La police de la pensée | Végétarisme, santé et vie | Scoop.it

 Je ne connais pas Jean Roucas et je me contrefiche de ce qu’il vote. Mais je m’inquiète de la montée, dans mon pays, d’une véritablepolice de la pensée. Depuis que l’ex-animateur du Bêbête-Show a dit sa préférence politique pour Marine Le Pen, la femme la plus invitée de France dans les médias (qui se l’arrachent) et qui représente légalement plus de 20 % des Français, ledit Roucas est insulté, vilipendé, condamné, notamment sur France 2 et Canal +, et même censuré dans son métier : à Gardanne, le maire a interdit le spectacle de l’humoriste ! Il n’y a pas que la popularité d’Hollande qui est en chute libre : la liberté d’expression suit la même tendance. Et c’est beaucoup plus grave.


Via FB27