Urbanisme - urban planning
1.1K views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by arm3lle from Veille en Urbanisme et Territoires - par G2C territoires
Scoop.it!

Évaluation environnementale Guide d’interprétation de la réforme du 3 août 2016

À la suite des travaux de modernisation du droit de l’environnement, l’ordonnance n°2016-1058 du 3 août 2016 a réformé les règles en matière d’évaluation environnementale des plans, programmes et projets.

Un guide a été réalisé à l’attention des services de l’État, des porteurs de projets, des bureaux d’études ou de toute autre personne voulant affiner sa compréhension des nouveautés introduites par la réforme du 3 août 2016.


Via Altereo
more...
No comment yet.
Scooped by arm3lle
Scoop.it!

habitetaterre

habitetaterre | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
arm3lle's insight:
Construire son habitat à partir de matériaux recyclés, c'est possible en France à Champs Romains (Dordogne), sur le modèle des Earthships de Taos (Nouveau Mexique, Etats-Unis)
more...
No comment yet.
Scooped by arm3lle
Scoop.it!

Un guide pour estimer les besoins en logement d'un territoire

Un guide pour estimer les besoins en logement d'un territoire | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
Produire des logements adaptés aux besoins des populations de chaque territoire, au bon endroit et dans les meilleurs délais. Tel es
more...
No comment yet.
Rescooped by arm3lle from Veille en Urbanisme et Territoires - par G2C territoires
Scoop.it!

Un vade-mecum IAU / Caisse des Dépôts pour tout savoir sur le Sraddet

Un vade-mecum IAU / Caisse des Dépôts pour tout savoir sur le Sraddet | Urbanisme - urban planning | Scoop.it

Chef de file sur les compétences liées à l’aménagement et au développement du territoire, les régions vont devoir adopter leur schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (Sraddet) d’ici l’été 2019. Une étude pédagogique réalisée en partenariat entre l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) d’Ile-de-France et la Caisse des Dépôts propose de les accompagner dans cet exercice délicat d’articulation entre vision régionale affirmée et réalité des planifications locales existantes.


Via Altereo
more...
No comment yet.
Rescooped by arm3lle from Immobilier
Scoop.it!

5 choses à retenir sur le premier logement des jeunes

5 choses à retenir sur le premier logement des jeunes | Urbanisme - urban planning | Scoop.it

Alors que le fait de vivre avec son conjoint était la première motivation chez les générations les plus âgées, ce sont les études qui représentent désormais le facteur de mobilité décisif.

Les 18-24 ans sont ainsi nombreux à se mettre en quête d’un premier logement afin de poursuivre des études supérieures. Dans la majorité des cas étudiés, le logement est loué à un particulier, même si les agences immobilières (33 %) et résidences universitaires (12 %) prennent deux fois plus d’ampleur qu’il y a 40 ans.

Devenir propriétaire reste en effet un idéal de vie pour de nombreux Français, notamment les plus jeunes. Ils sont 31% à devenir propriétaires ou copropriétaires chez les 18-24 ans, contre 42% chez les 25-34 ans. Cette tendance se retrouve dans le reste de population française: 84 % des Français souhaitent ainsi accéder à la propriété mais seuls 58% d’entre eux y parviennent.


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com), 694028
more...
No comment yet.
Rescooped by arm3lle from Le Grand Paris sous toutes les coutures
Scoop.it!

Crédit immobilier : pourquoi la hausse des taux reste indolore

Crédit immobilier : pourquoi la hausse des taux reste indolore | Urbanisme - urban planning | Scoop.it

Les taux des crédits ont légèrement progressé à 1,57% en juin selon Crédit Logement / CSA. La solvabilité des ménages est toutefois affectée par la hausse du prix du mètre carré. Une hausse bien indolore. Au mois de juin, les taux des crédit immobiliers ont atteint 1,57% en moyenne (toutes durées confondues et hors coût des sûretés) selon le baromètre Crédit Logement / CSA, contre 1,56% en mai. Le coût d'un emprunt immobilier n'a ainsi progressé que d'un tout petit point de base en un mois, exactement comme le mois précédent . Sur le plan technique, l'évolution du taux d'emprunt à dix ans de la France (OAT) est un des paramètres pris en compte par les banques pour fixer leur prix. Cette jauge permet d'évaluer le coût d'un risque à 10 ans, durée pendant laquelle les banques conservent un prêt immobilier sur leur bilan. Cet indicateur phare avait grimpé jusqu'à 1,1% courant mars - justifiant alors une hausse des taux de prêts, et oscille depuis entre 0,6% et 0,8%. .. sans que les taux de crédit ne soient retombés. Reconstituer les marges Autrement dit, les banques ont profité des mouvements de taux de ces derniers mois pour reconstituer leurs marges tout en restant commercialement très attractives. De fait le mouvement de hausse des taux de crédit n'a rien de très brutal « ressemblant par son ampleur à celle des étés 2013 et 2015 », souligne le baromètre. A ce rythme, « les taux sont simplement revenus à leur niveau de l'été 2016 ». Autre nuance de taille, cette hausse ne concerne pas toutes les durées de prêts: si les durées les plus courtes (15 ans) se renchérissent, les conditions se détendent à l'inverse sur les prêts les plus longs de 20 ou 25 ans. De plus, cette hausse globale du taux moyen cache en réalité une « déformation de la structure de la production » en direction des prêts de plus longues durées, plus onéreux. Vigilance des autorités Ces emprunts sur 20 ou 25 ans profitent en particulier aux ménages plus jeunes ou plus modestes, qui étalent leurs remboursements dans le temps. « En elle-même, cette remontée est sans incidence sur la solvabilité de la demande : en revanche, la hausse rapide des prix de l'immobilier pèse de plus en plus lourdement sur une demande qui s'affaiblit », prévient Crédit Logement / CSA. Il faut dire qu'en début d'année la production de crédit volait de records en records, allant jusqu'à susciter la vigilance des autorités de régulation . « Pourtant dès avril, l'activité a commencé à se replier : la dégradation du marché se poursuit depuis, même si l'activité s'est presque stabilisée en juin », poursuit le baromètre. 


Via Thomas Hantz
more...
No comment yet.
Rescooped by arm3lle from ZeHub
Scoop.it!

Pourquoi tire-t-on souvent des conclusions trop hâtives ?

Pourquoi tire-t-on souvent des conclusions trop hâtives ? | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
Vous vous êtes déjà demandé pourquoi les êtres humains, vous y compris, tiraient sans cesse des conclusions trop vite alors que ce n'était pas vraiment approprié ? Dans un climat de plus en plus suspicieux fait de "fake news" et de post-vérité, pourquoi décide-t-on d'avoir un avis sur des questions sans avoir toutes les informations nécessaires ?


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by arm3lle
Scoop.it!

Concertation sur le SRADDET - Concertation sur le Grand Dessein des Hauts de France

Concertation sur le SRADDET - Concertation sur le Grand Dessein des Hauts de France | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
Concertation du SRADDET
arm3lle's insight:
Un lancement tambour battant pour le SRADDET des Hauts de France, avec quelques documents de type "Atlas" déjà en ligne et la possibilité d'émettre un avis. A suivre
more...
No comment yet.
Rescooped by arm3lle from Veille en urbanisme - agence Ville Ouverte
Scoop.it!

Design urbain + agriculture = ville de demain

Design urbain + agriculture =  ville de demain | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
Le Food Parc Agro, au Danemark, pourrait être un modèle, hybride, pour le développement futur : une villes dense capable d'assurer son autonomie alimentaire et énergétique.
Via Les CAUE d'Île-de-France, François Déalle-Facquez
more...
La Bièvre - SMBVB's curator insight, November 8, 2016 8:35 AM
Au-delà de l'agriculture urbaine, le Danemark innove en développant la ville autour des champs. Les ressources des uns alimentent les besoins des autres, nourriture d'un côté, chaleur de l'autre. Le rapprochement permet de gagner en coûts de transfert, les distances étant plus courtes. Adapté pour des créations de nouveaux quartiers, mais avec le risque de fonctionnement autarcique.
Caroline Turquet's curator insight, November 10, 2016 7:03 AM
Scooped by arm3lle
Scoop.it!

Le pont Louis XV, obstacle au canal Seine Nord ?

Le pont Louis XV, obstacle au canal Seine Nord ? | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
Le projet est titanesque : un canal à grand gabarit, long de plus de 100 km, entre Compiègne et Escaut (Nord), qui facilitera la liaison entre l
more...
No comment yet.
Rescooped by arm3lle from Le Grand Paris sous toutes les coutures
Scoop.it!

Que faire des 43 millions de tonnes de déblais de terre du Grand Paris ?

Que faire des 43 millions de tonnes de déblais de terre du Grand Paris ? | Urbanisme - urban planning | Scoop.it

Que faire des montagnes de déchets de terre qui ne cessent de croître et s’étendent à perte de vue, tels des paysages lunaires, sur le territoire de certaines communes ? Ne serait-ce qu’en Ile-de-France, plus d’une vingtaine de millions de tonnes de matière inerte sont aujourd’hui extraites chaque année des divers travaux de terrassement préalables aux fondations d’infrastructures, de routes et autres réseaux de transport. Les seuls déblais du chantier du Grand Paris Express vont représenter un apport annuel supplémentaire de 10 % à 20 % au cours des quinze prochaines années. D’ici à 2030, le creusement des 200 km de tunnels autour de la capitale et des accès de secours, ainsi que l’édification des gares vont de fait générer quelque 43 millions de tonnes de déblais. Or, si les déchets du BTP (béton, briques, verre, ballast) peuvent être à 95 % recyclés et valorisés, seuls 20 % à 30 % des déblais de terres inertes sont aujourd’hui retraités pour être recyclés, généralement en produits de sous-couche routière ou de remblais divers. Le reste des excavations part au rebut, entassé dans des carrières ou sur d’anciens terrains agricoles. Sans même parler de la raréfaction du foncier pour ce type de stockage, l’impact économique, estimé à plusieurs milliards d’euros, de ces monceaux de terres entassées est aussi préoccupant que l’impact écologique. Car ces terres sont considérées comme des déchets alors qu’elles sont en réalité une ressource. Une tradition ancestrale Pourquoi en effet ces monceaux de rebuts ne seraient-ils pas recyclés et transformés en matériaux de construction ? « Après tout, la construction en terre est une tradition ancestrale, rappelle l’architecte Paul-Emmanuel Loiret. Si les pays développés ont, après la seconde guerre mondiale, abandonné la terre au profit de matériaux industriels (ciment, acier, aluminium…) pour construire, à grande échelle, plus vite, plus haut et “plus moderne”, un tiers de l’humanité vit aujourd’hui dans des édifices en terre. » image: http://s1.lemde.fr/image/2016/10/21/534x0/5018056_6_9c11_2016-10-21-45c24dd-5440-1tjm9d5-3w7ncow29_7f8e1079138228b7a867fe41289f99a7.jpg Maison de famille de 290 m2 à Schlins, en Autriche, conçue par l’artiste et entrepreneur Martin Rauch, et entièrement construite – des fondations au toit – avec de la terre excavée sur place. « La France elle-même regorge de patrimoines architecturaux bâtis en terre il y a des siècles et toujours habités, comme les maisons et fermes en pisé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, les longères d’Ille-et-Vilaine autour de Rennes ou encore les maisons en torchis et à colombages de Normandie et de l’est de la France », rappelle-t-il. Les 4 500 sondages géotechniques réalisés par la Société du Grand Paris avant le lancement du chantier du Grand Paris Express ont révélé une grande richesse du sous-sol francilien. « Celui-ci contient une grande quantité d’argiles et de limons, aujourd’hui très peu valorisés, mais qui peuvent servir à constituer des matériaux de construction en terre crue, avec du sable, des graviers, des cailloux », explique Serge Joly, commissaire avec son homologue Paul-Emmanuel Loiret de l’exposition « Terres de Paris. De la matière au matériau », qui se tient jusqu’au 8 janvier au Pavillon de l’Arsenal, à Paris. Une exposition qui révèle le potentiel jusqu’alors inexploré de toutes ces terres excavées en Ile-de France et qui présente les différentes techniques de valorisation possibles. Des scientifiques et des architectes ont ainsi testé et réalisé, à cette occasion, les prototypes d’une variété de matériaux possibles à partir des ressources franciliennes : briques en terre crue, pisé, enduits, panneaux de terre et même – une première mondiale – béton d’argile coulé (technique du coffrage) sans chaux ni ciment. « Le paradoxe est qu’il s’agit là de techniques ancestrales, mais tout est à réinventer puisque aucune règle de construction n’encadre ces techniques », relève Paul-Emmanuel Loiret. Alternative au tout-béton Aujourd’hui, les constructions en terre relèvent encore du projet exceptionnel, et sont soumises à un « avis technique expérimental », avant que le Bureau de contrôle (l’organisme vérifiant la conformité technique des ouvrages) ne se prononce. Reste que, si au cours des vingt dernières années la construction en terre concernait des projets architecturaux individuels, depuis cinq ans les grands cabinets d’architectes – Renzo Piano, Wang Chu ou Herzog et de Meuron – se mettent à construire en terre. « On voit même depuis un an des maîtres d’ouvrage, aménageurs et bailleurs sociaux y venir, souligne Romain Angers, ingénieur de l’atelier Amaco et du laboratoire CRAterre de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Grenoble (ENSAG), qui s’attache à faire revivre la construction en terre depuis trente-cinq ans. Cette demande naissante va accélérer la mise en place de règles de construction en terre et favoriser le développement d’une filière. » En amont, « le chantier du Grand Paris Express, de par sa durée, peut assurer une sécurité dans les approvisionnements en terre », relève pour sa part Philippe Yvin, le président de la Société du Grand Paris, qui lance ce vendredi 21 octobre un appel à projets innovants sur la gestion des déblais. « La construction en terre crue est une alternative à la logique du tout-béton, aujourd’hui très questionnée notamment avec le caractère épuisable des ressources en sable », souligne Olivier Meheux, de TOA Architectes. Une préoccupation environnementale qui rejoint aujourd’hui celle des aménageurs de réintroduire la nature en ville. L’agence TOA Architectes a ainsi proposé à la ville de Nanterre un bâtiment en pisé pour son nouveau groupe scolaire Miriam-Makéba, qui doit ouvrir à la rentrée 2018 dans le quartier Université. image: http://s2.lemde.fr/image/2016/10/21/534x0/5018054_6_77d1_vue-d-artiste-du-futur-groupe-scolaire_a9d87baacd345c32ed643174b4f55a19.jpg Vue d’artiste du futur groupe scolaire Miriam-Makéba à Nanterre (Hauts-de-Seine) : bâtiment en pisé conçu par l’agence TOA Architectes. Vue d’artiste du futur groupe scolaire Miriam-Makéba à Nanterre (Hauts-de-Seine) : bâtiment en pisé conçu par l’agence TOA Architectes. ARTEFACTORYLAB, Toa architectes associés Vertus écologiques « On utilise souvent des matériaux surévalués pour leur emploi, observe Serge Joly. On va ainsi construire un bâtiment de deux, trois étages en béton – matériaux nécessitant de l’énergie grise lors de sa fabrication – alors que l’on pourrait utiliser de la terre crue, matériau qui peut apporter une performance mécanique largement suffisante. Et qui est plus durable. » Les bâtiments les plus hauts construits jusqu’ici, entièrement en terre crue, sont les immeubles érigés il y a 500 ans, mesurant 30 mètres et comptant huit étages, de la ville de Shibam, au Yémen, surnommée le « Manhattan du désert ». Comme le bois, la pierre ou les fibres végétales, la terre crue a de formidables vertus écologiques. Ne nécessitant souvent que peu de transformation, donc énergétiquement avantageux, ce matériau de construction affiche un faible bilan carbone. La terre crue est entièrement biodégradable, recyclable dès lors qu’elle n’est pas stabilisée par de la chaux ou du ciment. Et elle est saine, sans aucun composé organique volatil, polluant émis par les adjuvants et traitements techniques que même le bois, placé en extérieur, est obligé de subir. Sa nature respirante offre enfin une excellente régulation intérieure de l’hygrothermie : elle stocke ou rejette l’humidité de l’air selon les conditions atmosphériques. « C’est un matériau qui vit au rythme des saisons », résume John Stritt, chef de projet chez Aquitanis, l’office public de l’habitat de Bordeaux-Métropole. Ce bailleur s’est lancé dans un projet de construction en terre de 200 logements sur la ZAC de Biganos, avec un objectif « zéro chauffage ». Un objectif qu’il espère atteindre grâce justement à cette précieuse qualité de la construction en terre. Ce projet, qui s’étend sur une dizaine d’années compte tenu de son caractère inédit, va prochainement donner lieu à la réalisation d’un premier bâtiment pilote de 100 m2 pour tester les potentiels de la construction en terre.  


Via Thomas Hantz
more...
No comment yet.
Scooped by arm3lle
Scoop.it!

Le TGV pas près de relier la Picardie à Roissy

Le TGV pas près de relier la Picardie à Roissy | Urbanisme - urban planning | Scoop.it

La Cour des comptes a du mal à comprendre que les rames TGV sortent parfois de leurs lignes à grande vitesse. - Région - Le Courrier picard


arm3lle's insight:
more...
No comment yet.
Scooped by arm3lle
Scoop.it!

Oslo Is Creating The Model For How Cities Can Solve Climate Change

Oslo Is Creating The Model For How Cities Can Solve Climate Change | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
To cut its emissions drastically, the city has started to fundamentally rethink how a city should work.
arm3lle's insight:
Share your insight
more...
No comment yet.
Rescooped by arm3lle from Veille en Urbanisme
Scoop.it!

Loi Logement : le ministère de la Cohésion des territoires lance une concertation - Logement

Loi Logement : le ministère de la Cohésion des territoires lance une concertation - Logement | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires, et son secrétaire d’Etat, Julien Denormandie, lancent une consultation auprès des collectivités et des acteurs du logement. Les profe

Via Albertengo Mandy
more...
No comment yet.
Scooped by arm3lle
Scoop.it!

Aux États-Unis, cette carte n’est pas enseignée dans les cours d’histoire.

Aux États-Unis, cette carte n’est pas enseignée dans les cours d’histoire. | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
Un oubli figure dans les livres d'école, et pas des moindres. La carte des différents territoires amérindiens, avant la fondation des États-Unis.
more...
No comment yet.
Rescooped by arm3lle from Veille en Urbanisme et Territoires - par G2C territoires
Scoop.it!

Le PLU intercommunal

Le PLU intercommunal | Urbanisme - urban planning | Scoop.it

La généralisation des PLUi s’accélère avec le transfert obligatoire de la compétence PLU, depuis le 27 mars 2017, pour les communautés de communes et d’agglomération (sauf manifestation d’opposition).

Plus précis qu'un Scot, nécessitant la connaissance fine du terrain des élus communaux, le PLUi permet de traduire le projet communautaire et de rendre cohérent l'ensemble des missions portées par la communauté ...


Via Altereo
more...
No comment yet.
Rescooped by arm3lle from Veille en Urbanisme
Scoop.it!

La Chine construit une ville-forêt de 40 000 arbres pour lutter contre la pollution

La Chine construit une ville-forêt de 40 000 arbres pour lutter contre la pollution | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
» La Chine construit une ville-forêt de 40 000 arbres pour lutter contre la pollution |

Via Albertengo Mandy
more...
No comment yet.
Rescooped by arm3lle from Immobilier
Scoop.it!

Après investigation, vous avez repéré un bien immobilier « sans maître », c'est à dire qui n'a pas de propriétaire identifié. Découvrez la démarche à suivre pour vous en porter acquéreur.

Après investigation, vous avez repéré un bien immobilier « sans maître », c'est à dire qui n'a pas de propriétaire identifié. Découvrez la démarche à suivre pour vous en porter acquéreur. | Urbanisme - urban planning | Scoop.it

Vous devez savoir qu’un bien sans maître appartient, par principe, à la commune sur le territoire de laquelle il est situé. Bien qu’elle en soit propriétaire de par la loi, la commune doit engager une procédure d’acquisition du bien sans maître pour pouvoir l’incorporer dans son domaine communal. Rapprochez-vous de votre mairie pour savoir s’il existe une procédure d’acquisition en cours ou projetée.

Si une commune refuse l'acquisition du bien, c'est l'Etat qui en devient propriétaire. 

 

Sachez qu’une commune peut renoncer expressément à l’acquisition d’un bien immobilier sans maître. Dans l’hypothèse où votre commune renonce à exercer ce droit, vous ne pourrez pas prétendre à l’acquisition du bien car sa propriété est automatiquement transférée à l’Etat. Si vous avez connaissance d’une telle renonciation, n’hésitez pas à prendre contact avec les services de l’Etat pour formuler une proposition.


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com), 694028
more...
No comment yet.
Scooped by arm3lle
Scoop.it!

Ces villes qui décident un moratoire sur les grandes surfaces

Ces villes qui décident un moratoire sur les grandes surfaces | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
Angers et Avignon ont toutes deux décidé un moratoire pour stopper le développement des grandes surfaces en périphérie e
more...
No comment yet.
Scooped by arm3lle
Scoop.it!

Sur une école iranienne, ces toits étranges offrent une climatisation naturelle. Explications.

Sur une école iranienne, ces toits étranges offrent une climatisation naturelle. Explications. | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
Magnifiques et intrigantes, ces gigantesques vasques remplissent une fonction très précieuse : elles climatisent l'école sur laquelle elles ont été posées !
more...
No comment yet.
Rescooped by arm3lle from Veille en Urbanisme et Territoires - par G2C territoires
Scoop.it!

Les Yvelines, première collectivité à se doter d'un opérateur de compensation des atteintes à la biodiversité - 

Les Yvelines, première collectivité à se doter d'un opérateur de compensation des atteintes à la biodiversité -  | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
Le département des Yvelines est la première collectivité à créer, comme le permet la loi Biodiversité, un opérateur public de compensation. Un choix nullement dû au hasard et fait dans la continuité

Via Altereo
more...
No comment yet.
Rescooped by arm3lle from OGI, la revue de presse
Scoop.it!

Des légumes, des poissons et du houblon cultivés sur les toits ou dans les parkings de Paris

Des légumes, des poissons et du houblon cultivés sur les toits ou dans les parkings de Paris | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
Au terme de l’appel à projets Parisculteurs, 33 équipes ont été sélectionnées pour végétaliser ou cultiver toits, terrasses voire parkings de la capitale.

Via Laurent Straboni
more...
Laurent Straboni's curator insight, November 8, 2016 11:09 AM
Au total, 425 tonnes de fruits et légumes, 24 tonnes de champignons, 3 tonnes de poissons, 95 kilogrammes de miel et 8 000 litres de bières seront chaque année produits et livrés dans Paris...
Scooped by arm3lle
Scoop.it!

Une société collaborative peut-elle naître de l’économie du partage ?

Une société collaborative peut-elle naître de l’économie du partage ? | Urbanisme - urban planning | Scoop.it

Le collectif Ouishare veut le croire. De l’économie du partage, née avec Internet, peut émerger une société collaborative, où l’homme ne serait pas un loup pour l’homme et qui serait propice à la distribution de la valeur et du pouvoir. C’est du moins la thèse de leur ouvrage collectif, "Société collaborative, la fin des hiérarchies", publié par Rue de l’échiquier. Lecture critique.
more...
No comment yet.
Scooped by arm3lle
Scoop.it!

« Il faut tourner la page de la guerre des territoires » | France Urbaine – métropoles, agglos et grandes villes

« Il faut tourner la page de la guerre des territoires » | France Urbaine – métropoles, agglos et grandes villes | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by arm3lle
Scoop.it!

Peut-on encore sauver les petites villes de leur agonie ?

Peut-on encore sauver les petites villes de leur agonie ? | Urbanisme - urban planning | Scoop.it
La plupart des villes, petites et moyennes, souffrent, leurs habitants et leurs élus avec. Les maires semblent impuissants à enrayer un déclin qui s’accélère…
arm3lle's insight:
"Ces dispositifs [d'aide à l'aménagement du territoire] qui s’empilent ne répondent à aucune stratégie mais tentent d’apporter des réponses au coup par coup à des problématiques, certes réelles, mais imbriquées dans un écosystème, très différent des Métropoles, que les petites villes cherchent trop souvent à imiter, telle la grenouille de la fable."

Voilà souvent le problème des villes moyennes : leur manque de modestie.
Leurs velléités de concurrence avec les grandes métropoles sont vouées à l'échec, elles manquent de vision.

Il faut développer une stratégie EN RESEAU et révolutionner la vie EN VILLE pour pouvoir devenir fortes.
Le changement climatique est la chance des villes petites et moyennes ! Cela oblige à changer d'échelle d'aménagement. Stopper toute construction en extension urbaine pour les villes moyennes, n'a de sens que si leur centre-ville a quelque chance d'évoluer ! s'il est condamné (à cause du risque, à cause du prix), il faut pouvoir quand même offrir à la ville un moment de répit, un échappatoire, qui soit évolutif aussi et permette, pourquoi pas, à la ville de se renforcer, 20 ou 30 ans après, selon des modèles qui ne sont pas encore inventés !
more...
No comment yet.