The Architecture ...
Follow
Find
74.2K views | +0 today
 
Scooped by association concert urbain
onto The Architecture of the City
Scoop.it!

L’ESPACE et ARCHITECTURE : état des lieux - Université Paris 8

L’ESPACE et ARCHITECTURE : état des lieux - Université Paris 8 | The Architecture of the City | Scoop.it

Colloque organisé par la Maison des Sciences de l’homme Paris Nord, le Gerphau, le laboratoire Lavue et l’université Paris 8

Les 4 et 5 mars 2013 à la Maison des Sciences de l’homme de Paris Nord,

Salle de Conférences (4 rue de la Croix Faron, 93210 St-Denis la Plaine).

 

La Maison des Sciences de l’homme de Paris Nord, le GERPHAU, équipe de l’UMR CNRS LAVUE et l’université Paris 8, structures interdisciplinaires, invitent philosophes, professeurs en histoire de l’architecture, architectes, artistes, musicologues, chercheurs en esthétique, à établir un état des lieux de la réflexion contemporaine sur l’architecture et la conception de l’espace.

 

La production architecturale abandonne peu à peu le projet perspectif grâce à l’utilisation de nouveaux logiciels, équipant des ordinateurs toujours plus puissants, produisant des courbes incalculables jusqu’alors. C’est plus que jamais la puissance d’un langage sans locuteur qui génère les images de l’architecture. Notre rapport à l’espace s’en trouve peu à peu modifié de fond en comble, un espace qui depuis l’étude inachevée de Benjamin sur les passages urbains parisiens est comme absorbée par la foule qui le parcourt.

 

more...
No comment yet.
The Architecture of the City
a closer look at urbanism and architecture
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by association concert urbain from URBANmedias
Scoop.it!

Sites de CURATION de CONCERT URBAIN + FACEBOOK + BLOG + JOURNAL

Sites de CURATION de CONCERT URBAIN + FACEBOOK + BLOG + JOURNAL | The Architecture of the City | Scoop.it

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FACEBOOK

http://www.facebook.com/pages/Concert-Urbain/216943278327209

 

BLOG

http://concerturbain.wordpress.com/

 

JOURNAL

http://paper.li/paperliacu

 

Sites de CURATION

 

URBANmedias
“le mediation des aménagements urbains”
http://www.scoop.it/t/urbamedia

 

The Architecture of the City
“a closer look at urbanism and architecture”
http://www.scoop.it/t/urbanmedias

 

Actions de concertation citoyenne
“participation citoyenne aux prises de décision d'intérêt général”
http://www.scoop.it/t/actions-de-concertation-citoyenne

 

Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Le bonheur c'est comment on fait pour vivre ensemble
http://www.scoop.it/t/le-bonheur-comme-indicateur-d-epanouissement-social-et-economique

 

Machines Pensantes
“La vie sous toutes ses formes”
http://www.scoop.it/t/machines-pensantes

 

Design participatif : méthodes, théories, approches multimédia.
“Comment impliquer le citoyen dans le design des outils de débat en-ligne.”
http://www.scoop.it/t/design-participatif-une-approche-systemique

 

Les moyens de sondage alternatif : comment "extraire" l'opinion de supports multimédias ?
“Comment cibler et ensuite représenter l'opinion de citoyens qui débattent sur des plateformes multimédia ? ”
http://www.scoop.it/t/quand-la-cartographie-devient-un-moyen-de-sondage-alternatif

 

Le contexte socio-politique de la démocratie participative : la question de "accountability", entre l’évaluation et la transparence.
“On écoute, on parle, on participe, on diffuse, on commente...et après, quoi ? Que faire de la concertation ? Que font les élus de notre parole, nos opinions, nos propositions ?”

http://www.scoop.it/t/rendre-des-comptes-entre-l-evaluation-et-la-transparence

 

Modèles et typologies du débat. La médiation de conflits
“Trouver des "modèles" de débat. Coment schématiser les lignes de tension lors d'un conflit ? Quelles méthodes de médiation pour arriver à la résolution de conflits ? ”
http://www.scoop.it/t/modeles-et-typologies-du-debat-la-mediation-de-conflits

 

Entre bonheur et bien-être : quels critères pour mesurer le progrès et la productivité ?
“We're looking for all leads that might help better understand how to define (and mesure) happiness.”
http://www.scoop.it/t/entre-bonheur-et-bien-etre-quels-criteres-pour-mesurer-le-progres-et-la-productivite

 

 

 


Via association concert urbain
more...
Documentalistes Jacques Bujault's curator insight, October 21, 2013 8:48 AM

De nombreux sites, scoop it, sur différents sujets plus ou moins liés à la ville en mutation...

Teresa M. Nash's comment, November 28, 2013 2:27 AM
Great!
François Arnal's curator insight, December 23, 2013 8:46 AM

De la curation en géographie urbaine...

 

Rescooped by association concert urbain from Archi-Nature
Scoop.it!

" Les architectes ouvrent leurs portes - Affiche 2015 " - portesouvertes.architectes.org

" Les architectes ouvrent leurs portes - Affiche 2015 " - portesouvertes.architectes.org | The Architecture of the City | Scoop.it

" Les architectes ouvrent collectivement leurs portes les 12 et 13 Juin 2015 et recevront les "curieux" au sein de leurs agences.../...

http://portesouvertes.architectes.org/inscription/

 


Via a.typique Patrice BIDEAU , Véronique Calvet
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

The Pleasures of SUBURBAN LIFE : Las Terrenas Resort (Elia Zenghelis – Eleni Gigantes, 1989)

The Pleasures of  SUBURBAN LIFE : Las Terrenas Resort (Elia Zenghelis – Eleni Gigantes, 1989) | The Architecture of the City | Scoop.it
The 1989 competition entry for a resort in Santo Domingo, was for Elia Zenghelis (teacher, co-founder and former partner of OMA) and Eleni Gigantes the occasion for questioning the limits and the conventional relationship between city and nature. Whereas the dense urban core usually moves...
association concert urbain's insight:


@socks_studio 

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

SHoP Architects unveils designs for Uber's San Francisco HQ

SHoP Architects unveils designs for Uber's San Francisco HQ | The Architecture of the City | Scoop.it

 

Architecture studio SHoP and interior design firm Studio O+A have unveiled plans for a glassy new mini-campus for the firm behind the controversial Uber taxi app (+ slideshow).


The two studios were selected by Uber to design its new home in the Mission Bay neighbourhood of San Francisco – the city that has become the unofficial capital of America's tech industry.

more...
Lola Ripollés's curator insight, May 29, 6:50 PM

Architecture studio SHoP and interior design firm Studio O+A have unveiled plans for a glassy new mini-campus for the firm behind the controversial Uber taxi app (+ slideshow).

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[Saint-Malo, France] La Grande Passerelle - Architecture-Studio

[Saint-Malo, France] La Grande Passerelle - Architecture-Studio | The Architecture of the City | Scoop.it

La Grande Passerelle, Saint-Malo, France
Program: cultural centre
Architects: Architecture-Studio
Engineering: Arcoba, T/E/S/S
Lighting: 8’18”
Acoustics: AVA
Furnishings: Architecture-Studio (Design team leader)
Cultural program: Le Troisième Pôle
Visual identity and signage: Thomas Kieffer
Specific furniture: Omlarchitecture
General contractor: SOGEA Bretagne
Area: 6,500 sqm
Cost: 23 M€ before tax
Completion: 2014

association concert urbain's insight:


via @DomusWeb 

Architecture-Studio

RT @ASArchiStudio

AS.Architecture-Studio regroupe autour de douze associés une équipe d’architectes, urbanistes, et architectes d’intérieur de 25 nationalités différentes.

Paris, France

architecture-studio.fr


more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Tripod installation by LIKEarchitects is all STAIRS and balconies

Tripod installation by LIKEarchitects is all STAIRS and balconies | The Architecture of the City | Scoop.it
LIKEarchitects has created a steel structure for Porto from a series of stairs and balconies
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

FORMATAGE de l’architecture et des architectes au nom de la rentabilité... mais qui pousse au BIM ?

FORMATAGE de l’architecture et des architectes au nom de la rentabilité... mais qui pousse au BIM ? | The Architecture of the City | Scoop.it

Mais qui pousse au BIM ?
Qui le soutient, le défend et le promeut ?


Colloques sur le BIM, salon du BIM, prix du BIM d’Or, débats sur le BIM, présentations des éditeurs de logiciel de leur BIM, tout le monde essaye de nous vendre le BIM, soi-disant révolution numérique dans le monde de la construction. Il y a quelques mois, j’expliquais à travers une série de tweets, ma vision du BIM et je publiais un article d’Olivier Dufau sur un sujet connexe. A force d’avancer et de réfléchir sur le sujet, j’en suis arrivé à la conclusion que contrairement à ce que beaucoup veulent nous faire croire, le BIM n’est pas qu’un outil informatique neutre au service de l’architecture…, mais bel et bien un outil idéologique néo-libéral et managérial uniformisant. Pour cela, il suffit de regarder qui le soutient, le défend et le promeut.

association concert urbain's insight:


L'abeille et l'archi
@AbeilleArchi 

Il faut savoir ce que l'on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire; quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire. G. Clemenceau

 Paris 11ème
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[Beijing , China] Vector Architects completes a concrete seaside library

[Beijing , China] Vector Architects completes a concrete seaside library | The Architecture of the City | Scoop.it
This cast-concrete library sits on a stretch of deserted beach facing the East China Sea, it features a tiered reading hall topped by a curving ceiling


Project credits:

Client: Beijing Rocfly Investment (Group) CO., LTD
Design Firm:Vector Architects
Principal Architect: Gong Dong
Project Architect: Chen Liang
Site Architect: Yifan Zhang, Dongping Sun
Design Team: Zhiyong Liu, Hsi Chao Chen, Hsi Mei Hsieh

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Design Needs a SOCIAL CONSCIENCE - Metropolis Magazine - May 2015

Design Needs a SOCIAL CONSCIENCE - Metropolis Magazine - May 2015 | The Architecture of the City | Scoop.it

On a bright April weekend, a group of committed, passionate, accomplished designers and their collaborators from the Americas and elsewhere gathered in downtown Detroit to speak about socially responsible design. It was the 15th annual Structures for Inclusion conference. The convener, Bryan Bell, is the architect behind the nonprofit organization Design Corps, and the spirit behind the SEED (Social Economic Environmental Design) rating program.


What better place to connect on the issues of social responsibility than in this once prosperous, beautiful city of creative people—the home of the American auto industry and Motown. But the heyday of those eras was a time when investment in cities, their people, and community was still part of our ethos. Then came outsourcing, disinvestment, abandonment, and decay. Here, in this slowly reviving place that put “urban farming” into our consciousness—hundreds of abandoned buildings were torn down to make way for subsistence farming—there are signs of new life. But there’s a lot to be done, as one local audience member pointed out. If you “go to Martin Luther King and Third,” he said, you still find “a fourth-world place.”

association concert urbain's insight:


Metropolis Magazine

@MetropolisMag

Architecture & Design At All Scales

New York, NY

metropolismag.com

more...
Véronique Calvet's curator insight, May 24, 2:16 PM

" Why can’t architecture everywhere put human beings and the environment that supports every life, at the center of all design?"

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Architecture Software Tutorials: Which Are THE BEST Out There?

Architecture Software Tutorials: Which Are THE BEST  Out There? | The Architecture of the City | Scoop.it

In contemporary architecture practice, proficiency in an ever-widening array of architecture software is becoming increasingly important. For almost every job in the field, it is no longer enough to bring a skilled mind and a pencil; different jobs may require different levels of expertise and different types of software, but one thing that seems universally accepted is that some level of involvement with software is now a requirement.


While software has opened a huge range of capabilities for architects, it also presents a challenge: universities have taken wildly different approaches to the teaching of software, with some offering classes and access to experts while others prefer to teach design theory and expect students to pick up software skills in their own time. New architecture graduates therefore already face a divide in skills – and that’s not to mention the many, many architects who went to school before AutoCAD was even an industry standard, and have spent the past decades keeping up with new tools.


The internet has therefore been a huge democratizing effect in this regard, offering tutorials, often for free, to anyone with a connection – as long as you know where to look. That’s why ArchDaily wants your help to create a directory of the internet’s best architecture tutorial websites.

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Mars Architectures by Stefan Davidovici

Mars Architectures by Stefan Davidovici | The Architecture of the City | Scoop.it

The drawings explore the architectural space freely, without the regular constraints of actual buildings. Anyway the reasons for which we build a space tend to become irrelevant in time. Drawing, you are free to overwrite a couple of hundreds of years, and go see what Architecture born from unknown functions may look like. The drawings on this blog must not be seen simply as drawings - they are Architecture waiting to become real. Drawings by Stefan Davidovici, Architect in Milan.

association concert urbain's insight:



more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

WATCH Herzog & de Meuron’s 56 Leonard Take Shape in New York

WATCH Herzog & de Meuron’s 56 Leonard Take Shape in New York | The Architecture of the City | Scoop.it
Herzog & de Meuron's 56 Leonard is taking shape in New York. Due to top out this summer, the 60-story condominium has become known as the “Jenga
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[Pas fini avec Charles LC...] Le FASCISME architectural de Le Corbusier ou le corps écrasé

[Pas fini avec Charles LC...] Le FASCISME architectural de Le Corbusier ou le corps écrasé | The Architecture of the City | Scoop.it
Par Marc Perelman, professeur d’esthétique à l’Université de Nanterre

Ce n’est plus une rumeur, c’est désormais un fait avéré. Le Corbusier a participé, dès les années 1920 jusqu’au milieu des années 1940, à une série de publications d’extrême droite, fascisantes et fascistes, la plupart antisémites, parfois racistes, toujours anti- parlementaires, ultranationalistes, ferraillant contre la démocratie, regimbant contre la soi-disant dégénérescence de la race…

Ces vérités que trois ouvrages récemment parus viennent de révéler – la Fondation Le Corbusier et l’exposition « Le Corbusier. Mesures de l’homme » au Centre Pompidou à Paris, osent encore les dissimuler – ont déclenché une puissante onde de vives polémiques qui ne sont pas prêtes de s’apaiser (Le Corbusier, un fascisme français, Xavier de Jarcy, Albin Michel, 288 pages, 19 euros ; Un Corbusier, François Chaslin, Seuil, 517 pages, 24 euros ; Le Corbusier, Une froide vision du monde, Marc Perelman, Michalon, 255 pages, 19 euros).

Les institutions ont réagi avec courroux et même mépris ; les individus qui se sentaient atteints ont souvent surréagi avec un certain dédain mâtiné de quelque inquiétude. La démystification d’un leader idéologique, la mise à nu du chef ébranlent toujours fortement, mortifiant les épigones. C’est le cas aujourd’hui avec Le Corbusier : des idées nauséabondes mais un humaniste, un poète, un visionnaire voulant le bonheur des hommes ; comme ce fut le cas avec Coubertin : un raciste et un apôtre du colonialisme mais réinventant magnifiquement les Jeux olympiques ; et avec Heidegger : un nazi mais un immense philosophe…

Les procédés rhétoriques employés par les sectateurs de leur « Maître », ont directement à voir avec le concept de fausse conscience et se présentent dans les termes suivants : l’omission, le maquillage, la minimisation ou l’oubli (principalement par le refoulement des positions politiques de Le Corbusier qui n’auraient bien sûr rien à voir avec son génie créateur) ; le déni (par la déformation ou la dérision des propos critiques) ; la justification (le contexte de l’époque est toujours difficile et complexe sinon insupportable, la crise est là, incontournable).

Culture de l’excuse

On retrouve ces procédés rhétoriques chez Paul Chemetov (le Monde, 30 avril 2015). Tout d’abord, il nie : « Le Corbusier n’est pas un fasciste » ; puis, « c’est l’époque qui voulait cela, le contexte était compliqué », enfin il se libère : « À cette époque, tous les architectes étaient vichystes ». Chaque moment du raisonnement ignore le précédent ; l’univers de ce raisonnement n’appartient donc pas au monde de la dialectique ; c’est l’univers de la mauvaise abstraction.

Avec Paul Chemetov, on atteint même presque la divagation lorsqu’il assimile Sartre et Camus d’un côté à Le Corbusier de l’autre, simplement parce que tous les trois ont écrit pendant la Seconde Guerre mondiale. L’architecte oublie que ni Sartre ni Camus n’ont rédigé de propos antisémites, qu’ils ne se sont pas précipités à Vichy, qu’ils n’ont pas léché les bottes maréchalistes.

L’exposition et le catalogue « Le Corbusier. Mesures de l’homme » auraient dû être une réussite et le lieu d’un débat public. Ils ne le sont pas. Non pas sur le plan de la mise en scène et de leur facture où les moyens sont conséquents mais, si l’on va à l’essentiel, sur la mise entre parenthèses du contexte politique dans lequel, et bien sûr par lequel Le Corbusier a pensé, projeté, construit, défendu ses propres œuvres.

Comment en effet présenter une telle quantité d’objets en les sortant du cadre politique d’où ils ont émergé ? Comment oublier l’arrière-fond politique de l’entre-deux-guerres ? Une vraie gageure. À moins que les commissaires aient à ce point humé l’air actuel qu’ils mettent sciemment en œuvre une exposition et un catalogue décontextualisés de toute histoire, sans aucun lien avec les forces sociopolitiques de l’époque, sans aucune référence aux positions idéologiques de l’architecte.

Or, l’esthétique de Le Corbusier a sa source dans les pires conceptions positivistes, réductrices, réactionnaires de son époque. La « psychophysique » de Gustav Fechner que Le Corbusier reprend à son compte et dont on nous rebat les oreilles, fut un courant philosophique critiqué même par Henri Bergson ! Toute mesure de la sensation se parant de scientificité est une imposture théorique.

Le « Modulor » au centre de l’œuvre

Si le thème ou plutôt l’objet de l’exposition, en l’occurrence le corps, est en effet au cœur de l’architecture de Le Corbusier, le contresens est alors complet dans l’interprétation des deux commissaires également en charge du catalogue. Le corps est loin d’être célébré par Le Corbusier en tant que sphère de plaisir, de bien-être ou encore de ravissement pour ne rien dire d’une possible libération émancipatrice. Il est tout au contraire l’objet d’une réduction à un ensemble de chiffres, sa transformation en un instrument de mesures et de proportions plaqués, un moyen de performance dans le sport.

Tout cela est profondément incrusté dans la corporéité pensée par l’architecte et selon une froide découpe du corps, une partition selon une approche mécaniste, voire une sorte de mysticisme biologique (le corps régénéré, la pureté, la nature humaine…). On peut alors affirmer que l’architecture et la ville de Le Corbusier ressortissent d’une « prise sur le corps », véritablement d’« une politique de coercition qui est un travail sur le corps, une manipulation calculée de ses éléments, de ses gestes, de ses comportements » ; car « le corps ne devient force utile que s’il est à la fois corps productif et corps assujetti » (Michel Foucault).

Si l’architecture et la ville n’ont de sens que par leurs racines corporelles, chez Le Corbusier le corps est figé par une essence humaine elle-même fixée à tout jamais sous le registre d’un invariant : le Modulor. Le Modulor – et ce n’est pas un hasard – est mis en œuvre en 1943. Cette silhouette humaine, ce corps musculeux et en partie réifié, cette cuirasse mécanique, voudrait correspondre à la construction d’un corps nouveau produisant un espace que Le Corbusier veut en rapport étroit avec des proportions définitives établies abstraitement à partir de dimensions de corps pourtant si différents les uns des autres. Le Modulor est avant tout un outil de mesure qui, incarné dans l’homme, ajuste l’espace environnant au plus près, serré de sa chair. Il impose sur un corps supposé universel des normes géométriques insensées pour fabriquer, dans les termes de l’architecte, « des êtres construits, des biologies cimentées ».

Si bien que spatialement, la cellule d’habitation, l’Unité d’habitation, la ville elle-même, sont conçues à partir d’un corps « modulorisé » supposé déployer une dynamique spatiale originale. À l’inverse, les corps sont entre leurs quatre murs, compressés par des volumes savamment étroits mais encore acceptables, maintenus dans les rues intérieures pourvues de multiples commerces, retenus dans des lieux de loisirs et de détente sportifs collés aux barres et gratte-ciel de « la Cité radieuse ». Car il s’agit d’« aménager les logis capables de contenir les habitants des villes, capables surtout de les retenir » comme le précise l’architecte.

Les « Unités d’habitation de grandeur conforme », comme les définit avec tant de poésie Le Corbusier, sont avant tout d’immenses enveloppes de béton brut, suspendues au-dessus du sol grâce à des piliers impressionnants, monumentaux, écrasants. Elles exercent une pression totale sur le corps puisque les habitants ne doivent pas s’en évader sauf pour circuler (l’une des quatre fonctions de l’urbanisme parmi les trois autres : travailler, habiter, se récréer).

Unité d’habitation, le sport comme prison

Et quand les habitants quittent leur Unité d’habitation, ils se retrouvent non pas dans un espace naturel mais directement sur d’immenses terrains de sport, eux aussi géométrisés, qui captent toute leur énergie encore libre pour la convertir en gestes et mouvements sportivisés perdant toute spontanéité, tournant à l’automate. Car « si l’on ne veut pas biaiser avec les réalités pressantes, il faut aménager le sport au pied des maisons. […] La cellule humaine doit donc être prolongée par les services communs, et le sport devient l’une des manifestations domestiques quotidiennes » ne cesse de répéter l’architecte.

Le sport est aussi présent à l’intérieur de l’Unité d’habitation sous la forme de salles de gymnastique. Le sport est donc partout. Le stade, son équipement historique par excellence, est même déjà pour Le Corbusier une forme dépassée du spectacle avec, d’un côté, les athlètes actifs et, de l’autre, les spectateurs passifs.

Pour l’avenir, c’est toute la ville radieuse qui doit se faire stade, mettre en mouvement les masses par une auto adhésion quasi automatique. On est très loin du corps plaisir, de l’émancipation corporelle et plutôt dans le corps cadenassé, écrasé, réduit à des petits points, presque enrégimenté dans une ville de béton et de verre unidimensionnelle et uniforme.

Les thèses de Le Corbusier sur le corps ne correspondent en rien à un quelconque humanisme, à une libre disposition et propriété de ses mouvements et de ses gestes dans un espace ouvert et de la plus grande plasticité. Son architecture et son urbanisme (le plan Voisin) sont à l’inverse une organisation carcérale qui, dépassant le sociologique et le politique, crée un corps unique saisi par la technologie du bâtiment moderne, un corps machine dans une vaste « machine à habiter », une pâte malléable entre les mains de l’architecte-démiurge et fasciste.

J’insiste sur le caractère fasciste du corps pensé par Le Corbusier. Car le fascisme et le nazisme, comme le stakhanovisme stalinien ou le puritanisme néostalinien, reposent sur une corporéité de masse assez proche. Le corps est appréhendé comme un bloc de muscles, une forme viriloïde, une armure sportive prête à s’engager dans des rapports sociaux violents. Le Corbusier reprend et intègre toutes ces caractéristiques.

Fusion métabolique

Dès lors, la condition même d’existence des individus est liée à la soumission de leurs corps sous le régime de la tyrannie de la cellule carcérale elle-même encastrée dans une grosse boîte qui devait d’ailleurs se répéter sur des kilomètres. « […] l’homme – le bonhomme à deux pattes, une tête et un cœur – soit une fourmi ou une abeille asservie à la loi de se loger dans une boîte, une case, derrière une fenêtre ; vous implorez une totale liberté, une totale fantaisie, selon lesquelles chacun agirait à sa guise, entraîné par un lyrisme créatif dans des sentiers toujours nouveaux, jamais battus, individuels, divers, inattendus, impromptus, innombrablement fantaisistes. Eh bien, non, la preuve vous est donnée ici qu’un homme se tient dans une boîte qui est sa chambre ; et une fenêtre ouvre sur le dehors. C’est une loi de biologie humaine cela ; la case carrée, la chambre, c’est la propre et utile création humaine. »

L’architecture et plus largement la ville de Le Corbusier imposent un ordre corporel rigide, une conversion des libres pulsions, une nouvelle alchimie politique des corps sous le régime d’un ancrage biologique sinistre. La vraie puissance de l’architecture et de la ville de Le Corbusier tient à leur qualité exhibitionniste, spectaculaire grâce à l’utilisation du matériau brut, le béton parfois recouvert des couleurs primaires, à la perfection des lignes droites, à la mise en avant d’une immense technologie machiniste collective, à l’osmose des corps et de la machine urbaine dont ils sont les rouages. Chez Le Corbusier, la grande ville « est, dans la biologie du pays, l’organe capital, d’elle dépend l’organisation nationale, et les organisations nationales font l’organisation internationale. La grande ville, c’est le cœur, centre agissant du système cardiaque ; c’est le cerveau, centre dirigeant du système nerveux […] ».

La biologie participe ainsi du fantasme d’une osmose réussie entre le corps de l’individu et la ville, voire une fusion métabolique. Le corps disparaît. Du point de vue esthétique, les mouvements artistiques comme, par exemple, l’Expressionnisme et le Surréalisme, que d’ailleurs Le Corbusier exécrait, ont été des mises en accusation de la réalité établie et ont participé de l’évocation d’une image de la libération sociale.

Ces mouvements possédaient un degré d’autonomie en ce sens qu’ils ont été capables d’arracher l’art à la puissance de mystification de ce qui est donné, établi, et ont libéré l’art en lui assurant l’expression d’une vérité propre (transcendance, altérité, manifestations complexes du beau). L’esthétique de Le Corbusier participe au contraire du redoublement de la réalité sous des formes simplifiées qui fascinent parce qu’elles font système : les cinq points de l’architecture nouvelle, les quatre fonctions de l’urbanisme.

Marc Perelman est l’auteur de Le Corbusier. Une froide vision du monde, Michalon, 255 p., 19 €
more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Archi-Nature
Scoop.it!

Construisez votre maison en TERRE et sauvez la planète

Construisez votre maison en TERRE et sauvez la planète | The Architecture of the City | Scoop.it

Construire une maison en terre ? A l’encontre des idées reçues, ce système de construction est possible pratiquement partout. La moitié de la population mondiale vit dans une habitation en terre crue et non en béton. Ces bâtiments sont écologiques et quasiment inusables : certains sont encore debout après des millénaires. Alors, la terre, une ressource pleine d’avenir ?


Via Jean-Yves Mesnil, Véronique Calvet
more...
Véronique Calvet's curator insight, May 18, 7:27 PM

« La norme était de construire avec ce qu’on avait sous les pieds. C’est la logique de la Muraille de Chine : là où le sol est en terre, la muraille est construite en terre. Lorsqu’il y a de la pierre, le matériau principal est la pierre. Comme un caméléon, la construction change de nature selon l’environnement ».

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[Sinthian, Senegal] Toshiko Mori: Thread, a new cultural centre

[Sinthian, Senegal] Toshiko Mori: Thread, a new cultural centre | The Architecture of the City | Scoop.it
The rural village of Sinthian in south-eastern Senegal is the setting for a new cultural centre, conceived and funded by the Josef and Anni Albers Foundation in Connecticut in collaboration with a local leader in Sinthian.
The building – designed pro-bono by Toshiko Mori – is constructed using local materials and local builders have shared their sophisticated knowledge of working with bamboo, brick, and thatch. These traditional techniques are combined with design innovations by Mori.
association concert urbain's insight:


via @CastelbajacFLY 

RT @DomusWeb

more...
Véronique Calvet's curator insight, June 1, 6:04 PM

"The customary pitched roof is inverted and will be capable of collecting approximately 40% of the villagers’ domestic water usage in fresh rainfall."

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Paris Is Trying to Fix One of the WORST Planning Decisions It Ever Made

Paris Is Trying to Fix One of the WORST Planning Decisions It Ever Made | The Architecture of the City | Scoop.it

Paris’s greatest new monument is a roof. Not just any old roof mind you—this spectacular new structure will undulate across 2.5 acres of the city, with 16,000 scale-like glass panels suspended from 15 steel ribs that Paris City Hall itself describes as “giant Meccano”. Already referred to simply as “the Canopy,” the roof is currently being bolted together on site in the Les Halles neighborhood. Due for public opening next year as part of a new cultural and shopping complex, the Canopy will do more than give shoppers something new to gawk at and shelter under. It could help correct what some see as the worst planning decision Paris ever made.

That’s because the Canopy, designed by architects Patrick Berger and Jacques Anziutti, stands on some of the most contested ground in the city.* Until the 1960s, the site was home to a huge Victorian wholesale market. Although the market was much loved initially, it eventually came to be seen as a traffic and rubbish menace that was too close to the city’s heart. When the market was shipped out to the suburbs, Paris faced a dilemma: Should it remodel the site for a new purpose or demolish it entirely and start afresh? The city went with the latter option.

association concert urbain's insight:


CityLab

@CityLab

All things urban, from The Atlantic.

citylab.com

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

ARCHICAD 19 New Features - Definitions of New Guide Line- and Snapping Related Terms - YouTube

http://www.graphisoft.com/archicad/
This movie clip familiarizes you with the most important definitions of the new Guide Line and Snapping-related terms that are introduced in ARCHICAD 19.

association concert urbain's insight:


ARCHICAD
@ARCHICAD

The official account of the architectural 3D design software with tech-tips, architectural design, job offers and architectural news.

 Budapest
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

SANAA chosen for Sydney modern project in NSW

SANAA chosen for Sydney modern project in NSW | The Architecture of the City | Scoop.it
the art gallery of NSW has announced that SANAA has been selected to extend the institution’s contribution to the city as part of the sydney modern project.
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

12 Excel Formulas Every Architect SHOULD Know

12 Excel Formulas Every Architect SHOULD Know | The Architecture of the City | Scoop.it

It may not be the most exciting piece of software an architect will ever use, but Microsoft‘s Excel is a powerful tool which can help architects with the less glamorous parts of their work – and if you learn how to use it correctly, it can help you get back to the tasks that you’d rather be doing much more quickly. In this post originally published by ArchSmarter, Michael Kilkelly gives his short rundown of formulas that every architect should know – and a brief explanation of how to use each one.


Excel is more than just digital graph paper. It’s a serious tool for analyzing and computing data. In order to access this power, however, you need to understand formulas.


If you’re like me, you started using Excel as a way to create nice looking tables of data – things like building programs or drawing lists. Lots of text and some numbers. Nothing too crazy. If I was feeling a little bold, I’d add a simple formula to add or subtract some cells. That’s about it.


I knew I was using only about 10% of the software but I wasn’t sure what else it could do or how I could access the other functions. I’d heard about formulas but they seemed really confusing. Plus, I was an architect, not a bean counter.

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Renzo Piano's Valletta city gate masterplan nears completion

Renzo Piano's Valletta city gate masterplan nears completion | The Architecture of the City | Scoop.it
the highly anticipated scheme in malta by renzo piano aims to reinstate the historic features of the existing site, while adding a new parliament building and an open-air theater.
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Gallery: The TOP 5 MILAN Expo Pavilions

Gallery: The TOP 5 MILAN Expo Pavilions | The Architecture of the City | Scoop.it

Romanian photographer Laurian Ghinitoiu has shared his photos of the Expo Milan, along with his ranking of the top 5 pavilions. Read on to see his beautiful collection of images accompanied by his short remarks on the merits of the designs. 


1. UK 

As expected — bearing in mind last year’s expo — the UK pavilion strikes again, perfectly merging art, engineering and architecture. Very conceptual, the beehive is in fact a thoroughly executed installation of 169,300 metal pieces, lights and sounds, complemented by the strong emotions of the visitors. – LG

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Herzog & de Meuron's Bordeaux Stadium framed by columns

Herzog & de Meuron's Bordeaux Stadium framed by columns | The Architecture of the City | Scoop.it

Herzog & de Meuron has completed a monumental new stadium in Bordeaux framed by 900 slim white columns, one of the key venues for next year's Euro football championship 


Officially inaugurated on Monday, the 42,000-seat Nouveau Stade de Bordeaux will host five matches during the UEFA Euro 2016 competition, and will become the home stadium of French team FC Girondins de Bordeaux.


Despite its size, Swiss firm Herzog & de Meuron wanted the arena to feel light and elegant – so it developed a design inspired by the slender pine trees of the Landes Forest, south of the city.

more...
Lola Ripollés's curator insight, May 23, 6:32 PM

One might be tempted to draw a comparison with a classical temple, but unlike the elevated plinth of a temple, the grand stairs of the stadium blur the boundaries between inside and outside

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Renzo PIANO's intesa sanpaolo office building soars above turin

Renzo PIANO's intesa sanpaolo office building soars above turin | The Architecture of the City | Scoop.it
designed by renzo piano building workshop, the scheme is conceived as an 'environmental and social laboratory', positioned amid a range of public services.
more...
Lola Ripollés's curator insight, May 21, 5:43 PM

Renzo Piano´s scheme in Turin.

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Jean Nouvel's NY skyscraper will include MoMA gallery space

Jean Nouvel's NY skyscraper will include MoMA gallery space | The Architecture of the City | Scoop.it
New images show details of the design for the 53W53 residential tower by Jean Nouvel, which will occupy a site adjacent to the Museum of Modern Art
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[pour les JE SUIS CHARLIE...LC] Télérama résume la vie de Le Corbusier en dessins

[pour les JE SUIS CHARLIE...LC] Télérama résume la vie de Le Corbusier en dessins | The Architecture of the City | Scoop.it

Télérama a rendu hommage à Le Corbusier dans un série, où l’architecte franco-suisse est qualifié de bâtisseur du 20ème siècle. Un titre loin d’être usurpé quand on connaît son influence sur l’architecture moderne, y compris à travers le travail de ses nombreux élèves. L’hommage a pris la forme d’une suite de dessins réalisés par l’artiste français Vincent Mahé.

association concert urbain's insight:


Vincent Mahé

@Mr_Bidon

Parisian illustrator. Architecture enthusiast

Paris

mrbidon.blogspot.com/p/illustration

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Le Corbusier, lumière et PÉNOMBRES - La République Des Livres par Pierre Assouline

Le Corbusier, lumière et PÉNOMBRES - La République Des Livres par Pierre Assouline | The Architecture of the City | Scoop.it

Rien n’exaspérait Le Corbusier comme d’être appelé Charles Le Corbusier, d’autant que pour l’état-civil il était Charles-Edouard Jeanneret. Il fut « Doudou » pour sa famille, et « le fada » pour les Marseillais. A propos, un biographe peut-il appeler son héros par son prénom ?  Il y a là un abîme de réflexion. Tant et si bien que le quotidien The Guardian s’en est récemment ému en lui consacrant une enquête. Il est vrai qu’il y avait péril en la demeure : Robert Crawford n’ose-t-il pas donner du « Tom » à son héros dans sa nouvelle biographie de T.S. Eliot ? Il s’agit certes de l’écrivain dans ses années de formation, mais tout de même. Ce fut l’occasion de s’interroger sur la familiarité, l’affection, voire l’intimité qu’entretiennent certains biographes avec leur personnage. Ainsi a-t-on découvert que la Austen se faisait traiter de Jane, Strachey de Lytton, et que Kipling se faisait rudyarder.

association concert urbain's insight:


pierre assouline

@Passouline

Journaliste et écrivain. A créé La République des livres en 2005. Collabore à L'Histoire et au Magazine littéraire. Auteur d'une trentaine de livres.

facebook.com/pages/Pierre-A…

more...
No comment yet.