Japon : séisme, tsunami & conséquences
427.8K views | +62 today
Follow
Japon : séisme, tsunami & conséquences
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Your new post is loading...
Suggested by prestant
Scoop.it!

Des questions demeurent sur les risques, malgré la reprise des opérations à la centrale nucléaire de (Tomari-)Hokkaido | The Mainichi Daily News

Des questions demeurent sur les risques, malgré la reprise des opérations à la centrale nucléaire de (Tomari-)Hokkaido | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

(traduction) Des questions demeurent quant à la pertinence de l'évaluation des risques du réacteur n ° 3 de la centrale nucléaire de Tomari - de la "Hokkaido Electric Power Co." - dont les activités commerciales ont repris après le feu vert donné par le gouverneur de Hokkaido Harumi Takahashi le 17 août.

 

Dans un geste rare, le réacteur avait été  plus de cinq mois en  "opération d'ajustement"  - un des phases de la dernière étape des inspections régulières .

 

Le gouvernement exige que les fournisseurs d'électricité procédent à une évaluation primaire des tests de stress sur les réacteurs comme condition préalable pour réactiver les réacteurs nucléaires lors des inspections régulières.

 

Les réacteurs nucléaires en pleine opération sont soumis à une évaluation secondaire.

 

Le réacteur n ° 3 de Tomari générait en fait de l'énergie électrique à pleine capacité, même si il faisait l'objet d'inspections régulières. Par conséquent, le fournisseur (HEPCO) ainsi que les régulateurs du gouvernement ont rendu un jugement délicat quand ils ont décidé de passer à des opérations commerciales.

 

Toutefois, la question essentielle n'est pas de savoir le réacteur devrait être soumis à une évaluation primaire ou secondaire. Gardant à l'esprit une leçon à tirer de la crise en cours à la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 frappée par le tsunami, l'exploitant de l'usine de Tomari ainsi que les régulateurs du gouvernement auraient dû procéder à la meilleure évaluation du risque et fournir une explication suffisante à la communauté locale et au grand public. Ils auraient ensuite dû statuer sur la reprise des opérations commerciales du réacteur.

 

Néanmoins, la confusion des procédures de reprise des opérations commerciales au réacteur n ° 3 de Tomari a montré que les gouvernements centraux et locaux et les services publics ont décidé de reprendre ses activités commerciales sans s'appuyer sur les résultats de leur meilleure évaluation des risques .

 

Au contraire, cela a donné au public l'impression que la réponse des gouvernements nationaux et locaux a été politiquement motivée, écartant les discussions sur la sûreté du réacteur. Une telle réponse ne peut ni assurer la sécurité des résidents locaux, ni gagner la confiance du public.

 

Les mesures de sécurité que les fournisseurs d'énergie (opérateurs de service public) ont mis en œuvre à leurs centrales nucléaires suite à l'accident de Fukushima sont simplement des mesures palliatives. C'est également le cas avec le déploiement par  Hokkaido Electric Power de véhicules équipés de groupes électrogènes, de pompes d'urgence et de machines-outils lourdes en cas de catastrophe naturelle pour enlever les décombres de l'usine de Tomari, ainsi que sa mise en place des procédures de largage d'hydrogène à partir du bâtiment de  son réacteur.

 

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Le gouverneur d'Hokkaido autorise le rédémarrage du réacteur 3 de la centrale nucléaire de Tomari | EX-SKF

[Eng] Le gouverneur d'Hokkaido autorise le rédémarrage du réacteur 3 de la centrale nucléaire de Tomari | EX-SKF | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Commentaire : ce billet en anglais d'EX-SKF apporte un éclairage sur certains aspects liés aux conditions de redémarrage du réacteur.

more...
No comment yet.
Suggested by Marie Normandie
Scoop.it!

[Eng] Le redémarrage du réacteur nucléaire No.3 de Tomari différé | NHK WORLD English

[traduction] Le Ministre de l’Industrie, suivant les avis critiques du gouvernement local, a différé la décision définitive de remise en route du réacteur nucléaire à Hokkaido.

 

Le réacteur n°3 de la centrale de Tomari, dépendant de l’Hokkaido Electric Power Company est en arrêt depuis cinq mois, pour tests.

 

Lors des surveillances habituelles par l’Agence de Sécurité Industrielle et Nucléaire, contrôlée par le Ministère, les essais durent environ un mois avant la reprise du fonctionnement.

 

Jeudi, l’agence a rapporté à la Commission de Sécurité Nucléaire qu’aucune anomalie n’avait été trouvée durant les deux jours du contrôle qui se terminait mercredi. La
Commission a approuvé la décision de reprise des activités du réacteur.

Mais le gouvernement préfectoral d’Hokkaido a émis des critiques vis-à-vis de l’opérateur pour avoir mis en œuvre les derniers tests avant qu’il ait reçu son accord pour la remise en route.

(...)

more...
No comment yet.
Suggested by Marie Normandie
Scoop.it!

[Eng] ¥ 2.500.000.000.000 en "argent nucléaire" distribués aux gouvernements locaux depuis 1966 | The Mainichi Daily News

[Eng] ¥ 2.500.000.000.000 en "argent nucléaire" distribués aux gouvernements locaux depuis 1966 | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

(traduction) Un décompte par le Mainichi montre que les gouvernements locaux ont reçu au moins 2,5 trillions de yens (environ 22,7 milliards €) en "argent nucléaire" sous la forme de subventions, de taxes foncières et autres paiements fixes depuis le début de la production d'énergie nucléaire au Japon en 1966, .

 

Mais le total est très certainement bien plus élevé car de nombreux gouvernements locaux ne sont communiquent pas les données sur les taxes liées au foncier et les dons issus de l'énergie nucléaire.

 

Le Mainichi a compilé le décompte basé sur les données de l'Agence des ressources naturelles et l'énergie, qui opère sous le ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie, et des entretiens avec des gouvernements locaux.

 

Sur les 2,5 trillions de yens, environ  2,5 milliards de yens, environ 36,6%  (¥ 915.000.000.000 ) provenaient de subventions basées sur les trois lois nationales "Développement des sources d'énergie" , promulguées en 1974, alors que 35,6%  (¥ 892.000.000.000)  provenaient des impôts fonciers fixes que les cités, les villes et villages ont infligé aux les opérateurs des centrales nucléaires.

 

(...)

 

Le village de Tomari, à Hokkaido, siège de l'usine nucléaire de Tomari, tire 50% de ses revenus de l'argent-nucléaire, et d'autres gouvernements locaux qui  accueillent des centrales nucléaires sont également fortement tributaires de l'argent-nucléaire. Si le Japon mène une campagne pour arrêter le nucléaire, ces gouvernements locaux vont souffrir énormément de dommages financiers.

 

- - - -

 

Pour aller plus loin : En complément de cet article proposé par Marie, je vous suggère également la lecture d'un articl du Wall Street Journal datant du 30 Mai : http://nyti.ms/kaOTVh "Au Japon , une culture qui promeut la dépendance nucléaire". On pourrait presque se demander si la lecture de cet article n'a pas inspiré les recherches dont il est fait état ici !

more...
Marie Normandie's comment, August 19, 2011 4:53 PM
Encore une question : le nom du sculpteur dont l'oeuvre illustre l'article du Mainichi ? Merci d'avance .
prestant's comment, August 19, 2011 5:16 PM
@marie : Gustav Eberlein
Marie Normandie's comment, August 19, 2011 5:32 PM
Merci ...euh! non, puisque j'ai déjà dit d'avance en posant la question!!!!!!!!!!
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Au Japon, redémarrage du premier réacteur nucléaire depuis Fukushima | LeMonde.fr

Au Japon, redémarrage du premier réacteur nucléaire depuis Fukushima | LeMonde.fr | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Le Monde.fr - L'opérateur maintenait le réacteur 3 en activité depuis le 7 mars, mais il n'avait pas officiellement relancé les opérations commerciales en raison de la catastrophe de Fukushima.

(...)

 

- - - -

 

NB : Changement de l'illustration pour une photo présentant la centrale de Tomari.

more...
Marie Normandie's comment, August 18, 2011 5:36 AM
La valse- hésitation du gouverneur n'aura été que de courte durée ! Post August 12, 3:41PM
prestant's comment, August 18, 2011 7:52 AM
@marie, il faut absolument lire le billet de EX-SKF qui donne un contre lecture à cette information.

Je pense qu'il n'y a pas d'unité au sommet entre les "on continue" et les nouveaux "il faut en sortir".