La vidéo dans un monde connecté
1.6K views | +0 today
Follow
La vidéo dans un monde connecté
La vidéo est partout, sur tous les écrans et dans tous les formats et ce n'est que le début ! Veille business, marketing et technologique.
Curated by Valery
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Valery
Scoop.it!

Quels médias se cachent derrière les YouTubeurs ? - Business - Numerama

Quels médias se cachent derrière les YouTubeurs ? - Business - Numerama | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
De plus en plus de grands groupes médias investissent sur le web en créant des MCN, pour multi-channel networks ou réseaux de chaînes. Pour y voir plus clair, nous avons fait un panorama complet de ces nouveaux arrivants sur le paysage français.
more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from (Media & Trend)
Scoop.it!

Canal+ : un rythme de croissance de 30% en Afrique

Canal+ : un rythme de croissance de 30% en Afrique | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it

Les abonnés ont doublé en 2 ans, à 2 millions.

 

Jacques du Puy, président de Canal+ Overseas c’est-à-dire l’activité internationale de Canal+, estime que le groupe est en ce moment sur une pente de croissance de ses abonnés en Afrique de 30  % par an. « Cela ne sera pas comme ça tous les ans mais nous sommes sur une pente de croissance forte, » at-t-il expliqué en marge du lancement le 9 février pour la diaspora en France de la chaîne africaine A+.

 

Le groupe a en tous cas doublé son nombre d’abonnés sur le continent en deux ans, à 2 millions. Le groupe Canal+ compte 11 millions d’abonnés au total, dont 5,5 millions à l’international où l’autre grand pays est la Pologne, qui connaît des taux de croissance bien plus faible.

 

Si le revenu moyen par abonnés (ARPU) africains est inférieur à celui généré en France, Jacques du Puy estime qu’il est substantiel. « Il est supérieur à 10 euros par mois, » fait-il remarquer. Les offres s’étalent de 7,5 euros à 60 euros, soit 40.000 francs CFA. L’activité de Canal+ en Afrique est rentable, précise Jacques du Puy, même si le groupe se considère en phase d’investissement.

 

Une sorte de D8

 

Dans la zone de présence de Canal+, qui représente 40 millions de foyers, seuls 12 millions d’entre eux sont équipés de l’électricité et leur nombre croît de 5% à 10% par an. Si Canal+ croît davantage que ce taux c’est grâce à sa présence depuis 20 ans, se félicite Jacques du Puy. Basé à Abidjan et employant 1.000 personnes en Afrique, Canal+ estime qu’il a de la marge pour encore ouvrir 3 à 5 filiales pays.

 

A+ est une sorte de D8, une chaîne « familiale, populaire et optimiste », comme l’a expliqué son DG Damiano Malchiodi. Elle fait partie des 150 chaînes offertes par Canal dans ses bouquets, sachant que le groupe propose également une chaîne premium de type Canal+, qui fait notamment la part belle au sport.

 

Tout l’enjeu pour le groupe est de mettre à niveau les programmes francophones africains pour rivaliser avec les productions de la zone anglophone, notamment du Nigeria, qui ont beaucoup progressé ces dernières années. Et ce, afin de les exporter dans toute l’Afrique et ailleurs


Via Virginie Colnel
more...
Valerie Mouroux's curator insight, January 18, 7:53 AM

30% de croissance annuelsl en Afrique pour CANAL +

Rescooped by Valery from (Media & Trend)
Scoop.it!

La BBC contrainte à une cure d’austérité

La BBC contrainte à une cure d’austérité | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
Moins de sport et moins de divertissement, la « Beeb » doit économiser 213 millions d’euros

 

Mal aimée du gouvernement conservateur qui réduit son budget et victime de la fuite des téléspectateurs vers Internet, la BBC a annoncé, mercredi 18 novembre, qu’elle allait amputer son budget annuel de 150 millions de livres sterling (213 millions d’euros) pour compenser la baisse de ses recettes. Il s’agit d’une première tranche d’économies à valoir sur les 700 millions de livres de coupes que la « Beeb » doit effectuer d’ici à la saison 2021-2022. « La BBC fait tout ce qu’elle peut pour minimiser l’impact sur le public (…). Mais des coupes dans les budgets des programmes et des services sont inévitables », a déclaré Tony Hall, le directeur général du premier groupe audiovisuel public du monde.

 

Le budget des sports est le premier visé puisqu’il va être amputé de 35 millions de livres, suivi par les émissions de divertissement, les documentaires et les sitcoms (12 millions de livres). La suppression de 1 000 postes (sur 17 000 salariés) d’ici à 2017 et la réduction du nombre d’échelons hiérarchiques devraient permettre d’économiser 50 millions de livres.

 

Les coupes vont être perceptibles pour les Anlais puisque certaines émissions vont être supprimées
 

En revanche, le secteur de l’information est relativement épargné, avec une réduction budgétaire de 5 millions de livres, soit moins de 1 % des dépenses. Les services en ligne vont cependant devoir se serrer la ceinture (– 5 %) et la chaîne interactive Red Button, qui permet d’accéder sur son téléviseur à tous les services en ligne, risque d’être supprimée.

 

Pour la première fois, les coupes vont être perceptibles par les auditeurs et les téléspectateurs puisqu’elles se traduiront par la disparition de certaines émissions. Les coûteuses retransmissions de courses de formule 1 et d’athlétisme notamment sont dans le collimateur, comme certains shows de variétés.

 

« Aucune alternative »

 

Déjà le très populaire télécrochet « The Voice », version britannique du show d’origine néerlandaise, est en passe de quitter BBC1 pour la chaîne privée ITV. « Aucun directeur général ne désire annoncer des réductions de dépenses sur des services appréciés du public, a admis Tony Hall. Mais la situation financière de la BBC n’autorise aucune alternative. »

 

Le budget d’« Auntie » (« tante BBC »), comme la surnomment affectueusement les Britanniques, souffre d’abord d’une décision politique. David Cameron a décidé de lui faire payer l’indépendance qu’elle a manifestée pendant la campagne des législatives de mai. La chaîne s’était rebellée – en vain – contre le refus de M. Cameron de tout duel avec son adversaire travailliste Ed Miliband. Le groupe avait été jusqu’à menacer M. Cameron de le remplacer par une chaise vide.

 

Reconduit à Downing Street, le premier ministre a décidé de lui facturer un cadeau électoral : l’exonération de la redevance audiovisuelle – 145,50 livres sterling par an et par foyer – accordée depuis 2001 aux personnes âgées de plus de 75 ans, une classe d’âge connue pour sa forte participation aux élections et ses opinions majoritairement conservatrices. Cette exonération, désormais imputée au budget de la BBC, représente un montant de 700 millions de livres, soit près de 13 % des revenus de l’opérateur public. D’où les coupes claires annoncées mercredi.

 

Les médias privés contre-attaquent

 

Mais une seconde calamité s’abat simultanément sur la « Beeb » : l’augmentation du nombre de foyers ne déclarant aucun téléviseur – 1,7 million – et n’acquittant donc pas la redevance, principale recette du groupe public. Le manque à gagner pour la BBC, pionnière sur Internet, atteint 250 millions de livres. Certes, il est question de faire payer la redevance aux usagers du très populaire BBC iPlayer qui permet de visionner gratuitement toutes les émissions pendant trente jours sur ordinateur ou tablette. Mais ce projet est lié à la renégociation du cahier des charges de la BBC – la « royal charter » –, programmée pour 2016 et qui pourrait contraindre le groupe à réduire encore ses ambitions.

 

La discussion s’annonce serrée, car les médias privés, conservateurs pour la plupart, se plaignent de la « concurrence déloyale » exercée sur Internet par le groupe public. En ligne de mire : l’excellent site et application « BBC News » qui agrège l’ensemble des contenus écrits, audio et vidéo produits par les chaînes du groupe, constituant une exceptionnelle chaîne mondiale d’information en continue.

 

Périodiquement, la presse conservatrice règle ses comptes en faisant étalage des dysfonctionnements de la BBC. Ainsi, au lendemain des attentats de Paris, le Telegraph a stigmatisé BBC1 pour avoir continué à diffuser une soirée charitable pour les « enfants en détresse » sans aucune mention de la tragédie en cours dans la capitale française avant une heure avancée de la nuit. Autre bévue impardonnable selon le quotidien, celle d’un présentateur de BBC News qui, le lendemain, n’a cessé de se référer à la « plaza de la République » de Paris.


Via Virginie Colnel
more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from Video_Box
Scoop.it!

Molotov, le nouveau service qui pourrait tuer les box TV

Molotov, le nouveau service qui pourrait tuer les box TV | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
D’ici à la fin de l’année, cette plateforme va « réinventer la façon dont est proposée la télévision », dixit son cofondateur Pierre Lescure…

Via Alexandre Guillo
Valery's insight:

Je reste curieux que circonspect. Sur la proposition de valeur dans son ensemble.

more...
No comment yet.
Scooped by Valery
Scoop.it!

France 5 et la télévision à 360° : première, avec l'émission 360@

France 5 et la télévision à 360° : première, avec l'émission 360@ | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
France 5, à la recherche de nouvelles narrations
Michel Field, qui a pris la direction France 5 au début de l'été 2015, le dit lui-même : "la télévision à 360°...
more...
No comment yet.
Scooped by Valery
Scoop.it!

Media : peut-on encore sauver la télévision ?

Media : peut-on encore sauver la télévision ? | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
erçus et désormais considérés comme un tuyau vers l’audience TV. Pour le consommateur, c'est la possibilité de regarder ce qu’il
Valery's insight:

Etude après étude après étude après étude...

more...
No comment yet.
Scooped by Valery
Scoop.it!

TV / video : toujours aussi difficile de trouver un contenu

TV / video : toujours aussi difficile de trouver un contenu | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
Par Barbara Chazelle, France Télévisions « Y’a rien à la télé ! » Cette frustration, bien connue des téléspectateurs, semble aussi s’appliquer à ceux qui consomment la télévision de manière délinéa...
more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from Webcast la mutation audiovisuelle
Scoop.it!

Télévision : les grands groupes américains en pleine tempête

Télévision : les grands groupes américains en pleine tempête | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it

Le secteur souffre de plus en plus de l’arrivée de Netflix.37 milliards de capitalisation ont disparu en deux jours.


Via Guillaume de Lafontaine
Valery's insight:

Le recul des revenus publicitaires se confirme.

more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from Webcast la mutation audiovisuelle
Scoop.it!

Hulu’s Move to DASH

Hulu’s Move to  DASH | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
The U.S. OTT service's Baptiste Coudurier talks about the hard work—and black magic—behind the smooth migration to MPEG-DASH, which now accounts for 75% of its traffic

Via Guillaume de Lafontaine
more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from Video_Box
Scoop.it!

PopCorn Time fanfaronne avec une app Android compatible Chromecast - FrAndroid

PopCorn Time fanfaronne avec une app Android compatible Chromecast - FrAndroid | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
L'application de streaming vidéo PopCorn Time s'enrichit de nouvelles fonctionnalités, dont le support du Chromecast. L'expérience avortée de son lancement

Via Alexandre Guillo
more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from (Media & Trend)
Scoop.it!

Lancer une série, une affaire planétaire

Lancer une série, une affaire planétaire | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it

L'âge obscur des séries à l'international touche peut-être à sa fin. Sous la pression du piratage et de la globalisation de la culture Web, la télévision a amorcé une mutation forcée. Vendredi dernier, Daredevil, de Marvel, a été lancé sur Netflix dans 50 pays en simultané. Trois jours plus tard, la cinquième saison de Game of Thrones démarrait à la même seconde sur 170 territoires. Et ce n'est que le début.

«C'est plus facile pour Netflix et HBO car ils ont une large base d'abonnés dans le monde entier», relativise Alan Wolk, analyste média chez TDG Research. A 130 millions de membres, HBO a de l'avance mais regarde dans le rétroviseur alors que Netflix vient de passer le cap des 60 millions. Son patron, Reed Hastings, veut être présent dans 200 pays d'ici deux ans.

VF disponible et qualité ajustable

 

Netflix joue à fond la carte de la localisation. Alors que de nombreuses séries proposées en H+24 sont limitées à la VOST, Daredevil offre le choix entre des sous-titres ou des doublages dans une demi-douzaine de langues. «Nous passons par des agences car le travail est colossal mais il y a quelques employés ''maison'' pour s'occuper des menus, des résumés et vérifier qu'il n'y a pas d'erreurs» environ un mois avant le lancement, souligne la traductrice française Maella Buet. Cela prend du temps, à tel point que Fox a repoussé d'un an la sortie américaine deWayward Pines, de M. Night Shyamalan, pour la dégainer dans 125 pays le 14 mai (sur Canal+ en France).

Produire le contenu n'est que le début. Il faut l'acheminer jusqu'à l'abonné. HBO s'appuie encore sur une diffusion traditionnelle mais mise gros sur le streaming avec HBO Now. Après des hoquets en 2014, le groupe a choisi de sous-traiter l'opération à la Ligue de baseball US. Netflix, lui, préfère contrôler les tuyaux de bout-en-bout et déploie progressivement son propre réseau de distribution. Il paie les fournisseurs d'accès à Internet pour installer chez eux des serveurs de plus de 100 TO (100.000 Go) contenant tout son catalogue. Il existe des centaines de versions de qualité différente pour chaque épisode. «Si on voit que le débit disponible chez l'abonné baisse, on peut s'adapter en temps réel pour éviter toute interruption», explique Chris Jaffe, vice-président en charge de l'interface utilisateur.

 Le pari Versailles

 

Tout cela a un coût. Selon le magazine Variety, Disney a injecté 200 millions de dollars pour développer les cinq séries Marvel prévues sur Netflix d'ici l'an prochain. Le budget de Game of Thrones est estimé à 60 millions de dollars par an et celui de Marco Polo à 90 millions. Les séries françaises sont encore loin, même si Versailles, qui sera diffusée en novembre prochain sur Canal+, frappe fort avec 27 millions d'euros. Pour minimiser les risques, elle a été tournée en anglais afin de faciliter la vente à l'international.

Amazon, Microsoft, Sony, AOL, Yahoo, Hulu... Tout le monde dégaine son chéquier pour créer ses programmes originaux. Y aura-t-il de la place pour tous? Alan Wolk en doute. De la télévision à Internet, «les plus petits acteurs vont sans doute disparaître», estime l'analyste. La loi de l'évolution, en somme.


Via Virginie Colnel
more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from Video_Box
Scoop.it!

Un Netflix européen pour doper les recettes du cinéma français à l’export ?

Un Netflix européen pour doper les recettes du cinéma français à l’export ? | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
Le marché de la vidéo à la demande à l’international recèle un potentiel de 45 à 75 millions d’euros d’ici à 2020 pour les films français, selon une étude EY pour Unifrance que La Tribune a pu consulter. Une plateforme européenne de SVOD, s’appuyant sur les acteurs existants, pourrait réaliser 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires dans cinq ans.

Via Alexandre Guillo
more...
No comment yet.
Scooped by Valery
Scoop.it!

Les 4 enjeux majeurs de TF1 à l’horizon 2020

Les 4 enjeux majeurs de TF1 à l’horizon 2020 | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
TF1 vient de présenter ses résultats 2015 qui coïncident avec le changement de patron à sa tête. Une nouvelle page de l’histoire de la Une s’ouvre dans un contexte particulièrement incertain pour les médias hexagonaux. Pour maintenir son leadership, TF1 devra relever 4 défis.
more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from Video_Box
Scoop.it!

Plus d'un internaute sur dix est abonné à une offre de SVoD

Plus d'un internaute sur dix est abonné à une offre de SVoD | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
Quatre Français sur dix pourraient être abonnés à un tel service d'ici à 2020.

Via Alexandre Guillo
Valery's insight:

En d'autres mots, près de 9 sur 10 ne sont PAS abonnés à un service de VOD.

more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from Webcast la mutation audiovisuelle
Scoop.it!

Télévision en ligne : Molotov aura 80 chaînes partenaires au démarrage

Le nouveau service de télévision en ligne a convaincu TF1, France Télévisions, M6 ou encore Arte. Molotov.tv sera déployé à partir du 4 novembre.(...)


Via Guillaume de Lafontaine
Valery's insight:

80 chaines, c'est pas mal. Curieux de voir ceux qui feront le saut.

more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from Video_Box
Scoop.it!

Le marché français de la SVOD va quasiment tripler d’ici 2020

Le marché français de la SVOD va quasiment tripler d’ici 2020 | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
L’institut d’études Statista vient de rendre publiques ses dernières projections concernant le marché mondial de la SVOD.

Via Alexandre Guillo
Valery's insight:

ça reste pas super gros mais bon.

more...
No comment yet.
Scooped by Valery
Scoop.it!

Dossier du New York Times : « la TV transformée »

Dossier du New York Times : « la TV transformée » | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
Le New York Times a publié en ligne ce week-end un gros dossier consacré à la mutation de la télévision  (« la TV transformée ») qui sera dans la version imprimée de lundi matin. Nous en avons résu…
more...
No comment yet.
Scooped by Valery
Scoop.it!

3 révolutions marketing à venir dans la vidéo et la photo | FrenchWeb.fr

3 révolutions marketing à venir dans la vidéo et la photo | FrenchWeb.fr | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
Par Grégory Pouy, expert Frenchweb.
Valery's insight:

On y est déjà pour tout dire.

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from Webcast la mutation audiovisuelle
Scoop.it!

Google prépare un nouveau codec vidéo pour la 4K

Google prépare un nouveau codec vidéo pour la 4K | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
Pour mieux contrer le H.265, Google prépare un nouveau codec vidéo dans ses laboratoires de recherche. Succédant au VP9 qui apportait une alternative au H.264, le VP10 entend faire mieux que son concurrent omniprésent. Il ne sera pas prêt avant plusieurs années, mais ce codec est très prometteur : la qualité de l’image devrait être meilleure, mais la compression devrait surtout être beaucoup plus importante à qualité égale.

Via Guillaume de Lafontaine
Valery's insight:

Pas vraiment de surprise là. Attends les tests;

more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from (Media & Trend)
Scoop.it!

La télévision américaine accélère sa mue, avec le mariage d’AT&T et DirecTV

La télévision américaine accélère sa mue, avec le mariage d’AT&T et DirecTV | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it

Les régulateurs ont apporté leur feu vert vendredi. Le nouveau leader de la télévision payante est né.

 

La concentration des télécoms américains a franchi une nouvelle étape, vendredi, avec l’approbation par les régulateurs du mariage entre AT&T et DirecTV. Après une année d’incertitude , le numéro un américain des télécoms peut absorber le premier fournisseur de télévision par satellite du pays, et s’imposer ainsi comme le nouveau leader national de la télévision payante. « C’est une occasion unique de redéfinir l’industrie du divertissement vidéo», affirme le patron d’AT&T, Randall Stephenson.

 

L’opération, qui représente l’équivalent de 50 milliards de dollars, est la plus importante que le secteur ait connue ces deux dernières années. Elle n’était pas acquise. Les régulateurs américains ne l'ont accepté qu’à la condition qu’AT&T améliore son réseau internet, connu pour sa vétusté : il devra offrir du haut débit à 12 millions de foyers supplémentaires, ce qui va l’obliger à décupler son réseau de fibre optique.

 

Les régulateurs ont fait barrage à de nombreuses fusions récemment, de peur de voir les géants des télécoms tuer la concurrence. Les deux leaders du câble, Comcast et Time Warner ont ainsi dû renoncer à leur mariage en avril . Sprint a également abandonné l’idée d’acheter T-Mobile, après avoir reçu un accueil glacial des régulateurs. Mais le mouvement de concentration ne semble pas devoir s’achever, loin de là. Charter communications a lancé des pourparlers récemment pour acheter Time Warner Cable.

 

Un beau coup

 

Quant à T-Mobile, il espère mettre la main au plus vite sur Dish . Une opération très semblable à celle autorisée vendredi, puisqu’elle réunit un opérateur de téléphonie mobile et un fournisseur de télévision par satellite. « Nos capitaines d’industrie manquent clairement d’idées. Au lieu d’innover et d’investir dans leurs réseaux, ils rachètent la concurrence », dénonce Craig Aaron, président de l’ONG Free press. « Ces fusions coûtent cher, et ce sont les clients qui paient la facture au final ».

 

L’acquisition de DirecTV représente un beau coup pour AT&T : elle lui apporte 20 millions de clients américains. AT&T dispose bien d’une offre télévisuelle, mais celle-ci n’est pas rentable. Alors que son service est disponible dans moins de la moitié des Etats américains, DirecTV aura l’avantage de lui offrir une couverture nationale. Le nouveau groupe comptera 26 millions d’abonnés au total, un poids qui va lui permettre de mieux négocier les contenus avec les sociétés de production.

L’intérêt d’investir autant dans la télévision par satellite n’est toutefois pas évident : c’est une activité qui décline depuis plusieurs années, à mesure que s’impose la télévision sur internet (Neflix, Amazon, etc). Des analystes, et certains dirigeants d’AT&T, s’interrogent encore sur la pertinence d’acheter « un glaçon en train de fondre ». Mais DirecTV ne fond pas si vite que cela. Il représente encore une belle machine à cash : il a dégagé 33 milliards de dollars de revenus l’an dernier. C’est une trésorerie bienvenue pour AT&T, qui s’apprête à dépenser des fortunes pour améliorer son réseau.


Via Virginie Colnel
more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from Video_Box
Scoop.it!

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) – avril 2015

En avril 2015, l’offre des chaînes nationales gratuites disponible en télévision de rattrapage sur internet est constituée de 16 300 heures de programmes. Elle est en hausse de 0,8 % par rapport à mars 2015 et de 6,2 % sur un an (-0,3 % pour les chaînes historiques et +12,4 % pour les chaînes TNT/TNT HD). Sur un mois, l’offre est stable à 13 600 heures pour les programmes de flux et elle augmente de 4,8 % à 2 700 heures pour les programmes de stock. L’animation, le documentaire, la fiction et le cinéma constituent ainsi 16,6 % de l’offre de TVR en avril. Les principales offres sont proposées par France Ô, TF1 et HD1 pour la fiction, par France 4, Gulli et 6ter pour l’animation et par Arte, France 5 et France 3 pour le documentaire. En avril, la fiction française compose 39,9 % de l’offre de fiction proposée en TVR, contre 40,9 % pour la fiction américaine, 12,6 % pour la fiction européenne non française et 6,6 % pour la fiction d’autres nationalités. 34,9 % de l’offre totale de TVR est disponible entre 0 et 7 jours (5 700 heures). 61,2 % des programmes sont consultables plus de 30 jours (10 000 heures).


Via Alexandre Guillo
more...
No comment yet.
Rescooped by Valery from Webcast la mutation audiovisuelle
Scoop.it!

France TV propose «un concentré» de ses programmes dans une application personnalisable

France TV propose «un concentré» de ses programmes dans une application personnalisable | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it

A la demande. Intéressante initiative de France Télévisions : la télévision publique lance aujourd'hui francetv zoom, une application (pour iPhone uniquement dans l'immédiat) qui permet, en indiquant les émissions qu'on aime et celles qu'on déteste, de se voir proposer des sélections de vidéos conçues pour être visionnées en quelques minutes ou une heure. Une sorte de zapping personnalisé, quoi.
Le groupe promet que l'appli sera ensuite lancée sur iPad et Android, et qu'elle permettra prochainement de regarder ses vidéos hors ligne et sur l'écran de télévision via Chromecast. L'idée est que cet outil soit complémentaire de Pluzz, qui permet de revoir tous les programmes de France Télévisions en replay.


Via Guillaume de Lafontaine
more...
Jean Zamani's curator insight, June 8, 2015 8:51 AM

A l'instar de Pluzz, cet agrégateur d’émission TV ne concerne que les programmes de France TV.

Rescooped by Valery from Webcast la mutation audiovisuelle
Scoop.it!

Les box IPTV basculent dans la 4K, l'OTT et Android

Les box IPTV basculent dans la 4K, l'OTT et Android | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it

Les opérateurs de TV sur IP réunis à Londres cette semaine se préparent eux aussi à ouvrir leurs box et leurs réseaux à la 4K, aux services OTT et à Android.

Cette semaine se tenait à Londres le salon TV connect (anciennement IPTV World forum), salon télécom s’adressant principalement aux opérateurs de télévision sur IP et aux câblo-opérateurs, même si on y a croisé nombre de diffuseurs, éditeurs de services vidéo ou développeurs d’applications TV. Aucun appareil grand public n’est présenté ici, les « box » s’achètent par milliers d’unités et ne sont pas vendues, mais généralement fournies gratuitement aux abonnés. La plupart des exposants se concentrent donc sur l’aval de la chaîne de diffusion vidéo. (...)
Par Jérôme Derozard, consultant pour France TV Editions Numériques, et entrepreneur. 

 


Via Guillaume de Lafontaine
Valery's insight:

Le débat sur les box me laissent souvent de marbre. 

more...
No comment yet.
Scooped by Valery
Scoop.it!

Le secret du succès de Netflix : ne pas écouter ce que demandent les gens, mais regarder ce qu’ils font

Le secret du succès de Netflix : ne pas écouter ce que demandent les gens, mais regarder ce qu’ils font | La vidéo dans un monde connecté | Scoop.it
Qui ? Todd Yellin, VP of Product Innovation de Netflix. Quoi ? Ce que Netflix a appris en dix ans d'AB Testing, lors d'une présentation à SXSW 2015. La phrase : "L'AB testing, ce n'est pas juste montrer deux versions d'un même produit et observer ce qu'il se passe."
more...
No comment yet.