Avertissement : cette information est "inédite" à ce stade ; reposant sur un témoignage cinq mois après les faits , on l'accueillera avec prudence.

 

- - - - -

 

(traduction) De la fumée blanche aperçue s'élévant de la centrale nucléaire de Fukushima II à Tomioka-machi après le séisme, mais avant le tsunami.

 

Ceci a été rapporté par des personnes (mari et femme) qui étaient à Kawauchi-mura, à l'ouest du Tomioka-machi, citant une de leurs connaissances restée anonyme qui travaille à la centrale. Ils ont dit qu'ils ne pouvaient pas nommer la personne, parce qu'elle a un poste élévé dans l'organisation.

 

Le couple parlait à un événement organisé par un journaliste indépendant Yasumi Iwakami.

 

- - - -

 

Commentaire : finalement, le billet n'est pas tant un témoignage oculaire qu'un témoignage "quelqu'un m'a dit que".

 

La question n'est pas l'existence du rejet  - "des rejets" serait plus approprié je crois puisque, sauf erreur,  plusieurs réacteurs ont eu besoin de "kiné respiratoire" ? - qui est reconnu par TEPCO mais bien du moment où il a commencé à survenir.  Avant ou après le tsunami. "That is the question..."