Un certain style de vie
346 views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

Assertivité et Comportement Assertif

Assertivité et Comportement Assertif | Un certain style de vie | Scoop.it
L'assertivité est une compétence de vie. Apprenez à adopter les comportements assertifs, sur votre lieu de travail et dans la vie de tous les jours !
Claire Deprez's insight:

Un enseignement de chaque minute...

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

Feu vert aux potagers de façade

Feu vert aux potagers de façade | Un certain style de vie | Scoop.it

L'aménagement d'un potager à Saint-Charles-de-Drummond fait beaucoup réagir. C'est qu'il compose entièrement la cour avant d'une résidence de la rue du Richelieu. Pendant que le voisinage profite des avantages de celui-ci, la Ville souhaite l'interdire en vertu d'un règlement municipal.

Michel Beauchamp et Josée Landry ont décidé en mars dernier de prendre soin de leur santé en aménageant sur le devant de leur résidence un potager urbain. Ils ont investi 2 500 $ dans la réalisation de ce projet. Le problème, c'est que la Ville de Drummondville souhaite l'interdire à la suite de la fusion avec la municipalité de Saint-Charles-de-Drummond.

«Le règlement de Saint-Charles-de-Drummond est très clair. Vous n'avez pas le droit de faire un potager dans l'emprise de la rue. Il ne doit pas non plus dépasser 30 % de la surface restante de votre devant de maison», précise le conseiller municipal, Pierre Levasseur.

Selon le couple, même si le potager ne répond pas aux exigences de la Ville, il plaît tout de même au voisinage.

«Les enfants se promènent dans le potager et les voisins viennent y chercher des légumes. Ça amène le partage», explique le propriétaire, Michel Beauchamp.

«Il y a une lettre qui leur a été envoyée aujourd'hui. Ils auront sept jours pour se rendre conformes dans les délais», ajoute M. Levasseur.

Les propriétaires du potager urbain ont demandé que les communications avec les représentants de la Ville soient faites de façon écrites. Ils espèrent toujours en arriver à un terrain d'entente.

«On souhaite faire renverser la vapeur avec la Ville. Les gens sont en amour avec le projet. C'est de faire l'utilisation intelligente du terrain avant, qui ne sert sinon qu'à l'esthétisme et au gazon», mentionne Michel Beauchamp.

Ils auront une semaine exactement pour retirer une partie de leur potager qui empiète actuellement sur l'emprise de la rue.

Claire Deprez's insight:

Merveilleux, une idée à mettre en place pour nos jeunes entrepreneurs en jardin. Je suis persuadée que cela va faire des émules dans nos régions. idem pour les jardins en toiture et en balcon.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

Oui, parfois je pleure ….

Oui, parfois je pleure …. | Un certain style de vie | Scoop.it
Oui, parfois je pleure. Pas des pleurs de larmes, des pleurs de l’âme plutôt. De ceux qui ne soulagent guère, qui s’apparentent à la colère, à la rage.
Claire Deprez's insight:

Je prends tes paroles en pleine face!!

des larmes de colères, de rages, oui mais pas les même que toi ! sans commentaires inutiles. 

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

Ma Boulangerie Vialas

Ma Boulangerie Vialas | Un certain style de vie | Scoop.it

Aujourd’hui encore, je regarderai avec espoir les pâles lueurs de l’aube.

Vaille que vaille.

Aujourd’hui encore, je sourirai à celui ou celle qui acceptera de croiser mon regard.

Vaille que vaille.

Aujourd’hui encore je laisserai mon cœur se réjouir des promesses de la pâte qui lève.

Vaille que vaille.

Aujourd’hui encore je fredonnerai ce vieil air qui fit frémir la fin de mon adolescence.

 

Claire Deprez's insight:

Michel et Anne (ma grande soeur) sont partis vivre dans les Cévennes il y a maintenant 4 ans. Michel, Boulanger de profession et de nom est quelqu'un de vraiment exceptionnel et sa patte comme sa pâte est délicieuse et savoureuse. Ce matin j'ai lu son texte et j'avoue qu'il y a longtemps que je n'ai pas ressenti une telle émotion. Je vous la partage avec bonheur.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

L'automne, c'est pas d'la tarte!

L'automne, c'est pas d'la tarte! | Un certain style de vie | Scoop.it

Voici venue l’automne et le plaisir de retrouver certains légumes que nous n’avions pas vus depuis un moment : poireaux, épinards, blettes, choux… Je suppose que certains feront un peu la tête même si les saisons étant un peu retardées cette année, on a encore la chance en ce mois d’octobre de croiser des tomates, des fraises et des aubergines ! Quel plaisir de mixer ainsi des petites framboises dans des salades de chou croquantes, ou de mettre des tomates fraîches dans des potages aux haricots secs…
Une multitude de possibilités s’offrent à nous et pour ce mois d’octobre, j’ai décidé de partager avec vous ma grande passion des tartes salées ! Plat rapide, familial, qui peut aussi se faire distingué et surtout original ! J’aime jouer la carte de l’originalité, mais plus loin que de se poser la question de la garniture, surtout se poser la question de la pâte ! Je ne connais pas la notion de pâte traditionnelle même si souvent pour moi, il s’agit de Farine T80 avec de l’huile d’olive et de l’eau chaude. Je ne peux m’empêcher d’y rajouter des flocons de céréales, des mélanges de farine (farine de lentilles, pois chiches etc…) ou encore de troquer carrément les céréales habituels par… une pâte en polenta, en fonio, en quinoa, ou encore des pommes de terre…

Claire Deprez's insight:

Au quotidien, depuis de très très nombreuses années, nous essayons de nous alimenter de la manière la plus respectueuse qui soit. Nos enfants ne sont pas toujours contents, mais en règle générales, ils ont une excellente santé. Quand je dis excellente, cela se vérifie par la quantité de médicaments qu'ils doivent prendre en un an... je ne me rappelle pas depuis combien de temps nous n'avons plus prit d'antibiotique!

Bien entendu de temps en temps on "déguste" une ou deux "crasses" et cela nous (leur) fait psychologiquement du bien! cela compte aussi.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

La maison autonome, ou comment vivre d’énergies renouvelables, d’amour et d’eau fraîche

La maison autonome, ou comment vivre d’énergies renouvelables, d’amour et d’eau fraîche | Un certain style de vie | Scoop.it
Chercheurs en économie alternative, c'est ainsi que se définissent Patrick et Brigitte Baronnet. Installés en Loire-Atlantique, depuis plus de 30 (...)
Claire Deprez's insight:

Rien à redire, je partage l'idée et l'envie d'une vie simple. Qui disait, simplicité volontaire? je sens que je vais m'y mettre.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

Les Johnson : un couple, deux enfants et zéro déchet depuis trois ans

Les Johnson : un couple, deux enfants et zéro déchet depuis trois ans | Un certain style de vie | Scoop.it
Les Johnson : un couple, deux enfants et zéro déchet depuis trois ans
Claire Deprez's insight:

Ou comment s'enrichir de ce dont on s'allège... Peut-on en faire autant? Ce serait tellement bon de vider nos greniers de tout ce que l'on garde pour simplement préserver notre "patrimoine". Mais notre patrimoine n'est ce pas simplement notre savoir-vivre?

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

Wallangues - Apprendre les langues gratuitement grâce à la Wallonie

Wallangues - Apprendre les langues gratuitement grâce à la Wallonie | Un certain style de vie | Scoop.it
Wallangues est une initiative de la Wallonie permettant à tous ses résidents de se former en néerlandais, anglais, français et allemand gratuitement et simplement.
Claire Deprez's insight:

REAPPRENDRE LES LANGUES (à mon âge)

 

Niveau A2...

Et bien faut s'y mettre!! c'est presque l'université de troisième âge mais bon, que ne ferait on pas pour le boulot !!

Courage ma belle courage

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

Les optimistes l’emporteront toujours

Les optimistes l’emporteront toujours | Un certain style de vie | Scoop.it
L’optimisme, ce n’est pas feindre la gaieté. Le concept est bien plus profond. Il s’agit en effet de faire le choix de l’espoir tout en se préparant au pire.
Claire Deprez's insight:

J'aime bien cette vision des choses :-) affronter le défis avec optimisme change la façon dont on aborde la vie relationnelle et professionnelle.

more...
No comment yet.
Rescooped by Claire Deprez from Resistance
Scoop.it!

Soutenons Emmanuel Giboulot qui risque la rison pour avoir refusé le traitement chimique de ses vignes

"Emmanuel Giboulot, viticulteur bio en Côte-d'Or risque la prison lundi prochain, 24 février, pour avoir refusé de déverser un dangereux pesticide sur ses vignes.

Nous sommes déjà 120 000 à le soutenir, merci !

Amplifions encore notre mobilisation :
http://ipsn.eu/petition/viticulteur.php "

https://www.facebook.com/emmanuelviticulteurbioprison

 

 


Via L'Esprit Du Moment, Changement Global
Claire Deprez's insight:

Il faut absolument se mobiliser avant le 24 Février pour donner droit à la biodiversité et au respect de l'environnement. Allez y signez la pétition. Diffusez, distribuez, réagissez, faites suivre un max

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

Le prix de la faim ou de la fin.

Le prix de la faim ou de la fin. | Un certain style de vie | Scoop.it

Tout commence avec le blé ! Le paysan qui amène son blé au meunier, c’est une image d’ Épinal. Terminé. D’ailleurs il n’y a presque plus de moulins. Le Gard par exemple, n’en compte plus un seul. Presque tous ont été éliminés par la concentration (en France quatre groupes meuniers se partagent 55% du blé écrasé à destination de l’alimentation humaine) et la pression des grands groupes. Le blé se vend et s’achète sur un marché spécialisé, dominé par Euronext et la bourse de Chicago.

Claire Deprez's insight:

Merci Michel de nous amener à réfléchir au peu plus loin que le bout ne notre pain.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

La première "salope" répond aux "343 salauds"

La première "salope" répond aux "343 salauds" | Un certain style de vie | Scoop.it
Pour Nicole Muchnik, à l'origine du "Manifeste des 343 salopes", les signataires de l'appel "Touche pas à ma pute", loin de se préoccuper du sort des prostituées, ne défendent que leur portefeuille.

En écho aux "343 salopes" qui défendaient leur droit à l'avortement dans les années 70, "343 salauds" (en réalité, ils ne sont que 19) signent aujourd'hui dans "Causeur" un manifeste pour défendre leur droit d'aller "aux putes" (sic). Ils s'y inquiètent "que des députés édictent des normes sur [leurs] désirs et [leurs] plaisirs", dénonçant une "répression déguisée en combat féministe".

Nicole Muchnik est à l'origine de la publication du "Manifeste des 343", dans "Le Nouvel Observateur", le 5 avril 1971, avec Jean Moreau. Elle fait partie des "salopes" pour "Charlie Hebdo" qui rebaptise une semaine plus tard le Manifeste. "J'ai trouvé ça amusant", se souvient-elle aujourd'hui. Car Nicole Muchnik n'a jamais eu froid aux yeux. Cette journaliste originaire de Tunis a aujourd'hui 77 ans, et elle a été de tous les combats, de la Guerre d'Algérie aux grandes luttes de la gauche, en passant par le féminisme. On serait bien en peine de la faire passer pour une puritaine, car prôner la liberté à avorter, à disposer de son corps en tant que femme avait à l'époque une odeur de souffre. 

Aujourd'hui, Elisabeth Lévy, directrice de publication de "Causeur" souhaite avec les "343 salauds", "emmerder les féministes d'aujourd'hui". Et celles d'hier, qu'en pensent-elles ? Interview.

Claire Deprez's insight:

A vous, à nous de voir et de partager... Merci à Claudine, à Jarbi qui m'ont ouvert les yeux!

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

Lou je m'appelle Lou

http://www.fondationlou.com/?page=soutenir (paypal) (English below) Vous avez aimé cette chanson ? Aidez les projets de la Fondation Lou : Faites un don de 1...
Claire Deprez's insight:

Jai été éblouie, émue aussi et tellement touchée par ce jeune artiste. Aujourd'hui il m'aide à vivre dans le positif ! Osons nous faire des câlins

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

Quand les décharges de Madagascar fertilisent l’agriculture africaine

Quand les décharges de Madagascar fertilisent l’agriculture africaine | Un certain style de vie | Scoop.it

A Mahajanga, ville portuaire de la côte nord-ouest de Madagascar, une centaine de salariés de l’entreprise Madacompost s’emploie à valoriser les déchets

Claire Deprez's insight:

Madacompost est un succès. Ce n'est pas une utopie mais une belle réalité. Nous pouvons chacun en faire presque autant...

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

Supertrash, le film coup de poing de la rentrée

Supertrash, le film coup de poing de la rentrée | Un certain style de vie | Scoop.it
C'est le film coup de poing de la rentrée. "Supertrash", qui sort en salles le 9 octobre prochain, porte bien son nom. Plus que du dégoût, il nourrit un véritable sentiment de révolte chez le spectateur.
Claire Deprez's insight:

Je vous assure rien que la bande annonce est écoeurante et me glace la sang. Ceux qui me connaissent comprendront ma révolte.

more...
No comment yet.
Scooped by Claire Deprez
Scoop.it!

Relocaliser l’agriculture: le projet « Ceinture aliment-terre liégeoise »

Relocaliser l’agriculture: le projet « Ceinture aliment-terre liégeoise » | Un certain style de vie | Scoop.it
Et si l’on créait une « ceinture aliment-terre liégeoise » permettant de nourrir la population avec des produits frais et de qualité, en empruntant le circuit court entre producteurs et consommateurs ?
Claire Deprez's insight:

J'EN SUIS CONVAINCUE.

Il faut renouveller nos habitudes de consommation et utiliser nos propres ressources. Eviter ainsi un gaspillage et redécouvrir nos fruits et légumes de saisons et ainsi favoriser les circuits cours.

Mais qu'est ce que c'est bon une mangue ou une banane...

more...
No comment yet.