Web 2.0 et société
14.3K views | +0 today
Follow
Web 2.0 et société
La société en mouvement « 2.0 » : quels enjeux, quelles opportunités, quel avenir ?
Curated by BeerBergman
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Tweet from @aral

Tweet from @aral | Web 2.0 et société | Scoop.it

Tim Cook: Govt has asked for a backdoor (master key). In wrong hands, can unlock any iPhone. Implications: chilling. pic.twitter.com/UTpxEpJ1A6

BeerBergman's insight:

Sometimes, a tweet merits to be included in my archives.

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Facebook data transfers threatened by Safe Harbour ruling - BBC News

Facebook data transfers threatened by Safe Harbour ruling - BBC News | Web 2.0 et société | Scoop.it
But an insider at another company suggests that it may have to alter or stop some of its data transfers across the Atlantic.
What everyone agrees on, however, is that the ruling will have wider impact.
"It's not just about companies whose core activities is data processing - i.e. the Facebooks of the world - it's the companies who don't have data processing capabilities of their own and transfer personal data abroad to get it done," explains Allie Renison from the UK's Institute of Directors.
"So, if you're a company that sends payroll data for administrative purposes across to the US, that becomes an issue.
"Likewise, it affects you if you're a firm trying to send over data about your customers for a marketing campaign."
BeerBergman's insight:

"

The term refers to an agreement struck by the EU and US, that came into effect in 2000.

It was designed to provide a "streamlined and cost-effective" way for US firms to get data from Europe without breaking its rules.

The EU forbids personal data from being transferred to and processed in parts of the world that do not provide "adequate" privacy protections.

So, to make it easier for US firms - including the tech giants - to function, Safe Harbour was introduced to let them self-certify that they are carrying out the required steps.

More than 5,000 US companies make use of the arrangement to facilitate data transfers."

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Surveillance: pour une autre politique des algorithmes

Surveillance: pour une autre politique des algorithmes | Web 2.0 et société | Scoop.it
A l'heure où les politiques algorithmiques des sociétés de service semblent avoir vocation à gouverner le monde, quelles solutions nous reste-t-il ?
BeerBergman's insight:

"Nul ne peut également, sauf au prix d’une grand naïveté, prétendre la réguler par le seul levier de la législation, fut-elle la plus contraignante possible. « Code is Law », le code (informatique) est la nouvelle loi comme l’écrivait Lawrence Lessig dans un article fondateur en Janvier 2000. Un code qui ignore le principe de territorialité de la loi ou qui, à tout le moins, dispose d’une fascinante capacité à le distordre. « Nul n’est censé ignorer la loi »devient « nul n’est censé ignorer le code »."

***

"La première réponse à ces questions se trouve du côté de l’éducation. Au-delà du code, il faut enseigner la publication si l’on ne veut pas sombrer dans un inédit et massif analphabétisme numérique qui laissera le champ libre à tous les totalitarismes algorithmiques. Car le « code » est le nouvel alphabet mais le « rendu public » est sa nouvelle grammaire, sa nouvelle syntaxe."

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Le point de vue d’OVH.com sur la loi renseignement

Le point de vue d’OVH.com sur la loi renseignement | Web 2.0 et société | Scoop.it
Cette loi n’est pas bonne pour notre pays. Pourquoi ?
Parce qu’elle va changer nos comportements, notre manière de vivre au quotidien, notamment lorsqu’on utilise les téléphones et l’Internet. Nous allons avoir le sentiment d’être sur écoute constamment et cela va créer une psychose dans la population. Manuel Valls le Premier ministre disait « Nous sommes en guerre », et effectivement avec la loi renseignement, le stress vient d’être transmis à l’ensemble du pays. En bref, si le gouvernement voulait que la population se sente menacée, c’est réussi. Très rapidement et automatiquement, nous allons intégrer les mécanismes de l’autocensure.
Je pense qu’au contraire, le rôle du gouvernement est de gérer le pays et ses problématiques sans que cela ait un impact sur la population, sans provoquer un changement de nos comportements, sans modifier les habitudes, sans modifier nos libertés acquises ou notre manière de vivre au quotidien. Le gouvernement a décidé de nous lier tous à cet état d’urgence terroriste. C’est un fait. C’est un choix. Personne ne peut plus dire « moi dans mon village je me moque du terrorisme ».
BeerBergman's insight:

Bien expliqué, cette mauvaise loi !

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Yes, Your Smart Dildo Can Be Hacked

Yes, Your Smart Dildo Can Be Hacked | Web 2.0 et société | Scoop.it
Even if your smart dildo is locked down and your handset is secure, the weak spot could be your digital sex partner: If their handset isn't protected, your data could leak from their end. “You're trusting the security of your video to someone else's device,” he said.

In other words, you still need to practise safe sex, even when it’s over the internet. 
BeerBergman's insight:

Smart thinking :-)

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Tech companies and social networks need an ethics body to rebuild trust

Tech companies and social networks need an ethics body to rebuild trust | Web 2.0 et société | Scoop.it
Ethics is the issue at the heart of all these technology stories. Or rather a lack of it, and a lack of leadership in ethics. The internet is certainly capable of enormous economic and social good; it is a platform for networking and communicating on an unprecedented scale. But it is just that scale, and facilitating that communication, that presents challenges the world has never had before. The challenge is, uncommonly, a practical, philosophical one for a modern age.
BeerBergman's insight:

"We need a technology philosopher in chief for our age, before the technology runs away with itself."

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Le miroir digital ou la nouvelle condition humaine numérique

Le miroir digital ou la nouvelle condition humaine numérique | Web 2.0 et société | Scoop.it
Chaque minute qui passe, ce sont 200 millions de mails qui sont envoyés et 72 heures de vidéos qui sont téléchargées sur YouTube....
BeerBergman's insight:

"Mouvement inverse, l’individu s’étend dans la sphère numérique. Il y crée des affinités et de la valeur. Il choisit ses collectifs en fonction de l’offre de social médias et de communautés. Il compose un environnement à son image et cet environnement prend le reflet de ses propres lignes de force et de ses centres d’intérêt. Au fond, le don d’ubiquité existe déjà bel et bien.

***

L’individu existe dans la réalité matérielle et géographique, en même temps que dans l’espace numérique où ses idées circulent, ses jeux sont en cours, ses demandes trouvent réponses. Ce n’est pas seulement la réalité qui est augmentée, c’est l’homme lui-même : sa capacité d’action, d’échange et de création. Sa présence est multiple, accélérée, diffuse et désorganisée.

***

Plus l’individu s’étend, plus l’État se réduit

À mesure que l’individu s’étend, l’État se réduit simultanément. Défiance politique, réticence à l’impôt, désaffection électorale, l’État structure culturellement de moins en moins notre rapport au réel. L’État n’a plus les moyens financiers d’agir profondément sur l’économie, et sa lourdeur structurelle grève sa capacité d’action dans un monde qui valorise l’agilité."

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Tim Berners-Lee : « L'intérêt pour les libertés numériques est sans précédent »

Tim Berners-Lee : « L'intérêt pour les libertés numériques est sans précédent » | Web 2.0 et société | Scoop.it

En dehors du W3C, vous conseillez également MeWe, un réseau social qui se présente comme très protecteur de la vie privée. Mais après les récentes révélations montrant que Snapchat ou Whisper étaient loin de protéger efficacement les informations de leurs utilisateurs, peut-on réellement faire confiance à un service de ce type ?

Oui, je conseille les créateurs de MeWe, parce que j'ai, au moins, la certitude qu'ils ne vendront pas mes données. Certes, si j'utilise ce service ou un autre, je peux toujours être victime d'espionnage, si quelqu'un a mis ma connexion sur écoute, mais c'est un autre type d'attaque, à la portée des agences de renseignement. Mais je peux au moins m'assurer que je sais où se trouvent mes données, c'est pourquoi je travaille avec cette entreprise qui est, à ma connaissance la première à avoir adopté un « digital Bill of rights ».

Dans la plupart des cas, les problèmes de vie privée ne sont pas des problèmes de sécurité informatique, mais des problèmes de modèle économique. Je ne fais pas partie de ceux qui pensent qu'il faut chercher à vendre ses données personnelles au plus offrant, notamment parce que je pense que mes données personnelles ont une énorme valeur. Je crois que dans le futur de plus en plus de gens le penseront aussi. 

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Facebook is making 'Facebook at Work,' so you can Facebook at work

Facebook is making 'Facebook at Work,' so you can Facebook at work | Web 2.0 et société | Scoop.it
You already Facebook at work, so here's "Facebook at Work."
BeerBergman's insight:

The end of a nightmare for many of us? Or just a collaborative platform "en plus" and the current war for one person/one profile that will continue? Or sharing professional data with Facebook and a new nightmare for some others? Must read. Excerpt.

***

"The company's new, enterprise-focused product will be similar to the functionality of its current site, with a newsfeed, groups and messaging capability. However, it will also include collaborative tools for work on shared documents. Facebook at Work will be entirely separate from personal accounts, with no information from a user's social profile appearing on his or her professional page, and vice versa."

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Waar komt de volkswoede om twee blauwe vinkjes in WhatsApp vandaan? | Media

Waar komt de volkswoede om twee blauwe vinkjes in WhatsApp vandaan?  | Media | Web 2.0 et société | Scoop.it
Innovaties bij de belangrijkste sociale netwerken lijken de afgelopen jaren een vaste cyclus te hebben, een nieuwe functionaliteit leidt tot onrust en onvrede bij de gebruikers. Die gebruikers kondigen met veel bombarie hun vertrek aan. Volgens Van Lange komen de boze reactie vooral vanuit een aantasting in het gevoel van autonomie van de gebruikers. 'Een gebrek aan keuzevrijheid is een bron van onvrede. De techniek, waar jij in zekere mate van afhankelijk bent om met je vrienden te communiceren, legt jou iets op. In dit geval dat de ander jou kan controleren en om sneller te reageren.'
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

L’oeil de la vie privée « InternetActu.net

L’oeil de la vie privée « InternetActu.net | Web 2.0 et société | Scoop.it

Elles correspondent parfaitement à ce que le sociologue Nathan Jurgenson (@nathanjurgenson) a appelé l’oeil de Facebook en référence à l’oeil de la caméra des photographes : voir les choses en fonction de leur “partageabilité”. Pour le sociologue, nous avons un attachement différent au présent quand nous ne sommes pas préoccupés par sa documentation. A l’inverse, à l’heure des réseaux sociaux, la documentation est toujours une préoccupation. C’est pourquoi quand nous vivons une expérience, nous avons désormais tendance à la prendre en photo et à la partager. Pour paraphraser Susan Sontag qui disait que “tout existe pour aboutir à une photographie”, on peut dire que de plus en plus ce que nous faisons existe pour finir sur Facebook. “J’ai été habitué à voit le monde en termes de ce que je peux poster sur l’internet”.

BeerBergman's insight:

Réflexions autour d'un dispositif de prise de photos automatisée et l'expérience de la vie plus ou moins privée. 

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Selfie Control

Selfie Control | Web 2.0 et société | Scoop.it
Critics debate whether selfies are narcissism or empowerment, whether they are vaguely embarrassing, belong in art museums, are evidence of some generational failing, or a revolutionary act of self-love. One thing that emerges out of these debates is a question of the looped gaze, in which the photographer and the subject occupy the same position—indeed, are the same person.
BeerBergman's insight:

#selfies, all the more selfies. Excerpt.

***

"If we view the selfie as a kind of pinnacle of photographic consent via the looped gaze (the photographer is the subject, the subject is the photographer), we can depart from this civil contract to interrogate different breakdowns of permission, of recognition—who doesn’t get to take a selfie, and what does that reveal about the conditions that keep them from doing so."

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

The Internet of Things and the Fourth Amendment of Effects by Andrew Guthrie Ferguson :: SSRN

The Internet of Things and the Fourth Amendment of Effects by Andrew Guthrie Ferguson :: SSRN | Web 2.0 et société | Scoop.it
By 2020 there will be billions of “things” connected through the “Internet of Things.” These smart devices built within our homes, cars, smartphones, clothing,
BeerBergman's insight:

"This network of smart devices also poses a new challenge for a Fourth Amendment built around “effects.” The constitutional language protecting “persons, houses, papers, and effects” from unreasonable searches and seizures must confront this change. This article addresses how a Fourth Amendment built on old-fashioned “effects” can address a new world when things are no longer just inactive, static objects, but objects that create and communicate data with other things.

The article seeks to answer two questions. First, what is the definition of an “effect” for Fourth Amendment purposes in a world defined by an interconnected, network-like Internet of Things? Second, assuming that a Fourth Amendment “effect” has a broader definition that potentially includes the digital information embedded in the object and the wireless communication signals emanating from the device, then what expectation of security should attach to these effects?"

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Vie privée à l’horizon 2020 | CNIL | Paroles d'experts

BeerBergman's insight:

Pour vos archives et recherches...

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Code is Law – Traduction française du célèbre article de Lawrence Lessig

Code is Law – Traduction française du célèbre article de Lawrence Lessig | Web 2.0 et société | Scoop.it
Ce n’est pas entre régulation et absence de régulation que nous avons à choisir. Le code régule. Il implémente – ou non – un certain nombre de valeurs. Il garantit certaines libertés, ou les empêche. Il protège la vie privée, ou promeut la surveillance. Des gens décident comment le code va se comporter. Des gens l’écrivent. La question n’est donc pas de savoir qui décidera de la manière dont le cyberespace est régulé : ce seront les codeurs. La seule question est de savoir si nous aurons collectivement un rôle dans leur choix – et donc dans la manière dont ces valeurs sont garanties – ou si nous laisserons aux codeurs le soin de choisir nos valeurs à notre place.

Car c’est une évidence : quand l’État se retire, la place ne reste pas vide. Les intérêts privés ont des objectifs qu’ils vont poursuivre. En appuyant sur le bouton anti-Étatique, on ne se téléporte pas au Paradis. Quand les intérêts gouvernementaux sont écartés, d’autres intérêts les remplacent. Les connaissons-nous ? Sommes-nous sûrs qu’ils sont meilleurs ?
BeerBergman's insight:

Un vieux texte, pour rappel. 

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Americans’ Privacy Strategies Post-Snowden

Americans’ Privacy Strategies Post-Snowden | Web 2.0 et société | Scoop.it

Nearly two years after Snowden's revelations, 87% of Americans say they have heard about U.S. surveillance programs. 

BeerBergman's insight:

For the records. And maybe to debate. Excerpt.

***

"Many have not considered or are not aware of some of the more commonly available tools that could make their communications and activities more private

One potential reason some have not changed their behaviors is that 54% believe it would be “somewhat” or “very” difficult to find tools and strategies that would help them be more private online and in using their cell phones. Still, notable numbers of citizens say they have not adopted or even considered some of the more commonly available tools that can be used to make online communications and activities more private:

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Vos "J'aime" Facebook en disent énormément sur votre personnalité

Vos "J'aime" Facebook en disent énormément sur votre personnalité | Web 2.0 et société | Scoop.it
Des chercheurs en psychologie et en science informatique de l'Université de Cambridge et de Stanford viennent de publier une étude dans le journal de l'Académie des Sciences des Etats-Unis, dans laquelle ils démontrent que l'activité des internautes sur les réseaux sociaux permet désormais de calculer les traits de la personnalité d'un individu avec davantage de précision que ce que ressentent les propres amis de la personne, voire la personne elle-même.
BeerBergman's insight:

L'article, dans la belle tradition française plutôt négative, souligne les dangers de cette étude. Il se pourrait néanmoins, que la personne se connaît mieux que l'ordinateur, et que son comportement ne dit pas toujours la réalité, ou constitue une réalité à part entière qui ne coïncide pas forcément totalement avec la personnalité physique...

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

The Snowden Effect, Quantified

The Snowden Effect, Quantified | Web 2.0 et société | Scoop.it
39 percent of Germany’s 94 percent awareness figure implies that more than 36 percent of online Germans are taking greater pains to protect their security. Various statistics put German Internet penetration at at least 70 percent (CIA data implies a greater than 80 percent rate, but, again, let’s be conservative). Germany has around 81 million citizens.

So, in a single country, the Snowden effect is that at least 20 million people are trying to be safer and more private online.

I wouldn’t call that small. In fact, that’s pretty damn impressive.
more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Firefox et Tor : réplique contre la surveillance de masse | Triplex, le blogue techno de Radio-Canada | Radio-Canada.ca

Firefox et Tor : réplique contre la surveillance de masse | Triplex, le blogue techno de Radio-Canada | Radio-Canada.ca | Web 2.0 et société | Scoop.it

eSi les grands fabricants de ce monde emboîtent le pas et intègrent par défaut Tor (et placent des serveurs puissants sur ce réseau), on peut imaginer que cela pourrait être la première réplique sensée de la société civile et des entreprises contre la surveillance massive de l’État.

BeerBergman's insight:

On retournera tous donc vers Firefox ? Belle avanture : "Pour fêter les 10 ans de son navigateur Firefox, la fondation Mozilla a annoncé lundiun partenariat avec deux organisations, le Center for Democracy & Technology et le projet Tor."

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Uber executive stirs up privacy controversy

Uber executive stirs up privacy controversy | Web 2.0 et société | Scoop.it
“We have never in history been at a point where we were more extortable,” said Chris Hoofnagle, a law professor at the University of California at Berkeley who specializes in online privacy. “We have to think about how the service provider itself can be a threat.”
BeerBergman's insight:

Still going (str)on(g)

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Global Internet Gumshoes Say They Broke the Super-Privacy Tool Tor

Global Internet Gumshoes Say They Broke the Super-Privacy Tool Tor | Web 2.0 et société | Scoop.it
When setting up a global drug market online, here's a piece of advice: Don't use your personal and publicly available email address to control the server that hosts that virtual bazaar.
BeerBergman's insight:

Security, anonymity, dark web and illegal exercices.

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

An Experiment In Common Courtesy In The Age Of Google Glass Everywhere

An Experiment In Common Courtesy In The Age Of Google Glass Everywhere | Web 2.0 et société | Scoop.it
The questions matter today. Because even if you are taking a photo and it stays “private,” if hackers can tap the iCloud and leak nude photos of Jennifer Lawrence, we have to be concerned about the photos we take--not just the ones that we share.
BeerBergman's insight:

Et la ressource originale en anglais :-).

more...
No comment yet.
Scooped by BeerBergman
Scoop.it!

Digital Identities: Social Networks and Me

The presentation I used for the Distinguished Lecture Series I gave at Sciences Po Paris, Reims campus, on October 1st, 2014, on Digital Identities in social n…
BeerBergman's insight:

Far from being exhaustive, some thoughts about digital identities and social networks

more...
No comment yet.