Près d'un tiers des abeilles ont été décimées l'hiver dernier | Prune PERROMAT | États-Unis | # Uzac chien  indigné | Scoop.it

Près d'un tiers des colonies d'abeilles aux États-Unis ont été décimées au cours de l'hiver 2012/2013, une surmortalité aussi préoccupante pour la pollinisation des plantes à fleurs qu'inexpliquée, selon les experts.

Publiée quelques jours après un rapport du ministère américain de l'Agriculture (USDA) et de l'Agence de protection de l'environnement (EPA) qui pointaient déjà la disparition croissante de la population d'abeilles aux États-Unis, une étude a confirmé mardi les inquiétudes des experts.

 

Selon cette enquête, menée par l'USDA et des associations professionnelles, les colonies d'abeilles ont décliné de 31,1% durant l'hiver dernier.

 

C'est 42% de plus que l'hiver précédent, lorsque 21,9% d'entre elles avaient disparu.

 

«Les abeilles ne peuvent pas attendre»

 

«C'est alarmant, à la fois pour les apiculteurs et pour répondre à nos besoins de pollinisation», poursuit-il. «Les prix pour polliniser les cultures ont plus que doublé, le prix des abeilles est en nette augmentation, mais si on ne peut pas en fournir, les récoltes vont en pâtir, se réduire et faire monter les prix de la nourriture, affectant au final notre nutrition et la chaîne alimentaire».

 

La Californie, l'État le plus gourmand en abeilles, est le plus touché par ces pertes. Pour sa seule production d'amandes, cet État de l'ouest des États-Unis a besoin de 1,5 et 1,7 millions de colonies, soit 60% des abeilles élevées dans le pays.


Via Bee Api?