Cinq mois après la fusillade de la place St-Lambert à Liège, qui a eu lieu le 13 décembre 2011, 260 personnes ont répondu à une grande enquête lancée par le centre d'Expertise en psychotraumatisme et psychologie légale de l'Université de Liège. Adelaïde Blavier, responsable de cette unité, en donne l'analyse. Selon elle, tous les Liégeois ont été touchés d'une manière ou d'une autre par le drame, généralement davantage les femmes que les hommes.