Six professeurs de l'Université de Liège signent, aux côtés d'homologues d'autres universités, un papier s'opposant à la suppression, par la SNCB, de 193 trains dits "peu fréquentés". "Or, l'urgence, c'est un refinancement de transports en commun bon marchés et très bien organisés suscpetibles d'amorcer l'abandon progressif de la voiture individuelle".