Japon : séisme, t...
Follow
Find tag "the-daily-yomiuri"
377.3K views | +96 today
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les maires ne voient pas de retour à normale | The Daily Yomiuri

[traduction] Six mois après le grand séisme de l'Est du Japon, de nombreux maires dans les préfectures touchées par la catastrophe et la crise nucléaire, ont déclaré qu'ils ne savaient pas quand la vie reviendra à la normale pour les habitants, selon une enquête réalisée par le Yomiuri Shimbun.

 

L'enquête, réalisée entre le 25 août et 2 septembre, auprès des maires des villes et villages des préfectures d'Iwate, Miyagi et Fukushima, revèle  que 26 des 42 maires (soit 62%), n'avaient pas d'idée d'un retour à la normal complet après la catastrophe.

 

Une enquête similaire en mai avait montré que 27 des 41 maires, soit 66%, avaient répondu dans le même sens. Cela suggère que la situation ne s'est pas améliorée dans les zones touchées, même six mois après.

(...)

--

[Edit] : le Nikkei.com conforte cette enquête en indiquant que sur 31 communes ravagées seulement quatre ont achevé leurs plans de reconstruction : http://s.nikkei.com/o6s7WQ

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] 47 écoles non reconstructibles après la catastrophe | The Daily Yomiuri

[dtraduction] Quarante-sept écoles qui ont été utilisée provisoirement pour remplacer d'autres écoles détruites par la catastrophe du 11 Mars n'ont toujours pas de projet de remplacement (où et comment), selon une enquête du Yomiuri Shimbun.

 

L'enquête a été menée sur 82 écoles primaires publiques, collèges et lycées dans 24 villes et villages dans les préfectures d'Iwate, Miyagi et Fukushima qui utilisent d'autres bâtiments d'écoles à proximité, après avoir été gravement endommagés par le grand séisme de l'Est du Japon.

 

Selon les résultats du sondage, 47 écoles dans 16 municipalités, soit environ 60% des écoles interrogées, n'avait pas de plans pour construire des installations temporaires ou prendre d'autres mesures à partir de mardi. Ca représente 4800 enfants d'âge scolaire fréquentant ces 47 écoles.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les catastrophes pourraient isoler des milliers de personnes | The Daily Yomiuri

[traduction] Six mois après le grand séisme de l'Est du Japon, une autre catastrophe naturelle a frappé le pays. Des dizaines de personnes sont mortes ou portées disparues alors que le puissant typhon n° 12, Talas,  a déposé plus de 1.800 millilitres de pluie et provoqué des glissements de terrain massifs.

 

Des villages dans les zones montagneuses sont souvent isolés pendant les typhons puissant, que les routes qui les relient aux grandes villes deviennent bloquées.

 

Selon une enquête du Cabinet Office, environ 19 000 communautés agricoles ou de pêche à l'échelle nationale sont en danger de se trouver isolés à la suite de grandes catastrophes naturelles comme les séismes, les tempêtes et les inondations.

 

Un certain nombre de résidents du district  de Fudono à Tanabe, préfecture de Wakayama, sont décédés ou portés disparus en raison d'un énorme glissement de terrain dimanche matin. Cependant, aucune directive d'évacuation ou de conseil n'ont été émis par le gouvernement de la ville.

 

Les fonctionnaires municipaux affirment qu'ils ont été trop occupé par l'inondation d'une rivière en crue pour surveiller de près pour les glissements de terrain.

(...)

--

NB : "Beaucoup de lieux [au Japon] sont exposés à un risque élevé de catastrophes liées aux sédiments. Il est nécessaire de mettre en place des centres d'évacuation à petite échelle pour les communautés individuelles», a déclaré Inoue, professeur émérite à l'Université de Kyoto spécialisé dans l'ingénierie de la rivière.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Beaucoup de centres de sécurités et d'évacuation situés dans les zones du tsunami | The Daily Yomiuri

Plus de 60 pour cent des municipalités situées dans les zones côtières du Pacifique qui risquent d'être frappé par des séismes majeurs ont leur gestion (QG) des catastrophes et les installations d'évacuation situées dans les zones qui devraient être inondées par le tsunami, selon une enquête du Yomiuri Shimbun.

 

Le sondage a été effectué le mois dernier dans 197 municipalités de 17 préfectures, du Kanto aux régions de Kyushu, qui devraient être affectées par le tsunami déclenché par un séisme de Tokai, Tonankai et Nankai. Ces tremblements sont prévus pour se produire dans le futur proche, éventuellement simultanément.

 

Selon les résultats du sondage, 127 municipalités, soit 64 pour cent des personnes interrogées, avaient des équipements publics comme les bureaux municipaux, des commissariats de police et les écoles situées dans des zones qui devraient être submergées par le tsunami. Ces zones sont indiquées sur des «cartes de risque de tsunami" établie par de nombreuses municipalités, qui incluent également des informations sur l'endroit où évacuer et les routes à prendre en cas d'évacuation.

(...)

--

NB : "Selon l'enquête, les 127 municipalités ont un total de 278 établissements situés dans les zones inondables devrait désignés sur les cartes des dangers."

--

PS : le Japon n'est pas un cas unique, malheureusement, la plupart des îles et des villes côtières de la planète sont menacées !

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Le gouvt va ouvrir une succursale du nettoyage nucléaire à Fukushima | The Daily Yomiuri

[traduction] Le ministère de l'Environnement prévoit de mettre en place un bureau à la préfecture de Fukushima pour aider à faciliter l'élimination des débris et des sols contaminés par des radiations en raison de la crise de la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1.

 

Le bureau sera établi dans la ville de Fukushima et géré par environ 100 fonctionnaires qui superviseraont l'élimination des débris et la décontamination de la zone d'entrée et les zones d'évacuation élargies, selon des sources du ministère.

 

Selon la loi promulguée vendredi contre la pollution radioactive de l'environnement, le gouvernement central est responsable de l'élimination des débris et des sols contaminés.

(...

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les victimes de la catastrophe espèrent une aide de Noda | The Daily Yomiuri

[traduction] Les survivants du séisme et le tsunami du 11 Mars espérent du Premier Ministre élu Yoshihiko Noda qu'il les écoutera et fera tout son possible pour reconstruire les zones sinistrées.

 

Un survivant, Katsuo Sasaki, 62 ans, évacués de Okumamachi, préfecture de Fukushima, près de la centrale nucléaire paralysée de Tokyo Electric Power Co. est logé dans une auberge ryokan à Kitakata dans la même préfecture après la catastrophe.

 

«Je veux [que Noda] écoute ce que les victimes de catastrophes ont à dire et faire ce qu'il peut pour reconstruire [les zones]», a déclaré M. Sasaki.

Sasaki explique qu'il s'est mis en colère quand il a entendu le Premier ministre sortant, Naoto Kan  samedi quand il a annoncé que des sols et des débris contaminés seraient entreposés dans les installations d'élimination intermédiaires dans la préfecture. Kan a également dit qu'il y aura probablement des zones où les résidents évacués ne pourront pas rentrer chez zux pendant une longue période en raison de la sévère contamination radioactive.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les chances d'un big one sous Tokyo augmentent | The Daily Yomiuri

[traduction] La possibilité d'un énorme tremblement de terre amplifié par le déplacement simultané de deux ou plusieurs plaques sous Tokyo a augmenté depuis le grand tremblement de terre de l'Est du Japon, selon l'Université de l'Institut de recherche sur les séismes de Tokyo.

 

L'institut a déclaré que depuis la catastrophe du 11 Mars, la pression sur les plaques tectoniques sous la ville a changé et deux ou plusieurs zones d'intervention peuvent se déplacer simultanément, ce qui entraînerait un séisme massif.

 

L'institut entend continuer à suivre et évaluer la possibilité d'un énorme tremblement de terre.

 

Le maillage tectoniques de Tokyo et des régions avoisinantes est compliquée, avec deux plaques océaniques en subduction sous une plaque terrain sur lequel l'archipel nippon est situé.

(...)

--

PS : un article un peu technique qu'il n'est pas facile de traduire, veuillez m'en excuser :(

more...
Marie Normandie's comment, August 29, 2011 5:30 PM
@Pascalf49
peu importe le reste de la traduction mais vraiment je souhaiterais de tout coeur pouvoir changer dans le titre le mot "chance" par "risque"....je sais c'est employé de façon pluri-quotidienne....mais dans ce cas, je ne sais si les Japonais sont prêts à avoir cette chance !
Pascal Faucompré's comment, August 29, 2011 5:47 PM
@Marie Normandie : d'accord avec toi.
Dommage que :
- les journalistes japonais ne donnent pas leur e-mails en signature (comme les américains)
- les articles ne soient pas ouverts aux commentaires
... pour leur faire la remarque ;-)
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les éleveurs s'inquiètent pour leur image de marque | The Daily Yomiuri

[traduction] Les éleveurs de bétail des préfectures de Fukushima, Iwate et de Tochigi ont poussé un soupir de soulagement après que le gouvernement a levé son interdiction sur les expéditions de bovins sur leurs secteurs, mais ils sont toujours inquiets de la viande soit marquée par les consommateurs comme impropres à la consommation.

 

Le gouvernement a levé son interdiction sur les expéditions de bovins à partir de quatre préfectures - y compris la préfecture de Miyagi, qui a déjà repris ses livraisons - après avoir confirmé le niveau de contamination par le césium radioactif ne dépasse pas la limite de sécurité fixées par le gouvernement.

 

Malgré ce geste, dit un agriculteur, «je me demande si les consommateurs achètent nos produits encore

."

Les détaillants et les consommateurs ont félicité de la levée de l'interdiction, mais dans le même temps appelé le gouvernement à divulguer des informations qui rassurerait tout le monde sur le boeuf qui était sans sans danger.

(...)

--

A noter le rappel de la réglementation fixée par le gouvernement en fin d'article. (notamment un maximum de 50 becquerels par kilogramme pour la viande de boeuf)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Retour temporaire de résidents au milieu des craintes de radiations | The Daily Yomiuri

[traduction] Les personnes évacuées des villes proches de la crise qui a frappé la centrale nucléaire de  Fukushima-n ° 1  feront leur premièr retour temporaire à leur maison vendredi, cinq mois après la catastrophe qui les a forcés à partir.

 

Les résidents de Futabamachi et Okumamachi préfecture de Fukushima, qui sont situés dans les trois kilomètres de la centrale estropiés, sont heureux pour leur tant attendu retour temporaire. Mais ils craignent que le gouvernement continue d'interdire aux résidents de pénétrer dans certaines zones à proximité de l'usine, comme cette résidente qui dit: "Nous pourrions jamais vivre dans notre maison [à nouveau]».

 

Mitsuko Nishiuchi, 49 ans, de Hosoya district Futabamachi, qui a évacué vers un ancien lycée, à  Kazo, préfecture de Saitama, est l'une des résidents qui a l'intention de rentrer chez elle vendredi. «Je veux ramasser les annuaires d'étudiants et des photos de mes filles", dit-elle.

 

La Maison des Nishiuchi, environ deux kilomètres au nord de la centrale nucléaire, a été détruit par un incendie en 2007. Le Nishiuchis ont reconstruit leur maison en 2008.

 

Les annuaires et les photos lui ont été données par les enseignants et les parents des camarades de classe de ses deux filles. Les amis des filles étaient attristées pour les Nishiuchis parce que toutes les photos avaient été perdus dans l'incendie de leur maison.

(...)

more...
No comment yet.
Suggested by Prestant IV
Scoop.it!

[Eng] TEPCO avait prévu un tsunami de 10 métres en 2008 | The Daily Yomiuri

[traduction] On a appris que Tokyo Electric Power Co. a estimé en 2008 qu'un tsunami de plus de 10 mètres pourrait atteindre sa  centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 , mais a omis de prendre les mesures nécessaires, telles que la relocalisation des groupes électrogènes d'urgence sur un terrain plus élevé.

 

Selon ses sources, TEPCO a expliqué l'estimation de 2008 à au groupe de travail  du gouvernement qui enquête sur la crise à la centrale nucléaire, déclenchée par le séisme et le tsunami du 11 Mars.

 

Egalement, le comité d'enquête et de vérification sur les accidents nucléaires du gouvernement se penche sur le cas, en supposant que les dommages causés par la catastrophe auraient pu être moins graves si la compagnie avait pris des précautions basées sur l'estimation de 2008.

 

TEPCO avait précédemment estimé qu'un éventuel tsunami ne serait pas plus élevé que 5,7 mètres. Cette estimation était basée sur les directives que la Japan Society of Civil Engineers avait compilé en Février 2002 pour évaluer les niveaux de sécurité des centrales nucléaires en cas de tsunami.

 

La compagnie avait supposé que les tremblements de terre possibles qui pourraient frapper l'usine ne seraient pas plus grand que le tremblement de Terre magnitude 7.5 - au large de Shioyazaki  -,  qui avait  frappé la préfecture de Fukushima en 1938.

 

Basé sur l'hypothèse du tsunami de 5,7 mètres, TEPCO avait  surelevé un moteur d'une pompe destiné à prendre de l'eau de mer pour le refroidissement des réacteurs.

 (...)

--

[Edit] D'autres articles en complément sur le sujet :

- The Japan Times : http://ow.ly/6cbP0

- NHK English : http://bit.ly/f761NQ

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Des moments terrifiants avant le tsunami révélés | The Daily Yomiuri

[traduction] Ishinomaki, Miyagi - Comme les eaux du tsunami l'engloutissaient, un garçon est resté désespérément à flot en s'accrochant à son casque d'évacuation. Il monta dans un réfrigérateur sans porte flottant passant devant lui et survécu en restant dans son «bateau de survie» jusqu'à ce que le danger soit finalement éloigné.

 

Ce conte fantastique de survie a émergé au cours des entrevues avec des étudiants et des enseignants de l'école primaire d'Okawa à Ishinomaki, qui a été abattue par le tsunami du 11 mars. Soixante-quatre élèves, soit près de 70 pour cent des inscrits à l'école, sont décédé dans le tsunami ou portés disparus.

 

Les entretiens qui ont été menées du 25 Mars au 26 mai ont été compilés dans un rapport qui a été révélé lundi.

 

La commission locale de l'éducation a interrogé 28 personnes, dont un professeur senior et quatre écoliers qui ont survécu après avoir été englouti par le tsunami. Les entretiens ont révélé qu'il ya eu beaucoup de confusion sur l'endroit où évacuer dans les minutes avant que le tsunami pilonne la zone.

 

Selon le rapport, après le grand séisme survenu à l'Est du Japon à 14:46 le 11 Mars, les enfants et professeurs se sont réunis dans la cour de l'école pendant environ 40 minutes avant d'évacuer le long d'une route vers la rivière Kitakamigawa. Ils marchèrent en lignes, les élèves de sixième année à l'avant suivi par les jeunes élèves.

(...)

--

NB : un article poignant qui détaille les circonstances de l'évènement pour ces enfants et professeurs de cette école. Cela marquera à jamais ces personnes. En espérant que ça serve de leçon pour les générations suivantes ....

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Beaucoup d'agriculteurs écrasés | The Daily Yomiuri

[Eng] Beaucoup d'agriculteurs écrasés  | The Daily Yomiuri | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Les éleveurs de bétail dans la préfecture de Miyagi ont exprimé leur soulagement que le gouvernement ait levé l'interdiction sur les expéditions de bœuf de leur région, mais ceux de la préfecture de Fukushima ont été déçus que l'interdiction de leur région soit maintenue.

 

Le gouvernement  a levé vendredi son interdiction sur les expéditions de bovins de boucherie élevés dans la préfecture de Miyagi, imposée en réponse à la crise à la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 . Les éleveurs de bétail de la préfecture, qui étaient extrêmement inquiets de la situation, ont été reconnaissants de pouvoir enfin être en mesure de gagner de l'argent de nouveau.

 

Cependant, le gouvernement a décidé de maintenir son interdiction sur les bovins élevés dans la préfecture de Fukushima, pour le moment, parce que la viande provenant de quatre vaches dans la préfecture a été jugée contaminée par du césium radioactif dépassant la limite de sécurité du gouvernement.

 

un éleveur a déclaré : "Si cette situation continue, nous quitterons les affaires". Un autre commente: "Les consommateurs vont penser, 'Il y a plus de difficulté à Fukushima.' "

 

Shigetaro Chiba, 69 ans, éleveur de bovins de boucherie qui élève 110 vaches à Tomé, préfecture de Miyagi, dit avec un profond soupir de soulagement, "L'interdiction a finalement été levée sur les expéditions"  ; dix vaches de boucherie dans la grange de

Chiba ont passé leur temps idéal pour l'expédition.

 

"Je n'ai rien gagné depuis que nous étions chargés de nous abstenir volontairement d'expédition. J'ai désespérément besoin d'expédier les vaches avant qu'elles ne meurent" at-il dit.

 

(...)

more...
No comment yet.
Suggested by RK
Scoop.it!

[Eng] Les résidents frustrés par la désignation des "hot spots" | The Daily Yomiuri

[Eng] Les résidents frustrés par la désignation des "hot spots" | The Daily Yomiuri | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Yasushi Totoki et Shinji Hijikata / Yomiuri Shimbun

 

(traduction) Un nombre croissant de résidents ont exprimé leur mécontentement sur les différentes normes appliquées par le gouvernement pour désigner des sites avec des taux de radioactivité jugés élevés comme zones recommandées pour l'évacuation à l'occasion de la crise nucléaire en cours.

 

En plus de la zone des 30 km fixée par le gouvernement central pour l'évacuation après le déclenchement de la crise, le gouvernement en Juin a décidé de désigner des points chauds et recommande l'évacuation aux personnes vivant à proximité.

 

Un total de 245 foyers dans Minami-Soma, Date et Kawauchimura -toutes ces villes dans la préfecture de Fukushima -, ont été désignés comme de tels endroits.

 

Lors d'une réunion tenue au début du mois par la municipalité de Minami-Soma pour expliquer la désignation des points chauds pour les résidents, Atsushi Tanno, 68 ans, un agriculteur, a exprimé son mécontentement quant à la politique mise en œuvre par les gouvernements, le central et le municipal.

 

«C'est étrange que seules les maisons vides laissées sans surveillance ont été désignés comme tels endroits", a-t-il dit.

 

Tanno est à la tête d'un district montagneux comprenant 50 foyers. Les résidents des deux foyers désignés ont volontairement évacué leur maison immédiatement après le déclenchement de la crise nucléaire.

 

Les résidents restés dans le quartier ont été occupés à nettoyer, arroser, désherber et laver les entrées dans un effort pour diminuer la quantité des rayonnements.

 

La décision de désigner une maison comme un hot spot est basée sur les niveaux de rayonnement mesuré à l'entrée et au milieu du jardin. Cela signifie que les résidents qui s’attaquent le plus ardemment à la décontamination ont le plus de chances que leurs maisons ne soient pas désignés comme des lieux d'évacuation, et rendant ceux qui souhaitent évacuer inéligibles à l'aide financière. Une telle ironie n'a fait qu'ajouter au mécontentement de la région.

 

Le rayonnement mesuré à un mètre au-dessus du sol totalisant 20 milli-sieverts par an est la norme que le gouvernement s'est fixée pour désigner les endroits précis recommandés pour l'évacuation.

 

Mais les zones soumises à l'évacuation recommandée varient selon le moment où les mesures ont été prises. Le seuil de recommandation a été de 3,2 µSv / h  en Juin et 3,1 µSv / h  en Juillet (NDLR officiellement à la centrale Fukushima les capteurs aux abords enregistrent tous moins de 2 µSv / h). Toutefois, certaines zones ont été désignées comme étant soumises à l'évacuation recommandé, même si elles ont enregistré un rayonnement inférieur aux niveaux réglementaires.

 

Une maison dans Ryozenmachi, ville de Date, par exemple, a enregistré 1,5 µSv / h, soit moins de la moitié de la limite réglementaire, mais a été enregistrée comme un endroit recommandé pour l'évacuation.

 

Pendant ce temps, une maison dans le même district qui a enregistré 2,6 µSv / h à la fin de Juillet n'a pas été désignée comme un lieu d'évacuation recommandé.

 

Ces jugements contradictoires sont dus au fait que les gouvernements
municipaux de Date et Minami-Soma ont adopté des règles différentes pour désigner les points chauds en phase avec les directives du gouvernement central disant que les décisions des gouvernements locaux peuvent être respectées.

 

 

Dans le cas du gouvernement municipal de Date, si une maison a enregistré un rayonnement au-delà de la valeur standard, il ajoute les autres foyers de la même communauté avec une femme enceinte et des enfants âgés de 12 ans ou moins dans une liste des points recommandés pour l'évacuation.

 

(...)

 

- - - - -

 

Un grand merci à RK pour l'article fort intéressant et sa traduction que j'ai ajustée à la marge. Un exemple à suivre car ce site pourra continuer à vivre si chacun y met du sien.

 

J'ai choisi la carte de l'article pour donner un aperçu topologique mais je vous invite à regarder la photo dans l'article original : Monsieur Morio Onami habite à moins de deux mètres de la maison de son fils qui a été invité à quitter et lui pas !

more...
prestant's comment, August 17, 2011 2:18 PM
C'est un reportage très intéressant. Merci à RK
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les personnes âgées plus exposées à la menace du tsunami | The Daily Yomiuri

[traduction] A propos des soins infirmiers de 730 installations de logement plus de 27.000 personnes âgées sont situées dans les municipalités considérées comme à risque d'être frappé par des séismes majeurs ou inondées par le tsunami, selon une récente étude réalisée par le Yomiuri Shimbun.

 

Alors que les gouvernements locaux dans les zones à risque sur la côte du Pacifique reconnaissent la nécessité de prendre des mesures de précaution, peu de progrès ont été accomplis sur ces questions aussi fondamentales nécessitant les installations concernées de déménager à un terrain plus élevé, selon l'enquête.

 

Dans le grand tremblement de terre de l'Est du Japon, environ 50 établissements de soins infirmiers ont été inondées par le tsunami, laissant près de 500 résidents âgés morts ou disparus.

 

L'étude du mois dernier du Yomiuri Shimbun montre que les municipalités dans les zones côtières de Tokyo et 16 autres préfectures, couvrant les régions de Kanto au Kyushu, seraenit susceptible d'être affectées par un tsunami déclenché par un séisme de Tokai, Tonankai ou Nankai.

(...)

--

NB : une longue enquête sur les actions à réaliser compte tenu de la situation actuelle de vulnaribilité face aux séismes et tsunamis prédits.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les installations de soins infirmiers du Tohoku surpeuplées | The Daily Yomiuri

[traduction] Les maisons de soins infirmiers dans les préfectures sinistrées de Iwate, Miyagi et Fukushima ont accepté 937 personnes âgées, plus que leurs limites d'inscription, d'après le Yomiuri Shimbun.

 

Le Grand Tremblement de terre a touché fortement le secteur. Un total de 196 maisons par exemple dans les préfectures ont accepté plus de personnes âgées que la capacité parce que certaines installations ont été dévastés par la catastrophe du 11 Mars.

 

Chaque préfecture a compilé des données concernant sa situation de soins infirmiers entre le 1er Juillet et le 1er août. Le nombre de résidents en surnombre touche surtout les maisons de soins infirmiers pour personnes âgées. 562 personnes supplémentaires ont été placés sur 105 de ces installations.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les écoles comme premier refuge pour les enfants en cas de désastre | The Daily Yomiuri

[traduction] Tirant les leçons du grand tremblement de terre de l'Est du Japon, un nombre croissant d'écoles envisagent de garder les élèves à l'école plutôt que de les laisser rentrer à la maison pour assurer leur sécurité dans l'éventualité d'une catastrophe similaire.

 

Tous les services de train ont été interrompus pendant plusieurs heures dans la zone métropolitaine de Tokyo après le tremblement de terre du 11 Mars, empêchant de nombreux parents de rentrer chez eux et les empêchant de confirmer l'innocuité ou la localisation de leurs enfants.

 

Le ministère de l'Education, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie prévoit a lancé une commission d'expertsen Juillet, pour trouver de nouvelles lignes directrices lorsque les élèves doivent être remis aux parents dans de telles situations.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Le ministère de la défense réduit les troupes dans le Tohoku | The Daily Yomiuri

[traduction] Le ministère de la Défense a annoncé la fin du déploiement à grande échelle du personnel des Forces d'auto-défense pour soutenir les zones touchées par le séisme du Grand Est du Japon.

 

Toutefois, certaines unités continueront à travailler dans la préfecture de Fukushima, à la demande du gouvernement préfectoral.

 

Selon l'annonce du ministère, ce mercredi, un total de 500 à 600 membres provenant d'unités SDF basé dans la région de Tohoku vont exploiter des installations de bain pour les personnes évacuées et aider à l'élimination de substances radioactives.

(...)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Un travail de résistance aux séismes nécessaire pour 23.000 bâtiments scolaires publics | The Daily Yomiuri

[traduction] Près de 23 000 bâtiments dans les écoles publiques primaires et secondaires à travers le pays, sauf pour les trois préfectures touchées par le séisme de Tohoku, ne sont pas suffisamment résistants aux séismes ou n'ont pas été vérifiées pour leur résistance aux séismes, d'après le ministère de l'Education.

 

Le ministère de l'Education, de la Culture, du Sports, des Sciences et de la Technologie a annoncé récemment le statut de résistance au tremblement de terre des écoles publiques construites ou en rénovation, à Tokyo, à Hokkaido et 42 autres préfectures à compter du 1er avril.

 

Le ministère a été incapable d'examiner les bâtiments des trois préfectures à cause du Grand tremblement de terre l'Est du Japon le 11 mars.

(...)

more...
No comment yet.
Suggested by prestant
Scoop.it!

[Eng] Fukushima va créer des recommandations pour la décontamination | The Daily Yomiuri

[Eng] Fukushima va créer des recommandations pour la décontamination  | The Daily Yomiuri | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Fukushima - Il a été rapporté que le gouvernement préfectoral de Fukushima va créer des directives pour aider les résidents locaux à nettoyer leurs maisons contaminées par des substances radioactives émises par la centrale nucléaire de Fukushiman ° 1.

 

Le gouvernement préfectoral a effectué jeudi des décontaminations à  Onami, préfecture de Fukushima, pour recueillir des données sur le processus.

 

Dans les directives, le gouvernement préfectoral inclura des conseils sur l'utilisation de nettoyeurs haute pression à eau pour décontaminer les toits, les gouttières et les murs, ainsi que sur la suppression d'herbe dans les jardins et le remplacement des sols décontaminés.

 

Les représentants du gouvernement préfectoral ont travaillé à Onami avec le personnel de l'Agence japonaise de l'énergie atomique et l'association des entrepreneurs de peinture de la préfecture de Fukushima pour décontaminer le toit en tôle d'une  maison de deux étages.

 

D'abord, ils ont vérifié les niveaux de radiation sur le toit, les gouttières et les murs et ensuite utilisé les nettoyeurs haute pression pour les vaporiser avec de l'eau. En conséquence, le rayonnement a diminué de 13,5 µSv/h à 3,0 µSv/h.

 

(...)

more...
No comment yet.
Suggested by prestant
Scoop.it!

[Eng] Les résidents de Fulushima déplorent les commentaires de Naoto Kan | The Daily Yomiuri

[traduction]* Les résidents de la préfecture de Fukushima ont exprimé leur colère face aux commentaires du Premier ministre sortant Naoto Kan disant que certaines zones proches la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 resteront inhabitable pendant un long moment.

 

Lors d'une rencontre avec le gouverneur de Fukushima, Sato Yuhei le samedi, Kan a dit, "Il y a la possibilité que les résidents de certaines régions ne seront pas en mesure de [retour et] y vivre pendant un long moment."

 

Les commentaires de Kan ont offensé les résidents de Futabamachi et Okumamachi préfecture de Fukushima, où la centrale est située.

 

"Le gouvernement n'a même pas essayé de décontaminer les zones. Nous sommes consternés", a déclaré un résident local.

 

«Les zones avec des niveaux de rayonnements élevés sont dispersées. Je veux lui demander sur quel motif il a pu dire que les zones qui resteront inhabitables "," a déclaré Tomoe Unuma, 36 ans.

(...)

--

* traduction Pascalf49

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les routes sinistrées dangeureuses car 90% des feux de circulation ne fonctionnent pas | The Daily Yomiuri

[Eng] Les routes sinistrées dangeureuses car 90% des feux de circulation ne fonctionnent pas | The Daily Yomiuri | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Circuler sur les routes de la région touchée par la catastrophe de Tohoku est une entreprise précaire, puisque près de 90 pour cent des feux de circulation sont encore hors d'état de fonctionnement

 

Le séisme et le tsunami du 11 Mars ont endommagé ou emporté de nombreux panneaux de signalisation, et le retard dans les réparations ont perturbé le transport routier local et causé des accidents de la circulation. Au moins une personne a été tuée et huit blessées dans des accidents attribué à l'absence de feux de circulation.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Pas de plan encore solide pour les sols liquéfiés / des obstacles au coût élevé pour le déplacement ou le recyclage de tonnes de boue | The Daily Yomiuri

[traduction] Urayasu, Chiba - Plus de cinq mois après le grand séisme du Japon, peu de progrès ont été réalisés dans l'élimination ou le recyclage d'une quantité massive de ce qu'on appelle le sol liquéfié stocké temporairement dans un parc et ailleurs à Urayasu.

 

Sept énormes piles de la terre, qui ont été amené à la surface pendant le séisme par un processus connu sous le nom de liquéfaction, sont actuellement entreposés à une municipalité appartenant à Park Cemetery, dans le quartier de Hinode de la ville et un site dans le district de Chidori sur lequel le gouvernement de la ville prévoit de construire un parc.

 

Environ les trois quarts de la terre à Urayasu ont subis les dommages de la liquéfaction des sols. Le total du sol et du sable recueilli à partir des propriétés résidentielles et des routes est estimée à plus de 75.000 mètres cubes.

 

Le gouvernement de la ville d'Urayasu envisage l'élimination de la terre dans la mer ou de la réutiliser comme matériaux de construction pour le béton, mais jusqu'ici, un plan ne s'est pas matérialisée.

(...)

more...
No comment yet.
Suggested by Prestant IV
Scoop.it!

[Eng] Le gouverment va baisser la imite de contamination pour les écoliers | The Daily Yomiuri

[Eng] Le gouverment va baisser la imite de contamination pour les écoliers | The Daily Yomiuri | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Des sources gouvernementales ont déclaré que le gouvernement va très probablement réviser considérablement à la baisse la limite actuelle de sécurité de - 3.8 µSv / h - sur le montant de radioactivité auquel les enfants peuvent être exposés lors des activités extérieurs dans les lieux scolaires.

 

Ce mouvement sera suivi par des efforts pour décontaminer les aires de jeux et autres lieux scolaires dans le but de réduire le montant d'exposition aux radiations reçues par les enfants à 1 µSv / h.

 

L'action est une réponse aux critiques que la lmite de sécurité actuelle est trop élevée. Le gouvernement a également pris note du fait que des gouvernements locaux à et autour de la préfecture de Fukushima ont pris par eux même l'initiative de décontaminer des lopins de terre (sic) affectés par la crise nucléaire en cours.

 

 

(...)

 

Le Ministère de l'Education, de la Culture, des Sports, des Sciences & Technologies prévoit d'apporter un soutien financier pour les projets de décontamination dont l'objet sera de limiter l'exposition annuelle cumulée à laquelle les élèves  sont exposés à l'école à 1 mSv (soit 1.000 µSv).

 

(...)

 

La valeur de 3.8 µSv / h a été calculée de telle façon que la limite d'exposition annuelle aux radiations pour les élèves soit 20 mSv.

 

Mais certains experts en radiations ou médecins ont critiqué la décision, indiquant que la valeur limite annuelle était trop haute pour des enfants.

 

(...)

--

PS : En complément de la brève précédente de la NHK

 

more...
Lufilau's comment, August 24, 2011 4:48 PM
Malheureusement pour eux cela fait depuis le mois de mars qui s'en prennent beaucoup plus qu' 1mSv, et ils ne peuvent pas faire machine arrière. le mal est en eux, avec tout ce qui va en découdre............
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

(éditorial) [Eng] Un meilleur enseignement sur l'irradiation nécessaire pour mettre fin aux préjugés | DAILY YOMIURI ONLINE

(éditorial) [Eng] Un meilleur enseignement sur l'irradiation nécessaire pour mettre fin aux préjugés | DAILY YOMIURI ONLINE | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

(traduction) Depuis l'accident de la centrale nucléaire  Fukushima n ° 1 de la Tokyo Electric Power Co., beaucoup de personnes évacuées de la préfecture de Fukushima ont été victimes de discrimination et de préjugés.

 

Un étudiant qui a été transféré de la préfecture dans une école primaire de la région du Kanto a été boudé par ses camarades de classe et finalement a cessé d'aller en classe. Certaines stations à essence dans la zone métropolitaine de Tokyo ont refusé de servir des voitures portant des plaques d'immatriculation de Fukushima.

 

Ces actes insensés proviennent d'un malentendu qui est que  le rayonnement peut être transmis de personne à personne.

 

Blesser des gens ou harceler en raison d'un manque de connaissances scientifiques de base ne doit pas se poursuivre façon incontrôlée. L'éducation sur le rayonnement doit être radicalement améliorée.

 

Jusqu'à la survenue de la crise nucléaire, de nombreux Japonais ne savaient probablement que peu de choses sur la radioactivité. C'est parce que les étudiants dans ce pays n'ont pas reçu d'enseignement sur les radiations pendant trois décennies.

 

===

30 ans d'éducation laxiste

 

Les collégiens dans les années 1960 et 1970 ont été enseignés sur les radiations. Mais depuis les années 80, ce sujet a été effacé des manuels scolaires lorsque le contenu de classe a été réduit en conformité avec la "Yutori" (détendue) politique d'éducation.

 

Cependant, le gouvernement a décidé de faire redonner des leçons sur la radioactivité pour la première fois en 30 ans.

 

(...)

 

 

- - - - - - -

 

Remarque : on pourrait toutefois se demander jusqu'où l'arrêt de l'enseignement scientifique sur la radioactivité ne visait pas à retirer la conscience du risque ?

more...
Marie Normandie's comment, August 21, 2011 8:20 PM
Les "réductions" de programme visant à ne pas stresser les scolaires, portaient sur bon nombre de matières et entre autres sur le nombre minimum de kanji (les idéogrammes d'origine chinoise) que tout japonais bien né se devait de connaitre en sortant du lycée :1945 en 1981 ....et qui n'avait rien à voir avec celui dont se serv(aie)ent couramment les "lettrés" , scientifiques ou littéraires : 4000kanji...un Japonais de cuture moyenne connait ou reconnait environ 3000kanji.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Des cours de golf touchés durement par les radiations | The Daily Yomiuri

Des cours de golf touchés durement par les radiations | The Daily Yomiuri | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

(traduction)  Fukushima - Certains terrains de golf dans la préfecture de Fukushima souffrent de la contamination radioactive venant de la centrale nucléaire accidentée "Fukushima n ° 1" , tandis que d'autres ont perdu leurs clients en raison de craintes de rayonnement.

 

Depuis l'accident survenu à la centrale nucléaire, 12 sur un total de 63 terrains de golf dans la préfecture ont été forcés de suspendre leurs opérations. Le nombre de joueurs aux parcours de golf en exploitation a été faible, frustrant les personnes travaillant dans les golfs dans la préfecture.

 

Kashima Country Club de Minami-Soma, situé au nord-ouest de la centrale nucléaire, a été fermé depuis le 12 Mars, le jour après le grand séisme et le tsunami dans l'Est du Japon. Presque tous les 27 trous de golf se situe dans la zone de préparation d'évacuation d'urgence.

 

Les instruments de mesure des radiations qui parsèment le parcours de golf émettent des alarmes en permanence indiquant des niveaux de radiation de 0,3 µSv / h  ou plus; à certains endroits  les niveaux ont atteint ou dépassé 3 µSv / h .

 

(...)

more...
Marie Normandie's comment, August 19, 2011 5:20 AM
"les 27 trous de golf " ?
bizarre autant qu'étrange ....est-ce une particularité japonaise des parcours de golf à 27 trous ?
Marie Normandie's comment, August 19, 2011 11:13 AM
Cela était intrigant (les 27 trous!), je me suis donc renseignée au Japon et en France (FFG).
Il existe bien dans l'un et l'autre pays des golfs , peu nombreux, à 27 trous : soit parcours de 18 trous + parcours de 9 trous souvent utilisé pour l'entrainement, et aussi de 3 (ex/ mer, montagne, campagne) parcours de 9 trous, utilisés soit seuls ou en doublé ( mer + montagne, mer + campagne, and so on ..)
Ceci est d'un intérêt tout relatif mais j'aime trouver une réponse aux questions....quand une réponse réelle existe !