Ville durable, ville durable, ville durable. L'expression, assez neuve, irrigue les discours politiques, les publications scientifiques, les querelles d'experts et nombre de dispositions issues de la démarche Grenelle de l'environnement. Mais de quoi parle-t-on ? Une méthode originale consiste à se demander, dans une visée didactique d'étonnement, ce que serait le contraire d'une ville durable.