Ville en extension et agriculture
17 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by marion mathilde
Scoop.it!

A propos de l’évolution des styles alimentaires en milieu urbain

A propos de l’évolution des styles alimentaires en milieu urbain | Ville en extension et agriculture | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by marion mathilde from Distribution en Drive de produits fermiers et locaux
Scoop.it!

Les produits fermiers à la conquête du drive - Sud Ouest

Les produits fermiers à la conquête du drive - Sud Ouest | Ville en extension et agriculture | Scoop.it
Sud Ouest
Les produits fermiers à la conquête du drive
Sud Ouest
Cette agricultrice engagée est la responsable du drive fermier qui ouvrira le 13 septembre à La Réole.

Via Locadrive
more...
No comment yet.
Rescooped by marion mathilde from Distribution en Drive de produits fermiers et locaux
Scoop.it!

Cinq cents produits locaux disponibles en drive à Vannes - Ouest France Entreprises

Ouest France Entreprises Cinq cents produits locaux disponibles en drive à Vannes Ouest France Entreprises Gwenaël de Kersabiec s'intéresse à l'évolution des modes de consommation, pas seulement le drive, mais le goût d'une clientèle, « beaucoup...

Via Locadrive
more...
No comment yet.
Rescooped by marion mathilde from Produits locaux
Scoop.it!

Une plateforme mobile pour faciliter la consommation de produits fermiers « L'Actu de l'Université de Lorraine

Une plateforme mobile pour faciliter la consommation de produits fermiers « L'Actu de l'Université de Lorraine | Ville en extension et agriculture | Scoop.it

Damien Blaise et Étienne Daumail sont étudiants à l’ESSTIN. Rompus au développement d’applications mobiles : leur première réalisation, la plateforme « Comme Papi » vise à encourager durablement la consommation alimentaire de produits issus de l’agriculture de proximité.


Via pascal ménigoz, Paul-Jean Ricolfi, charbonneau
more...
No comment yet.
Rescooped by marion mathilde from Alimentation durable
Scoop.it!

Cantines scolaires : vers une alimentation saine, durable et équilibrée

Cantines scolaires : vers une alimentation saine, durable et équilibrée | Ville en extension et agriculture | Scoop.it

La Ministre de l’Enseignement obligatoire l’avait promis, en avril dernier : elle allait bannir les sucreries, sodas et autres burgers de toutes les écoles d’ici 2015. Bon, l’idée n’était pas vraiment neuve puisque Marie Arena l’avait déjà défendue à l’époque. La pression des limonadiers et des chefs d’établissement – qui tirent aussi de juteux bénéfices de la vente de sucreries – avait cependant eu raison des ambitions ministérielles. Mais qu’à cela ne tienne, Marie-Dominique Simonet, surfant sur la publicité faite autour du rapport de l’ONU défendu par le Belge Olivier De Schutter (UCL), allait enfin s’attaquer à la malbouffe dans les écoles.


Via Remi Cyclo
more...
No comment yet.
Scooped by marion mathilde
Scoop.it!

Qu'est-ce qui détermine nos préférences alimentaires ? (EUFIC)

Qu'est-ce qui détermine nos préférences alimentaires ? (EUFIC) | Ville en extension et agriculture | Scoop.it
Pour aider le législateur à comprendre la motivation des consommateurs en matière d'alimentation, l'IEFS (Institute of European Food Studies) de Dublin (Irlande), a récemment réalisé une importante étude portant sur environ 14.500 ressortissants...
more...
No comment yet.
Rescooped by marion mathilde from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Faire le bon choix dans ses achats de viande

Faire le bon choix dans ses achats de viande | Ville en extension et agriculture | Scoop.it
est parfois difficile de trouver de la viande de bonne qualité sans se ruiner.

 

Jean-Paul Bonhoure, chercheur en sciences des aliments, co-auteur du livre « Produits alimentaires, faites le bon choix ! » (Ed. Larousse)

 

vidéo http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Europe-1-vous-repond/Sons/Faire-le-bon-choix-dans-ses-achats-de-viande-1712053/

 


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by marion mathilde from Nature to Share
Scoop.it!

La Chapelle-Launay: Vers une nouvelle association de produits locaux et bio

La Chapelle-Launay: Vers une nouvelle association de produits locaux et bio | Ville en extension et agriculture | Scoop.it

Une Amap, ou Association pour le maintien d’une agriculture paysanne (1), existe déjà localement pour le poisson, en relation avec des pêcheurs de l’île d’Yeu. Ces derniers livrent tous les mois des colis de poisson frais à Bouvron. La structure compte déjà 150 sociétaires, soit le maximum que puisse livrer le camion. C’est pourquoi une nouvelle Amap est en projet.

 

Les livraisons s’effectueraient au marché bio de Feuillé. Actuellement, 42 familles ont manifesté leur intérêt alors qu’il en faudrait 80 pour que le projet puisse démarrer. Dans ce cas, une livraison mensuelle d’un colis compris entre 2,5 kg et 4 kg, selon les espèces, serait assurée. Contact. 02 40 56 73 15 ou 06 63 87 63 64 ; judith.capp@wanadoo.fr ou anne.lasne@free.fr.

 

(1) Dans une Amap, le producteur s’engage à produire et commercialiser localement et selon des méthodes respectueuses de l’environnement. Le consommateur, lui, s’engage pour une période d’achats réguliers sur une période déterminée.

 


Via Damoclès
more...
No comment yet.
Rescooped by marion mathilde from Distribution en Drive de produits fermiers et locaux
Scoop.it!

Un drive dédié aux produits locaux voit le... - PGC - Produit de ... - LSA

Un drive dédié aux produits locaux voit le... - PGC - Produit de ... - LSA | Ville en extension et agriculture | Scoop.it
À Saint-Lô, un particulier a créé un drive permettant de commander ses légumes, sa viande, son lait ou ses œufs en ligne, puis de se les faire livrer directement dans le coffre de sa voiture. La "Gourmande normande", c'est ...

Via Locadrive
more...
No comment yet.
Rescooped by marion mathilde from Distribution en Drive de produits fermiers et locaux
Scoop.it!

Des produits locaux en ligne et en express - ouest-france.fr

Des produits locaux en ligne et en express  - ouest-france.fr | Ville en extension et agriculture | Scoop.it

« La gourmande normande » c'est le nom d'un drive de produits locaux qui ouvre à Saint-Lô. Le concept sera lancé en septembre : du local du frais et du saisonnier en vente en ligne et à... 


Via Chambre d'agriculture de la Vendée, Locadrive
more...
No comment yet.
Rescooped by marion mathilde from Alimentation durable
Scoop.it!

Jessica Fanzo: «Un repas durable compterait beaucoup de fruits et légumes locaux et abordables»

Jessica Fanzo: «Un repas durable compterait beaucoup de fruits et légumes locaux et abordables» | Ville en extension et agriculture | Scoop.it

INTERVIEW - La nutritionniste américaine estime que l'alimentation durable passe par une agriculture plus respectueuse de l'environnement...

Allons-nous devoir troquer notre steak contre des épinards? Alors que plus d’un milliard de personnes ne mangent pas à leur faim dans le monde, nourrir sainement et écologiquement la planète est un défi majeur pour les années à venir. Jessica Fanzo, chercheuse américaine experte en nutrition et en valorisation de la biodiversité, lauréate du prix Daniel Carasso, pense que l’alimentation durable passe par la valorisation de produits cultivés localement.


Via Remi Cyclo
more...
No comment yet.
Rescooped by marion mathilde from Environnement, alimentation, bio, nutrition, santé
Scoop.it!

A Paris, un supermarché collaboratif veut rendre les bonnes choses accessibles à tous

A Paris, un supermarché collaboratif veut rendre les bonnes choses accessibles à tous | Ville en extension et agriculture | Scoop.it
A Paris, un supermarché collaboratif veut rendre les bonnes choses accessibles à tous

Via Catherine Dauriac
more...
Catherine Dauriac 's curator insight, November 17, 2013 10:41 AM

L'idée, simple, consiste à créer un espace de vente de bons produits pas chers. Comment ? En réduisant la part de la main d'oeuvre dans les marges (soit 75% de l'ensemble

Scooped by marion mathilde
Scoop.it!

Mieux connaître les choix et préférences alimentaires des adolescents européens (EUFIC)

Mieux connaître les choix et préférences alimentaires des adolescents européens (EUFIC) | Ville en extension et agriculture | Scoop.it
Le projet HELENA (Healthy Lifestyle in Europe by Nutrition in Adolescents  ou Habitudes saines par la nutrition chez les adolescents européens) apporte des précisions sur les habitudes alimentaires et le mode de vie des adolescents de cinq pays...
more...
No comment yet.
Scooped by marion mathilde
Scoop.it!

Un distributeur de fruits et légumes bio à Fleury-sur-Orne (61)...!!!

Un distributeur de fruits et légumes bio à Fleury-sur-Orne (61)...!!! | Ville en extension et agriculture | Scoop.it

Un distributeur d'un genre nouveau vient d'être inauguré à Fleury-sur-Orne pour faciliter l'accès des consommateurs aux fruits et légumes bio.

 

Fini de poireauter pour obtenir des légumes frais. Depuis le 10 septembre dernier à Fleury-sur-Orne, un distributeur automatique, accessible 24h/24, permet à qui le souhaite de faire le plein de produits bio.

Producteurs locaux

"Plusieurs tailles de paniers sont disponibles", présente Philippe Lemasson, gérant du Cababio, à l’origine du projet avec un couple de maraîchers résidant la commune. "Nous avons mis l’accent sur la proximité des lieux de culture des produits, travaillant ainsi avec environ 25 fournisseurs, à 90% calvadosiens ou manchois."

Les trois instigateurs du projets ont misé sur un lieu de passage emprunté quotidiennement par 20.000 véhicules en semaine, sur la route d’Harcourt, reliant la Grâce de Dieu au périphérique sud. "Il est important que les produits partent vite afin de garantir la fraîcheur des paniers", explique Maria Lebas, hautement impliquée dans ce projet avec son mari, Christophe. Leur exploitation située à Fleury est certifiée bio depuis 2011. "Je retire les invendus tous les soirs...", assure-t-elle en guise de garantie.

La machine est alors très simple d’utilisation. Quelques minutes suffisent  pour indiquer le panier choisir et payer.

 

la video ...

http://www.dailymotion.com/video/x14rgqy_le-distributeur-qui-empeche-de-poireauter-a-fleury-sur-orne_news 

more...
Rousseau's curator insight, September 19, 2013 1:48 PM

concurrence?
==>marché bio, mais si extrapôlé au non bio... 

Rescooped by marion mathilde from Villes en mutation, BTS I
Scoop.it!

De la désertification rurale à la déshumanisation urbaine

De la désertification rurale à la déshumanisation urbaine | Ville en extension et agriculture | Scoop.it
Le partage, l’entraide, l’échange, le troc, le coopératif, autant de pratiques collaboratives qui ont construit pendant des siècles l’économie rurale.

Via @Chuchoteuse d'Alternatives, Documentalistes Jacques Bujault
more...
La Métropole de Lyon- M3's curator insight, November 28, 2013 7:57 AM

"Laconstruction de ces villes durables et intelligentes vise la réduction des énergies et la concentration de population rendant plus aisé la maitrise des flux humains, économiques, écologiques, psychologique…

Ce nouveau concept de Smart Community, promouvant la construction de lieux de vie et de travail technologiquement intelligents permet de répondre à certaines exigences économiques et écologiques, mais prend-elle en compte les besoins de nos concitoyens ?"

Thierry Curty's comment, November 29, 2013 4:29 AM
Bon, alors, déjà, c'est aujourd'hui que les fameux gestionnaires sont "amoureux du vivant". Avant, on vivait à la campagne parce qu'on était pauvre et qu'on appartenait au seigneur local. On faisait ce qu'on nous disait de faire, comme on nous le disait de faire, quand on nous disait de le faire, sous peines de sanctions diverses et dépendant surtout du seigneur. Les plus brutaux tuaient publiquement un paysan ou deux de temps en temps à titre d'exemple, les plus modérés se contentaient de leur prendre leurs filles pour s'amuser un peu, sinon quelques coups de fouets et de mettre le feu à la ferme étaient aussi très courant. Le paysan vivait dans la peur permanente. De voir débouler des soldats était signe de danger et il faisait alors tout pour ne pas décevoir le seigneur. Le troc, l'échange, le coopératif n'a donc JAMAIS construit l'économie rurale. C'est une vision bucolique de la réalité, comme de soutenir les semences anciennes, qui seraient un savoir paysan...alors qu'en réalité, si on les a retirées et même exclues pour certaines, c'est parce qu'elles engendraient des famines. Ou encore comme les propos hallucinants qu'on peut lire sur l'agriculture en permaculture, "qui crééerait du boulot"...alors que, bien évidemment, personne ne veut vivre en paysan aujourd'hui, alors que les gens ont le choix. Se crever à gratter la terre pour quelques sous? Quelques-uns le feraient, mais largement pas de quoi nourrir la population. Alors, bien sûr que les paysans coopéraient entre eux. Mais ce n'était pas pour se développer, mais pour survivre, ce qui n'était pas forcément évident. A l'époque ils n'avaient pas de machines, les moissons se faisaient à la main. Il fallait bien que tout le monde se réunisse pour les faire. Dans les maisons campagnardes, il y a un petit buffet dans le mur, qui ferme à clé. Ce buffet servait de garde-manger, pour y mettre les aliments chers et rares, comme le jambon. Pendant que les enfants, qui n'avaient pas besoin de manger beaucoup parce que ne travaillant pas, jouaient dehors, les parents, qui eux travaillaient comme des damnés, mangeaient à l'intérieur. Il y a bien plus de coopération volontaire dans les campagnes aujourd'hui qu'avant et les patrons de fermes sont bien plus des amoureux du vivant qu'avant, tout simplement parce qu'aujourd'hui ils le font par choix. A la révolution industrielle, le rêve absolu de tout paysan était de partir à la ville pour trouver du travail à l'usine. Pas de coopérer dans la campagne. Si l'Exode rural s'est produit, ce n'est pas pour rien. L'agriculteur actuel, le fait par choix. Il n'appartient plus à personne, son domaine est sa propriété et il a un rôle nourricier majeur dans la société. Et pour ce qui est de la proposition d'urbanisation, le seul et unique intérêt de la ville, c'est de concentrer l'humain pour dégager de l'espace autour des villes. Déconcentrer les villes revient à bétonner l'espace. Les villes deviendront plus vertes, c'est sûr, mais surtout pas moins peuplées avec l'augmentation de la population des prochaines décennies. Bref, un article dont le contenu ne repose sur aucune réflexion objective. Juste des visions bucoliques qui ne tiennent aucun compte d'aucune réalité. Enfin, ça fait rêver, c'est toujours ça. C'est aussi mon rêve d'avoir des villes moins denses, plus vertes, moins peuplées...mais alors il faudra d'abord diminuer drastiquement la population, par un moyen ou par un autre. Ce n'est pas avec des rêves bucoliques ne reflétant ni de près ni de loin la réalité qu'on va avancer. Si on veut avancer, développer des modèles d'avenir, le mot-clé absolu, c'est : pragmatisme! ;)
COMMON GOOD FORUM's curator insight, December 15, 2013 11:36 PM

Cas pratique sur le lien Bien commun-biens communs.

 

L'écologie sociale (les valeurs, les désirs et finalités communes à la source d'une volonté de recréer un territoire commun)

qui a un impact sur la gouvernane des biens communs (environnement et culture pex/). 

 

'

Le partage, l’entraide, l’échange, le troc, le coopératif, autant de pratiques collaboratives qui ont construit pendant des siècles l’économie rurale. 

 '