Suite au débat, dans Le Soir du 16 janvier, autour de l'enseignement de l'histoire, Jean-Louis Jadoulle, professeur de didactique de l'Histoire à l'ULg, apporte sa contribution, quant à l'importance des "compétences". Selon lui, "Développer des compétences, c’est offrir aux élèves la possibilité d’accéder à la maîtrise, non pas d’un « savoir mort », juste bon à être mémorisé et récité, puis oublié, mais d’un « savoir vivant » dont les élèves ont pu mesurer le pouvoir d’intelligibilité qu’il confère au passé et/ou présent".