Un faux texto, diffusé très largement depuis lundi en Asie au nom de la BBC, a semé la panique dans plusieurs pays. Le message alerte les populations d'un risque élevé d'être exposé à la radioactivité après l'accident dans la centrale de Fukushima, dans le nord du Japon. La BBC précise, mardi, qu'elle n'est pas