesoir.be

Partners - lesoir.be | Web 2.0 et société | Scoop.it
Le site du journal lesoir.be, premier site d'information en Belgique francophone. Actu en continu, archives gratuites, galeries photos, podcast, vidéos, blogs de la rédaction, résultats sportifs, forums...
BeerBergman's insight:

Un article sur les Greeters de La Haye qui date de... 2008. Excellent !

Un extrait, de l'époque où on devait encore expliquer ce qu'est Couchsurfing :-).

***

"Alter tourisme

Voyager, dit-on souvent, c’est partir à la rencontre des autres. Et, à l’heure du village global, les voyageurs semblent de plus en plus désireux de connaître leur voisin. Les Global Greeters, c’est un état d’esprit. Aujourd’hui, le monde se rétrécit. Les gens bougent beaucoup. Si vous allez à Barcelone, vous pouvez vous balader dans le parc Güell et admirer les maisons de Gaudi. Mais, de plus en plus, ce que les touristes veulent vraiment c’est rencontrer des personnes qui leur parlent de leur vie et de leur ville. Se promener dans une ville avec un audio guide sur les oreilles marque peut-être ton esprit, la découvrir avec un Greeter parle à ton cœur, s’enthousiasme Jos Nusse. Pour le coordinateur des Greeters de La Haye, ce mouvement fait indubitablement partie d’un tournant plus large vers une nouvelle forme de tourisme où l’humain tient la première place. Il fait la comparaison avec d’autres initiatives apparues dernièrement, comme le couchsurfing, une version modernisée et idéaliste de l’échange de maison. Les membres de ce réseau social sur le web peuvent soit proposer soit trouver un endroit où dormir gratuitement. Permettre aux voyageurs de se loger sans dépenser un sou n’est cependant pas la finalité première de ce site. Comme pour les Global Greeters, il s’agit de favoriser les rencontres au-delà des frontières."

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

How Airbnb and Lyft Finally Got Americans to Trust Each Other | Business | WIRED

How Airbnb and Lyft Finally Got Americans to Trust Each Other | Business | WIRED | Web 2.0 et société | Scoop.it
From Airbnb to Lyft to Tinder, the sharing economy is rewiring the way we interact with each other.
BeerBergman's insight:

Wired on AirBnB and the sharing economy.

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Veille info tourisme - Economie régénérative : quand le tourisme sert à amorcer la pompe de l'industrie

Veille info tourisme - Economie régénérative : quand le tourisme sert à amorcer la pompe de l'industrie | Web 2.0 et société | Scoop.it
BeerBergman's insight:

Economie régénrative, ou comment re-utiliser les ressources disponibles sur un territoire. Cela me semble tellement logique, mais bon, ce ne l'est apparemment pas. D'où ce colloque et les textes, que vous pouvez demander gratuitement.

***

"Jusqu'ici, on partait du principe que l'emploi fixe la population, alors qu'on se rend compte aujourd'hui que les mouvements de population ont fixé l'emploi, nous avons notamment pu l'observer dans la façade Sud-Ouest", 

more...
No comment yet.