HYDROCARBURES - En supposant que les Etats-Unis ajustent leur volonté d'atténuer leur dépendance énergétique à de véritables actions politiques, la Chine pourrait lui concéder ses actifs américains, écrit « Forbes ». « En retour, elle deviendrait le marché de référence pour les producteurs du Moyen-Orient, du Golfe ,d'Australie et d'Asie », estime le magazine. Une hypothèse anticipée par Pékin qui depuis dix ans renforce sa flotte militaire et pousse ses pions en investissant dans les ports asiatiques jalonnant les routes des matières premières d'Afrique et du Golfe. « Le monde serait alors coupé en deux avec pour frontière la dorsale médio-atlantique », conclut « Forbes ».


Via EnergyNews