Japon : séisme, t...
Follow
Find tag "thyroîde"
368.1K views | +1 today
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Vérification de la thyroïde à vie pour les jeunes de Fukushima | The Daily Yomiuri

[google trad] Fukushima - Le gouvernement préfectoral de Fukushima a décidé de procéder à des contrôles à vie sur les thyroïdes de tous les résidents de la préfecture qui ont 18 ans ou moins au moment du déclenchement de la crise de la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1.

Environ 360.000 personnes seront soumises à des tests. La préfecture prévoit de donner à chaque personne une échographie à partir d'Octobre de cette année jusqu'à la fin de Mars 2014. Après cela, les sujets seront testés tous les deux ans.

Après l'âge de 20 ans, les gens feront une échographie tous les cinq ans.
(...)
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

De l’iode radioactif dans la thyroïde de deux ouvriers de Fukushima | lesoir.be

Des niveaux élevés d’iode radioactif ont été détectés dans la glande thyroïde de deux ouvriers travaillant à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, a déclaré lundi l’opérateur du site, Tokyo Electric Power (Tepco). Cette découverte laisse supposer que les deux hommes, âgés d’une trentaine et d’une quarantaine d’années, ont été exposés à des radiations supérieures à la limite de 250 millisieverts par an, fixée par les autorités pour la durée de la crise. Tepco a indiqué qu’il procédait à ...
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] 45% des enfants de Fukushima testés ont une exposition de la thyroïde aux radiations | Japan today

[traduction corrigée à partir de Google trad à prendre avec précaution !]
Environ 45% des enfants de la préfecture de Fukushima interrogés par les gouvernements locaux et centraux fin mars ont expérimentés une exposition thyroïdiennes aux radiations, bien que tous les cas soient sous forme de traces, cela ne justifient pas un examen plus approfondi, d'après les représentants de la Commission de sûreté nucléaire mardi.

L'enquête a été menée sur 1080 enfants âgés de 0 à 15 en Iwaki, Kawamata et Iitate du 26 au 30 Mars, à la lumière des fuites de radioactivité de centrale nucléaire de Fukushima Daiichi après le séisme et le tsunami du 11 Mars.
more...
prestant's comment, July 5, 2011 8:24 AM
Le document date en réalité de mai mais n'avait pas été exploité par la presse ; il est en japonais <br/><br/>http://www.nsc.go.jp/anzen/shidai/genan2011/genan031/siryo4-3.pdf

le titre c'est grosso mode : " Enquête sur l'exposition de la thyroide chez des enfants de Fukushima Prefecture"

(trouvé via commentaire sur ex-skf). C'est le " Tokyo Shinbun " qui a posé la question en conférence de presse hier (4/7)
prestant's comment, July 5, 2011 8:25 AM
La pire exposition met l'enfant en situation d'avoir reçu 50 mSv en un an ! Comme le rappelle à juste titre un autre commentaire EX-SKF les dommages prévisibles ne sont pas que les cancers si on en croit des études menées à la suite de Tchernobyl.
Marie Normandie's comment, July 5, 2011 5:39 PM
Très mauvais calcul tout simplement financier . Dans la population japonaise vieillissante et en décroissance, les enfants seront dans 20 ans les personnes actives assurant l'économie du pays. S'ils sont , à cette époque, en majeure partie malades, devant être pris en charge, quid de l'économie ? J'évite d'aborder le côté humain pour rester volontairement dans la froideur des chiffres...quelle est la raison de relever considérablement le taux d'exposition admissible légal , surtout pour les enfantss ? Aucune prise en charge ne sera acceptée puisque les enfants d'aujourd'hui n'auront pas été exposés à des doses considérées comme dangereeuses pour la santé. Facheux précédents avec Hiroshima dont les victimes "tardives" se battent encore pour faire reconnaitre leurs droits car développer un cancer à leur âge est dans la règle générale des choses et ils n'ont pas été immédiatement déclarés à l'époque exposés avec lésions....C'était de la médecine expérimentale . En sera-t-il de même pour Fuskushima ?