Japon : l’alerte aurait pu être donnée 10 jours avant le séisme | Solidarité & Progrès | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
5 avril 2011 (Nouvelle Solidarité) – Des scientifiques japonais avaient détecté des signes avant-coureurs d’un important tremblement de terre dès le 1er mars, soit dix jours avant que le séisme dévastateur de magnitude 9 et son tsunami ne frappent. Si une agence gouvernementale avait existé, des mesures d’évacuation auraient pu être mises en place, le tsunami aurait fait beaucoup moins de victimes et les dégâts à la centrale nucléaire de Fukushima auraient été bien moindres.

Cette information a été confiée le week-end dernier à nos camarades de l’EIR par le professeur Pier Francesco Biagi, un des principaux chercheurs au monde en matière de précurseurs sismiques, qui a précisé que ses collègues japonais en présenteraient les données lors de l’Assemblée de l’Union européenne des géosciences, à Vienne, en Autriche, du 4 au 8 avril.

Par ailleurs, les chercheurs italiens ...