Faire du vélo en ville sauve des vies | Urbanisme | Scoop.it

Devant la montée de la sédentarité, de l’obésité, tout comme du changement climatique, plusieurs organisations internationales appellent à un accroissement de l’activité physique des individus. Encourager et faciliter la marche ou le vélo en remplacement de la voiture peut-être une des réponses. Cependant faire du vélo expose aussi à des risques potentiels en ville, du fait de l’augmentation des accidents de la route, et de l’inhalation d’un air pollué.

Des scientifiques espagnols ont donc voulu évaluer véritablement le rapport benefice/risque sur la santé de la pratique du vélo en ville. L’étude a été menée à Barcelone. Pour les bénéfices sur la santé, ils ont tenu compte de la durée de l’exercice physique réalisée à vélo. Pour les risques sur la santé, de l’augmentation de l’inhalation des particules de 2,5 μm directement liées à la mortalité (celles émisent en particulier par les véhicules diesels, mais pas seulement), ainsi que du risque d’accidents de la route causant des décès. L’objectif est de dégager le risque de mortalité d’une population de 16 à 64 ans.