The Architecture ...
Follow
Find
66.1K views | +40 today
 
Scooped by association concert urbain
onto The Architecture of the City
Scoop.it!

[MEJICO] Un libro entendido como una geografía... Ecosistemas y archipiélagos

[MEJICO] Un libro entendido como una geografía... Ecosistemas y archipiélagos | The Architecture of the City | Scoop.it

El Archipiélago de Arquitectura, sin dudas, espacio de enseñanza, ámbito del diálogo. Una geografía que acoge distintas singularidades inscritas en un solo mapa.

more...
No comment yet.
The Architecture of the City
a closer look at urbanism and architecture
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by association concert urbain from URBANmedias
Scoop.it!

Sites de CURATION de CONCERT URBAIN + FACEBOOK + BLOG + JOURNAL

Sites de CURATION de CONCERT URBAIN + FACEBOOK + BLOG + JOURNAL | The Architecture of the City | Scoop.it

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FACEBOOK

http://www.facebook.com/pages/Concert-Urbain/216943278327209

 

BLOG

http://concerturbain.wordpress.com/

 

JOURNAL

http://paper.li/paperliacu

 

Sites de CURATION

 

URBANmedias
“le mediation des aménagements urbains”
http://www.scoop.it/t/urbamedia

 

The Architecture of the City
“a closer look at urbanism and architecture”
http://www.scoop.it/t/urbanmedias

 

Actions de concertation citoyenne
“participation citoyenne aux prises de décision d'intérêt général”
http://www.scoop.it/t/actions-de-concertation-citoyenne

 

Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Le bonheur c'est comment on fait pour vivre ensemble
http://www.scoop.it/t/le-bonheur-comme-indicateur-d-epanouissement-social-et-economique

 

Machines Pensantes
“La vie sous toutes ses formes”
http://www.scoop.it/t/machines-pensantes

 

Design participatif : méthodes, théories, approches multimédia.
“Comment impliquer le citoyen dans le design des outils de débat en-ligne.”
http://www.scoop.it/t/design-participatif-une-approche-systemique

 

Les moyens de sondage alternatif : comment "extraire" l'opinion de supports multimédias ?
“Comment cibler et ensuite représenter l'opinion de citoyens qui débattent sur des plateformes multimédia ? ”
http://www.scoop.it/t/quand-la-cartographie-devient-un-moyen-de-sondage-alternatif

 

Le contexte socio-politique de la démocratie participative : la question de "accountability", entre l’évaluation et la transparence.
“On écoute, on parle, on participe, on diffuse, on commente...et après, quoi ? Que faire de la concertation ? Que font les élus de notre parole, nos opinions, nos propositions ?”

http://www.scoop.it/t/rendre-des-comptes-entre-l-evaluation-et-la-transparence

 

Modèles et typologies du débat. La médiation de conflits
“Trouver des "modèles" de débat. Coment schématiser les lignes de tension lors d'un conflit ? Quelles méthodes de médiation pour arriver à la résolution de conflits ? ”
http://www.scoop.it/t/modeles-et-typologies-du-debat-la-mediation-de-conflits

 

Entre bonheur et bien-être : quels critères pour mesurer le progrès et la productivité ?
“We're looking for all leads that might help better understand how to define (and mesure) happiness.”
http://www.scoop.it/t/entre-bonheur-et-bien-etre-quels-criteres-pour-mesurer-le-progres-et-la-productivite

 

 

 


Via association concert urbain
more...
Documentalistes Jacques Bujault's curator insight, October 21, 2013 8:48 AM

De nombreux sites, scoop it, sur différents sujets plus ou moins liés à la ville en mutation...

Teresa M. Nash's comment, November 28, 2013 2:27 AM
Great!
François Arnal's curator insight, December 23, 2013 8:46 AM

De la curation en géographie urbaine...

 

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

À propos du Gymnase LE CORBUSIER à Bagdad : découverte des archives de la construction (1974-1980) | Les carnets de l'Ifpo

L’histoire commence fin 2004, dès les toutes premières recherches nécessaires à une thèse entreprise après trois séjours sur le terrain depuis juin 2003,  sur la transformation architecturale et urbaine de Bagdad au XXè siècle. 


Une importante commande avait été passée en juin 1955 à des grands noms de l’architecture internationale par le gouvernement de Nuri Saïd à travers le Majlis al-I’mâr, instance gouvernementale créée en 1950 pour gérer la construction d’infrastructures dans tout le pays.


Cette série d’équipements grandioses visait à inscrire la capitale irakienne dans un développement « moderniste », car les revenus exponentiels liés au pétrole semblaient alors autoriser toutes les ambitions1 : entre autres, un opéra et un plan directeur de Frank Lloyd Wright, un gigantesque campus universitaire de Walter Gropius alors établi à Boston,  un musée du Finlandais Alvar Aalto, un siège pour le ministère du Plan de l’Italien Gio Ponti, un centre civique du Néerlandais Marinus Dudok. Le Corbusier, lui, devait construire pour Bagdad une Cité Olympique comportant stade de 50 000 places, gymnase avec scène pour 3500 spectateurs, piscine pour 5000 spectateurs mais aussi « bassin à vagues », amphithéâtre de plein air, terrains d’entraînement, « divertissements nautiques »…


Si certains de ces projets sont arrivés à terme, d’autres, comme ceux de Wright et d’Aalto, ont été purement et simplement abandonnés. Le projet Le Corbusier, lui n’a finalement été  réalisé que tardivement et partiellement : seul le gymnase a vu finalement le jour au printemps 1980. Or le destin de ce bâtiment est singulier.

association concert urbain's insight:


via Rouissi Karim

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Re-imagining SLUMS with grid-based buildings in Mafalala, Mozambique - designboom | architecture & design magazine

Re-imagining SLUMS with grid-based buildings in Mafalala, Mozambique - designboom | architecture & design magazine | The Architecture of the City | Scoop.it

most large slums have no strict, typical adherence to large scale urban plans. in the cases of asia and south america, many make-shift or squatted residences have come by chance. in caracas, venezuela for instance, the tower of david (centro financiero confinanzas) is an unfinished, 45-story office taken over by many of the city’s poor. the building serves as a testament to clever housing solutions using low-cost elements including unused infrastructure and materials. while wholly vacant concrete monoliths aren’t always available, and the skyscraper has recently been re-purposed and all occupants forced to leave, DIY-like methods may make for impromptu, but available means to shelter many people in high-density and low-income scenarios. additionally, these may even act as interim homes or disaster relief during intense climatic events or periods of extreme economic instability. it is for these reasons that M parsonsfrom the university of western australia has proposed the ‘mafalala communal pad’, a type of vertical civic dwelling for one of mozambique’s most impoverished areas.

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[Antwerp, Belgium] Park Tower / Studio Farris Architects

[Antwerp, Belgium] Park Tower / Studio Farris Architects | The Architecture of the City | Scoop.it

Architects: Studio Farris Architects
Location: Antwerp, Belgium
Area: 37250.0 sqm
Year: 2014
Photographs: Courtesy of Studio Farris Architects

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[Renzo Piano Building Workshop and Payette] VIDEO: Harvard Art Museums Construction Time-Lapse

[Renzo Piano Building Workshop and Payette] VIDEO: Harvard Art Museums Construction Time-Lapse | The Architecture of the City | Scoop.it

Harvard Art Museums have released this time-lapse video of their recently completed four-year renovation and expansion project carried out by Renzo Piano Building Workshop and Payette. Filmed from June 2010 – November 2014, the video shows the amount of work that went into renovating, expanding and uniting the Fogg Museum, the Busch-Reisinger Museum and the Arthur M. Sackler Museum under the same roof. Watch as snow falls (and then melts) on the construction site in the full video above and learn more about the project here.

more...
Lola Ripollés's curator insight, November 24, 2:17 AM

The video shows the amount of work that went into renovating, expanding and uniting the Fogg Museum, the Busch-Reisinger Museum and the Arthur M. Sackler Museum under the same roof.

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Introducing “Potty-Girl,” The Architect of the Future?

Introducing “Potty-Girl,” The Architect of the Future? | The Architecture of the City | Scoop.it

“I look for inspiration (or opportunities) from people and places rather than looking for people and places to host my ideas.” — Julia King


Regardless of whether or not Shigeru Ban deserved to be awarded the profession’s highest prize this year (there are vociferous opinions on both sides of the issue), there is one thing that is certain: architecture is going through some serious growing pains. And perhaps no one encapsulates architecture’s shifting direction better than Julia KingAJ’s Emerging Woman Architect of the Year.

Pursuing a PhD-by-practice via the Architecture for Rapid Change and Scarce Resources (ARCSR) in the slums of India, Ms. King realized very quickly that the last thing these communities needed was architecture – or rather, what is traditionally considered “architecture.” After all, community-members were already experts in constructing homes and buildings all on their own. Instead, she put her architectural know-how towards designing and implementing what was truly needed: sewage systems. And so – quite by accident, she assured me - the title “Potty-Girl” was born.

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

New York's 2018 skyline revealed in new visualisations

New York's 2018 skyline revealed in new visualisations | The Architecture of the City | Scoop.it
These new renderings show what New York's skyline will look like in 2018, when many of the city's new tall skyscrapers will be complete.
association concert urbain's insight:


via Dezeen ‏

@Dezeen 

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Paris councillors REJECT Herzog & de Meuron's triangular tower

Paris councillors REJECT Herzog & de Meuron's triangular tower | The Architecture of the City | Scoop.it
Herzog & de Meuron's proposal for the first new skyscraper in Paris for over 40 years has been controversially rejected by councillors.
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Can We PLEASE STOP Drawing Trees on Top of Skyscrapers?

Can We PLEASE STOP Drawing Trees on Top of Skyscrapers? | The Architecture of the City | Scoop.it

Just a couple of years ago, if you wanted to make something look trendier, you put a bird on it. Birds were everywhere. I’m not sure if Twitter was what started all the flutter, but it got so bad that Portlandia performed a skit named, you guessed it, “Put a Bird on It.” (“What a sad little tote bag. I know! I’ll put a bird on it.” Etc.)


It turns out architects have been doing the same thing, just with trees. Want to make a skyscraper look trendy and sustainable? Put a tree on it. Or better yet, dozens. Many high-concept skyscraper proposals are festooned with trees. On the rooftop, on terraces, in nooks and crannies, on absurdly large balconies. Basically anywhere horizontal and high off the ground. Now, I should be saying architects are drawing dozens, because I have yet to see one of these “green” skyscrapers in real life. (There’s one notable exception—BioMilano, which isn’t quite done yet.) If—and it’s a big if—any of these buildings ever get built, odds are they’ll be stripped of their foliage quicker than a developer can say “return on investment.” It’s just not realistic. I get why architects draw them on their buildings. Really, I do. But can we please stop?

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Shanghai, the "chinese New-York City", Archi'iLLUSION, with its 20.000 towers and 120 new skycrapers every year

In september, we were in Shanghai, the "chinese New-York City" with its 20.000 towers and 120 new skycrapers every year : it was the ideal location for our 2nd Archi'llusion film, after the 1st one in Paris.

All the technical side is explained in our website menilmonde.com/shanghai-archillusion/

Music : "Nagashino", by Matt Hill. Licensing through audionetwork.com

association concert urbain's insight:


via LivingCity 

@SmartCityZen ·

more...
Lola Ripollés's curator insight, November 17, 7:50 AM

Una película corta que nos muestra cómo ha crecido Shanghai, "Archi´iLLUSION", dibuja y desdibuja los rascacielos sobre los perfiles urbanos. 

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

TENDENCIAS de la arquitectura contemporánea ::: 017. Social-genic architects

TENDENCIAS de la arquitectura contemporánea ::: 017. Social-genic architects | The Architecture of the City | Scoop.it
ENG Pending the proclamation of the 2014 Pritzker winner, below are the results of a popularity test conducted last year on a sample of 200,000 posts. The aim was to find out who is the most...
association concert urbain's insight:


via Carla Lucía

@carlamondos

RT Armin Ganguly

@RIBA_architect 

more...
No comment yet.
Rescooped by association concert urbain from Villes & développement durable
Scoop.it!

Le premier gratte-ciel en BOIS à Stockholm ?

Le premier gratte-ciel en BOIS à Stockholm ? | The Architecture of the City | Scoop.it

La société suédoise HSB de Stockholm veut ériger un gratte-ciel d’un type particulier : il s’agit en effet d’une tour en bois. Ce projet de gratte-ciel en bois est tout à fait sérieux et est destiné à accueillir des familles à parti de 2023.

 

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter, Alexandre Baudoin
more...
Catherine Devin's curator insight, October 27, 4:10 AM

C'est plutôt un projet bois-béton dont on parle, ce qui n'enlève rien à l'ambition  de ce bâtiment. Reste à voir avec quels types de bois la construction sera réalisée pour assurer  que le cycle de vie de ces futurs logements est optimisée par rapport à une approche tout béton.

Ceci, la proposition esthétique présentée est séduisante même si en France, les façades "bois naturel/brut" ne remporte pas tous les suffrages.

Lola Ripollés's curator insight, November 13, 4:12 AM

34 plantas en madera, con todo un bosque en vertical, esta torre de nueva creación en Estocolmo, plantea un nuevo concepto de sostenibilidad.

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

CIPEA #4 House / AZL Architects

CIPEA #4 House / AZL Architects | The Architecture of the City | Scoop.it

Le cabinet d'architecture chinois AZL Architects signe la conception et la réalisation de cette maison individuelle située dans la forêt de Laoshan en Chine. Cette maison numero quatre est issue du CIPEA ( China International Practical Exhibition of Architecture), composée de quatre bâtiments publics et une vingtaine de petites maisons. Photographies : Yao Li

association concert urbain's insight:


via Parigot

@tparigo

RT @biblio_estp

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Yoshio Taniguchi to be Honored with Isamu Noguchi Award

Yoshio Taniguchi to be Honored with Isamu Noguchi Award | The Architecture of the City | Scoop.it

Japanese architect Yoshio Taniguchi and English designer Jasper Morrison have been selected to receive the second annual Isamu Noguchi Award. Presented by The Noguchi Museum, the award recognizes “kindred spirits in innovation, global consciousness, and Japanese/American exchange.”

“We are thrilled to present the second annual Isamu Noguchi Award to Jasper Morrison and Yoshio Taniguchi, whose visionary work and extraordinary contributions in the fields of design and architecture exemplify Noguchi’s lifelong commitment to world citizenship and the practice of art with a social purpose,” stated Jenny Dixon, Director of The Noguchi Museum.

Yoshio Taniguchi was introduced to Noguchi at a young age by his father, Yoshiro (1904–1979), who was also a prominent architect and collaborated with the artist on the Shin Banraisha, a room and garden located on the ground floor of a building at Keio University. Noguchi was close friends with both father and son, and became an avuncular mentor to the younger Taniguchi.

After establishing his own architecture firm in 1979, Yoshio Taniguchi collaborated with Noguchi on his first museum project in 1984: the Ken Domon Museum of Photography, Japan’s inaugural photography museum that houses the collection of the renowned Japanese photographer. Taniguchi designed four other major museums in Japan before redesigning the Museum of Modern Art, New York, in 2004. Since then, he has worked on significant projects in Switzerland, the United States, and most recently on the Heisei Chishinkan Wing, a new addition to the Kyoto National Museum, Japan.

association concert urbain's insight:


via @ArchDaily 

RT @archconnection

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[Peter Dahmen, PAPER engineer] Intricate Pop-Up Sculptures Are Tiny Feats of Engineering | WIRED

[Peter Dahmen, PAPER engineer] Intricate Pop-Up Sculptures Are Tiny Feats of Engineering | WIRED | The Architecture of the City | Scoop.it

Peter Dahmen is a paper engineer. Which in practice is totally different than, say, a mechanical engineer or a civil engineer, but in principle maybe not so much. Engineers solve problems, and Dahmen does technically solve problems. Even if they are just made of paper. For the past 25 years the German graphic designer has been creating impossible-looking pop-up sculptures out of the material. Dahmen is deft with a pair of scissors and a tube of glue. He’s quick—but accurate—with a cut and a fold. These skills have led to some pretty neat creations.


Dahmen has always been interested in paper. Even as a child he recalls rather spending time in his room, cutting and painting rather than playing football outside. But it wasn’t until the late 1980s when his graphic design teacher gave him the task of creating a three-dimensional graphic from a piece of paper that the idea of pop-ups struck him. Without a car, there was no easy way to transport his homework. Unless he folded it. Dahmen realized he had a knack for folding and cutting and began exploring new ways to create pop-up sculptures.

association concert urbain's insight:


@PeterDahmen

via Lola Ripollés 

@lolaripo 

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Rouvrir la porte vers la rêverie, l’utopie ... Revoir Paris L’expo

Rouvrir la porte vers la rêverie, l’utopie ... Revoir Paris L’expo | The Architecture of the City | Scoop.it

Voici la troisième et dernière partie de mon partenariat avec la Cité de l’Architecture et du Patrimoine car ça y est, l’exposition « Revoir Paris » est ouverte !

Après la visite de l’atelier de François Schuiten à Bruxelles puis lescoulisses du montage de l’exposition, je vous emmène cette fois-ci au vernissage qui a eu lieu la semaine dernière.
A cette occasion, une foule incroyable (1300 personnes !) s’est pressée à la Cité.
François Schuiten et Benoît Peeters étaient bien sûr présents.

association concert urbain's insight:


Lili l'archi

@Lili_Larchi 

RT @Citedelarchi 

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

ANIMA: el diseño final. Por Bernard Tschumi. | METALOCUS

ANIMA: el diseño final. Por Bernard Tschumi. | METALOCUS | The Architecture of the City | Scoop.it
ANIMA (Arte, Naturaleza, Ideas, Música, Acción) es el centro cultural de Grottammare (Ascoli Piceno, Italia), encargado por la Fondazione Cassa di Risparmio di Ascoli Piceno, que propuso y desarrollo todo el proceso para el Ayuntamiento de Grottammare. El arquitecto francés-suizo Bernard Tschumi es el encargado de su diseño.

El diseño final de ANIMA, realizado por el arquitecto Bernard Tschumi, junto con un equipo de diseñadores coordinados por el arquitecto Alfonso Giancotti han presentado el diseño final que la ciudad de Grottammare y las comunidades cercanas, junto con una fundación local, han decidido crear; Una instalación especial con un auditorio de 1.500 asientos multi-funcioanl (la sala principal), con una sala de reuniones de 250 a 400 asientos, junto a espacios educativos, de exposición y lúdicos. Con su ubicación cerca del mar y su conexión directa a la autopista, ANIMA puede ser un importante activador regional. En lugar de recurrir a volúmenes complicadas para llegar a alguna extravagancia predecible, Bernard Tschumi Architects han diseñado el edificio ANIMA en torno a dos ideas o conceptos claros.

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

[New Haven, CT, USA] Yale School of Management / Foster + Partners

[New Haven, CT, USA] Yale School of Management / Foster + Partners | The Architecture of the City | Scoop.it

Inspired by Yale School of Management’s reinvention of business school education and pioneering integrated curriculum, the new Edward P. Evans Hall combines world-class teaching facilities with inspirational social spaces. The design unites Yale’s faculty departments in a single location for the first time and brings a high level of transparency to the traditionally enclosed college courtyard, creating a green heart for the campus community, which is visible throughout the school.

more...
Lola Ripollés's curator insight, November 24, 2:21 AM

It does remind me of some of the initial Foster´s designs and also brings me back to some of Aukett´s office buildings.

The design unites Yale’s faculty departments in a single location for the first time and brings a high level of transparency to the traditionally enclosed college courtyard, creating a green heart for the campus community, which is visible throughout the school.

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Pour une création architecturale parisienne désirée et libérée conférence au Pavillon de l'Arsenal le 24/11/2014

Pour une création architecturale parisienne désirée et libérée conférence au Pavillon de l'Arsenal le 24/11/2014 | The Architecture of the City | Scoop.it

En partenariat avec Cadre de Ville et en Île-de-France l'Ordre des architectes. 

Cycle Hors cycle
Type : Le CAUE de Paris a le plaisir de vous inviter à une soirée d'échanges et de débats autour du rapport de la mission parlementaire sur la création architecturale. Après six mois de travaux et cinquante heures d’audition, Patrick Bloche, rapporteur de la mission, a rendu public en juillet le rapport et a présenté 36 propositions visant à améliorer l’aménagement du territoire et à construire une ville durable. Quelles sont les perspectives pour le territoire parisien?
Date : 24/11/2014
Horaire : 19:00

Moderateur(s)
. REMI CAMBAU, directeur et rédacteur en chef de Cadre de Ville.

Intervenant(s)
. JACQUES BAUDRIER, président du CAUE de Paris et conseiller de Paris délégué à l'architecture et aux Grands Projets de renouvellement urbain.
. PATRICK BLOCHE, député de Paris, rapporteur de la mission sur la création architecturale, conseiller de Paris.
. JEAN-LOUIS MISSIKA, adjoint à la Maire de Paris, chargé de l'urbanisme, de l'architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l'attractivité.
. JEAN-MICHEL DAQUIN, président de l’Ordre des architectes d’Île-de-France.
. SERGE BRENTRUP, chef du service territorial de l'architecture et du patrimoine (STAP) de Paris, architecte des bâtiments de France.

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Hadid, Gehry, and Others Fight to Save Helmut Richter’s Modernist Masterpiece

Hadid, Gehry, and Others Fight to Save Helmut Richter’s Modernist Masterpiece | The Architecture of the City | Scoop.it
Science Secondary School in Kinkplatz, Vienna, Exterior. Image © Manfred Seidl The Science Secondary School in Kinkplatz, Vienna is the work of late


The Science Secondary School in Kinkplatz, Vienna is the work of late Modernist architect Helmut Richter. Considered to be his most iconic and enduring work, Richter’s school is now faced with partial demolition to make way for a conversion of the building’s use and architects from around the world are making an effort to prevent that demolition from happening. Influential individuals, from Zaha Hadid toBernard Tschumi, have signed a petition voicing their dissent and demanding that Richter’s legacy be protected. 

association concert urbain's insight:


ArchDaily

@ArchDaily

Architecture news. The best architecture design in the world, for architects by architects. Tweets by our editors David Basulto, Becky Quintal and Katie Watkins

New York

archdaily.com

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

“What is the role of the architect as a visionary; can the architect (or should the architect) assume the position of social or urban orchestrator?

“What is the role of the architect as a visionary; can the architect (or should the architect) assume the position of social or urban orchestrator? | The Architecture of the City | Scoop.it

“What is the role of the architect as a visionary; can the architect (or should the architect) assume the position of social or urban orchestrator? Can architecture’s presence in a technocracy promote a vision outside of its intentions?” – Professor Paul Robinson


The thirty-second Piran Days of Architecture international conference will take place on November 22, organized around the central theme of Vision. The conference will explore a contemporary methodology for interpreting the myriad facets of an architect’s vision in the context of “increasing technological, sociopolitical, sociocultural and environmental demands.” 

association concert urbain's insight:


@ArchDaily @archconnection

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

The World’s 10 TALLEST New Buildings of 2015

The World’s 10 TALLEST New Buildings of 2015 | The Architecture of the City | Scoop.it
The following list, originally published on BuzzBuzzHome, is based on data from the Council on Tall Buildings and Urban Habitat, the recognized authority
more...
Lola Ripollés's curator insight, November 17, 7:41 AM

Si te gustan las torre, este enlace te encantará.

Thierry Immobilier's curator insight, November 18, 6:51 AM
[# architecture]

Des immeubles de bureaux incroyables conçus par des architectes fous ou géniaux

Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Triangle, la tour qui fait TOURNER les têtes

Triangle, la tour qui fait TOURNER les têtes | The Architecture of the City | Scoop.it

La tour Triangle ou la quadrature du cercle. Le monument des architectes Herzog et De Meuron, pyramide de verre de 180 mètres de hauteur, est à deux doigts de disparaître lundi dans les limbes des grands projets abandonnés. A une poignée voix près, les élus pourraient en effet contrecarrer les ambitions de la maire PS, Anne Hidalgo, à l'occasion d'un ultime vote visant la construction de cet immeuble de bureaux par Unibail-Rodamco à la porte de Versailles (15e) d'ici 2019. Officiellement, UDI et UMP voteront contre, ainsi que les écologistes, hostiles aux tours, le Modem et le Parti de gauche. Face à eux, l'exécutif socialiste et les communistes ne font pas le poids et il manquerait pour l'heure entre 5 et 10 voix pour sauver la tour Triangle lundi.


Sauf que… ce n'est pas si simple. Si, aujourd'hui, la patronne de l'UMP Nathalie Kosciusko-Morizet dit avoir "une position claire exposée durant la campagne des municipales", c'est-à-dire une opposition totale au projet qu'elle compare à la "catastrophe" urbanistique de la tour Montparnasse, cela n'a pas toujours été le cas pour ses alliés.

association concert urbain's insight:


via metronews

 @metronews

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Une nouvelle application pour visiter la ville autrement

Une nouvelle application pour visiter la ville autrement | The Architecture of the City | Scoop.it

Avis aux amateurs d’architecture : la société lyonnaise On Stage lance Cityscape, une application inédite qui propose des balades urbaines permettant de découvrir les bâtiments « marquants » qui nous entourent…

Parce que l’on passe parfois devant sans vraiment savoir ce qu’ils représentent. Sans savoir pourquoi ils ont cette forme, cette couleur, sans connaître leur histoire. On Stage, société lyonnaise spécialisée dans la production de documentaires, lance donc Cityscape, un dispositif transmédia (site Web, tablette, smartphone) inédit. Ainsi via des balades urbaines virtuelles et in situ, le public peut découvrir les bâtiments actuels ou futurs emblématiques de l’architecture contemporaine dans plusieurs villes de France.

« L’idée, c’est d’apporter une information ludique aux personnes qui visitent les villes, qu’ils soient habitants, touristes ou architectes. Une interview du concepteur de l’ouvrage est à chaque fois accessible, ainsi que des photos de l’intérieur », explique Thierry Marcadal, fondateur d’On Stage.

association concert urbain's insight:


via desartsonnants 

@DESARTSONNANTS 

more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

SAFARI PHOTO AU MUCEM... de Jean-Raoul Evrard.

SAFARI PHOTO AU MUCEM...  de Jean-Raoul Evrard. | The Architecture of the City | Scoop.it

L'expérience de la coursive est plus forte que le musée lui même. C'est la facade l'architecture (~»Beaubourg?)

association concert urbain's insight:


JRaoul‾
@jraoul
Jean-Raoul Evrard. Sous la plage, les pavés. Ouvert pendant les travaux.#teamarchi depuis 1952@sansplusa

 Bordeaux
more...
No comment yet.
Scooped by association concert urbain
Scoop.it!

Jean Nouvel ::: Au Louvre Abou Dhabi, un puits de culture dans le désert

Jean Nouvel ::: Au Louvre Abou Dhabi, un puits de culture dans le désert | The Architecture of the City | Scoop.it
C’est la visite d’un appartement témoin : « Regardez cette hauteur sous plafond ! » Sauf que, en l’occurrence, il s’agit d’un musée : « Et ici, on mettra Alexandre le Grand… » Dans les gravats, chaussures de sécurité, casque obligatoire, Jean-Luc Martinez, le patron du Louvre, guide la ministre de la culture, Fleur Pellerin, à travers l’immense écheveau de salles du Louvre Abou Dhabi, ce nouveau musée construit sous l’égide du musée français et qui ouvrira ses portes en 2015. Pour le néophyte : des murs gigantesques de béton. Pour la petite troupe de spécialistes qui s’agrègent sous les échafaudages, un éblouissement : « J’avais vu les plans, je savais, on m’avait dit… Mais ce que j’ai vu est tellement mieux que tout ce que j’imaginais ! Ces espaces tour à tour intimistes et monumentaux ouvrent un champ immense de possibilités », soupire, l’œil brillant, Peter Fuhring, un expert allemand.

L’infatigable Jean Nouvel, 69 ans, peut être fier de son projet. D’ailleurs, il l’est. Il serre des mains, embrasse, écoute les éloges avec stoïcisme. Le chantier est pharaonique. Dans les sables, sous la brûlure du soleil, 5 000 personnes s’agitent pour que, dans un an, en décembre 2015, il soit prêt à accueillir collections et public. Tout en haut de la coupole dont la structure en acier vient d’être achevée, un petit homme sous un parasol fait la circulation pour les sept grues. Cet immense moucharabieh de 7 000 tonnes sera ensuite garni de neuf épaisseurs de panneaux métalliques modulant à l’envi la lumière. « Un architecte est d’abord là pour donner le sens et le signe. Imaginer ce que le musée va contenir et donner l’envie d’y pénétrer », dit l’architecte de sa voix grave et murmurante.

Changement de décor, donc. On est loin de la cacophonie initiale. Depuis quelques mois, l’équipe française s’est installée sur place et aujourd’hui s’étoffe. Les équipes émiriennes commencent à prendre la mesure du rôle, le courant passe. Le projet, hier virtuel et critiqué, est désormais réel et encensé. « Il avait été mal compris dès le début, s’agace Jean-Luc Martinez, qui enchaîne les rendez-vous, court d’un lieu à l’autre, le geste rapide, la parole à l’encan. Il s’agit d’un transfert de compétence. Ce n’est pas le Louvre qui s’installe à Abou Dhabi, mais le Louvre qui propose son savoir-faire à la construction d’un grand musée universel. » Les murs se dressent, la collection se peuple – Mondrian, Caillebotte, Monet, Gauguin, Magritte… – à raison de 40 millions d’euros par an dépensés en acquisitions depuis 2008. Bien plus que n’importe quel musée français, mais bien moins que les 191 millions d’euros qu’ont payés les Qataris il y a deux ans pour Les Joueurs de cartes, de Paul Cézanne. De la commission d’acquisition qui s’est réunie ce mercredi 5 novembre, les experts sortent l’œil brillant et l’eau à la bouche. « On discute actuellement une augmentation hors budget de l’investissement pour l’ouverture », confie l’un d’entre eux. « On ne s’interdit rien », esquive, énigmatique, le patron du Louvre.

« Volonté d’universalité »
Mais c’est quoi, un musée universel ? Et comment le dessiner ? Est-ce seulement possible, vu la diversification des arts aujourd’hui : peinture, cinéma, vidéo… ? « Au début, l’équipe scientifique a travaillé par catégories d’œuvres, raconte Jean-Luc Martinez. Une impasse. Nous avons alors repensé le tout et décidé de raconter une histoire : celle, mondialisée, de l’image. Une façon de répondre à une double tension : d’une part, le fait d’être à la fois un musée d’art et un musée d’anthropologie et de civilisation ; d’autre part, de faire le pont entre une demande d’identité culturelle et une volonté d’universalité… qui correspond grosso modo à la tension du monde actuel. » Résultat, un parcours qui ne recherche pas l’exhaustivité, mais une suite chronologique : Antiquité, Moyen Age, temps modernes, époque contemporaine, conçus comme des « quartiers ». Le tout bordé de salles sur les monnaies, la photographie ou la vidéo, « pour raconter aussi la distorsion qui existe entre la diffusion de l’image et la matérialité de l’œuvre ». Derrière lui, Hervé Barbaret, son numéro deux, reste sagement en retrait. Pas même l’étouffante chaleur ne saurait entamer son affabilité, lui dont le nom a enfin été évoqué avec les Emiriens pour prendre la future gouvernance de l’immense projet.

Abou Dhabi. Ici, en deux générations, une société est sortie du sable du désert par la grâce du pétrole. En 1960, un village de pêcheurs face à la mer. Cinquante ans plus tard, une mégalopole gigantesque où, d’une année sur l’autre, un chat – même avec GPS – n’y retrouverait pas ses petits. Loin de la rigidité des wahhabites saoudiens ou des dépensiers qataris, les émirs d’Abou Dhabi sont des élèves prudents et avisés. C’est du moins ce qu’un certain angélisme occidental voudrait espérer. Une monarchie autocrate, modérée dans sa tradition, libérale dans son approche économique.

A un jet de missile de l’Irak, du Pakistan ou du Yémen, ce n’est pas la guerre, mais la fin de leurs réserves pétrolières qui seule fait menace : cinquante ans de miracle économique, et après ? Les anciens se rappellent comment, alors qu’ils vivaient en grande partie de la pêche aux perles, ils avaient touché le fond lorsque les Japonais avaient su en créer artificiellement. Alors, ils anticipent. Leur stratégie : faire de leur ville un « hub » international au carrefour de l’Occident et de l’Orient, comme du temps des routes de l’encens ou des épices. Cœur de cible : la culture, et son pendant, l’éducation. Les émirs ont signé des partenariats avec la Sorbonne et la New York University, ciblant les marques, et sur la petite île de Saadiyat, consacrée aux arts, trois immenses musées ont été lancés. Outre le Louvre de Jean Nouvel, le Zayed National Museum, dessiné par Norman Foster et porté par le British Museum, devrait ouvrir fin 2016, avec la mission d’ancrer un art national. Et le très américain Guggenheim, dessiné par Frank Gehry, prévu pour 2017, qui sera tourné vers l’art contemporain. « Les Britanniques par héritage, les Américains par nécessité, les Français par choix, sourit Manuel Rabaté, qui dirige les équipes du Louvre sur place… Ou par diversification du portefeuille ? »

Talons vertigineux sous leurs élégantes tenues traditionnelles noires, rouge à lèvres à pleine bouche sur leurs traits fins qu’encadrent des voiles stylisés… à deux pas du chantier, l’Abu Dhabi Art Fair, foire annuelle d’art contemporain – qui s’y tenait du 4 au 8 novembre –, bruisse du babil des élites. Une cheikha de la famille royale est passée sur le stand où sont exposées les curiosités torsadées de Wim Delvoye. Elle est tentée d’acheter ses deux tours de cathédrales métalliques, ciselées et déformées, à l’image de leur déclinaison géante qu’on avait pu découvrir sous la pyramide du Louvre en 2012. « Ils m’adorent, au Moyen-Orient ! », danse l’artiste flamand.

« Ce n’est ni la FIAC ni Miami ou Dubaï : ici, il n’y a pas de marché, explique la galeriste parisienne Nathalie Vallois. En revanche, la foire est un maillon du projet mis en place avec les musées par les Emiriens. On pourrait dire que c’est artificiel. Des projets artificiels comme ça, j’en souhaite tous les jours ! »

L’événement de la foire, cette année, c’est la présentation des premières acquisitions du futur Guggenheim. A côté d’un vertige de Doug Wheeler et de la poétique de Yayoi Kusama, une majorité d’artistes contemporains du Moyen-Orient, scènes émergentes de la Méditerranée à l’Himalaya, dont il est dans la mission du musée de les encourager. Message reçu ? Sur le stand de Thaddaeus Ropac, même si on se défend d’un quelconque effet d’aubaine (« Bien sûr, on a avec le Guggenheim une longue complicité »), on trouvera ainsi nouvellement des œuvres du Pakistanais Imran Qureshi, exposé par la galerie après sa prestation à la dernière Nuit blanche…

Eldorado pour la culture
C’est à un tout autre niveau que Fleur Pellerin est venue négocier. La jeune ministre, passée par les portefeuilles de l’économie numérique et du commerce extérieur, est une championne du « soft power », cette guerre de l’influence qui ne passe pas par les armes. C’est sur ce savoir-faire français qu’elle voudrait capitaliser. Elle l’a assez répété : il y a là une mine de développement. « De la Chine à l’Amérique latine en passant par le Caucase, il ne se passe pratiquement pas de semaine sans qu’un nouveau musée ne s’ouvre à travers le monde. Autant d’opportunités. Tous ces pays aimeraient profiter de notre expérience… Mais ce sont en face les grands acteurs nord-américains qui occupent le terrain. » Elle a fait du développement de son action internationale une de ses priorités. D’autant que les Emiriens ne se sont jamais montrés chiches : ils ont offert 800 millions d’euros aux musées français pour monter l’opération – rapportés aux 7 milliards de budget annuel du ministère…

Dans l’œil du cyclone de la mondialisation, Abou Dhabi est ainsi devenu un eldorado pour le monde de la culture : son Festival international de cinéma s’est terminé il y a quinze jours ; Jordi Savall, le baroqueux catalan, y débarque à la fin du mois avec ses messages de paix ; Patti Smith lit des poésies. A la Du Arena en février, les Rolling Stones ont réuni 30 000 spectateurs…

Reste qu’on ne peut s’empêcher de penser que dans ce pays où 80 % de la population est immigrée, le Louvre est assis sur un volcan. Majoritairement pakistanaise ou indienne, cette main-d’œuvre bon marché est pour l’instant trop contente d’avoir trouvé ici la paix et une maigre paie pour se rebeller. Mais que se passera-t-il le jour où les immigrés d’aujourd’hui auront des enfants en âge d’aller à l’université ? Déjà, les Emirats ont ouvert des écoles primaires publiques pour les accueillir. Ne réclameront-ils pas eux aussi une part du gâteau ? Ou comme le dit une professeure de philosophie : « Jusqu’où est-ce qu’ils croient pouvoir tenir la contradiction – pour reprendre une rhétorique marxiste – sans que ça leur pète entre les mains ? » La tradition à l’épreuve de la modernité. C’est dans les universités que les révolutions bourgeonnent, dans l’art que naît l’identité d’un peuple et dans les musées que se construit la mémoire d’une nation.

Laurent Carpentier
more...
Lola Ripollés's curator insight, November 10, 4:27 AM

Una cúpula increíble de Jean Nouvel para el Louvre de Abou Dhabi.