Japon : séisme, tsunami & conséquences
437.5K views | +168 today
Follow
Japon : séisme, tsunami & conséquences
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Curated by Vie toxique
Your new post is loading...
Suggested by prestant
Scoop.it!

[opinion] Quel est le danger dans la zone d'exclusion de Fukushima? | Mark Lynas

[opinion] Quel est le danger dans la zone d'exclusion de Fukushima? | Mark Lynas | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Avec la situation des réacteurs de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima Daiichi aujourd'hui relativement stable, l'aspect de la catastrophe au Japon sur le plus long terme et le plus inquiétant est la zone d'exclusion, qui a déplacé des milliers de personnes de leurs maisons, villages et écoles à cause du danger des rayonnements. Inutile de dire que ceci rajoute considérablement à la misère et aux traumatismes du séisme et du tsunami. Dans cet article, j'examine ce que la science peut nous dire quant à savoir si la zone d'exclusion est vraiment nécessaire, et quel est le degré de risque des retombées radioactives près de Fukushima en comparaison avec d'autres dangers.

 

Ces derniers jours, certains groupes anti-nucléaires ont insisté comme quoi la zone d'évacuation devrait être élargie, que la situation est plus dangereuse que ce qu’on croit couramment, et que les sources officielles ne sont pas fiables. Ce que je pense va à l'encontre de la leçon principale du pire cas de catastrophe nucléaire civile au monde - Tchernobyl en 1986 - qui a démontré de façon convaincante que la peur des radiations, et le traumatisme social et pyschologique subis par des «victimes» irradiées est au moins aussi, et probablement plus, dangereux que l'impact physique et biologique de la radiation elle-même.

(….)

--

PS : Ce billet est un parfait contrepoint des conclusions de nombreuses organisations ou personnalités sur les risques sous-estimés que court la population « proche » de Fukushima.

--

[article d'opinion dont il faut prendre l'interprétation avec précaution]

more...
trifouillax's comment, September 3, 2011 4:42 AM
M. Lynas fait passer tente de faire passer pour urgent un danger lointain et encore hypothétique - le réchauffement climatique - en écartant d'un revers de main un danger actuel et bien réél : le nucléaire. Par chance nous n'avons pas - trop - en France de cette race d'écologistes d'opérette souvent à la solde des multinationales. M. Lynas était curieusement initialement tout aussi farouchement "anti" qu'il est maintenant "pro", et se permet une attitude très "démocratique" de débattre avec ses opposants voir : http://www.youtube.com/watch?v=TOg8IqkS4PA&feature=player_detailpage
Etienne Servant's comment, September 4, 2011 11:40 AM
Article qui reprend intégralement une doctrine du nucléaire, qui distile sa désinformation à l'image de la contamination.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Japon : un nouveau Premier ministre pour rassurer les marchés | Atlantico.fr

Japon : un nouveau Premier ministre pour rassurer les marchés | Atlantico.fr | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

C'est ce mardi que le nouveau Premier ministre japonais Yoshihiko Noda prend ses fonctions.

 

 Evelyne Dourille-Feer : Le grand échec de Naoto Kan a été la gestion de la crise nucléaire. Si la gestion de crise a été extrêmement rapide (vitesse et efficacité des secours), la population attendait plus. Les déclarations contradictoires du gouvernement, les vidéos des centaines de milliers de réfugiés et les retards dans la mise en place des logements préfabriqués ont gravement terni l’image de Naoto Kan. Les populations des régions sinistrées ont l’impression d’être oubliées. Elles réclament des logements décents et la décontamination des terres pour qu’une partie des résidents puisse rejoindre l’endroit où ils habitaient autrefois. Ils attendent également un redémarrage de l’activité, qui tarde à venir.

(...)

Là-dessus, Fukushima arrive. Le Premier ministre Naoto Kan, favorable à une restriction budgétaire, doit assurer maintenant la reconstruction d’une grosse partie du pays (estimée à 3-4% du PIB et facturée sur dix ans). L’endettement, l’augmentation des taxes et des impôts sont inévitables. Or, le contexte actuelle étant quand même fragile, tant au niveau de la consommation que des bénéfices des entreprises avec un Yen fort, il n’était pas évident d’augmenter les recettes.

(...)

--

PS : Une analyse parmi tant d'autres sur l'échec de Naoto Kan et les challenges qui attendent Yoshihiko Noda

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Pourquoi le Japon est la cause de toutes les catastrophes en cours sur la terre ? | godlikeproductions.com

[traduction]  Lorsque les réacteurs de Fukushima au Japon ont explosé, ils n'ont pas fait que menacer la vie des citoyens vivant dans la région. Ce que les gens n'arrivent pas à comprendre, c'est comment cette situation affecte l'ensemble du globe.

 

Une fois que les systèmes de refroidissement des réacteurs ont échoué et sont entrés dans la débâcle, les produits chimiques à l'intérieur de la piscine de combustible usée sont entrée dans l'atmosphère, l'océan, la surface du sol immédiate. Cela a provoqué des effets spécifiques que nous avons déjà vu: Fuites radioactives provoquant des évacuations et des conditions de travail quasi impossible autour de l'usine et l'empoisonnement de l'approvisionnement alimentaire.

 

Lles éléments les plus lourds ayant sombrés dans la liquéfaction* du sol provoquent déjà des plaques instables au-dessous du Japon. Cela donne la sensation d'un "naufrage" où l'eau innonde la surface parce que les sols solides commencent à se comporter comme des liquides. Finalement les frontières du Japon se déplacent et changent, causant d'importantes perturbations dans l'océan provoquant des inondations massives et le déplacement du sol. L'eau étant déversés sur les réacteurs et re-jetés dans l'océan va contaminer la vie aquatique une première fois près de la côte, puis au-delà.

(...)

--

PS : Une autre manière plutôt négative mais peut-être assez réaliste d'envisager l'avenir .

--

PS [pascalf49] : je ne me solidarise pas de ce type d'interprétation. Mais j'ai quand même accepté la diffusion de l'article pour vous laisser répondre à ce type d'allégorie fantaisiste !

* comme ce rapport entre fuites radioactives et liquéfaction !!!

more...
Marie Normandie's comment, August 29, 2011 6:54 AM
Une juxtaposition de mots utilisés depuis la triple catastrophe du 11mars, mixés pour lier le tout : une soupe.....mais pas de l'information !
cheech68's comment, August 29, 2011 8:53 AM
En fait ,si j'ai proposé cette approche un peu caduque de la situation , c'était surtout pour souligner cette métaphore dans la suite de l'article , qui prête , certes , à sourire mais qui n'est peut-être pas forcément si loin de la vérité que ça
" Pensez à la terre comme un micro-ondes géant, tout est emprisonné à l'intérieur et le 11 Mars, 2011 quelqu'un a poussé le bouton Démarrer. Il va prendre un certain temps à la chaleur tout en place, mais lentement la Terre entrera dans un âge cataclysmique. Si vous avez déjà mis du papier d'aluminium ou un type de métal corrosifs dans un micro-ondes, vous verrez qu' une série d'événements se produisent presque instantanément:, d 'étranges lumières apparaîtront dans le film, d'autres régions vont se mettre à fondre ou prendre feu et, finalement, le micro-ondes va exploser. Ceci est une version à petite échelle de ce qui se passe aujourd'hui, sauf pour la dernière partie.." Libre à chacun d'en juger par lui-même .
A titre de comparaison ,j'aimerais posé une question . Est-ce que si les taux de radioactivité de la planète continuent de grimper tels que nous pouvons le voir déjà maintenant au bout de 6 mois , et à ce sujet j'ai pu lire un article stipulant que les estimations de plutonium 239 expulsé serait en fait de 7.6×10^13 Becquerels ou de 78 Trillion de Becquerels c.à.d. 27.000 fois la dose annoncée le 6 juin , et que la situation se prolonge nôtre peau , même à 15; 000 km du lieu de l'accident , ne peut-elle pas commencer à ressentir les effets de la radiation , un peu comme le soleil le fait quand on oublie la crème solaire ?
Des extinctions massives dans le passé , semblent s'expliquer par les radiations envoyées de super novas qui auraient explosé à des dizaines d'années lumière de chez nous , N'est-ce pas ici le même principe mais à l"intérieur de nôtre atmosphère et sans l'explosion ,un peu comme pour une cocotte-minute où ce nous formerions les ingrédients de cette soupe à particules ?
Max47's comment, August 29, 2011 10:40 AM
Ce qui est certain c'est qu'une catastrophe comme celle de Fukushima a un impact planétaire en terme de rejets radioactifs, impact mesurable et mesuré (mais pas toujours communiqué...), comme pour Tchernobyl, comme pour les innombrables essais de bombes atomiques qui ont eu lieu dans l'atmosphère par le passé, etc. Une des conséquences les plus redoutables est sans doute la contamination de la chaîne alimentaire, qui expose tout le monde au risque de contaminations internes, qui sont les plus préoccupantes.
Evidemment ça n'est pas Fukushima qui va faire exploser la planète comme une cocotte minute. Ce genre de discours a surtout pour effet de pouvoir servir au clan des "pros" à montrer à quel point les "antis" seraient des maboules... Même chose pour toutes les considérations technico-scientifiques un peu fumeuses (si l'on ose dire...) qu'on trouve dans l'article.
Par contre il n'est jamais inutile de rappeler à quel point Fukushima est un exemple (parmi d'autres, mais d'importance tout à fait majeure) d'une forme de folie humaine qui est en train de compliquer très gravement la possibilité de mener une vie à peu près normale sur Terre. Et ça n'est que le début du commencement, car n'oublions pas qu'en matière de nucléaire tout spécialement, dès qu'on fait quelque chose on signe d'office pour un certain nombre de milliers d'années...
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[opinion] Des Japonais trop disciplinés | Contrepoints

[opinion] Des Japonais trop disciplinés | Contrepoints | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Pour de nombreux Japonais, le tsunami du 11 mars ne serait qu’un accident de parcours et tout serait depuis revenu à l’identique, hormis le questionnement à terme sur le ralentissement du programme nucléaire. Alors, trop disciplinés les Japonais ? Pas certain.

 

Je sais, c’est un lieu commun de dire que les Japonais sont disciplinés: il n’empêche que suite à l’arrêt de plusieurs centrales nucléaires depuis le tsunami du 11 mars dernier, la population a restreint spontanément la consommation d’électricité de 15%, sans que le gouvernement ne s’en mêle*. Il n’existe aucune interdiction ni règle mais seulement un mimétisme civique. L’été moins torride** qu’à l’ordinaire permet, il est vrai, de se passer de climatisation. Dans le métro, on monte les escaliers à pieds et les salarymen ont tombé la veste: j’en vois même qui se passent de cravate, un laisser-aller inédit ici.

 

Autre « divine surprise », les étudiants, la jeunesse se sont d’emblée précipités*** vers la région dévastée du Tohoku, inversant la perception que l’on avait communément au Japon, d’une génération repliée sur elle-même (dite Otaku) et indifférente au monde extérieur.

(...)

--

PS : Un article dont je ne peux commenter la totalité, mais où j'ai noté quelques contre-vérités :

* le gouvernement a largement imposé des réductions de consommations aux japonais, entreprises et a même changé l' organisation de travail de ses fonctionnaires (travail le dimanche).

** l'été a été très torride et il est encore !!

*** nombre d'étudiants auraient voulu pouvoir participer, mais les bourses universitaires dédiées à cette action ont été très limitées !

 

A vous de juger ...

more...
Marie Normandie's comment, August 25, 2011 11:36 AM
Je ne peux qu'être d'accord avec les réticences soulevées pour ces 3 points au moins....et allez surfer sur les tags , vous trouverez plus d'un post de référence !
-été torride ? oui s'il en fut selon JMA elle-même et résidents , natifs et étrangers de Fukuoka à Sendai . Pas de nouvelle au-delà vers le nord : Sapporo n'a pas répondu à ce sujet .
-les jeunes se sont précipités vers les zones sinistrées ?il me semble avoir lu un entretien de la NHK où il est précisé que les zones sinistrées ont bénéficié de la moitié seulement des aides reçues à Kobé (prise en charge de tous les frais par les aides, éloignement ddu vivier qu'est la métropole et ses environs, entre autres...........)
-demande expresse du gouvernement dès avril de réduire pour entreprises et particuliers de façon drastique la consommation d'électricité avec menace de coupure, même s'il m'a été chuchoté dans letuyau de l'oreille que les climatiseurs ont fonctionné à plein régime lors des journées de canicule à 38°....chut, je compte sur votre discrétion !
Godzilav's comment, August 26, 2011 1:36 AM
Effectivement on se demande d’où ce journaliste tire ses sources...
Ralala's comment, August 27, 2011 10:56 AM
mouais.

Quand les Japonais vont commencer à avoir des oedèmes cancéraux aux poumons et qu'après les cigales, les femmes accoucheront d'enfants monstrueux à la sauce Kerbala, je pense qu'ils auront compris l'étendue du problème qui se posera toujours à eux.

Sans compter que la contamination progresse et que les masses de corium se chargent doucement en Pu-239...
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[opinion] Fukushima, de pire à Criminel ? 9 aout 2011 | LePost.fr

[opinion] Fukushima, de pire à Criminel ? 9 aout 2011 | LePost.fr | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

J'aurais bien aimé ne pas avoir à faire ce post, une semaine après "Fukushima de pire en pire, 3 aout"

je me demande comment l'intituler, c'est quoi le mot qui signifie pire, que "Pire" ?

Criminel ?

J'assume donc l'emploi de ce mot, par respect pour ces habitants oubliés et que l'on condamne à une mort lente, à la face du monde, sans que personne ne s'en soucie. Encore un post pas en Une, mais vous êtes là, c'est le principal et Google news aussi... ;-)

vous retrouverez le mot criminel dans ce post, à chaque fois que je pense qu'il est justifié, j'essaie d'éviter la surenchère, hesitez pas à commenter si vous êtes d'accord, ou pas d'accord.

Résumé, la semaine dernière, on découvrait des radiations de 10 sieverts minimum à l'exterieur de la centrale, les instruments de détection n'allant pas au delà, comme à Chernobyl, on sait juste que c'est au moins 10 sieverts. mais cela pourrait être 100, cela, on ne le sait pas !

(...)

--

NB : votre serviteur est cité parmi les référents :-))

Un article très complet qui restranscrit bien les inquiétudes et la révolte de la population japonaise dans la région concernée. A lire et diffuser ...

more...
Vie toxique's comment, August 10, 2011 6:25 PM
@Prestant : excellent analyse. Il est vrai qu'il est plus facile pour nous français de pointer du doigt ou de juger les erreurs des autres, celles de ceux qui sont si loin de nous. La situation est tellement complexe et irréelle, qu'il est difficile de juger de l'action de chacun.
Toutefois, même si l'erreur est humaine, des décisions incompréhensibles et inexcusables ont été prises, à la va-vite, dans l'urgence et le stress de faire bien. Mais le bien est de quel côté ?
RK's comment, August 10, 2011 7:11 PM
il est normal de s'indigner ! l'article est mal écrit mais l'intention est bonne. Marre de l'esprit critique contre-productif qui sévit ici.
les commentaires des lecteurs sont pathétiques :
"Et le Nucleaire, c'est "Has Been""
Donc l'électricité est has-been."
pour info le nucléaire représente 6% du mix énergétique mondial... mais à quel prix !
Etienne Servant's comment, August 11, 2011 1:07 AM
Je n'ai pas publié cet article car il était insultant : (des" pauvres c.ons d'ouvriers heroiques" ) j' espère que les familles des ouvriers en question ne tomberont pas dessus ...
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Qui a besoin de télé-réalité, lorsque nous avons Fukushima? | globalwarmingisreal.com

[traduction] Opinion - "Réflexions d'un mécontent»

Vous n'oubliez pas Fukushima?

 

Je sais - c'était il y a déjà deux mois. [non, bientôt 5 !]

Après tout, je suis beaucoup plus intéressé par le fait Mila Kunis parle russe. Ou que Bradley Cooper parle français. Ou comment Snooki de la côte du New Jersey a obtenu son nom. Ou la dame qui a donné naissance à un bébé et ne savais pas qu'elle était enceinte. Ou l'autre dame qui a tué son gosse et qui refusait cette semaine d'apparaître publiquement jusqu'à ce qu'elle obtienne une offre d'une grande télévision.

 

Ah oui - et le fait que ils ont juste trouvé plusieurs endroits sur le réacteur de Fukushima qui peuvent vous tuer en quelques secondes.

 

Bon temps !

 

TEPCO (Tokyo Electric Power),  qui exploite l'installation, a testé les taches à distance et a constaté que les niveaux atteints 10 sieverts. En fait, ils ne savent pas à quel niveau elle est vraiment parce que la machine qu'ils utilisaient va seulement jusqu'à 10 sieverts. Donc, il pourrait probablement être plus élevés.

(...)

 

--

NB : Une satyre tintée d'humour de (tv)réalité et de (contre)vérités ! A décortiquer !

more...
Etienne Servant's comment, August 6, 2011 2:20 AM
ne pas confondre une satire et un satyre ;o)
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Spécial radioactivité au Japon : Pourquoi relève-t-on 5 mois après l'accident des doses de radioactivité bien plus élevées qu'initialement ? | gen4

Spécial radioactivité au Japon : Pourquoi relève-t-on 5 mois après l'accident des doses de radioactivité bien plus élevées qu'initialement ? | gen4 | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
[article à prendre avec précaution]
Que signifient exactement les données des derniers relevés de radioactivité à Fukushima-Daiichi ?

Tepco à révélé aujourd'hui quelques détails complémentaires : Après avoir constaté sur une photo prise par un gammamètre des chiffres élevés (5 Sv/h), Tepco a fait vérifier le 1/8 par des opérateurs humains les doses ambiantes au niveau de la cheminée commune des ex-réacteurs n.°1 et 2.

A l'aide de matériel de détection installé sur de longues perches, les employés ont constaté des "points chauds" dépassant la valeur maximale admissible par leur appareil, soit plus de 10 Sv/h. La dose maximale de radioactivité semblait provenir de l'intérieur de canalisations menant au conduit principal de la cheminée.

Il est donc probable que le niveau de radioactivité maximum soit encore plus important à l'intérieur du tuyau en question.

Pourquoi une dose aussi élevée à cet endroit précis ?
(...)
more...
prestant's comment, August 3, 2011 5:34 PM
Une des inexactitudes du texte est la suivante. 10 Sv/h c'est sur la source radioactive. La radioactivité décroit avec le carré de la distance. A 3m, le taux n'est plus que de l'ordre de 50 mSv / h.

C'est suivant cette régle que j'aurai aimé avoir un plan à l'échelle de la salle où se trouve la source à au moins 5 Sv. A partir des points de mesure (la valeur va croissant avec le rapprochement de la source) on pourrait établir la valeur de la source si on avait l'éloignement aux différents points de mesure !??
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[opinion] VDM au Japon ? | Agoravox.fr

[opinion] VDM au Japon ? | Agoravox.fr | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
(...)
Et pourtant... Je tombe sur une « actu », non, une dépêche, un entrefilet qui me secoue.
Je ne suis pas un spécialiste du nucléaire, mais le chiffre m'interpelle. Sievert, j'ai un souvenir vague de débat pro/anti nuke, chipotant entre micro et milli Sievert, mais la on parle Sievert. Moi, je viens de l'industrie, de la mécanique générale, et sans avoir le bagage d'un ingénieur Areva, je sais faire la différence, entre une pièce précise au micron, au millimètre et au décamètre... On parle plus du tout de la même chose, clairement. Je cherches un peu (google est mon ami), et je tombe sur ce tableau.

Donc si je lis bien, une dose de 5 Sieverts/heure, soit moins de la moitié de ce qui est annoncé par tepco (d'ailleurs plus de 10, c'est quoi ? 10,01 ou 11, 15, 100 ?), est létale à 50%, et engendre au « mieux », des mutations génétiques (sur 1 heure). Si ces chiffres étaient avérés, et non une erreur de traduction, cela nous renverrait aux pires heures des catastrophes nucléaires. Et cela, plus de 4 mois après la catastrophe initiale, marque évidente que le désastre n'est pas passé, mais à venir.
(...)
more...
TerraSalus's comment, August 2, 2011 7:43 AM
@Lufilau : je me faisais la même réflexion, c'est terrible pour tous ces ouvriers, ils sont tous plus ou moins condamnés. Ce sont des héros au vrai sens du terme.
cheech68's comment, August 2, 2011 4:47 PM
Au moins ,pour Tschernobyl, les Russe avaient fait tout le nécessaire, pour que toute radioactivité cesse d'être émise au bout de 2 SEMAINES !!!! Ici au bout de 5 mois ,on est toujours encore en train de battre des nouveaux records de radiation ???!!!!
C'est de la folie pure !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Gérard's comment, August 2, 2011 11:18 PM
"létale" peut être aussi l'invisible petite particule alpha qui est négligée dans les relevés, et par les radiamètres.
Et sans même parler d'accumulation
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Opinion - Les ingénieurs qui ont construit Fukushima étaient-ils incompétents | Daily Kos

[Eng] Opinion - Les ingénieurs qui ont construit Fukushima étaient-ils incompétents | Daily Kos | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
[article à prendre avec précaution](...)

Environ 3700 travailleurs du complexe nucléaire de Fukushima ont été exposés à des radiations depuis le récent tremblement de terre de 9,0 et le tsunami de 15 mètres qui ont frappé le 11 Mars. Parmi eux, 3514 ont eu des examens médicaux dans lesquels leurs limites d'exposition ont été enregistrés. Parmi eux, 124 des travailleurs ont des expositions supérieures à 100 mSv, ce qui est la charge réglementaire pour la durée de vie normale d'un ouvrier du nucléaire, bien que le Japon a relevé le niveau à 250 mSv. Parmi ces 124 travailleurs qui ont dépassé 100 mSv, 107 avaient des expositions entre 100 et 200 mSv, 8 avaient des expositions de 200-250 mSv, et 9 avaient des doses supérieures à 250 mSv.

(...)
Dans cet article une personne fait valoir que les ingénieurs japonais qui ont construit l'usine nucléaire de Fukushima étaient «incompétentes» parce que - selon l'auteur de ces remarques - ils ne savaient pas ce qu'on sait depuis sur ​​la sismologie, et ont construit une centrale nucléaire près d'une ligne de faille. La compagnie a réellement eu le culot de dire qu'il y a beaucoup de bons sismologues japonais, et que ces sismologues aurait dû être en mesure d'empêcher la construction de centrales nucléaires par des ingénieurs nucléaires "incompétents" . Aussi, l'auteur a dit, car il avait des preuves, que le tsunami avait inondé la région dans le dernier millénaire, ce qui devrait avoir convaincu tout le monde de ne pas construire une centrale ici, même si aucune mention n'a été faite de construire toute autre chose.
Vraiment? Incompétents? Par rapport à qui?

(...)
--
NB : un article un peu fouilli, mais avec quelques infos intéressantes à retenir.
more...
No comment yet.
Suggested by Anotherdaylight
Scoop.it!

on a retrouvé le corium de Fukushima | Agoravox.fr

on a retrouvé le corium de Fukushima | Agoravox.fr | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
[article à prendre avec précaution]

On le sait, depuis le premier jour de la catastrophe de Fukushima, les trois cœurs des réacteurs ont fondu, formant le corium, agglomérat de combustible nucléaire, et d’éléments d’assemblage.On sait qu’il atteint de très hautes températures ( 3000 °C) et peut faire fondre la plupart des matériaux. lien
On sait aussi que les cuves des réacteurs sont devenues des passoires, et que le corium s’est déjà attaqué à l’épaisse dalle de béton de 8 mètres d’épaisseur.
Logiquement cela ne devrait pas empêcher sa progression en direction du sol, une fois passé l’obstacle du béton, et le faire rencontrer à un moment à un autre, la nappe phréatique.

A ce moment, il y aura une explosion chimique avec un important dégagement de matières radioactives dans l’atmosphère.

Dans cette vidéo, on peut découvrir le processus de la formation du corium.
Selon Hiroaki Koide de l’Université de Kyoto « la situation de la centrale de Fukushima est désespérée (…) il y a à peu près cent tonnes de corium. Les cuves de pressurisation et les métaux utilisés pour l’enceinte du bâtiment fondent à 1500 °. Il est donc probable que le corium soit tombé au fond des cuves, qu’une partie ait attaqué le sol et qu’une partie se soit mélangée avec l’eau contaminée, entraînant la fonte des murs ». lien
(...)
more...
TerraSalus's comment, July 26, 2011 5:51 AM
Cela fait quand même super froid dans le dos...
Vie toxique's comment, July 26, 2011 5:53 AM
@TerraSalus : froid dans le dos ... ou chaud aux pieds ;-)
TerraSalus's comment, July 26, 2011 6:21 AM
En lisant l'article, je revois la scène de la bave du monstre dans Alien, qui perfore le vaisseau de part en part... ;)

Quelle tragédie.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Commentaire sur la situation autour de la centrale de Fukushima | NHK WORLD French

La Compagnie d'électricité de Tokyo, Tepco, a dévoilé il y a trois mois son plan de reprise de contrôle de la centrale nucléaire de Fukushima. L'entreprise affirme aujourd'hui que le premier objectif a été rempli. Le gouvernement précise que les fuites radioactives des bâtiments des réacteurs sont aujourd'hui à un deux millionième de leurs niveaux au moment des explosions en mars.
Dans ces conditions se pose la question du retour des personnes évacuées. Le gouvernement souhaite se prononcer à ce sujet, après avoir confirmé la sûreté des réacteurs de la centrale et consulté les autorités locales.
Dans notre commentaire, nous évoquons ces différents points avec Hiroshi Yokokawa, de Radio-Japon, qui revient sur la situation à la centrale.

Hiroshi Yokokawa :
Certaines tâches spécifiques ont été terminées dans les temps. Mais la situation au niveau du refroidissement demeure fragile. La stabilité de ce refroidissement reste sujette à caution car le système de décontamination de l'eau radioactive fonctionne mal. Les experts estiment que les réacteurs présentent toujours des risques. Par exemple, si le système de refroidissement s'arrêtait pour une raison ou une autre, il ne faudrait que 36 heures pour que l'eau des réacteurs s'évapore totalement. 24 heures plus tard, le combustible commencerait à fondre dans les cuves où la température aurait atteint les 2850 degrés. La situation reste difficile et le gouvernement comme Tepco doivent donc agir avec prudence.

Radio-Japon :
Le gouvernement a évoqué la possibilité de revenir sur son conseil d'évacuation adressé aux populations de certaines zones.
Hiroshi Yokokawa :
Effectivement il se dit prêt à en discuter dès le début du mois prochain. Les conditions requises pour qu'il prenne une telle décision sont la baisse des niveaux de radiations et la confirmation de la stabilisation des réacteurs. J'ajoute qu'une éventuelle décision sur le conseil d'évacuation ne concernerait pas la zone interdite des 20 km autour de la centrale.
Cela dit, les conditions de sécurité restent peu claires. Que se passera-t-il en cas de violente réplique sismique ? Et il ne faut pas oublier les niveaux de radiation. Une grande quantité de particules radioactives continuent de polluer les sols des zones concernées.

Radio-Japon :
La deuxième étape du plan de Tepco est de maîtriser les émissions radioactives et de faire baisser les niveaux de contamination, tout cela dans les six mois qui viennent. Comment faire ?
Hiroshi Yokokawa :
L'élément le plus important pour cela est le système de décontamination et de circulation d'eau en direction des réacteurs. Il faudra améliorer le système en place et multiplier les sécurités pour éviter toute interruption du refroidissement en cas de nouveau séisme ou de dysfonctionnement.

Ensuite, le démantèlement de la centrale devrait prendre plusieurs décennies. Il y a encore de nombreuses difficultés à surmonter. C'est au gouvernement et à Tepco de relever ces défis, et d'informer la population de l'évolution de la situation.

--
PS : le système de classification des articles de NHK World French ne permettant pas de retrouver les articles anciens, je publie désormais intégralement leurs articles, sauf si une version anglaise avec vidéo est disponible.
more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[opinion] FUKUSHIMA : « Pendant les travaux, la contamination continue », par François Leclerc | Blog de Paul Jorion

[opinion] FUKUSHIMA : « Pendant les travaux, la contamination continue », par François Leclerc | Blog de Paul Jorion | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Le typhon Ma-On, qui menaçait la centrale sinistrée de Fukushima, l’a finalement épargnée pour aller se perdre dans l’océan. Comme lors de l’épisode précédent, des mesures de fortune avaient été prises par Tepco, l’opérateur, n’empêchant pas le niveau de l’eau contaminée de dangereusement monter dans les sous-sols en raison des pluies diluviennes.

La vulnérabilité des installations dévastées est grande, aux pluies tropicales mais sans doute bien davantage encore à de nouveaux séismes, dont il est impossible de prévenir les conséquences sur les structures des enceintes de confinement, au fond desquelles reposent des coriums.

Ce qui n’empêche pas les autorités politiques, en mal de reconnaissance, de s’allier avec l’opérateur de la centrale pour affirmer aux Japonais que la première étape de sa reprise en main a été atteinte. En réalité, le système de décontamination de l’eau, ...
more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Commentaire : Reconstruire des villes résistantes aux catastrophes naturelles | NHK WORLD French

Quatre mois se sont écoulés depuis le séisme et le tsunami du 11 mars. Pourtant, plus de 110 000 personnes sont toujours contraintes de vivre loin de leur domicile. Dans notre commentaire d'aujourd'hui, le professeur Fumihiko Imamura, du Centre de recherche sur le contrôle des catastrophes de l'université du Tohoku, nous explique les leçons tirées du désastre et comment elles sont mises à profit dans les efforts de reconstruction.

Tout d'abord, à quels problèmes les régions sinistrées sont-elles confrontées aujourd'hui?

Fumihiko Imamura :
Quatre mois ont passé depuis le séisme, mais de nombreuses répliques continuent de secouer la région si bien que le risque de tsunami ou de glissement de terrain reste encore élevé. Les projets de reconstruction en sont au stade de la discussion et il faudra encore du temps avant de pouvoir prendre des mesures spécifiques et d'obtenir une vision globale de la situation.

Radio Japon :
En tant que membre du comité gouvernemental en charge d'examiner les projets de reconstruction consécutifs au désastre du 11 mars, pouvez-vous nous dire quels sont les sujets à l'ordre du jour pour remettre sur pied les localités sinistrées ?

Fumihiko Imamura :
Nous souhaitons élaborer des mesures susceptibles de minimiser les risques en cas de catastrophe naturelle encore plus importante, en d'autres termes, des mesures permettant de sauver des vies humaines.

Après cette expérience, nous devons construire des villes plus solides et capables de résister aux inondations provoquées par un tsunami. Le risque qu'une telle catastrophe se reproduise demeure élevé dans les zones déjà frappées. L'idéal serait donc de ne reconstruire les habitations que dans des endroits en altitude.

Par le passé, des maisons ont déjà été reconstruites dans des lieux plus élevés. Mais les populations locales, comme les pêcheurs, ont fini par déplacer leur domicile sur le littoral avec les conséquences que l'on connaît. Il est important de ne pas répéter la même erreur.

Autrefois, les lieux de travail et de résidence pouvaient difficilement être séparés. Mais aujourd'hui, on peut pallier au problème en construisant des routes. Un nouveau système de transport utilisant des véhicules électriques a été proposé pour relier les zones côtières à l'intérieur des terres.

Radio Japon :
Nous venons d'entendre le professeur Fumihiko Imamura, du Centre de recherche sur le contrôle des catastrophes de l'université du Tohoku. Il nous a expliqué comment des villes susceptibles de résister aux catastrophes naturelles pourraient être reconstruites après le 11 mars.
--
PS : le système de classification des articles de NHK World French ne permettant pas de retrouver les articles anciens, j'ai décidé de publier intégralement leurs articles, sauf si une version anglaise avec vidéo est disponible.
more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Fukushima est continuellement bombardé de niveaux élevés de césium, de strontium et de plutonium qui vont lentement tuer des millions dans les années à venir | Prison Planet.com

[information à prendre avec précaution]

[traduction] Fukushima est maintenant de loin la pire catastrophe nucléaire de toute l'histoire humaine. Tchernobyl était un pique-nique du dimanche par rapport à Fukushima et la quantité de césium-137 publié au Fukushima cette année à ce jour est équivalent à 168 bombes d'Hiroshima.

 

La crise de Fukushima est loin et bien pire que vous avez été informé. Nous parlons de plusieurs fusions nucléaires qui ne seront pas entièrement contenue pendant des années.

 

Dans une tentative pour empêcher les gens calmes, les autorités au Japon (et dans le reste du monde aussi) ont menti et menti et menti. Au cours des mois qui ont passé depuis que la catastrophe a commencé, des fractions de vérité ont lentement commencé à sortir.

 

Les autorités ont finalement admis que la zone entourant immédiatement Fukushima sera inhabitable indéfiniment, et ils ont finalement admis que la quantité de matière radioactive qui a été publié est beaucoup plus élevé que prévu initialement rapporté.

 

Cela va prendre des années aux japonais pour contenir entièrement ce problème. En attendant, Fukushima continuera de nous bombarder avec des niveaux élevés de césium, de strontium et de plutonium et va lentement tuer des millions de personnes autour du globe pour les années à venir.

(...)

--

PS : un très long article très alarmiste dont il faut raison garder. La majorité des références indiquées ont été publiées ici et compilés dans cet article avec un ton très sensationnaliste !

more...
Mulotine de la Mulotière's comment, August 31, 2011 7:19 AM
J'adore quand,, ceux qui ne se sont pas beaucoup occupés de cette terrible histoire, sortent de leur trou avec ce genre d'article dit " à effet" !!!!!!!!!!!! j'adore!!!!
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[opinion] Pourquoi le Japon désespère de sa classe politique | LesEchos.fr

Le Japon va assister ce matin à la nomination de son sixième Premier ministre en à peine cinq ans. Et ses jours sont déjà comptés. Hier, Yoshihiko Noda, le ministre des Finances sortant, a été élu à la présidence du parti majoritaire, le Parti démocrate du Japon (DPJ), et devrait être nommé aujourd'hui à la tête du gouvernement par la Chambre des représentants, que sa formation contrôle, en remplacement de Naoto Kan.

 

Mal connu d'un grand public qui aurait, selon les sondages, voulu voir le DPJ choisir un leader plus charismatique, Yoshihiko Noda aura su séduire les courants clefs de sa formation de centre gauche, aujourd'hui extrêmement divisée. Une large partie de la brève campagne des candidats à la succession de Naoto Kan s'est d'ailleurs concentrée, au grand dam de l'opinion, sur des questions de cuisine interne à la formation et non sur les grands problèmes auxquels est confronté le Japon.

(...)

--

NB : Hier soir, Yoshihiko Noda a poliment appelé à la fin des querelles partisanes et souhaité une forme d'unité nationale pour relancer le pays.

more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[opinion] « Fukushima : le vrai visage du capitalisme », par Andreas Exner. | palim-psao.over-blog.fr

[opinion] « Fukushima : le vrai visage du capitalisme », par Andreas Exner. | palim-psao.over-blog.fr | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Andreas Exner est rédacteur pour le magazine autrichien Streifzüge consacré à la critique de la valeur. Il est connu également pour son engagement écologiste. Il a notamment eu une longue correspondance avec André Gorz. Le texte suivant a été publié en allemand en mars 2011.

 

Cette horreur n’en finit pas. Fukushima, 11-septembre de notre système énergétique fondé sur l’utilisation du nucléaire et des combustibles fossiles. Le cauchemar d’un monde qui ne s’intéresse qu’au profit et à l’argent apparaît en résumé dans ce terrifiant réacteur nucléaire, émetteur d’invisibles et mortels rayonnements.

Au vu des images et des informations qui nous parviennent du Japon, on croirait assister à un film catastrophe. L’idée que nous nous faisions du potentiel destructeur inhérent au capital semble s’être soudain matérialisée. Quelqu’un a fait remarquer un jour que nous avions moins de difficultés à nous représenter la destruction et les souffrances de populations entières que la vie dans une société fondée sur les notions de partage, d’attention, de coopération.

 

Comment pourrait-il en être autrement ? Le monde ne se montre-t-il pas tel que nous le concevons ? Et de toute éternité nous l’avons conçu ainsi, puisque c’est ainsi qu’il nous apparaît.

(...)

more...
Bee Api?'s comment, August 26, 2011 11:01 AM
Même pas j'ai ouvert ce blog que déjà j'applaudis des deux mains et tout de suite! merci, de quoi alimenter des discussions, pas de doute là dessus
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[vidéo] Evacuer FUKUSHIMA - part1 | moonkaii

Partie 1 - L'ensemble de la presse internationale a oublié la pire catastrophe de l'histoire moderne. Donc, c'est un humble rappel de ce qui se passe réellement à Fukushima et au-delà d'aujourd'hui!

 

--

PS : en attendant le retour du fil de l'info, voici un montage vidéo très partisan de la situation au Japon.  Chacun est libre d'en tirer sa propre opinion.

more...
Etienne Servant's comment, August 22, 2011 5:49 AM
Effectivement chacun est libre d'en tirer sa propre opinion, surtout ceux qui sont concernés...
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

Fukushima, début août:, la catastrophe s'aggrave de jour en jour | horreurecologique

Fukushima, début août:, la catastrophe s'aggrave de jour en jour | horreurecologique | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[Article à prendre avec précaution]

Comme annoncé, la situation à Fukushima et dans la région ne s’arrange pas et, à en juger par les derniers développements du délabrement des réacteurs accidentés, cet accident pourrait dépasser en gravité, dans le temps et dans l’espace, celui de Tchernobyl. Car non seulement les trois réacteurs restent pratiquement hors d’atteinte pour les ouvriers et les ingénieurs, mais trois des quatre piscines endommagées ne sont toujours pratiquement pas refroidies. Seule celle liée au réacteur numéro quatre est équipée depuis la fin du mois de juillet d’un système de refroidissement de secours qui « ne donne pas entièrement satisfaction ». Traduit en langage de profane cela signifie que cette piscine relâche toujours de la radioactivité dans l’air. Ce qui est évidemment le cas des carcasses des bâtiments et de réacteurs un, deux et trois.

(...)

--

NB : je me permets d'émettre quelques doutes sur la crédibilité de certaines informations de cet article.

A vous de juger ...

more...
Karmakura's comment, August 9, 2011 3:59 AM
-pourquoi tant de haine contre ce type ? il n’y a pas de haine dans mes mots , juste une libre interprétation de votre part
-il serait estampillé ingénieur Areva il aurait plus de crédibilité ou Dr Plutonium japonais ? non
au Japon on voit des scientifiques dire que pour lutter contre les radiations il faut sourire : comme on en voit qui ont un discours cohérent , scientifiquement basé sur des faits exactes et suffisamment indépendant pour être crédible .
- La population est abrutie par des tartuffes en blouses blanches : ne sous-estimé pas la population Japonaise , cela montre votre méconnaissance de celle-ci.
-Alors défoulez vous sur les bonnes personnes : pour me défouler je préfère aller à la piscine…
-ne croyez pas Tepco :Ne pas croire au catastrophisme d’un hurluberlu du web ne veut pas dire que l’on accorde un crédit niais aux dires de tepco…

Sans méchanceté aucune , votre peur m’indiffère , je préfère penser aux personnes se trouvant pas bien loin de cette centrale, aux travailleurs du nucléaire qui se démènent pour stabiliser la situation , à ceux qui ont tout perdu lors du tsunami , à toutes ces personnes qui se battent au quotidien pour reconstruire et continuer à vivre…à ces courageux ordinaires et anonymes qui vivent avec une épée de damoclès au dessus de leur tête…
RK's comment, August 9, 2011 5:14 AM
Pour côtoyer chaque jour des Japonais, dont certains reviennent cette semaine du Japon écoeurés par la propagande pro-nucléaire qui sévit toujours à tous les niveaux de l'Etat et dans beaucoup de media, je ne me sens pas concernée par votre message.
peut être vous comprendrez mieux pourquoi les gens n'ont pas été évacués ou simplement protégés :
http://www.nytimes.com/2011/08/09/world/asia/09japan.html?pagewanted=2&_r=1&ref=global-home
PS : soutenir le Japon et alerter les Français sur ce qui les attend avec 58 réacteurs que Proglio veut faire tourner jusqu'à 60 ans, c'est mon combat quotidien
Karmakura's comment, August 9, 2011 5:24 AM
"je ne me sens pas concernée par votre message" dans ce cas je vous invite à faire preuve de cohérence et à ne pas me répondre .
Malgré tout bon courage pour votre combat.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

FUKUSHIMA (suite 41) "La grande leçon de Fukushima pour la France" | Blog Science pour vous & moi

FUKUSHIMA (suite 41) "La grande leçon de Fukushima pour la France" | Blog Science pour vous & moi | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Mercredi 3 août. Cinq mois après les débuts de la catastrophe de Fukushima, et à l'heure où les centrales nucléaires de très nombreux pays - dont la France - sont soumises à de nouveaux examens de sûreté, j'ai demandé à deux physiciens bien connus du GSIEN (groupement de scientifiques pour l'information sur l'énergie nucléaire), Monique et Raymond Sené, de se joindre à moi sur ce blog pour essayer de tirer ce que nous avons voulu appeler "La grande leçon de Fukushima pour la France" (le titre de cette note).

Par Monique Sené, physicienne, directrice de recherches honoraire au CNRS , membre du Haut comité à la transparence et présidente du GSIEN (groupement de scientifiques pour l’information sur l’énergie nucléaire)
Raymond Sené, physicien nucléaire, membre du GSIEN
Dominique Leglu, physicienne, directrice de la rédaction de Sciences et Avenir

Oui, Fukushima n’est pas Hiroshima. Des réacteurs ne peuvent pas exploser comme une bombe atomique. Il n’empêche, ...
more...
Vie toxique's comment, August 3, 2011 6:08 PM
Un article un peu insipide sans vraiment de réponse aux questions posées dans l'article. A le mérite d'exister !
prestant's comment, August 4, 2011 5:50 AM
Un excellent article si ce n'est les fautes d'orthographe ! Pour moi son mérite c'est de dire que ce qui est arrivé à fukushima pourrait tout à fait survenir en France.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

FUKUSHIMA : une décontamination très mal partie, par François Leclerc | Blog de Paul Jorion

FUKUSHIMA : une décontamination très mal partie, par François Leclerc | Blog de Paul Jorion | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
L’opérateur se débat toujours avec la décontamination des masses d’eau hautement radioactives, diminuant en désespoir de cause les injections d’eau de refroidissement dans le réacteur n°3, au risque d’une élévation de sa température, afin de ne pas accroître leur volume. Ce réacteur est en effet le plus fort contributeur à la production d’eau contaminée.

Le système de décontamination en service fonctionne en effet toujours très en dessous de son rendement prévisionnel, tandis qu’un nouveau système, fabriqué au Japon, va être installé et doit encore être testé.

Les pluies torrentielles du typhon Ma-On qui se sont abattues sur une partie du Japon, dont la zone de la centrale, ont pour leur part contribué à faire monter les eaux contaminées dans les sous-sols des réacteurs, mais l’opérateur n’a que fort peu communiqué à ce sujet, après avoir mis en avant l’installation de grandes plaques métalliques de 5 mètres sur 16 mètres au sommet du réacteur n°3 pour tenter d’empêcher que la pluie n’y pénètre, ruisselle et soit contaminée avant de rejoindre les sous-sols.
(...)
--
NB : un bon résumé, en français, de la situation dramatique que vit ces jours-ci Fukushima.
more...
Etienne Servant's comment, August 3, 2011 5:46 AM
effectivement une bonne analyse !
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[opinion] Le secret nucléaire résiste à la catastrophe de Fukushima | latribune.Fr

Par François Leclerc, ancien conseiller au développement de l'Agence France Presse. François Leclerc a tenu sur le blog de Paul Jorion le journal de la catastrophe de Fukushima. Il y publie depuis plusieurs années la chronique de "l'actualité de la crise", consacrée à la crise économique et financière mondiale.

Le 11 mars 2011, un puissant séisme, puis un tsunami dévastateur ravageaient des régions entières du Japon, déclenchant la troisième catastrophe nucléaire de l'histoire après Three Mile Island et Tchernobyl. Plus de quatre mois après, la situation n'est toujours pas stabilisée à Fukushima, en dépit des affirmations officielles, Tepco, l'opérateur technique, ayant transformé une usine produisant de l'électricité en une fabrique d'eau radioactive, qu'il ne parvient toujours pas à maîtriser.

La nature de cette catastrophe est différente de Tchernobyl, dont la réédition était crainte.
(...)
more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[podcast] La catastrophe de Fukushima : un silence assourdissant ! | NATURE SANS FRONTIERES - FrequenceTerre.com

[podcast] La catastrophe de Fukushima : un silence assourdissant ! | NATURE SANS FRONTIERES - FrequenceTerre.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Parfois, il est bon d'être conforté dans ses croyances et combats ! Ecologiques, dans le cas d'espèce.
Ainsi, j'ai trouvé dans les propos de Véronique Degraef, éditorialiste à « La Revue nouvelle », de quoi alimenter la présente rubrique et, croyez-moi, il n'y a pas un mot à retirer de son article « Il n'y a pas de nucléaire civil ».
Il y a vingt-cinq ans, la catastrophe de Tchernobyl stupéfiait le monde entier, mais elle n'avait pas ou, alors, si peu, remis en question le nucléaire.
Qu'en est-il, à présent, avec la catastrophe de Fukushima ?
Véronique Degraef lance un vibrant et inquiétant réquisitoire du style : « Dégagez ! »
Je vous communique quelques pans de sa démonstration, si besoin est encore :
(...)
more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[Eng] Le point de vue d'un citoyen japonais sur l'anarchie à Fukushima | akiomatsumura.com

[Eng] Le point de vue d'un citoyen japonais sur l'anarchie à Fukushima | akiomatsumura.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
*[google trad] Article Par Toshio Nishi*

Est-ce que notre gouvernement japonais nous ment ? Oui.
Est-ce que "mentir" un mot trop fort pour décrire les spectaculaires cafouillages du gouvernement montrés au public ? Ce serait alors "mensonger" d'être plus précis et plus aimable?

La sémantique est même pas un problème ici. Les bonnes manières ne doivent plus être attendue des hommes et des femmes ordinaires qui ont inhalés des poussières hautement radioactives et de la vapeur depuis Mars 2011. Mais nous continuons à agir. Je suppose que c'est une question de fierté que chacun de nous refuse de devenir égoïstes en cette crise.
(...)

*Né à Osaka, au Japon, Toshio Nishi est diplômé de l'Université Kwansei Gakuin près de Kobe et a reçu une maîtrise et un doctorat de l'Université de Washington à Seattle. Il est professeur à l'Université Nihon de Tokyo et en même temps chercheur de la Hoover Institution, Stanford University. Son intérêt est le Japon moderne et l'Asie-Pacifique, les relations américano-japonaise et l'occupation américaine du Japon. Il vit à Palo Alto et à Chiba, qui est pris parfaitement en sandwich entre Fukushima et Tokyo, sur la route du césium.

--
NB : un longue article qui fait l'état des conséquences de la crise nucléaire et de la position du gouvernement sur ces sujets.
more...
No comment yet.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[opinion] Fukushima : L'effroyable mensonge (vidéo) | mondialisation.ca

[opinion] Fukushima : L'effroyable mensonge (vidéo) | mondialisation.ca | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
On s’attend normalement à lire en arrivant ici, mais aujourd’hui, j’aimerais vous proposer ce segment de mon émission de radio L’Autre Monde traitant de la situation du nucléaire à Fukushima et ailleurs dans le monde, incluant le dossier de notre centrale nucléaire Gentilly-2, ici au Québec, qui a reçu le feu vert (insensé) pour sa rénovation et remise en service. Cet exposé dure à peine plus d’une heure et est beaucoup plus économique en temps que d’écrire ou de lire un article qui contiendrait toutes les informations partagées dans ce tronçon de l’émission.

Les médias corporatifs et les gouvernements, sans oublier tous les acteurs de l’industrie nucléaire, nous mentent et ne nous tiennent pas informés de la réelle situation. Le cas de Fukushima est foudroyant en ce sens. La couverture médiatique et informationnelle est de loin pire que lors de l’accident de Tchernobyl.
(...)
--
NB : pour ceux qui adorent l'accent québécois et surtout les analyses de (pseudo?)-pro, je vous conseille la vidéo de ce lien. La 1ere partie est consacrée à Fukushima mais sans véritable révélation.

Par contre, sur YouTuble la vidéo est très bien documentée.
more...
Vie toxique's comment, July 22, 2011 4:30 AM
Vers 0h41 : "il est temps de sortir du lithium" - Je note l'expression !
Bon, j'ai été médisant dans ce post, mais les infos données par ce monsieur, bien connu au Québec pour ses coups de gueule sur internet (j'ai déjà diffusé plusieurs de ses vidéos sur mon topic Toxique), sont très sensées.
Scooped by Vie toxique
Scoop.it!

[OPINION] Mettre de côté la politique pour apprendre de Fukushima | Nikkei.com

TOKYO (Nikkei) - Avec les défis auxquels le pays fait face dans le traitement de l'accident à l'usine de Fukushima Daiichi, les dirigeants du Japon n'ont pas le luxe d'utiliser la crise à des fins politiques. Au lieu de cela, ils doivent transcender les intérêts partisans pour créer une stratégie énergie post-Fukushima .

Compte tenu de la tragique histoire nucléaire du Japon , il est difficile de comprendre les défaillances de sécurité qui a permis l'effondrement à la Tokyo Electric Power Co. à la centrale de de Fukushima.Comprendre comment et pourquoi l'accident s'est produit, et prévenir toute répétition est l'une des tâches les plus importantes pour le Japon de l'après-guerre.

La foi complaisante du pays dans le mythe de la sécurité nucléaire, a été brisé, et ne pas tirer les leçons de Fukushima serait une nouvelle défaite.
(...)
more...
No comment yet.