Japon : séisme, tsunami & conséquences
459.4K views | +4 today
Follow
Japon : séisme, tsunami & conséquences
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Curated by Vie toxique
Your new post is loading...
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Un expert demande des contrôles sur les plantes et animaux sauvages | NHK WORLD English

[Eng] Un expert demande des contrôles sur les plantes et animaux sauvages | NHK WORLD English | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Un expert japonais demande des vérifications détaillées sur les plantes et les animaux sauvages de la contamination radioactive, après la récente découverte de niveaux élevés de radioactivité dans une variété de champignon et un sanglier.

 

Suite à l'accident nucléaire de Fukushima, le gouvernement central a mis des limites de sécurité sur les substances radioactives dans la nourriture. En date de samedi, il a passé au crible près de 20.000 produits alimentaires. Ce nombre comprend les éléments analysés par les autorités préfectorales.

 

En Mars et Avril, des légumes et du lait cru ont été trouvés avec des niveaux dangereux de radiation. Mais récemment, les niveaux de radiation, quand elle sont détectées, n'ont pas dépassé les normes de sécurité.

 

En attendant, le 3 Septembre, une espèce de champignon trouvé dans une forêt dans la préfecture de Fukushima a été découvert contenant 28 000 becquerels de césium radioactif par kilogramme, un montant bien supérieur à la limite de sécurité. Un sanglier a également trouvé avec des quantités de rayonnement d'environ 6 fois la limite de sécurité.

 

Le professeur Yasuyuki Muramatsu de l'université de Gakushuin explique que le césium radioactif sur le sol et les feuilles tombées dans les forêts est facilement absorbé par les champignons et plantes comestibles. Il dit que des animaux sauvages comme les sangliers accumulent des niveaux élevés de rayonnement en mangeant des champignons et des plantes contaminées.

 

Le professeur ajoute que des études détaillées devraient être effectuées sur les plantes et les animaux sauvages afin d'examiner l'impact de l'accident nucléaire sur ceux-ci, parec que la faune et de flore sauvages à travers l'Europe avaient été affectées par les radiations de l'accident de Tchernobyl.

 

Vidéo sur NHK English : http://bit.ly/m4eAkL

 

--

NB : le système de classification des articles de NHK ne permettant pas de retrouver les articles anciens, les articles sont désormais intégralement publiés, pour la postérité !

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Des chercheurs pourraient avoir trouvé les indices permettant de prédire les tremblements de terre destructeurs en chaîne | The Mainichi Daily News

[traduction] Les chercheurs ont trouvé des preuves qu'un séisme destructeur a frappé le Japon en 684 après JC provoquant des tremblements de terre en chaîne, et ont annoncé que ces résultats pourraient aider à prédire quand de tels tremblements de terre en chaîne pourraient arriver.

 

Shigehiro Fujino, professeur assistant à l'Université de Tsukuba, et d'autres ont pris des carottes d'échantillons de de Shima, et, en examinant la terre entre environ 1 à 6 mètres de profondeur, a trouvé neuf couches de dépôts de tsunami avec le reste de la vie marine. Après un examen minutieux, les chercheurs ont émis l'hypothèse que la zone avait été touché par des tsunamis du monde neuf fois de -4,000/-4,500 ans à nos jours.

 (...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

A Fukushima, les étudiants face aux dures réalités de la catastrophe nucléaire | AJW by The Asahi Shimbun

A Fukushima, les étudiants face aux dures réalités de la catastrophe nucléaire | AJW by The Asahi Shimbun | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Après la pire catastrophe du Japon depuis la Seconde Guerre mondiale, restant suspendu comme un nuage noir sur la nation, Kiyoshi Sasaki a pensé qu'il n'y avait pas de meilleur moment pour enseigner à ses élèves sur les dangers de contamination des rayonnements.

 

C'est ce qui explique la vue des étudiants deMeiken Junior High School à Koriyama, Préfecture de Fukushima, mesurant les niveaux de radiation sur des dosimètres dans la cour de l'école dans le cadre d'activités parascolaires le 5 septembre.

 

Les étudiants d'autres écoles dans la préfecture tentent également d'être aux prises avec les réalités du rayonnement suivant la catastrophe à la Fukushima n ° 1 centrale nucléaire, le long de la côte.

 

Sasaki, 55 ans, conseiller au club de son école des sciences naturelles, a rappelé que trois mois après la crise nucléaire, il a demandé aux étudiants de première année dans une classe de science s'ils voulaient en apprendre davantage sur le rayonnement.

(...)

--

PS : il faut noter le travail remarquable de ce professeur (ainsi que d'autres nommés dans l'article) qui a notamment permis de rassembler des données parallèles aux chiffres officiels et va peut être créer des vocations ...

more...
Lufilau's comment, September 8, 2011 1:00 AM
@vincent dit comme cela c'est sûr çà c'est pas possible, mais c'est insupportable de les voir tous rester dans ce coin et je sais bien que la fuite n'est pas la solution............
Vincent Cantin's comment, September 8, 2011 1:03 AM
Moi je pense justement que la fuite des civils est la solution la plus simple.
Lufilau's comment, September 8, 2011 1:13 AM
Mais pour aller où ? juste à des doses plus "supportable" et après on en revient à qu'est ce qu'ils mangent ? etc......
Quand tu voies que certaines n'arrivent encore pas à accepter que leur femme ou autres membres de leur familles est morte au bout de 6 mois comment tu peux faire comprendre aux gens qui sont perturbé mentalement de fuire?! Ni toi ni moi n'avons la solution "miracle"
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Caroline Bernard : La future experte post Fukushima | Ladépêche.fr

Avant son départ, Caroline Bernard signera le rapport complémentaire à l'évaluation de sûreté post Fukushima diligentée sur le site golféchois. Un document qui doit être adressé à l'Autorité de sûreté nucléaire avant le 15 septembre. Caroline Bernard maîtrise donc le sujet dont elle va devenir l'experte au niveau national pour EDF. Elle n'a d'ailleurs pas de tabou pour l'évoquer : « bien sûr que j'ai été ébranlé. Ce qui m'a marqué ce sont les 200 personnes qui se sont déplacées au flash info organisé sur le site. On imaginait dans quel état de stress étaient nos collègues japonais. Après la phase émotionnelle, vient le temps des explications rationnelles.

 

« Les Japonais ont refusé notre aide !»

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Tokai - le Big One | Un gars à Edogawa

Tokai - le Big One | Un gars à Edogawa | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Au Japon on désigne 1er septembre comme le jour de la prévention des désastres (Disaster Prevention Day). En gros, c'est une journée où on sensibilise les gens face aux dangers des séismes. Un peu partout des écoliers, des employés de compagnies, des fonctionnaires, et même le Premier Ministre (ex) pratiquent des simulations afin de se préparer à l'éventualité d'un tremblement de terre majeur.

 

Le choix de tenir ces manifestations lors du 1er septembre n'est pas un hasard; on commémore aussi lors de cette date le grand séisme de Kanto de 1923. Un séisme de magnitude 7.9 avait alors frappé la capitale. Les dégâts furent considérables de même que le nombre de victimes qu'on estime à plus de 140000.

(...)

--

NB : Très bon article qui explique bien la situation sismique critique dans laquelle se trouve une grande partie du Japon.

more...
1GAE's comment, September 1, 2011 7:13 AM
Pascalf49 otsukaresama desu! Merci pour ton assiduité dans la couverture événements au Japon. Merci pour le scoop aussi!
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Japon, nucléaire, citoyens... (IV) | La Science au XXI Siècle - Blog Courrier International

Le 23 août, le blog Japan Realtime du Wall Street Journal écrit « Fukushima Daiichi Area Off-limits for Fall Fish Favorite », à propos de l'établissement d'une zone de sécurité de 100 kilomètres pour la pêche autour de Fukushima par les industriels concernés eux-mêmes.

 

Alors que la crise de Fukushima se trouve à l'origine du départ annoncé de l'actuel premier ministre japonais Naoto Kan, et 20 minutes annonce déjà « TOKYO - Japon: l'ex-ministre des Affaires étrangères brigue le poste de Premier ministre », Empowered News commente à son tour « Japan Radiation-Spill Sites Expected to be Vacated for a Longer time », se référant à l'évacuation pour une longue période d'une zone de 20 kilomètres autour de la centrale, sur laquelle Sciences et Avenir souligne « Zone interdite pour plusieurs décennies autour de Fukushima ». De toute évidence, les conséquences de la catastrophe de Fukushima pour les populations concernées sont ...

--

NB : article un fouilli mais avec quelques infos intéressantes

more...
Lufilau's comment, August 24, 2011 4:03 AM
trop de sujets abordés tous en même temps fait aussi le fouilli dans la tête. si en plus elle est blonde ouille ouille ouille !!!
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] IPPNW au Premier ministre Kan: «Placer la santé publique avant tout autre intérêt» à Fukushima | IPPNW

[Eng] IPPNW au Premier ministre Kan: «Placer la santé publique avant tout autre intérêt» à Fukushima | IPPNW | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] IPPNW a envoyé une lettre au Premier ministre japonais Naoto Kan exprimant sa préoccupation au sujet de la crise du réacteur nucléaire de Fukushima Daiichi en cours et appelant le gouvernement à prendre un certain nombre de mesures spécifiques pour s'assurer que la santé et la sécurité des populations affectées par les rejets de rayonnement des réacteurs paralysés soient placés  »sans équivoque ... au-dessus d'autres intérêts."

 

La lettre, signée par la fédération IPPNW et ses trois co-présidents, Sergey Kolesnikov de la Russie, Vappu Taipale de la Finlande, et Robert Mtonga de Zambie- transmet sa "sympathie" aux victimes de la catastrophe, qui a commencé le 11 Mars quand un violent séisme a endommagé la centrale nucléaire , pour aboutir finalement à l'effondrement de trois des cœurs de réacteur.

 

«Dès les premières semaines de la crise", les médecins ont écrit, "nous avons exprimé notre regret que le public japonais et la communauté internationale ne semblent pas avoir été pleinement informé sur la nature et l'ampleur des émissions radioactives provenant des réacteurs paralysés, que les populations touchées n'ont pas été suivis de façon adéquate à l'exposition aux rayonnements; que les résidents peuvent ne pas avoir été évacués d'une zone assez large autour des réacteurs, et que les limites d'exposition semblent en deçà de ce qui est nécessaire pour protéger les Japonais  vulnérables-en particulier la population des enfants et des femmes enceintes, conformément aux meilleures pratiques internationales ».

(...)

more...
Etienne Servant's comment, August 23, 2011 3:26 PM
l ' AIEA et OMS ne font pas leur boulot !
RK's comment, August 24, 2011 8:20 AM
l'ont-elles fait auparavant ?? (ex Tchernobyl)
d'ailleurs à ce sujet le superbe documentaire La Bataille de Tchernobyl est rediffusé en ce moment sur LCP. On y apprend notamment que l'AIEA et les pays de l'ouest ont fait pression sur les russes pour diminuer très largement le nombre de victimes du rapport "final' et aucune étude épidémio n'a été réalisée.
+ de 1 000 000 de victimes selon le rapport de l'Académie des sciences de NY (2010)
Combien de victimes pour Fukushima ?? ce n'est pas leur préoccupation. Leur job c'est la promotion du nucléaire civil partout dans le monde...
Suggested by Marie Normandie
Scoop.it!

[Eng] Des traces de tsunamis anciens découvertes dans le Tohoku. | NHK WORLD English (+vidéo)

[Eng] Des traces de tsunamis anciens découvertes dans le Tohoku. | NHK WORLD English (+vidéo) | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Un universitaire japonais a découvert des traces de tsunamis anciens dans la région dévastée en mars. Se basant sur ses découvertes, il soupçonne des séismes d’importance majeure d’avoir ébranlé la région il y a 1000ans.

Le Professeur Kazuomi Hirakawa de l’Université d’Hokkaido, a étudié les couches géologiques de la zone côtière de Sanriku qui s’étend entre les préfectures d’Iwate et Miyagi.

 

Les 5 couches de la zone côtière de Miyagi sont constituées d’un amoncellement massif de pierres arrondies, qui y auraient été apportées par des tsunamis.

Ces couches sont situées au-dessus d’une couche de cendres vieilles de 5400ans, et il est probable qu’elles se sont progressivement accumulées jusqu’à présent.

Il a également découvert 6 couches de structure identique dans la préfecture d’Iwate (NDT au nord de la préfecture de Miyagi) et pense que l’une des dernières y a été apportée par un tsunami secondaire à un séisme datant d’il y a 115ans.

 

Dans l’arrière-pays des préfectures de Miyagi et d’Iwate, ont été retrouvées les traces d’un énorme tsunami. Il aurait été  occasionné par ce qui est connu au Japon comme le Jogan Earthquake, survenu il y a environ 1000 ans

En se basant sur ces découvertes, le Professeur Hirakawa croit, qu’un tsunami  de même puissance et hauteur que celui secondaire au séisme de mars, est déjà survenu
une fois il y a mille ans.

 

En tant que scientifique étudiant les tsunamis anciens, le Professeur Hirakawa, regrette de n’avoir pu être à la hauteur de ses responsabilités avant le désastre.

Il attend de soumettre un compte-rendu de ses découvertes au Comité Gouvernemental de Recherche sur les Séismes

more...
Marie Normandie's comment, August 22, 2011 2:22 PM
Inforamtion reprise avec beaucoup plus de détails dans le Mainichi Daily News
http://mdn.mainichi.jp/mdnnews/news/20110822p2a00m0na021000c.html
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Le corium de Fukushima (1) : description et données | Fukushima Over Blog

Le corium de Fukushima (1) : description et données | Fukushima Over Blog | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Corium : c’est le mot tabou de Tepco. Pourquoi l’entreprise responsable de la plus grande catastrophe nucléaire au monde n’en parle jamais ? Tout simplement parce que c’est la matière la plus dangereuse jamais créée par l’homme, une sorte de magma incontrôlable et ingérable, aux conséquences incommensurables. Étant donné que beaucoup d’informations contradictoires circulent sur cette matière rare et mal connue, cet article va essayer de faire le point des connaissances actuelles.

 

On ne communique pas beaucoup sur le sujet dans le milieu du nucléaire, sauf entre experts. En effet, c’est la bête noire du monde de l’atome, car cette matière n’existe qu’en cas d’accident grave. Three Mile Island en 1979, Tchernobyl en 1986 et Fukushima en 2011 ont produit chacun leur corium. Si l’on connaît aujourd’hui les coriums des deux premiers accidents cités, on ne sait pas grand-chose de celui de Fukushima, car il faudra attendre des années avant que celui-ci ne se refroidisse et que l’on puisse l’approcher. Pour autant, on peut essayer d’évaluer sa nature, son action et ses conséquences.

(...)

--

NB : 1ere partie consacrée à la description du corium et ses données. La 2e partie (très prochainement) sera consacrée aux effets et dangers.

more...
cheech68's comment, August 12, 2011 7:08 PM
Ok Prestant ,(désolé,j'ai beau cherché les chiffres romains,je les trouve pas ) :( je vais lui poser la question .
Cordialement .
Jp
Marie Normandie's comment, August 12, 2011 7:41 PM
@cheech68
petite astuce pour les chiffres romains : (dans le cas de Prestant...je ne sais si cela fonctionne pour les autres ...) :
Pour le I faire un i majuscule en appuyant sur la touche adéquate
idem pour le V faire un v majuscule. Avec le I et le V, on arrive au IV....cqfd.
cheech68's comment, August 12, 2011 8:30 PM
Merci Marie pour l'astuce :)
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Le tsunami japonais provoque la formation d'icebergs | National Geographic (+vidéo)

Le tsunami japonais provoque la formation d'icebergs | National Geographic (+vidéo) | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

En mars 2011, un séisme de magnitude 8,9 touchait le Japon. Mais il a aussi frappé la banquise de l’Antarctique et provoqué la formation d’imposants icebergs, selon Kelly Brunt, spécialiste de la cryosphère à la Nasa, et ses collègues du Goddard Space Flight Center, qui ont étudié des images du satellite Envisat de l’Agence spatiale européenne (Esa) et publié leurs conclusion dans le Journal of Glaciology.

 

Les puissantes vagues du tsunami ont porté, en dix-huit heures, la houle à 13 600 km de l’épicentre du séisme, jusqu’à l’Antarctique et à la banquise de Sulzberger. Les vagues ne mesuraient plus alors 30 cm, mais ont suffi pour rompre une plate-forme de glace d’une superficie d’environ 60 km2.

(...)

more...
Prestant IV's comment, August 9, 2011 4:50 PM
Inédit ! Merci.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Un rapport suggère un deuxième effondrement de réacteur à la centrale de Fukushima | The Asahi Shimbun

[Eng] Un rapport suggère un deuxième effondrement de réacteur à la centrale de Fukushima | The Asahi Shimbun | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Une seconde crise s'est probablement produite dans le réacteur n ° 3 à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, un scénario qui pourrait entraver la stratégie actuelle pour mettre fin à la crise, d'après un chercheur.

 

Dans cet effondrement, 10 jours après le tremblement de terre du 11 mars, le carburant peut s'être divulgué dans la cuve de confinement entourant le réacteur, selon un rapport publié par Fumiya Tanabe, un ancien chercheur principal à ce qui fut affilié au Japan Atomic Energy Research Institut, établissement public.

 

Son rapport sera annoncé lors de la réunion du mois prochain de la Société d'Énergie atomique du Japon.

 

Dans la feuille de route de Tokyo Electric Power Co.  pour faire face à la crise de sa centrale nucléaire, réduire les températures au fond de la cuve sous pression est un objectif prioritaire pour amener l'accident sous contrôle. Mais si le combustible brûlé dans la cuve sous pression entourant le réacteur n ° 3 est tombé dans la cuve de confinement, ce plan serait affectée.

(...)

--

Lire l'article dans son intégralité pour bien comprendre la théorie de ce chercheur, somme tout bien argumentée. Qu'en pensez-vous ?

more...
hellbet's comment, August 8, 2011 4:22 PM
Bonsoir,

AMHA Cette histoire ne tient pas la route, 300 tonnes d'eau par jour est ridiculement insuffisant pour refroidir un coeur de REB après un arrêt critique SCRAM ; Ma meilleure estimation est d'environ 2300 m3 par heure soit environ 50.000 tonnes par jour (ce chiffre diminue théoriquement rapidement en cas de refroidissement correct ce qui était loin d'être le cas à Fukushima).

Toute cette affaire de "refroidissement" de coeur "scramé" par des tuyaux d'arrosage, largages par hélicoptère, diffusion par pompes à béton ou autres systèmes d'incendie relève du plus haut comique.

Je tiens les études à votre disposition sinon vous trouverez les liens en bas de mon article sur http://www.gen4.fr/blog/2011/08/dapr%C3%A8s-un-ancien-dirigeant-de-lagence-japonaise-de-lenergie-atomique-il-pourrait-s%C3%AAtre-produit-un-re.html
Vie toxique's comment, August 8, 2011 4:34 PM
@hellbet : merci pour ces précisions. Je vous laisse juge, n'ayant aucune compétence pour vérifier ces informations :(
hellbet's comment, August 8, 2011 4:44 PM
@prestant : "L'effondrement" initial se produit en bas de cuve suite à l'écroulement des barres de contrôle vers 1500° C ; Ces dernières résistent mieux que les crayons de combustible qui fondent quant à eux à partir de 1000° C. L'effondrement n'est qu'une étape de la formation du corium ; Le pire peut encore être évité par la reprise de refroidissement mais dès que le corium quitte la cuve RPV, plus rien ne peut agir sur lui... Surtout pas une fois "posé" sur le fond du radier et maigrement confiné par une cuve de confinement (drywell) qui est de 2 à 5 fois moins épaisse - et donc solide - que la cuve principale RPV. Quant au béton, c'est une "amusette" pour un corium en forme !
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Les Vagues de 2m d'un tsunami causent de sévères dommages structurels | NHK WORLD English

[Eng] Les Vagues de 2m d'un tsunami causent de sévères dommages structurels | NHK WORLD English | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Le gouvernement japonais a créé une carte des destructiosn du tsunami du 11 mars montrant que la gravité des dommages structurels a considérablement augmenté dans les zones où les ondes ont dépassé une hauteur de 2 mètres.

 

La carte faite par le ministère des terres et des infrastructures montre la hauteur des vagues et la gravité des dommages pour 10.000 mètres carrés le long d'une vaste étendue de la côte nord du Japon.

 

La carte utilise 4 couleurs différentes pour indiquer la hauteur des vagues sur une échelle allant de moins de 2 mètres à plus de 8 mètres. Elle montre que dans les régions frappées par des vagues de moins de 2 mètres, moins de 35 pour cent des bâtiments ont été complètement détruits, mais que dans les zones des plus hautes vagues, le taux a bondi à plus de 70 pour cent.

 

Le ministère va fournir ses données aux gouvernements locaux dans la zone sinistrée pour les aider à planifier la reconstruction pour éviter tout dommage par les tsunamis à venir.

--

NB : je n'ai pas trouvé le document sur le site du ministère (MLIT) en anglais (http://bit.ly/dj5fxD) mais un autre document très intéressant avec beaucoup de données sur le séisme et le tsunami (pdf) : http://bit.ly/pgEJcK

 

Si toutefois quelqu'un retrouve des infos sur cette carte, merci de le préciser en commentaire ...

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Commentaires du Physicien de la Santé sur les niveaux élevés de radiations trouvés près de Fukushima | NEI

[Eng] Commentaires du Physicien de la Santé sur les niveaux élevés de radiations trouvés près de Fukushima | NEI | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
(...)
Alors que les efforts de redressement avancent, les enquêtes sur la radioactivité plus complètes et détaillées sont en cours. Compte tenu de la gravité des événements sur le site, il ne serait pas surprenant que des niveaux de radiation encore plus élevés soient mesurés dans certaines zones de la centrale dans l'avenir.

C'est un travail important qui doit se poursuivre. Les enquêtes aident à assurer que les mesures de sécurité appropriées sont mises en œuvre avant l'entrée dans les zones précédemment inaccessibles de l'installation par tout ouvrier.

Ralph Andersen, CHP
Directeur principal, la radioprotection et de protection de l'environnement
Nuclear Energy Institute (USA)
more...
Vie toxique's comment, August 2, 2011 7:02 PM
Pas rassurant ce monsieur ! Et dire que Gosoho veut décontaminer la zone interdite en septembre. Une utopie !
Yvan Camille Indirego's comment, August 3, 2011 8:24 AM
Ce n'est pas rassurant, mais il va falloir que la NEI nous donne plus
de grain à moudre pour faire l'intéressante, car je crois que j'aurais
apporté les mêmes conclusion que Mr Andersen, avec mon petit
niveau Bac +0 :-)
Suggested by Bee Api?
Scoop.it!

Japon : quand les fonds marins se fissurent | Le Point

Japon : quand les fonds marins se fissurent | Le Point | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Le submersible japonais Shinkai 6500 a rapporté en août d'impressionnantes images de ce qui paraît être une conséquence sous-marine du séisme du 11 mars 2011.
more...
Poip's comment, September 12, 2011 1:57 PM
Merci, je n'avais pas vu cela.
Marie Normandie's comment, September 12, 2011 2:55 PM
@Uncas
l'an dernier ? euh ! je vais m'asseoir, réfléchir à la question, compulser documents et dossiers et..vous rendrai réponse dès demain matin à la première heure....mais , à priori, le topic a été mis en route le 11 mars 2011...alors, devinez !
Bee Api?'s comment, September 12, 2011 3:44 PM
Humour Marie, humour surréaliste, au train où vont les choses et dans une extrême paranoïa spacio-temporelle entretenue par la dissimulation et les mensonges qui se dévoilent, on aurait appris cette catastrophe 1 an après... Oulah! je me surmène le mulot moi, à demain!
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Des chercheurs de Fukushima se rendent à Tchernobyl | NHK WORLD French

Un groupe d'experts et d'élus locaux de régions situées autour de la centrale Fukushima Dai-ichi se rendra prochainement à Tchernobyl pour y obtenir des informations de première main sur les moyens de surmonter une crise nucléaire.

 

Le voyage est organisé par l'Université de Fukushima. Plus d'une vingtaine de spécialistes, notamment des médecins, accompagneront des élus locaux pour une visite de 8 jours à compter du 31 octobre.

 

Yuko Endo, maire de Kawauchi, un village proche de la centrale de Fukushima, sera également du voyage.

 

Le groupe prévoit de visiter le site où l'accident de Tchernobyl s'est produit en 1986, ainsi que des écoles et des hôpitaux se trouvant dans des zones où les niveaux de radiation restent encore élevés.

 

Selon l'université, le groupe espère rencontrer des responsables locaux et des riverains qui les informeront sur le calendrier du retour des personnes évacuées dans leurs domiciles et sur les mesures de décontamination dans les zones polluées.

 

Les Japonais souhaitent également s'inspirer des modalités de contrôle sanitaire de la population et des systèmes d'indemnisation.

--

NB : le système de classification des articles de NHK ne permettant pas de retrouver les articles anciens, les articles sont désormais intégralement publiés, pour la postérité !

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Au Japon, un plastique qui réagit aux radiations, futurs détecteurs bon marché | LExpress.fr

TOKYO - Le groupe de matières chimiques japonais Teijin a présenté mercredi un nouveau matériau plastique qui réagit directement aux radiations en émettant une lumière bleue, une découverte qui permettra de créer des instruments de détection de radioactivité moins onéreux.

 

Teijin prévoit de commercialiser cette nouvelle résine de polyester à compter de la fin du mois, pour permettre à des instituts de recherche, universités et entreprises de créer des détecteurs de radiations et instruments médicaux.

 

Appelé Scintirex, ce nouveau plastique fluorescent a été conçu par Teijin en collaboration avec l'Institut de recherche nucléaire de l'Université de Kyoto et l'Institut national de sciences radiologiques du Japon.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Commentaire : prévention des catastrophes dans les centrales nucléaires | NHK WORLD French

Pour le commentaire du jour, nous avons demandé à Tetsuo Ito, directeur de l'Institut de recherche sur l'énergie nucléaire de l'université du Kinki, de nous éclairer sur la prévention des accidents dans les centrales, au lendemain de la crise de Fukushima.

 

Radio Japon
Comment améliorer les mesures de prévention de telles catastrophes ?

 

Tetsuo Ito
Jusqu'à l'accident nucléaire de Fukushima, il me semble que le gouvernement et les opérateurs de centrales avaient tendance à prendre les mesures de prévention à la légère. Ils pensaient par exemple qu'une défaillance de toutes les sources énergétiques était hautement improbable et qu'il fallait environ 6 heures, dans le pire des cas, pour rétablir pleinement l'électricité. Pourtant, la centrale de Fukushima s'est trouvée privée d'énergie durant une période bien plus longue.

Il importe donc de mieux se prémunir contre les accidents dans toutes les centrales du pays, en installant notamment plusieurs générateurs diesel de secours, placés en lieux sûrs ou en hauteur, à l'abri des tsunamis.

Lors de l'accident survenu en mars, un camion équipé d'un générateur a bien été mobilisé sur le site nucléaire de Fukushima, mais il n'a pas pu être utilisé en raison de l'incompatibilité des connecteurs. Je pense que l'opérateur avait négligé de confirmer le bon fonctionnement des équipements de la centrale.

Les exploitants de tous les complexes nucléaires doivent donc vérifier, durant les exercices de simulation, combien de temps les générateurs diesel de secours sont susceptibles d'alimenter les circuits de refroidissement. Il convient également de vérifier que les valves de ventilation, qui permettent de relâcher la pression des réacteurs, peuvent être opérées manuellement en cas de panne d'électricité.

 

RJ
L'accident nucléaire de Fukushima a donné lieu à d'importants rejets radioactifs, y compris dans les zones habitées. Quel est le meilleur moyen de faire face à la contamination radioactive ?

 

TI
D'aucuns estiment que le gouvernement n'a pas su mettre à profit son système de prévision informatique, conçu pour repérer les mouvements et la densité des substances radioactives. Il s'agit d'un système de prévision de diffusion des radiations, appelé SPEEDI.

Les experts savaient comment utiliser ce système mais l'organe gouvernemental en charge des accidents nucléaires manquait de personnel compétent. Il importe donc que les spécialistes du système soient associés aux décisions gouvernementales, afin que le premier ministre soit mieux secondé.

Jusqu'à présent, me semble-t-il, le gouvernement et les opérateurs n'étaient pas vraiment disposés à expliquer, aux personnes qui vivent aux abords des centrales, les principes de base de la radioactivité et de l'exposition aux radiations. Car les autorités craignent que les riverains finissent par redouter le danger que représentent les centrales nucléaires.

Il est toutefois important de sensibiliser la population aux termes techniques les plus élémentaires, en explicitant notamment les notions de sieverts ou de becquerels. Il convient également d'apprendre à éviter l'exposition à la radioactivité, en restant calfeutré à domicile en cas de radiations élevées ou par temps pluvieux.

 

C'était le commentaire de Tetsuo Ito, directeur de l'Institut de recherche sur l'énergie nucléaire de l'université du Kinki.

--

PS : le système de classification des articles de NHK ne permettant pas de retrouver les articles anciens, les articles sont désormais intégralement publiés, pour la postérité !

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Toshiba et Panasonic envisagent de créer un centre de recherche sur les énergies renouvelables à Fukushima | Bloomberg.com

[traduction] Toshiba Corp et Panasonic Corp envisagent un pôle de recherche et de développement des énergies renouvelables et de l'agriculture à Fukushima, a rapporté aujourd'hui le journal Asahi.

 

Environ 20 entreprises ont manifesté leur intérêt à rejoindre le projet pôle R & D pour être mis en place dans deux villes, Shimogo et Nishigo, à l'ouest de la centrale nucléaire de Fukushima Dai-Ichi, a indiqué le journal citant la société de conseil AT Kearney .

(...)

more...
No comment yet.
Suggested by bettys
Scoop.it!

FUKUSHIMA (suite 43) Cinq radios des poumons par jour | sciencepourvousetmoi.blogs

FUKUSHIMA (suite 43) Cinq radios des poumons par jour | sciencepourvousetmoi.blogs | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Qui va revenir habiter près de Fukushima ? Où exactement ? Et qui ne le pourra jamais ? Les « normes habituelles » tolérées vont-elles être respectées ? Ou les niveaux vont-ils être « revus » / « interprétés » de façon à éviter d’autres évacuations, et minimiser le désarroi dans la population, qui se compte en millions d’habitants. (1)La bataille des chiffres de la radioactivité du sol, de l’air, de l’eau etc. due aux rejets de la centrale ne fait que commencer.

 

Ils demandent aujourd’hui d’être regardés à la loupe. Ce que chacun d’entre nous, armé d’un peu de patience – et même s’il ne comprend pas très bien l’anglais ! ( a fortiori le japonais) - peut faire grâce à Internet : on peut essayer par exemple de regarder la carte et les tableaux de ce 23 août (2).

 

On aura compris que, contrairement à une vision « simple » qui a conduit les autorités japonaises à ordonner une évacuation autour de la centrale au-delà d’un certain rayon (d’abord 3 km, puis 10 km, puis 20 km avec demande de confinement entre 20 et 30 km), la radioactivité n’est PAS répartie uniformément et de façon décroissante plus on s’éloigne de la centrale (rappelons cependant que dès le début de la catastrophe, Américains et Français avaient prôné une évacuation à des distances bien plus grandes 60 km, voire 80 km).

 

Comme le simple bon sens nous le rappelle, les gaz et poussières radioactives ont suivi le sens du vent et, pour ces dernières, se sont déposées de façon désordonnée, parfois rabattues par la pluie. Le résultat est si ...

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Des chercheurs étudient la résistance aux rayonnements du riz pour Fukushima | The Mainichi Daily News

[Eng] Des chercheurs étudient la résistance aux rayonnements du riz pour Fukushima | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Fukushima (Kyodo) - Une agence de recherche de  la préfecture de Fukushima a récemment commencé à examiner quelque 110 variétés de riz en provenance de et en dehors du Japon à la recherche de souches qui absorbent le moins de césium radioactif provenant du sol.

 

Le projet, dont le Centre de technologie agricole de Fukushima est à l'initiative dans la foulée de la catastrophe nucléaire de la centrale de Fukushima Daiichi, est une recherche qui n'a jamais été fait sur le riz cultivé sur un sol contaminé avec une quantité relativement élevée de matières radioactives, d'après les l'équipe du centre de recherche.

 

La recherche est d'une importance particulière étant donné que le rayonnement de l'usine de Tokyo Electric Power Co. va probablement continuer d'affecter la culture du riz dans les régions voisines bien au-delà de l'année prochaine.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Craintes d'un séisme majeur dans la capital en essor après le Grand Tremblement de terre du Nord-Est du Japon | The Mainichi Daily News

[traduction] Plus de cinq mois après le séisme de magnitude de 9,0 le 11 Mars, des failles actives traversant la zone métropolitaine de Tokyo et d'autres districts sont capables de produire un autre tremblement de terre dévastateur à tout moment. Ce qui inquiète particulièrement les analystes du tremblement de terre est la menace d'un séisme sous le capital qui pourrait être plus forte que le  grand séisme de Hanshin en 1995 de magnitude 7,3.

 

Le gouvernement central du Conseil de prévention des catastrophes a identifié 18 tremblements de terre de niveau magnitude 7 qui pourrait se produire autour de Tokyo. Il estime que l'un de ces derniers, au nord de la baie de Tokyo, séisme d'une magnitude estimée de 7,3, pourrait tuer 11.000 personnes et détruire 850 000 bâtiments. Un tel séisme serait plus petit en taille que le séisme de magnitude 7,9 de 1923 de Great Kanto, mais son impact direct sur le capital causerait plus de dégâts.

(...)

more...
No comment yet.
Suggested by Prestant IV
Scoop.it!

[Eng] Comment le désastre de Fukushima peut exacerber les malheurs de la population | Ch. Science Monitor

[Eng] Comment le désastre de Fukushima peut exacerber les malheurs de la population | Ch. Science Monitor | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Cette semaine, le Japon a annoncé que sa population a chuté pour la deuxième année consécutive, ce qui - avec une main d'oeuvre en diminution - pose des défis énormes pour son économie et la société.

 

Bien que ces tendances aient été établiées avant la triade des catastrophes qui a commencé avec le séisme du 11 Mars, le catastrophe nucléaire de la centrale de Fukushima Daiichi peut les exacerber.

 

«Sauf si la main-d'œuvre japonaise faisait des gains énormes de productivité - et les travailleurs japonais sont déjà très productifs - il n'y a pas de perspectives de croissance dans l'économie nationale», déclare Jo McBride, chef de la Base de données de l'industrie des pensions japonais.

 

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Publication d'un rapport provisoire sur le système d'alerte aux tsunamis | NHK WORLD French

Publication d'un rapport provisoire sur le système d'alerte aux tsunamis | NHK WORLD French | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
L'Agence météorologique japonaise a dévoilé un rapport provisoire sur le système d'alerte aux tsunamis de la nation, un rapport dont les conclusions sont basées sur les informations obtenues après la catastrophe du 11 mars.

 

L'agence a réexaminé le système, car la taille estimée des tsunamis, annoncée par l'agence immédiatement après le séisme en mars, s'est révélée être beaucoup plus faible que celle des vagues réelles.

 

Une échelle à huit niveaux est actuellement utilisée pour les alertes aux tsunamis, couvrant une hauteur de vague de 50 centimètres à plus de 10 mètres. Mais, soulignant la difficulté à prédire avec précision la hauteur des tsunamis, le rapport suggère l'adoption d'une échelle à cinq niveaux.

 

Il propose également l'émission d'alertes d'un type différent comme par exemple l'annonce d'un "tsunami géant possible", immédiatement après un séisme puissant d'une magnitude supérieure à 8.

 

Comme la hauteur du tsunami initial, qui atteint le premier les côtes, tend à être plus faible que celles des vagues qui suivent, l'agence espère alerter ainsi le public de l'arrivée possible de tsunamis plus importants que le premier.

 

L'agence envisage de rédiger un rapport final d'ici la mi-septembre et de présenter un système d'alerte aux tsunamis révisé avant la fin de l'année.

--

[edit] vidéo sur NHK Eng : http://bit.ly/qLxFqw

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

FUKUSHIMA (suite 42) 2 millions de personnes suivies médicalement pendant trente ans !

FUKUSHIMA (suite 42) 2 millions de personnes suivies médicalement pendant trente ans ! | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Vendredi 5 août. A la veille de la commémoration du 6 août 1945, date de l'explosion de la bombe d'Hiroshima, c’est une annonce extraordinaire concernant plus de 2 millions de personnes à Fukushima, que rapporte notre confrère spécialisé « Science » dans son dernier numéro daté du 5 août (1). Nous nous permettons ici de traduire quelques éléments du premier paragraphe de l’auteur Dennis Normile. « Les chercheurs [à Fukushima] vont lancer une étude épidémiologique parmi les plus ambitieuses jamais menées sur les effets des radiations à faibles doses […] (2) La population ciblée comprend tous les résidents de la préfecture de Fukushima, soit plus de 2 millions de personnes». Et cette étude va durer (au moins) « trente ans » (2).

 

De surcroît « tous les 380 000 jeunes de moins de 18 ans recevront un examen de la thyroïde ». On sait en effet que l’iode radioactif émis par la centrale puis inhalé a pu aller se fixer sur cette glande, et entraîner une irradiation pouvant provoquer, à terme, le développement d’un cancer. Notre confrère précise par ailleurs que le plan a été dévoilé, « par la préfecture de Fukushima le 24 juillet » lors d’une réunion spéciale. Sachant que le 25 juillet, au niveau national, a été annoncée l’attribution d’un budget d’1,2 milliard de dollars pour la santé publique et des études à long terme.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Si vous avez une question sur Fukushima, mon père est ingénieur nucléaire | AGU Blogosphere

[Eng] Si vous avez une question sur Fukushima, mon père est ingénieur nucléaire  | AGU Blogosphere | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
[traduction] Au fil des jours écoulés, j'ai reçu quelques demandes d'interviewer pour mon père, un ingénieur nucléaire, sur la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi , qui a été dans l'info encore récemment en raison des radiations élevées.

J'ai essayé d'amadouer mon papa en faisant une interview de mise à jour au sujet de Fukushima pour le mois passé, mais son travail et son calendrier de voyage (ainsi que mon propre travail et calendrier de voyage) ont rendu difficile cette interview. Nous avons tous les deux un été extrêmement occupé.

Cependant, nous avons enfin planifier une interview de mise à jour. Nous prévoyons de réaliser l'entrevue dans la prochaine semaine. Mon père va faire des recherches sur les prochains jours. Dans l'interview qu'il donnera une mise à jour générale sur les progrès ont été faits ou fait, à Fukushima au cours des cinq derniers mois.

Il répondra également à 10-12 questions. J'ai quelques questions, et j'ai aussi reçu quelques questions par courriel. Si vous avez une question à propos de Fukushima que vous aimeriez demander à mon père, un ingénieur nucléaire, s'il vous plaît poster un commentaire ci-dessous ou envoyez-moi un email (georneys blog à Gmail)
(...)
--
NB : j'espère retrouver l'interview de cet éminent intervenant (Gundersen ?) pour vous la diffuser.
En attendant, si vous avez des questions ...
more...
kna's comment, August 6, 2011 5:27 AM
@cheech : très probablement non, mais bien malin qui peut le dire, vu qu'il n'y a pas vraiment de précédent, on ne parle que de simulations et de théorie.. Fatalement le corium cède de sa chaleur à son environnement, et se refroidit, tend à se solidifier. Mais dans quelles mesures, quel laps de temps ? Mystère.. A Tchernobyl, cela a donné le "pied d'éléphant", mélange de combustible fondu et de sable vitrifié :
http://www.dailymotion.com/video/x33dcz_under-the-tchernobyl-reactor-4_news.
Le "syndrôme chinois", corium qui s'enfonce dans le sol vers le centre de la Terre, et finit même par ressortir de l'autre côté en Chine, n'est qu'une boutade popularisée par le film du même nom en 79.
En tous cas, prétendre 5 mois après qu'on a officiellement aucune information sur ces 3 coriums, ça me semble.. prendre les gens pour des c**s.
kna's comment, August 6, 2011 5:47 AM
@Pascalf : je crains que la réponse ne soit - dramatiquement - facile à trouver : ne rien dire, pour ne pas déclencher de panique dans la population ni de levée de boucliers sur place et à l'international, ce qui obligerait à des mesures d'évacuations et d'exclusions de grande ampleur. Ce qui, avant de penser à la catastrophe humanitaire, serait déjà une catastrophe financière, coûts des opérations ET indemnisations des victimes. Cata pour TEPCO, pour le gouvernement, pour les mafias incrustées dans ces milieux. Cata pour la bourse, Japonaise, internationales..
Personne parmi tous les pro-nucléaires concernés de par le monde (ce qui englobe bien entendu les industries nucléaires US, Françaises, l'AIEA, etc...) n'a intérêt à ce que Fukushima continue à faire parler de lui.
C'est beau le nucléaire hein ?
Mais si, regardez... http://www.youtube.com/watch?v=I2yCG5IDuBk
cheech68's comment, August 6, 2011 8:10 PM
Pour ce qui est de la pénétration du corium à travers le béton ,à la vitesse d'un mètre par heure ,j'en avais effectivement aussi entendu parlé ,mais tout au début de la crise et puis plus rien ...???
Et comme Kna le suggère,le fait que absolument aucune information concernant le corium n'est donnée ,et que surtout pratiquement aucune question n'est posée à ce sujet ,laisse suspecter que Tepco doit en savoir beaucoup plus qu'ils veulent bien nous le laisser croire ...