VENDANGES POETIQUES PERMANENTES
206 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by A CAUSE DES CAUSEUSES
Scoop.it!

Hommage à Jean-Claude Pirotte - Littérature - France Culture

Hommage à Jean-Claude Pirotte - Littérature - France Culture | VENDANGES POETIQUES PERMANENTES | Scoop.it
Ça rime à quoi rendait hommage au grand poète Jean-Claude Pirotte disparu il y a peu #Poésie http://t.co/JwpQY9KfcI http://t.co/6acj1mcopy
more...
No comment yet.
Rescooped by A CAUSE DES CAUSEUSES from TdF | Poésie contemporaine
Scoop.it!

Le numérique ou l’avènement d’une nouvelle écriture poétique | La poésie à l'ère du numérique

Le numérique ou l’avènement d’une nouvelle écriture poétique | La poésie à l'ère du numérique | VENDANGES POETIQUES PERMANENTES | Scoop.it

Depuis les années 1980 et avec le développement des nouvelles technologies, la poésie se détache de plus en plus de la page imprimée pour expérimenter de nouveaux environnements tels que les PC, les smartphones, les tablettes et les liseuses. Ces supports numériques entraînent des bouleversements dans le processus d’écriture. À partir de là, de nouveaux langages poétiques se développent.
En effet, la prise en compte des modalités hypertextuelles et extratextuelles  (contenus enrichis tels que des images, du son, des vidéos) dans l’écriture poétique conduit au passage d’une écriture poétique classique à une écriture multimédia, multisensorielle et interactive pour certaines créations. C’est dire que le Web, la programmation, le langage XHTML, CSS et JavaScript, mais aussi la vidéo et le son, participent à la création d’une nouvelle forme de poésie.


Via Angèle Paoli | TdF Actu
A CAUSE DES CAUSEUSES's insight:

On va bientôt éditer à l'échelle cosmique ?

more...
No comment yet.
Rescooped by A CAUSE DES CAUSEUSES from TdF | Poésie contemporaine
Scoop.it!

#anthologie poétique Terres de femmes :: 107 femmes poètes contemporaines

#anthologie poétique Terres de femmes :: 107 femmes poètes contemporaines | VENDANGES POETIQUES PERMANENTES | Scoop.it

 

TABLE ALPHABÉTIQUE

 

 

 



         ■ Gabrielle ALTHEN → Une fois le gris devenu l’autre versant du bleu 
             [73 + encadré]
         ■ Antonella ANEDDA → Salva con nome [43 + encadré]
         ■ Marielle ANSELMO → Les îles [7 + encadré]
         ■ Marianghjula ANTONETTI-ORSONI → E Lavandare [57 + encadré]
         ■ Édith AZAM → IL RESTERA MON SIGNE [25 + encadré]
         ■ Marie-Claire BANCQUART → En Angleterre [72 + encadré]
         ■ Linda Maria BAROS → Nœuds de voies ferrées [46 + encadré]
         ■ Mahdia BENGUESMIA → Aujourd’hui c’est blanc [83 + encadré]
         ■ Claude BER → le miel à la bouche [61 + encadré]
         ■ Eva-Maria BERG → zeichensprache [98 + encadré]
         ■ Claudine BERTRAND → La nomade [66 + encadré]
         ■ Geneviève BERTRAND → [L’araignée règne sur l’enfance] [103 + encadré]
         ■ Elisa BIAGINI → Da una crepa [29 + encadré]
         ■ Anne-Lise BLANCHARD → Elle est à marée [70 + encadré] 
         ■ Claudine BOHI → si ce n’est pas trembler [48 + encadré]
         ■ Christine BONDUELLE → [sans titre] [92 + encadré]
         ■ Béatrice BONHOMME-VILLANI → Un lacis de sang et d'ombre [3 + encadré]
         ■ Laurence BOUVET → Ce vers quoi [100 + encadré]
         ■ Valérie BRANTÔME → Il sognatore [8 + encadré]
         ■ Béatrice BRÉROT → De l’autre côté [60 + encadré]
         ■ Brigitte BROC → Parfois [91 + encadré]
         ■ France BURGHELLE REY → Lumière du poème [21 + encadré]
         ■ Laure CAMBAU → Sans pourquoi [78 + encadré]
         ■ Magda CÂRNECI → Culte postmoderne [74 + encadré]
         ■ Cristina CASTELLO → Bajamar [39 + encadré]
         ■ Élisabeth CHABUEL → Le Moment [62 + encadré]
         ■ Judith CHAVANNE → L’enfant était à venir [68 + encadré]
         ■ Françoise CLÉDAT → Je vis une histoire d'amour [69 + encadré]
         ■ Marianne COSTA → [Huwa] [107 + encadré]
         ■ Fabienne COURTADE → [Sans titre] [56 + encadré]
         ■ Cristina CRISCI → Spring [1]
         ■ Martine CROS → Burned in/out [95 + encadré]
         ■ Chantal DANJOU → Figures libres [99 + encadré] 
         ■ Carole DARRICARRÈRE → Ulysse (Joyce remixed) [54 + encadré]
         ■ Josyane DE JESUS-BERGEY → On ne parle plus du loup [37 + encadré]
         ■ Maura DEL SERRA → olla kalà [63 + encadré]
         ■ Françoise DONADIEU → L’âme des femmes [52 + encadré]
         ■ Rodica DRAGHINCESCU → EX(o)ilium [22 + encadré]
         ■ Ariane DREYFUS → SAMI [53 + encadré]
         ■ Michèle DUJARDIN → Naissance [71 + encadré]
         ■ Sylvie DURBEC → Pour García Lorca, te quiero verde [28 + encadré]
         ■ Myriam ECK → Aridité [34 + encadré]
         ■ Marie-Florence EHRET → L’or des jours [45 + encadré]
         ■ Bernadette ENGEL-ROUX → [Les taupes sont de fines émietteuses] [90 + encadré]
         ■ Marie ÉTIENNE → Ce qui reste [82 + encadré]
         ■ Sylvie FABRE G. → L’au-dehors [9 + encadré]
         ■ Tamirace FAKHOURY → Passage [36 + encadré]
         ■ Mireille FARGIER-CARUSO → On a vingt ans [23 + encadré]
         ■ Rita R. FLORIT → Varchi del rosso [38 + encadré]
         ■ Violaine FOREST → [Je reste au jardin] [101 + encadré]
         ■ Danielle FOURNIER → Pas de mots dans les mots [64 + encadré]
         ■ Lucetta FRISA → Toccata settima [50 + encadré]
         ■ Joëlle GARDES → Hôpital [17 + encadré]
         ■ Marie GINET → Plus vaste que nous [97 + encadré] 
         ■ Fanny GONDRAN → Là [ 80 + encadré]
         ■ Marta GRUNDWALD → je te montrerai comment je traverse la rue [5]
         ■ Julieta GUERREIRO → De l’air dans les petites boîtes [47 + encadré]
         ■ Luce GUILBAUD → Le corps penche [58 + encadré]
         ■ Cécile GUIVARCH → [ma grand-mère avait beaucoup de clés] [106 + encadré]
         ■ Brigitte GYR → au plus gris du corps [18 + encadré]
         ■ Cécile A. HOLDBAN → [Je ne tuerai point] [86 + encadré]
         ■ Sabine HUYNH → Là où elle naît [77 + encadré]
         ■ Ophélie JAËSAN → Une branche de bois vert [15 + encadré]
         ■ Vénus KHOURY-GHATA → Les cheveux rouges de la mère [51 + encadré]
         ■ Aurélia LASSAQUE → Lo temps s’es perdut [79 + encadré]
         ■ Denise LE DANTEC → Où quand [85 + encadré] 
         ■ Ghyslaine LELOUP → Ils ont tenté de broyer mon esprit [31 + encadré]
         ■ Marilyse LEROUX → [Tu ouvres une brèche] [87 + encadré]
         ■ Isabelle LÉVESQUE → Territoire [96 + encadré]
         ■ Béatrice LIBERT → Attente [26 + encadré]
         ■ Vivian LOFIEGO → Elle portait une blessure au front [44 + encadré]
         ■ Sophie LOIZEAU → le bain de diane [59 + encadré]
         ■ Béatrice MACHET → Un autre jour... la vie [27 + encadré]
         ■ Rachida MADANI → Près de moi [35 + encadré]
         ■ Maria MAÏLAT → Recommencement [12 + encadré]
         ■ Angela MARINESCU → de ce couteau se déverse le métal [65 + encadré]
         ■ Marie-Christine MASSET → Rêve [89 + encadré]
         ■ Myriam MONTOYA → J’irai encore [16 + encadré]
         ■ Sonia MORETTI → Metti mi à u provu [93 + encadré ]
         ■ Sandra MOUSSEMPÈS → Une histoire naturelle [76 + encadré]
         ■ Samira NEGROUCHE → Il se peut [14 + encadré]
         ■ Florence NOËL → autant revivre en mon jardin [13 + encadré]
         ■ Colette NYS-MAZURE → [Triptyque] [102 + encadré]
         ■ Cécile OUMHANI → Manhattan redux [30 + encadré]
         ■ Lydia PADELLEC → La mère [94 + encadré]
         ■ Angèle PAOLI → Chtoniennes (lamentu) [55]
         ■ Sabine PÉGLION → Malhabile [75 + encadré]
         ■ Isabelle PELLEGRINI → [Pour ne pas perdre la pluie] [104]
         ■ Marie-Thérèse PEYRIN → Marche forcée [67 + encadré]
         ■ Jackie PLAETEVOET → Ras de la terre [40 + encadré]
         ■ Isabelle RAVIOLO → Ô mère [11 + encadré]
         ■ Nathalie RIERA → page aphone [20 + encadré]
         ■ Mercedes ROFFÉ → Les Lanternes flottantes [41 + encadré]
         ■ Nelly ROFFÉ → Argia [4 + encadré]
         ■ Valérie ROUZEAU → Dans le vent d'hiver [24 + encadré]
         ■ Jos ROY → Lui – … Elle – [6]
         ■ Sylvie-E. SALICETI → La grenade [2 + encadré]
         ■ Hélène SANGUINETTI → La vieille femme regarde en bas [33 + encadré]
         ■ Agnès SCHNELL → Présences [42 + encadré]
         ■ Marie-Ange SEBASTI → Ils étaient partis [10 + encadré]
         ■ Roselyne SIBILLE → Le souffle des mondes [32 + encadré]
         ■ Paulina Mikol SPIECHOWICZ → De cristal et d’autres minéraux [115 + encadré]
         ■ Muriel STUCKEL → La poésie échappée [88 + encadré]
         ■ Geneviève VIDAL-DE GUILLEBON → Vie donner/nommer [49 + encadré]
         ■ Stella VINITCHI RADULESCU → femme bleue    Magritte le dit [81 + encadré]
         ■ Catherine WEINZAEPFLEN → la terre est ronde [84 + encadré]


 

 


Via Angèle Paoli | TdF Actu
A CAUSE DES CAUSEUSES's insight:

Parce que nous nous connaissons depuis Zazieweb !

more...
No comment yet.
Rescooped by A CAUSE DES CAUSEUSES from TdF | Livres & Littérature
Scoop.it!

[vient de paraître] Les Fontaines de Corse (photos : Philippe Jambert - Textes Angèle Paoli)

[vient de paraître]  Les Fontaines de Corse (photos : Philippe Jambert  -  Textes Angèle Paoli) | VENDANGES POETIQUES PERMANENTES | Scoop.it

Les Fontaines de Corse
Photographies de Philippe Jambert 
Textes d’Angèle Paoli 
Galéa Éditions, juillet 2014

un ouvrage de 127 pages
format : 25 x 33 cm
90 photographies centrées en pleine page
22 pavés texte centrés en PP
ISBN : 978-2-9539701-1-1
Prix TTC : 38€

Pour toute commande, écrire à l’adresse ci-après :
terresdefemmes@orange.fr


Via Angèle Paoli | TdF Actu
more...
No comment yet.
Rescooped by A CAUSE DES CAUSEUSES from TdF | Poésie contemporaine
Scoop.it!

Angèle Paoli au 17e Festival de Poésie Voix de la Méditerranée de Lodève

Angèle Paoli au 17e Festival de Poésie Voix de la Méditerranée de Lodève | VENDANGES POETIQUES PERMANENTES | Scoop.it

Via Angèle Paoli | TdF Actu
A CAUSE DES CAUSEUSES's insight:

Pour les mêmes raisons que précédemment...

more...
No comment yet.
Scooped by A CAUSE DES CAUSEUSES
Scoop.it!

France : soutien du CNL à la poésie, "rien à craindre"

France : soutien du CNL à la poésie, "rien à craindre" | VENDANGES POETIQUES PERMANENTES | Scoop.it
Information ActuaLitté : Amusant comme cette période de changement de couleur dans la gouvernance politique est propice aux récriminations de tous genres. La dernière en date, ce sont les poètes de France qui l'ont ...
A CAUSE DES CAUSEUSES's insight:

Poètes vos Poèmes !

more...
No comment yet.