Japon : séisme, tsunami & conséquences
436.6K views | +310 today
Follow
Japon : séisme, tsunami & conséquences
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Curated by Vie toxique
Your new post is loading...
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Cinq après, le Japon commémore le tsunami

[vidéo] Cinq après, le Japon commémore le tsunami | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Le 11 mars 2011, en début d’après-midi, le Japon était frappé par un tsunami sans précédent. Des milliers de personnes se sont recueillies, cinq années plus tard. Au cours d’une cérémonie commémorative, le couple impérial et le premier ministre se sont, eux, recueillis au Théâtre national de Tokyo.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Des circuits touristiques créés à Fukushima (+ vidéo)

Des circuits touristiques créés à Fukushima (+ vidéo) | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Cinq ans après le tremblement de terre qui a frappé la province de Fukushima, entraînant un tsunami et l'explosion de la centrale nucléaire, un "tourisme noir" s'y développe, guidé par d'anciens habitants.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] L'accident nucléaire de Fukushima expliqué en une minute

[vidéo] L'accident nucléaire de Fukushima expliqué en une minute | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

VIDÉO. Le Japon célèbre le 5e anniversaire de la catastrophe de Fukushima. Retour sur le plus grand incident nucléaire de l'histoire après Tchernobyl.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

DOCUMENTAIRE. Fukushima, une pollution en mouvement (vidéo)

DOCUMENTAIRE. Fukushima, une pollution en mouvement (vidéo) | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Visionnez le 1er épisode de "Fukushima, des particules et des hommes". Le film de Gil Rabier et Claude-Julie Parisot est présenté en avant-première sur le site de Sciences et Avenir.

(...)

Vie toxique's insight:

Les 3 épisodes à suivre en fin d'article ...

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Les stigmates du tsunami toujours présents trois ans après (vidéo)

Les stigmates du tsunami toujours présents trois ans après (vidéo) | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Il y a 3 ans, la côte est du Japon était dévastée par un tsunami. Une énorme vague qui a entraîné dans son sillage la destruction d'une partie de la centrale de Fukushima. Plus de 18.000 morts mais des centaines de milliers de déplacés dont 100.000 provisoirement abrités dans des préfabriqués où ils vivent toujours. Reportage à Ishinomaki, l'une des villes les plus touchées.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Après l’accident nucléaire, le temps s’est arrêté à Fukushima (+vidéo)

Après l’accident nucléaire, le temps s’est arrêté à Fukushima (+vidéo) | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Cela fait trois ans qu’une explosion gigantesque a dévasté la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Sur le site de Koike Naganuma, des logements provisoires ont été construits pour les familles qui vivaient près du lieu de la catastrophe. Les terrains qui accueillent des sortes de préfabriqués se trouvent à 36 kilomètres de la centrale. Des gens ordinaires se sont retrouvés ici : des commerçants, des agriculteurs, etc. Mais depuis 2011, leur vie a totalement changé.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Japon : un an après, Philippe Nibelle reste marqué par la catastrophe

Il y a un an, Philippe Nibelle, professeur français installé à 90 km de la centrale de Fukushima, faisait vivre l'évolution de la catastrophe nucléaire en temps réel à des millions de Français. Depuis que devient-il ? Notre correspondant au Japon l'a rencontré.

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Le Japon se souvient six mois après le tsunami | Euronews

Il y a six mois, 20.000 personnes perdaient la vie au Japon dans un tremblement de terre suivi d'un tsunami, sur la côte nord-est.

 

Un peu partout dans le pays, des évènements ont eu lieu ce dimanche pour honorer la mémoire des disparus.

more...
No comment yet.
Suggested by prestant
Scoop.it!

[vidéo] Japon: le nouveau Premier ministre se rend à Fukushima | EuroNews

Yoshihiko Noda s'est rendu ce jeudi près de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Le nouveau Premier ministre japonais a remercié les employés et les militaires qui ont oeuvré pour maîtriser l'accident nucléaire provoqué par le séisme et le tsunami du 11 mars.

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] La vie continue 6 mois après la catastrophe | CNN [Eng]

L'accident nucléaire du Japon continue à secouer les résidents six mois plus tard.

Avec l'interview d'un porte-parôle de Tepco : "ça pourrait prendre des années, beaucoup d'années"

 

Kyung CNN Lah rapports.

---

[Edit] la vidéo n'est pas disponible en "embed". Merci de cliquez sur ce lien : http://bit.ly/qhHQrc

more...
Vie toxique's comment, September 6, 2011 3:16 AM
@Marie Normandie : pfffff! la web tv de CNN est vraiment mal faite ! le lien de la vidéo : http://bit.ly/qhHQrc
Marie Normandie's comment, September 6, 2011 5:07 AM
@Pascalf49
Merci...faut être pugnace avec CNN....mais on arrive au but !
Vie toxique's comment, September 6, 2011 5:11 AM
@Marie Normandie : c'est rien comparé aux articles du NYTimes, dont il faut reprendre l'intégralité avec google trad, mot par mot, car l'article est complètement miné :(
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Mr.Nakate explique pourquoi les médecins de Fukushima n'aident pas les enfants | koizuka77 [Sous-titré Eng]

Seiichi Nakate, délégué du «Réseau sauver les enfants de rayonnement de Fukushima », raconte comment Dr.Yamashita affectent les médecins de Fukushima à une conférence, «Des citoyens cherchent à rallier l'avenir sans énergie nucléaire», qui s'est tenue à Palais Taito de l'Industrie et du Commerce métropolitaine dans le centre de Tokyo le 27 août 2011.

 

100µS/h=876mS/y; 20µS/h=175.2mS/y

 

Avant l'accident, on était normalement autorisé par la loi à être exposé aux raiations artificielles de moins de 1ms / an (environ 0.114μS / h) au Japon,  calculé sur la base d'un total de radiation pour l'homme dans son temps de vie de façon à être inférieure à 100 ms (100mS/100year).

(...)

--

PS : la traduction en français en commentaire par cheech68. Merci à lui.

more...
Vie toxique's comment, September 6, 2011 4:37 AM
Voici la traduction de Chee68 : (merci à lui)

Mais c'est lorsque Professeur Yamashita vînt de Nagasaki à Fukushima, à titre de conseillé en ce qui conserne les risques des radiations sur la santé  le 19 Mars dernier, que j'ai commencé par penser que cette position n'était pas la bonne et qu'il fallait que dise quelque chose.
Heureusement, j'avais déjà eu l' occasion de contacter au téléphone Mr Mitsuko, Tanaka ou Mr Takashi  le 19 Mars.

Pour cette raison, je me rendis vite compte avec Yamashita de quelle sorte de personne il s'agissait.
Je l'ai trouvé être quelqu'un qui déjà pour Chernobyl avait essayé de sous-estimer la situation, ou de passer l'éponge en prétendant que ce qui s'était passé à l'époque n'était pas si grave.
Un discours fût tenu par ce Yamashita à Fukushima City le 21 Août.

Depuis le 20 Août donc,  chaque citoyen de chaque village et villes de la préfecture de Fukushima a eu droit au même discours étant lu par Yamashita en personne. Une campagne  de relations publiques a été entamée. Il y dit des mensonges, des stupidités et des affabulations outrageantes.
Sachez tous que le fait que 100 Millisieverts soient inoffensifs n'est qu'un début.

Considérant une  dose spécifique, que l'on peut maintenant calculer en microsieverts par heure, on peut dormir et déjà admettre que Tokyo également est déjà contaminée.
Il disait : " Vous n'avez pas besoin de craindre quoi que ce soit, si la dose se situe entre 20 et 30 Microsieverts par heure, laissez vos enfants jouer dehors. Mais faites tout de même attention si la dose dépasse les 100 microsieverts par heure."

Et maintenant nous pouvons voir le site web de la préfecture de Fukushima.Il se rendit ici et là en expliquant : "Les radiations ne peuvent pas vous atteindre  si vous avez le sourire, mais vous atteindrons si vous êtes tracassés. "

C'est pas une blague c'est la vérité,  c'est ce qu'il fit et raconta partout où il alla.
Naturellement, je réagis. J'avais déjà été mis au courant de part Mr Tanaka, dans quel état les coriums des réacteurs se trouvaient. Des gens de Fukushima eux aussi étaient en train d'écouter de telles choses, comme celles que  je viens de vous dire juste avant. Eux aussi ont eu droit à un récit aussi ridicule que cette histoire-ci.

Je me suis tout de suite dit qu'il fallait que je prévienne également la population de Fukushima.
Lorsque je leur ai demandé : " Ne voulez-vous pas entendre l'opinion de Mr Tanaka ? " Ils me répondirent tous que non et se mirent à me huer. Et lorsque je voulus leur parler du problème, ils me dire : " Arrêter ceci !!! "
Et lorsque je me mis à continuer malgré ça, ils me dirent : " Rentres chez toi à la maison !!! "
Je les trouvais trop mort de peur, de toute manière. Pour citer un exemple, c'est un peu comme si à une personne qui n'y serait  pas préparée, on lui annonçait qu'elle a un cancer. Je ne l'avais pas pris en considération. C'est à la mi-mars, que ça c'est passé lorsque Mr Yamashita est venu à Fukushima, qu'ils m'ont tous hué. Il faisait une campagne de sécurité en tirant avantage de l'anxiété des gens. Il disait : " Ne vous en faites pas de la dose spécifique de 20 micro sieverts ou 30. Commençez à faire attention à partir de 100 micro sieverts par heure." comme je vous l'ai dit avant.

S.v.p, à tout le monde, je vous demanderai d'aller voir sur la page de la préfecture maintenant.  J'aimerais bien regarder le film aussi, mais vous pouvez distinguer un lien en petits caractères en dessous de la partie que vous pouvez visionner en cliquant sur la page.
Il est écrit : " Il a été confondu 10 Micro sieverts et 100 Micro sieverts durant la lecture. Nous corrigeons l'erreur." Après cela, maintenant il n'arrive même plus à tenir la lecture d'un discours officiel, debout devant les citoyens à cause des charges qui pèsent sur lui. Donc, il n'a plus le droit de faire que les lectures devant les  médecins ou les personnes concernées auxquelles  ni  n'appartiennent , ni ne sont admises par le grand public. Il a commencé à dévoiler ses intentions, une par une dans une telle situation.

Pourquoi avait-il même avoir parlé de 100 Micro sieverts par heure pourquoi il avait commencé à dire que c' était sans danger jusqu'à 100 Millisieverts d'exposition par an ?

Il avait prétendu il y a de ça un an et demi, que ceux en dessous de 20 ans avaient un risque d'attraper un cancer, même à partir de 10 Millisieverts par an. Il a donc été en position de croire que la dose maximale acceptable a été de 10 Millisieverts par an. Il demandait lui-même aux médecins comment il avait pu dire 100 Millisieverts, mais il répondit au médecin que s'il leur avait dit la vérité, la première chose que les médecins  auraient tous fait,  ça aurait été de prendre leurs jambes à leur cou !!!

" C'était une position politique à prendre pour éviter de tomber à cours de médecins ", il dit.
Je pense que ceci est l'histoire d'une pile de mensonges racontés .

En ce qui concerne les médecins, j'aimerais vous faire entendre l'un d'entre eux qui a pratiqué à Fukushima et ce qu'il a à dire . Maintenant Yamashita est devenu Vice-Président de l' Université Médicale de Fukushima, qui est un centre clé au niveau des soins médicaux, et qui selon sa coopération ou pas, chaque hôpital a le droit ou pas de rester ouvert, nous pouvons dire ça ainsi. Malgré qu'il soit Vice-Président, il a plus d'autorité que le président lui-même, je crois. Une décision politique, comme je vous l'ai dit, le gouverneur de la préfecture de Fukushima, qui est un problème en quelque sorte, se plaint d'avoir fait plusieurs requêtes auprès du gouvernement japonais, enfin il a fait tout comme si, pendant que le gouvernement japonais cherchait à sortir certaines choses, histoire de répondre à ces plaintes, planifiant un budget supplémentaire, malgré tout, cela risque de durer encore lontemps. 

Il a par exemple entamé certaines actions pour mettre des sortes de compensations en place, et ainsi de suite. Quoiqu'il en soit, lorsque Mr Yamashita, sans consulter personne, disait rien qu'en un seul mot, qu'il savait comment rassembler  1.000.000.000 de Dollars s'il le fallait. Et après que le gouvernement ait annoncé le deal, il en résulta  que le gouvernement lui-même devrait payer le business. Il a donc plus d 'autorité qu'un simple ministre, n'est-ce pas ?

Qui est-ce qui envoie une telle personne à Fukushima ?
Officiellement, c'est le gouverneur de la préfecture de Fukushima qui l'a amené, mais il me semble que ce ne soit pas la vérité. Cette personne qui dispose d' une telle somme d'argent et le pouvoir de prendre des décisions concernant Fukushima, contre qui, même pas un seul médecin n'a osé s'opposer lorsqu'il est devenu Vice Président de Université Médicale. Un médecin qui assista les victimes de la bombe atomique d'Hiroshima, qui fut le physicien à ma charge et en qui j'avais pleine confiance pour dire la vérité, nous trahissait  pour la première fois. Il s'agit d'un médecin qui a travaillé avec  le Dr Hida , qui a étudié le fameux syndrome de "Burabura" parmi les victimes de Hiroshima et ainsi de suite.

Dr Hida dit qu'il a été choqué de par le sentiment éprouvé en allant visité Fukushima jusqu'ici.
Voilà ce que les médecins ressentent à Fukushima. Ils se sont tous tus.
Il n'y a que quelques médecins qui sont restés en contacte avec moi, mais ils ont catégoriquement rejeté de révêler leur identité.

Un d'entre eux m'a dit : " Toute ma famille a été amenée dans un refuge pendant que moi, je suis resté ici, parce que je suis médecin et que je ne peux pas fuir en laissant tomber mes patients."
"Un jour, je coopérerai avec toi, mais pour l'instant, ce n'est pas pour mon bien que mon nom soit cité étant donné la situation dans laquelle nous nous trouvons", m'a-t-on dit.
Marie Normandie's comment, September 6, 2011 11:51 AM
Une fois de plus grand merci à Cheech 68 pour avoir traduit cette intervention très longue.
cheech68's comment, September 6, 2011 10:44 PM
De rien , comparé à ce que endure ce courageux peuple japonais , ce n'est malheureusement qu 'une bien maigre contribution , mais c'est le mieux et la moindre des choses que je puisse faire .
De ce fait , permettez-moi de vous dire que c'est moi , grâce à vous tous et toutes , qui vous suis reconnaissant de me permettre ainsi d'avoir quelque peu et surtout sans aucune prétention ,le sentiment de contribuer à rendre un certain hommage à ce pauvre peuple japonais qui est frappé de pleins fouet par cette triple catastrophe. .
Merci à vous tous .Sincèrement .
Vôtre Cheech
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Vidéo] : A "Visa pour l'image", le plus célèbre cliché du tsunami japonais | Culturebox

[Vidéo] : A "Visa pour l'image", le plus célèbre cliché du tsunami japonais | Culturebox | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

A "Visa pour l'image", le plus célèbre cliché du tsunami japonais  A Perpignan, le festival du photojournalisme "Visa pour l'image" revient sur l'histoire de cette femme qui a perdu son fils de 5 ans dans le catastrophe, mais qui ne savait pas qu'il était encore vivant.

more...
No comment yet.
Suggested by kna
Scoop.it!

[vidéo] Fukushima : Fallout (Retombées) | Channel Nine 60 minutes (extrait)

Nota: vidéo déjà diffusée ici le 22 Août, mais la voici sous-titrée en Français, si cela peut intéresser certains lecteurs.

--

"Quand le Japon a été secoué par un énorme séisme et un tsunami en Mars dernier, nous nous sommes dit que le pire était derrière nous. Des dizaines de milliers de morts, une économie dévastée, des communautés entières rasées. Sûrement les Japonais avaient assez souffert comme cela.
Bien des semaines plus tard, la crise est loin d'être terminée. La centrale nucléaire endommagée de Fukushima fuit toujours et, à en juger par l'expérience de Tchernobyl, le rétablissement du Japon ne se mesurera pas en années, mais en siècles.
La contamination radioactive ajoute simplement un autre chapitre à ce qui est déjà une tragédie indicible : la décision de revenir et reconstruire pourrait bien ne pas appartenir à la population qui habitait dans la zone d'exclusion..
Cette contamination, diluée, s'étend maintenant à la planète entière."

--

Extrait de l'émission "60 Minutes" de Channel Nine (Australie) diffusée le 19 juin 2011. Reporter : Liz Hayes, producteur : Phil Goyen.

(traduction Cheech68)

more...
RK's comment, September 2, 2011 5:27 PM
Bravo enfin une journaliste qui restaure un peu l'honneur de la profession. Mais où sont nos journalistes français ? mais dans leurs bureaux en train de copier coller les dépêches AFP bien sûr
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Fukushima : cinq ans après, les habitants restent hantés par les images

[vidéo] Fukushima : cinq ans après, les habitants restent hantés par les images | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Silence et recueillement au Japon ce vendredi 11 mars, cinq ans après la catastrophe de Fukushima. À 14h46, l'heure précise du tsunami, tous les Japonais à travers le pays se sont arrêtés et ont observé une minute de silence. "J'ai perdu beaucoup de personnes de ma famille. Tous mes voisins sont morts. Je prie pour qu'ils reposent en paix", explique un homme.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Fukushima: où en est-on 5 ans après la catastrophe? (+ vidéos)

Fukushima: où en est-on 5 ans après la catastrophe? (+ vidéos) | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Le 11 mars 2011, le Japon est frappé par un violent tsunami, provoquant l’explosion de trois réacteurs dans la centrale nucléaire de Fukushima. Cinq ans après, les stigmates de la catastrophe sont encore bien visibles. Le point sur la situation.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

VIDEO. Japon: Cinq ans de robots au chevet de la centrale nucléaire de Fukushima

VIDEO. Japon: Cinq ans de robots au chevet de la centrale nucléaire de Fukushima | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Ils sont de toutes tailles, de toutes formes, portent des noms plus ou moins évocateurs, et c’est en partie sur eux que repose le démantèlement de la centrale nucléaire. Les robots de Fukushima Daiichi, entrés en action dans les semaines qui ont suivi l’accident nucléaire provoqué par le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars 2011 au Japon, ont pour mission de pénétrer dans les réacteurs ravagés de la centrale et d’accéder à des zones trop dangereuses pour l’homme pour filmer, percer, aspirer, déblayer, bref, contribuer à la décontamination.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Bande-annonce de LIBRES ! le nouveau film de Jean-Paul Jaud - Le 11 mars au cinéma

Des rives de la Gironde à Fukushima en passant par le Danemark, le cinéaste Jean-Paul Jaud montre des enfants, leurs rapports à la nature et à l’énergie électrique. Ce beau film, qui sort aujourd’hui et dont Reporterre est partenaire, est mis en musique par ses protagonistes, et suggère un lien mondial entre les nouvelles générations pour concevoir une autre gestion de l’énergie.

 

Sortie du film le 11 mars dans les salles. Pour toute information, consultez www.libres-lefilm.com

Vie toxique's insight:

Source : http://www.reporterre.net/Se-liberer-du-nucleaire-l-espoir

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Fukushima: des assiettes toujours contaminées

Trois ans après la catastrophe de Fukushima, certains aliments sont contaminés. Mais les consommateurs sont peu méfiants. Reportage au Japon.

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] AU-DELA DU NUAGE en compétition au 31ème Festival du film d'environnement

Fukushima : un monde parallèle, un danger caché. Pendant un an et demi, Keiko Courdy a rencontré la population japonaise.

Fukushima est un monde parallèle. Vu de l'extérieur, tout a l'air normal. En dehors de la zone interdite, la vie continue exactement comme avant. Mais ce n'est qu'une apparence. Le danger est invisible. Certains disent que tout va bien, que tout est sous contrôle. Mais aujourd'hui rien n'est réglé.

Pendant plus d'un an et demi, la réalisatrice Keiko Courdy bouleversée par le choc du 11 mars 2011 est partie à la rencontre des habitants de Fukushima, mais aussi de nombreuses personnalités japonaises engagées dans la société d'aujourd'hui :  : Naoto Kan ancien premier ministre pendant la crise, écrivains, artistes, architectes, activistes... Beaucoup rêvent d'un "Yonaoshi", un renouvellement du monde, mais est-ce possible?  Peut-on changer nos comportements?  En dépit des apparences et de l'impuissance que beaucoup ressentent, on découvre que le changement est profond. Partout des individus s'activent pour lutter contre l'inertie.

Vie toxique's insight:

Un film documentaire sur le Japon après Fukushima de Keïko Courdy
http://www.yonaoshi311.com

 

AU-DELA DU NUAGE est aussi un web documentaire en compétition pour le 31ème Festival du film d'environnement : Yonaoshi 3.11

Il sera diffusé le Jeudi 06 février 2014 à 17h30
Cinéma des cinéastes, 7 avenue de Clichy, 75017 Paris
Le film sera suivi d'une discussion avec la réalisatrice

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Près de 6 mois après, quel impact sur la santé ? | France24

[vidéo] Près de 6 mois après, quel impact sur la santé ? | France24 | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Près de six mois après l’accident nucléaire à Fukushima, la santé des habitants de la région fait l’objet de toutes les attentions et de toutes les craintes.

 

Le spectre de Tchernobyl est effectivement dans les esprits, les japonais se rendent par milliers dans les hôpitaux passer des tests de radioactivité.

(...)

--

NB : un très rare reportage vidéo sur le sujet à voir absolument.

--

PS : le médecin interviewé à l'hôpital de Minami Soma reste bien trop optimiste, à mon humble avis !

more...
julien's comment, December 12, 2011 7:24 AM
Bonjour,

Sidéré de l'inconscience de nos dirigeants qui choisissent
de se cacher derrière un retour à la bougie ...

Alors que se déroule un spectacle incroyable à nos yeux :
Un train spécial cherchant à jeter ses poubelles dangereuses!

Ce danger va rester sur notre planète pendant 10.000 ans.
comme si les Egyptiens avaient conservé les momies avec
de la radio activité il y a plus de 5.000 ans.

Notre micro période allant de 1970 à 2050 (maximum je le souhaite)
laissera 80 années de poubelles exceptionnelles qui feront parler tous
les humains jusqu'en 12.050.

Quel cadeau super égoiste, au nom de l'emploi et du confort personnel.

Citoyens de droite ou de gauche (en conscience avec vous même) votez
pour le candidat qui propose une sortie lente, mais ferme du nucléaire !

il en va de la survie de notre petit jardin a tous   "la terre"
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Salle de soins d'urgence, des unités 1FL 5 / 6 de Fukushima Daiichi | Tepco

Vidéo officielle Tepco. Une petite visite de la salle de soins d'urgence.

 

On entend le médecin expliquer [JPN] le fonctionnement des soins d'urgence et nous montrer des médicaments.

 

Puis ensuite, le son est coupé : censure ?

more...
Aimelle's comment, September 9, 2011 2:04 PM
rhalala! plastique collé au mur mis à part, c'est - presque - aussi bien installé que pour le don du sang dans la salle polyvalente de la mairie de Truc-Machin.
Et la Tepco-touch qui tue, les rideaux! (ils doivent bien dater des années 50)
Dans les films, on nous "vendait" des super-installations high-tech en tentes ultra-spécialement isolées et tout ça... et bien non!
Là on dirait un film de propagande soviétique du début des années 60. Et encore...
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Recherches simultanées de disparus autour de la centrale de Fukushima Daiichi | Asahi

[traduction] six mois après le tremblement de terre de l'Est, la police mène depuis quelques jours une recherche intensive de disparus sur les côtes de la préfecture de Fukushima. Ici dans le District d'Okuma à 1.5 miles de la centrale nucléaire Daiichi de TEPCO, tout en retirant des décombres du tsunami sur la plage. Jusqu'à 8 recherches simultanées sont réalisées.
(...)

Selon la police, il manquerait actuellement encore 241 personnes dans  la préfecture.

--

NB : traduction du japonais non assurée !

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Des images de la tempête tropicale Talas au Japon | KnewWorldNoing - ITN [Eng]

La tempête tropicale Talas a frappé l'île de Shikoku, provoquant des inondations qui ont fait de nombreux morts et disparus.

--

Dernier bilan : 34 morts et 55 disparus d'après le Nouvel Obs (http://bit.ly/q3VwHi)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] blind | blindfilm2011

[traduction] Le film se déroule en période post-nucléaire à Tokyo dans une dimension pas si éloignée de la nôtre. Le trajet du matin d'un jeune homme salarie qui prend un tour surréaliste.

 

Le site internet. http://www.blind-film.net/

--

PS : un film magnifiquement réalisé et profondément troublant. A voir absolument !

--

Souce : Prestant via Ex-SKF

more...
Lufilau's comment, September 5, 2011 5:19 AM
à diffuser..........
Vincent Cantin's comment, September 7, 2011 1:24 PM
Je viens de finir les sous-titres en Francais:
http://www.youtube.com/watch?v=8y8Fjxt0dHI
Vie toxique's comment, September 7, 2011 3:06 PM
Merci Vincent pour ce travail :-)
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Dans une ville japonaise, des Hot Spots à éviter | WallStreet Journal (+vidéo)

Dans une ville japonaise, des Hot Spots à éviter | WallStreet Journal (+vidéo) | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Le gouvernement avise les résidents de la ville contaminés de rester, mais de maintenir à une distance avec les lieux à risques d'irradiation.

 

DATE, Japon-cette ville tentaculaire, à 55 km des réacteurs paralysés de Fukushima Daiichi, est le en tête de la prochaine phase de luttes du Japon avec le radiations : décider comment gérer les populations dans les communautés où le niveau de contamination n'est pas assez élevé pour justifier l'évacuation.

 

Cinq mois après l'accident nucléaire qui a fait exploser les particules radioactives à travers la campagne, la contamination de Date (prononcé DAH-tay) est réputée suffisamment faible pour être gérable, aussi longtemps que les habitants ne passent pas trop de temps dehors, et évitent les zones tels que les parcs et les forêts , où les éléments radioactifs ont tendance à se rassembler. Le césium radioactifs a tendance à se lier à la terre, et couler le long du limon dans l'eau.

 

Le gouvernement exhorte les citoyens de Date de  décontaminer leurs maisons et leurs terrains.

(...)

--

 NB : un très bon reportage agrémenté d'une vidéo qui témoigne de la difficulté des résidents de Date face à cette situation critique.

more...
No comment yet.