Japon : séisme, t...
Follow
Find tag "nucléaire"
364.2K views | +9 today
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Your new post is loading...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

De Tchernobyl à Fukushima : l'analyse d'un médecin japonais (+vidéo)

De Tchernobyl à Fukushima : l'analyse d'un médecin japonais (+vidéo) | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

C'est le Docteur Sugenoya, il a travaillé à Tchernobyl et est aujourd'hui responsable des actions de santé à Motsumoto, une ville de 240.000 habitants située à 320 km de Fukushima. Après les explosions des réacteurs, cette ville a accueilli des familles venant des zones dangereuses.

 

Le Docteur Sugenoya a donc une vision large des conséquences sanitaires des accidents nucléaires. Y compris dans la durée.

(...)

more...
No comment yet.
Rescooped by Pascal Faucompré from Toxique, soyons vigilant !
Scoop.it!

Les fuites radioactives de Fukushima plus fortes qu'annoncé [post ouvert aux commentaires]

Les fuites radioactives de Fukushima plus fortes qu'annoncé [post ouvert aux commentaires] | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Les fuites radioactives de la centrale nucléaire de Fukushima juste après la catastrophe de mars 2011 ont été deux fois et demi supérieures aux estimations communiquées à l'époque par les autorités japonaises, dit l'opérateur de la centrale dans un rapport publié jeudi.

 

Selon les analyses réalisées par Tokyo Electric Power (Tepco), les radiations émises pendant les trois premières semaines ont représenté un sixième des radiations de la catastrophe de Tchernobyl, en 1986.

 

"Si on avait eu cette information à ce moment-là, on aurait pu en tenir compte pour organiser les évacuations", a déclaré à la presse le porte-parole de Tepco, Junichi Matsumoto.

--

Plus d'info sur Yahoo : http://yhoo.it/JZKRb4

ou sur http://bit.ly/Jqppwy

--

Je laisse ouvert ce post à vos commentaires. Toutes informations importantes concernant la webcam, la situation des sinistrés ou le site de Fukushima sont les bienvenues ...

more...
Etienne Servant's comment, May 31, 2012 5:57 AM
Par moment ils poussent le bouchon un peu loin http://www.nature.com/news/fukushima-has-positive-fallout-for-marine-science-1.10750
Etienne Servant's comment, June 22, 2012 1:30 AM
http://www.scoop.it/t/fukushima-informations/p/2013368566/nhk-world-french-news-le-gouvernement-japonais-va-s-excuser-de-ne-pas-avoir-publie-des-cartes-de-contamination-radioactive
Etienne Servant's comment, October 3, 2012 12:17 AM
Le séisme de magnitude 5.2 à 7 km de profondeur survenu le 2 Octobre avec l'épicentre a proximité de la centrale n'est visible sur aucune vidéo
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

FUKUSHIMA – « Un mur de censure » | Enviro2B

Six mois jour pour jour après le déclenchement de la catastrophe nucléaire de Fukushima Daiichi, le Réseau Sortir du nucléaire affirme que la catastrophe continue. Pour le collectif anti-nucléaires « Tepco, l’ensemble du lobby nucléaire, le gouvernement japonais, mentent et désinforment les citoyens du Japon et du reste de la planète ».

 

« Nous sommes toujours confrontés à un mur de censure » déplore Sortir du nucléaire. « Les grandes catastrophes nucléaires de l’histoire, de Mayak à Fukushima en passant par Tchernobyl, se suivent…

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

"Il y a de la rétention d'informations à Fukushima" | LePoint.fr

"Il y a de la rétention d'informations à Fukushima" | LePoint.fr | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Bruno Chareyron, responsable du laboratoire de la Criirad, revient sur les conséquences de la catastrophe après un voyage au Japon.

 

Six mois après le séisme du 11 mars, Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire, responsable du laboratoire de la Criirad (Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité), fait le point sur la catastrophe de Fukushima, sa gestion et ses conséquences.

 

Le Point.fr : Vous vous êtes rendu au Japon fin mai-début juin, qu'est-ce qui vous a le plus frappé ?

 

Bruno Chareyron : La situation de contamination. Dans la ville de Fukushima, qui se trouve à près de 65 kilomètres de la centrale, on mesurait encore des taux de radiation dix à vingt fois supérieurs à la normale ! Les atomes radioactifs sont retombés au sol et ils sont toujours là au moment où nous parlons. Leur rayonnement est tellement puissant qu'il traverse les murs et irradie les gens même à l'intérieur des bâtiments, y compris au quatrième étage des buildings !

 

Comment qualifier l'ampleur de la catastrophe de Fukushima par rapport à celle de Tchernobyl ?

(...)

--

(en image : L'ingénieur en physique nucléaire Bruno Chareyron et des volontaires de la Criirad effectuent des mesures dans la cour d'une école de Fukushima : les sols sont devenus de véritables déchets radioactifs. © Criirad)

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

A Tchernobyl, l'eau et le corium ne faisaient pas bon ménage. Et à Fukushima, ils le feraient ? | gen4

Un corium critique, c'est possible, la preuve :

 

Le corium formé à la suite de l'accident de Tchernobyl est rentré au moins une fois en re-criticité en 1990, c'est à dire que le nombre de neutrons, mesuré par des capteurs installés en même temps que le sarcophage à la fin de l'année 1986, a augmenté spontanément.

 

Un phénomène intriguant et inquiétant

Initialement, les scientifiques pensaient que le combustible une fois fondu ne pouvait en aucun cas redéclencher de lui-même une réaction de fission. Le nombre de neutrons ralentis ou thermalisés nécessaire à la réaction en chaîne ne pouvait être produit que dans les conditions très avantageuses d'un réacteur opérationnel, fin de la démonstration scientifique, fermez le ban !

(...)

[information à prendre avec précaution]

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Japon va demander des conseils de l'AIEA avant de redémarrer les réacteurs | Japan Today

[Eng] Japon va demander des conseils de l'AIEA avant de redémarrer les réacteurs | Japan Today | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Le Japon envisage de demander conseil à l'Agence internationale atomiques avant de redémarrer les réacteurs nucléaires arrêtés par mesure de précaution après le séisme et le tsunami du 11 Mars.

 

Le nouveau ministre de l'Industrie du Japon,  Yoshio Hachiro a dit qu'il voulait que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) évalue la sécurité des réacteurs et espère qu'ils seraient en mesure de redémarrer dès que possible.

 

Actuellement, 35 des 54 réacteurs du Japon sont désactivé, soit en raison du séisme ou pour des travaux d'entretien de routine.

more...
Pascal Faucompré's comment, September 6, 2011 1:40 PM
On peut vouloir l'arrêt des réacteurs à long terme (http://bit.ly/pi1phv) mais leur remise en route au plus vite !!
prestant's comment, September 6, 2011 1:58 PM
Je trouve que le positionnement choisi est assez malin.

Que va répondre l'AIEA ?
Vincent Cantin's comment, September 7, 2011 12:15 AM
@Pascal, ca fait un peu penser au toxico en manque (logique, vu la dependance).

Je me demande si ce nouveau premier ministre ne serait pas une langue de bois, en racontant ce que veut entendre le peuple, et en rejetant la tache de l'arret "a long terme" a ses successeurs sans s'en occuper durant la duree de son mandat.

L'avenir le dira.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

AIEA va faire appel à une équipe de crise nucléaire | The Japan Times Online

AIEA va faire appel à une équipe de crise nucléaire | The Japan Times Online | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] VIENNE - L'Agence internationale de l'énergie atomique fera appel à ses membres pour créer une équipe d'urgence pour répondre aux grands accidents nucléaires dans le monde entier, ce qui fait partie d'un plan d'agence pour renforcer la sûreté nucléaire, selon un projet obtenue mardi.

 

Le chien de garde du nucléaire basé à Vienne prévoit également d'envoyer des enquêteurs de la sécurité dans les trois ans à tous les pays membres qui exploitent des centrales nucléaires, suite à la crise nucléaire de Fukushima, selon le projet.

(...)

more...
Pascal Faucompré's comment, September 6, 2011 12:56 PM
Hé bien avec ça, on est rassuré !
futureisnow's comment, September 6, 2011 1:09 PM
surtout que cela sera uniquement À LA DEMANDE ses opérateurs concernés...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Le long lien de Fukushima au passé sombre du nucléaire | NYTimes.com

Le long lien de Fukushima au passé sombre du nucléaire | NYTimes.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Ishikawa, Japon - Kiwamu Ariga longe. les rizières de riz à maturation, se déplçant rondement, malgré ses 81 ans pour atteindre des tas de rochers jaunâtres au pied d'une abrupte colline boisée.

 

C'est là que, élève d'école secondaire, dans les derniers mois de la Seconde Guerre Mondiale, M. Ariga et ses camarades ont travaillé sur la destruction des roches de la colline de pierre en cassant les pierres jusqu'à ce que du sang de s'échappe des leurs sandales. Les soldats ne leur disaient rien alors que les ordres étaient de rechercher des pierres aux tâches brunes ou noires.

 

Un jour, M. Ariga fut rappelé, enfin, un officier lui a expliqué que ce serait après: "avec les pierres que vous avez creusé les garçons, nous pouvons fabriquer une bombe de la taille d'une boîte d'allumettes qui va détruire tout New York "M. Ariga dit qu'il n'a pas eu d'autres détails du Japon sur le secret qui cachait les efforts pour construire une bombe atomique des années après la guerre.

 

«Nous n'avions aucune idée de ce que nous faisions dans nos pieds nus, à creuser l'uranium radioactif ", déclare M. Ariga, debout entre les cannes de cèdre à cause de ses jambes. "Maintenant, 66 ans plus tard, nous sommes exposés à nouveau aux radiations. "

(...)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Le Ministre de la crise Nucléaire veut des normes pour la durée de vie des réacteurs | Kyodo News

[Eng] Le Ministre de la crise Nucléaire veut des normes pour la durée de vie des réacteurs | Kyodo News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Goshi Hosono, le ministre chargé de la manipulation crise nucléaire du pays, a déclaré dimanche que le gouvernement doit établir des définitions et des normes pour déternminer combien de temps les réacteurs nucléaires existants devraient être autorisés à opérer avant qu'ils ne soient mis hors service.

 

Hosono, qui est aussi de ministre de l'Environnement, a déclaré, lors d'une entrevue avec Group Media, qu'une agence de sécurité nucléaire doit à nouveaux être créée pour imposer davantage de contrôle sur les centrales du pays et sera étroitement impliquée dans le démantèlement.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Les ambigüités - volontaires - des relevés de radioactivité au fil des pays - partie 1/2 | Gen4

Les ambigüités - volontaires - des relevés de radioactivité au fil des pays - partie 1/2 | Gen4 | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Notre amie Aimelle évoquait récemment la difficulté particulière de lire, de comprendre et d'apprécier les données de mesure de radioactivité. Numérateurs et dénominateurs variables, unités changeantes, conversions délicates, magnitudes (1) dérangeantes, calculs complexes, comparaisons délicates, erreurs possibles... La liste de griefs est longue, nous allons tenter de démontrer que leur lecture est loin d'être maîtrisable par le citoyen moyen, logiquement inquiet de savoir si la situation est "normale" sur le plan de la radioactivité à proximité de son emplacement.

 

Ces ambigüités et autres complexités ne sont pas obligatoirement destinées à faire en sorte que personne n'y comprenne rien - cela, c'est le résultat mais non l'intention - mais de se ménager des possibilités d'esquives de situations dangereuses ou embarrassantes. J'y reviendrai à la fin de la seconde partie du papier.

 

Nous illustrerons cette problématique par un petit tour d'horizon de différents systèmes civils d'alerte ou de contrôle de radiations.

(...)

--

[information à prendre avec précaution]

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Japon. Vers la fin du nucléaire | LeTélégramme.com

Japon. Vers la fin du nucléaire | LeTélégramme.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Le nouveau Premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, a déclaré vendredi qu'il était selon lui difficile de construire de nouveaux réacteurs nucléaires au Japon après l'accident de Fukushima. Il s'est dit toutefois favorable à la réactivation des unités stoppées.

 

"Il y avait 14 réacteurs en projet, mais je pense qu'il est difficile de les construire", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse suivant la formation de son gouvernement, tout en espérant la compréhension de la population pour relancer les centrales qui auront passé les tests de résistance prévus.

 

 80% du parc nucléaire actuellement arrêté

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Le gouvt va ouvrir une succursale du nettoyage nucléaire à Fukushima | The Daily Yomiuri

[traduction] Le ministère de l'Environnement prévoit de mettre en place un bureau à la préfecture de Fukushima pour aider à faciliter l'élimination des débris et des sols contaminés par des radiations en raison de la crise de la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1.

 

Le bureau sera établi dans la ville de Fukushima et géré par environ 100 fonctionnaires qui superviseraont l'élimination des débris et la décontamination de la zone d'entrée et les zones d'évacuation élargies, selon des sources du ministère.

 

Selon la loi promulguée vendredi contre la pollution radioactive de l'environnement, le gouvernement central est responsable de l'élimination des débris et des sols contaminés.

(...

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Commentaire : prévention des catastrophes dans les centrales nucléaires | NHK WORLD French

Pour le commentaire du jour, nous avons demandé à Tetsuo Ito, directeur de l'Institut de recherche sur l'énergie nucléaire de l'université du Kinki, de nous éclairer sur la prévention des accidents dans les centrales, au lendemain de la crise de Fukushima.

 

Radio Japon
Comment améliorer les mesures de prévention de telles catastrophes ?

 

Tetsuo Ito
Jusqu'à l'accident nucléaire de Fukushima, il me semble que le gouvernement et les opérateurs de centrales avaient tendance à prendre les mesures de prévention à la légère. Ils pensaient par exemple qu'une défaillance de toutes les sources énergétiques était hautement improbable et qu'il fallait environ 6 heures, dans le pire des cas, pour rétablir pleinement l'électricité. Pourtant, la centrale de Fukushima s'est trouvée privée d'énergie durant une période bien plus longue.

Il importe donc de mieux se prémunir contre les accidents dans toutes les centrales du pays, en installant notamment plusieurs générateurs diesel de secours, placés en lieux sûrs ou en hauteur, à l'abri des tsunamis.

Lors de l'accident survenu en mars, un camion équipé d'un générateur a bien été mobilisé sur le site nucléaire de Fukushima, mais il n'a pas pu être utilisé en raison de l'incompatibilité des connecteurs. Je pense que l'opérateur avait négligé de confirmer le bon fonctionnement des équipements de la centrale.

Les exploitants de tous les complexes nucléaires doivent donc vérifier, durant les exercices de simulation, combien de temps les générateurs diesel de secours sont susceptibles d'alimenter les circuits de refroidissement. Il convient également de vérifier que les valves de ventilation, qui permettent de relâcher la pression des réacteurs, peuvent être opérées manuellement en cas de panne d'électricité.

 

RJ
L'accident nucléaire de Fukushima a donné lieu à d'importants rejets radioactifs, y compris dans les zones habitées. Quel est le meilleur moyen de faire face à la contamination radioactive ?

 

TI
D'aucuns estiment que le gouvernement n'a pas su mettre à profit son système de prévision informatique, conçu pour repérer les mouvements et la densité des substances radioactives. Il s'agit d'un système de prévision de diffusion des radiations, appelé SPEEDI.

Les experts savaient comment utiliser ce système mais l'organe gouvernemental en charge des accidents nucléaires manquait de personnel compétent. Il importe donc que les spécialistes du système soient associés aux décisions gouvernementales, afin que le premier ministre soit mieux secondé.

Jusqu'à présent, me semble-t-il, le gouvernement et les opérateurs n'étaient pas vraiment disposés à expliquer, aux personnes qui vivent aux abords des centrales, les principes de base de la radioactivité et de l'exposition aux radiations. Car les autorités craignent que les riverains finissent par redouter le danger que représentent les centrales nucléaires.

Il est toutefois important de sensibiliser la population aux termes techniques les plus élémentaires, en explicitant notamment les notions de sieverts ou de becquerels. Il convient également d'apprendre à éviter l'exposition à la radioactivité, en restant calfeutré à domicile en cas de radiations élevées ou par temps pluvieux.

 

C'était le commentaire de Tetsuo Ito, directeur de l'Institut de recherche sur l'énergie nucléaire de l'université du Kinki.

--

PS : le système de classification des articles de NHK ne permettant pas de retrouver les articles anciens, les articles sont désormais intégralement publiés, pour la postérité !

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Trois ans après Fukushima : fréquence des cancers de la thyroïde chez les enfants multipliée par...100 !

Trois ans après Fukushima : fréquence des cancers de la thyroïde chez les enfants multipliée par...100 ! | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

L'Association World Network For Saving Children From Radiation vient de publier les résultats des derniers tests effectués par les autorités sanitaires japonaises sur 254.000 enfants de la région de Fukushima. Lire ici en anglais. Résumé traduction en français ici sur le site Vivre Après Fukushima.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Greenpeace évalue le coût de l'abandon du nucléaire par le Japon | LaProvence.com

Le remplacement de l'énergie nucléaire par l'éolien et le solaire représenterait environ 280 milliards de dollars (205 milliards d'euros) d'investissements au Japon d'ici 2020, a estimé lundi Greenpeace.

 

Cette estimation fait suite à la crise nucléaire provoquée par la catastrophe du 11 mars à la centrale de Fukushima-Daiichi, dans le nord-est de l'archipel.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] TEPCO soumet une copie lourdement expurgée du rapport de l'accident nucléaire de Fukushima | The Mainichi Daily News

[Eng] TEPCO soumet une copie lourdement expurgée du rapport de l'accident nucléaire de Fukushima | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Un comité de Science de la Diet annonce qu'il a reçu une copie fortement censurée du rapport d'exploitation de l'accident nucléaire de la centrale nucléaire estropiée de Fukushima n ° 1 de la par Tokyo Electric Power Co. (TEPCO).

 

Le Comité spécial sur la promotion de la science et la technologie et l'innovation de la Chambre des Représentants avaient demandé à TEPCO de soumettre deux rapports d'exploitation - un pour chacun des accidents et un pour les accidents graves - au travers Ministère de l'économie, du Commerce et de l'Industrie (METI), mais il a indiqué  le 7 septembre qu'il n'avait reçu que le document ancien, qui avait lui-même été considérablement expurgée.

 

La commission, présidée par Hiroshi Kawauchi du Parti démocrate du Japon, a déclaré qu'il fallait que ces rapports et autres documents pertinents soient livrée le 26 août pour aider à déterminer la cause de la catastrophe nucléaire de cours, et a demandé de soumettre à nouveau TEPCO les rapports le 9 septembre.

(...)

--

NB : "selon certaines sources, TEPCO a défendu les documents censurés, en disant qu'ils contiennent de la propriété intellectuelle et peuvent causer des problèmes concernant la protection des matières nucléaires."

--

PS : comment ne pas penser qu'il y a "anguille sous roche" (en référence à la colline détruite pour construire Daiichi) !

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Yoshihiko Noda, le Premier ministre japonais favorable au nucléaire | RFI.fr

Yoshihiko Noda, le Premier ministre japonais favorable au nucléaire | RFI.fr | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Le nouveau Premier ministre japonais Yoshihiko Noda s'est rendu à Fukushima, conscient qu'il ne peut pas faire l'impasse sur les conséquences de la catastrophe nucléaire. Les suites de cet événement constituent l'un des principaux chantiers de son gouvernement. Même si ses premiers mots sont allés à ceux qui, au péril de leur vie, travaillent sans relâche sur le site endommagé, il n’est pas question pour lui d’abandonner l'énergie nucléaire.

 

« Vous êtes en première ligne pour le peuple japonais », déclare le Premier ministre Yoshihiko Noda à des centaines d’ouvriers de la centrale de Fukushima rassemblés à J-village, le centre national de football qui jouxte la centrale accidentée. « Oui, c’est grâce à ces centaines de techniciens si le pire a pu être évité à Fukushima ». C’est la première fois, qu’un chef de gouvernement japonais leur rend hommage.

(...)

--

PS [Edit] : Etrange car Yoshihiko Noda a annoncé qu'il souhaitait "réduire à zéro le nombre de réacteur nucléaireé (via son ministre de l'industrie : http://bit.ly/pi1phv) dès les 1ers jours de son mandat !!

more...
prestant's comment, September 8, 2011 3:07 PM
RFI = Radio France Internationale !!
Site pro chinois ?
Frédéric Charles , c'est le journaliste suisse qui est allé en zone interdite et qui est au Japon depuis si longtemps.
Je ne pense pas qu'il y ait erreur.
A chaque jour, son discours ? On a déjà vu çà plus près de chez nous ...
Pascal Faucompré's comment, September 8, 2011 3:13 PM
A ne pas confondre avec CRi: China-radio-international.
Pffffffffff, fatigué le scoopeur :(
Merci Prestant pour avoir relevé cette erreur ! Mais ça ne justifie pas le contenu orienté (sans justification) de l'article. Rien n'indique que Noda serait pro-nucléaire pour le moment !
trifouillax's comment, September 9, 2011 2:30 AM
Je crois que rien n'est encore décidé définitivement d'où les déclarations contradictoires ; les Japonais attendent par exemple de voir les résultats à moyen terme de la "feuille de route" de Fukushima Daiichi et surveillent anxieusement la survenue des inévitables premiers effets sanitaires de la contamination rampante.

Le Japon croit toujours, ou veut toujours croire qu'il peut se sortir de la phase accidentelle sans dommage majeur !
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Le prix Nobel Oe presse le Japon d'abandonner l'énergie nucléaire | Japan Today

[Eng] Le prix Nobel Oe presse le Japon d'abandonner l'énergie nucléaire | Japan Today | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Le Lauréat du prix Nobel Kenzaburo Oe a exhorté le nouveau Premier ministre du Japon mardi de stopper les plans pour redémarrer les centrales nucléaires pour abandonner l'énergie nucléaire.

 

Oe averti le Premier ministre Yoshihiko Noda contre la hiérarchisation de l'économie sur la sécurité. Noda a annoncé qu'il permettra la reprise des opérations des centrales nucléaires lorsque leur sécurité sera confirmée.

 

"Le nouveau Premier ministre semble penser que les centrales nucléaires sont nécessaires pour l'économie du Japon, et reprendre leur opération est l'un de ses principaux programmes politiques, "a expliqué Oe. "Nous devons prendre la grande décision d'abolir toutes les centrales nucléaires."

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Hachiro : le nombre de centrales nucléaires du Japon réduit à zéro à l'avenir | The Mainichi Daily News

[Eng] Hachiro : le nombre de centrales nucléaires du Japon réduit à zéro à l'avenir | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Le ministre de l'Industrie Yoshio Hachiro a déclaré mardi que le nombre de centrale d'énergie nucléaire du Japon serait réduit à "zéro" à l'avenir, se basant sur la politique du Premier ministre Yoshihiko Noda de ne pas construire de nouvelles centrales nucléaires et de déclasser les plus âgées.

 

«Considérant les remarques du Premier ministre lors de conférences de presse, il sera de zéro", a déclaré à Hachiro en réponse à la question pour savoir si le nombre de centrales nucléaires serait  réduit à aucune dans le futur.

 

Hachiro a ajouté qu'il serait "difficile" de procéder à des plans pour construire de nouvelles centrales nucléaires dont la construction n'a pas encore commencé, comme des centrales de Kaminoseki Chugoku Electric Power Co. 's dans la préfecture de Yamaguchi.«L'opinion publique est plutôt consensuelle dans la réduction (centrales nucléaires), plutôt que de les augmenter", at-il dit.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

JAPON • La France s’est proposée de traiter les combustibles de Fukushima | Courrier International

"François Fillion a proposé de transférer en France les combustibles usagés de la centrale accidentée pour que leur retraitement soit pris en charge par les spécialiste français", a révélé l'ancien Premier ministre Naoto Kan dans un interview publié par l'Asahi Shimbun.

 

Cette proposition lui a été suggérée à Deauville, lors du sommet qui a eu lieu au mois de mai. La France a proposé de se charger de retraiter les 2 724 combustibles usagés qui se trouvent dans les piscines des quatre réacteurs de Fukushima Daiichi, mais pour l'instant, le gouvernement japonais n'a pas encore donné de réponse par crainte que cela ne compromette le lancement de l'usine de retraitement de Rokkashomura (construite par Areva à Aomori) prévu pour 2012.

more...
futureisnow's comment, September 6, 2011 1:07 PM
faudrait encore y avoir accés, ce qui n'est pas le cas quand on voit le champ de ruines du N°4
Areva a fait une nouvelle proposition ces jours ci, vu comment fonctionne son retraitement d'eaux radio-active, cela fait peur !
Ralala's comment, September 6, 2011 3:37 PM
Bonjour,

Il n'est pas dit ici que l'usine de retraitement Japoanise de Rokkasho-mura ne fonctionne pas depuis des années, il y a de gros problèmes techniques dans les usines à plutonium et au niveau de la vitrification des déchets.

C'est d'ailleurs pour cette raison que les piscine des différents réacteurs Japonais sont encombrées depuis des décennies, car il n'y a pas d'endroits pour stocker ces combustibles usés.

Le retraitement des déchets ne sert qu'à séparer le plutonium du reste, ce n'est pas une "suite logique" du cycle nucléaire, mais une technologie dite "proliférante", parce que exclusivement militaire. Le Japon ayant la maîtrise du spatial, l'usine de Rokkasho-mura peut permettre au Japon d'accéder à l'arme atomique elle-même.

L'échec de la filière des surgénérateurs au sodium liquide (Rapsodie, Phénix, Superphénix, maintenant Astrid via les bonnes œuvres de Sarkozy et son aide dernière minute d'1 milliard d'euros...) ces programmes devaient assurer l'avenir du nucléaire "civil" parce que l'Uranium-235 se fait de plus en plus rare, le pic est attendu en 2025.

Comme la France n'a pas voulu fermer La Hague, et que la filière des surgénérateurs est terminée, on a 22 réacteurs convertis au MOX (Mixed-OXydes). Et un stock énorme de plutonium.

Les Anglais ont fermés Sellafield, puis le mois dernier ils ont fermés Dounreay en Écosse. Cette poubelle nucléaire fabriquait du MOX, entre autres, et aujourd'hui après la spectaculaire explosion du réacteur 3, plus personne n'en veut. Sauf nous, et on a tout ce qu'il faut, merci bien...

Concernant le Japon, ils n'ont pas les fesses propres : il faut dire que les tensions et les ressentis avec ses voisins sont nombreux :
- Chinois, pour des raisons historique avec les viols organisés de chinoises par l'armée impériale qui stationnait en Mandchourie,
- Coréens-du-Sud (pour une histoire d'île à poissons en plein milieu),
- Coréens-du-Nord (ils n'ont pas aimé que des missiles Taepodong-I et II survolent leur territoire...),
- Russes : les Japonais convoitent Sakhaline depuis très longtemps, et surtout depuis la prospection pétrolière : Sakhaline, c'est l'Arabie Saoudite du patelin local, en ...plus froid.
Les Japonais ont aussi foutu une branlée à la flotte impériale de Russie à la bataille de Tsushima, en 1905...

Donc les Japonais ne sont pas clairs du tout vis-à-vis de l'équipement de leur armée et de leur passé de nation doublement "atomisée"...

Dans nombre de pays "censés", on bazarde directement les combustibles usés dans des conteneurs secs et c'est marre.

L'Iran a aussi son usine de retraitement, son programme nucléaire a été réalisé avec le concours de la France; cherchez l'erreur.

Aujourd'hui, Israël est à deux doigts d'aller bombarder 4 à 5 sites en simultanés avec 200 avions de chasse; de quoi déclencher une 3ème guerre mondiale d'ici Novembre ! ^^

Les Israëliens ne peuvent pas supporter qu'un pays comme l'Iran clame haut et fort qu'ils vont détruire Israël, ils se sont équipés très tôt de l'arme nucléaire via les Américains. Aujourd'hui, la course aux armements de mort perpétuelle est relancée...

C'est vachement bien le nucléaire, c'est l'avenir assuré... pour une autre espèce vivante que la nôtre !
Scorpions, blattes, mouches à 4 têtes ? How knows, who cares ?
Quel beau programme !
Vincent Cantin's comment, September 7, 2011 12:10 AM
La France se propose de faire parcourir a des grosses quantite de combustible-que-l'on-a-peur-quand-ca-se-pete-la-gueule sur des tres longues distances part bateau.

Apres tout, on s'en fout du risque pour l'ocean, on ne vit pas dedans (cf. les dechets dans la Manche).
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] La situation des réacteurs nucléaires des centrales au Japon | Reuters

Le tableau de cet article représente la situation des statuts des différentes centrales nucléaires au Japon.

 

Seulement 20% des réacteurs nucléaires sont en fonctionnement actuellement soit une capacité de
9,864 MW sur 48,960 megawatts.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Le Bureau du PM n'a pas réussi à utiliser les données prédisant la perte de puissance de Fukushima, ses fusions | The Mainichi Daily News

[traduction] Dans les heures qui ont suivi le séisme et le tsunami du 11 mars, le Bureau du premier ministre n'a pas su profiter des mises à jour de l'analyse des données de la centrale nucléaire Fukushima n ° 1 qui projetaient des pannes de courant et de deux effondrements subséquentes du coeur, selon le l'Agence de sécurité nucléaire et industrielle  (NISA).

 

LA NISA a publié les résultats d'analyse sur les réacteurs nucléaires Fukushima utilisant le Système de Rapport de soutien d'urgence (ERSS) le 2 septembre - environ six mois après l'analyse a été effectuée juste après le séisme de magnitude 9 . L'analyse prédit la perte de puissance et ultérieurement les fusions nucléaires des réacteur n ° 1, 2 et 3 de la centrale, avant qu'ils se produisent.

 

LA NISA a envoyé l'analyse sur les réacteurs n ° 2 et 3 au bureau du premier ministre, mais le bureau n'a pas utilisé l'information soit pour aider à tracer les mesures de confinement ou pour initier une évacuation rapide des communautés locales. L'agence n'avait pas envoyé les résultats de l'analyse du réacteur n ° 1.

(...)

more...
Marie Normandie's comment, September 3, 2011 1:52 PM
Les politiques avaient-ils les "moyens" nécessaires ( ce ne sont pas des ingénieurs nucléaires ...) de bien comprendre les informations qui leur ont été très rapidement communiquées, en tirer des conclusions, et surtout réaliser quelles étaient les conséquences rapides prévisibles ...Quant à l'action pratique, qu'aurait-il pu leur être conseillé et qui était capable de le faire ?
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Sizewell: l'inspecteur de la sécurité décline une réunion sur Fukushima | East Anglian Daily Times

[Eng] Sizewell: l'inspecteur de la sécurité décline une réunion sur Fukushima | East Anglian Daily Times | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] L'inspecteur en chef britannique de sûreté nucléaire a rejeté un appel à participer à une réunion dans la région de Sizewell pour discuter de l'implication de la catastrophe de Fukushima au Japon.

 

Cependant, malgré les appréhensions locales, il peut participer à un forum régional du Sud-Est - à un endroit pas qui n'a pas encore été annoncé - en présence de lui-même ou un de ses collègues plus âgés.

 

De graves inondations des zones côtières à Fukushima, causées par un tsunami, a conduit à l'effondrement des systèmes de refroidissement et la désintégration du noyau du réacteur.

 

Mike Weightman, inspecteur en chef à l'Office de réglementation nucléaire (ONR), a déjà produit un rapport intérimaire qui suggère que la culture de la sûreté nucléaire au Royaume-Uni ne doit pas être modifiée par suite de la catastrophe japonaise et son rapport final, qui devrait être publié au début Octobre , est prévu pour le confirmer.

(...)

--

PS : une anecdote qui montre combien il est délicat pour les instances du nucléaire de faire face aux critiques suite à la catastrophe de Fukushima.

more...
Bee Api?'s comment, September 3, 2011 8:30 AM
On peut peut être leur dire quand même qu'il s'agit de trois réacteurs, j'me trompe?
Suggested by prestant
Scoop.it!

[Eng] Une étude du Japon renforce les estimations des coûts du nucléaire | Reuters.com

[traduction*] Le coût de production d'énergie nucléaire au Japon est un tiers plus élevé que l'évaluation de Tokyo en 2004 et de 50 pour cent plus élevé si les coûts de compensation pour la crise récente nucléaire sont inclus, mais toujours moins cher que les combustibles fossiles, d'après une étude cette semaine.

 

L'étude réalisée par les meilleurs firmes de recherche de l'énergie du pays pourrait fournir du grain à moudre aux antagonistes du débat sur l'énergie nucléaire au Japon, qui devrait rassurer au milieu de la méfiance du public sur la sûreté nucléaire, malgré la perspective d'une pénurie d'électricité prolongée.

 

Les législateurs et les fonctionnaires cherchent à trouver une nouvelle politique énergétique après la crise nucléaire de Fukushima qui a rendu difficile, voire impossible, la cosntruction de davantage de réacteurs du troisième plus grand producteur nucléaire au monde.

 

Avant la crise, dans le cadre de ses efforts pour combattre le changement climatique, le Japon avait prévue d'augmenter la capacité nucléaire pour satisfaire plus de la moitié de la demande d'électricité en 2030 en construisant 13 réacteurs de plus.

(...)

--

* traduction et remarques ci-dessous : pascalf49

--

NB : "L'étude a inclus le coût du capital acquis par les services publics à gérer la fin du cycle du combustible nucléaire et à abolir les réacteurs à l'avenir, mais ne comprennent pas les dépenses effectuées par les services publics pour soutenir les communautés d'accueil des centrales nucléaires ou les dépenses de recherche et développement."

--

PS : mais évidemment l'étude ne pouvait prévoir le coût des indemnisations de Tepco/Etat et le coût pour la santé (leucémies/cancers) !!

[Edit] Une anak=lyse complète de l'étude par Japan Today : http://bit.ly/pqENoi

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Le SEPA rapporte des traces de radioactivité de Fukushima en Ecosse | BBC

[Eng] Le SEPA rapporte des traces de radioactivité de Fukushima en Ecosse | BBC | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Un surveillant de l'environnement a publié un rapport détaillé sur le rayonnement lié à Fukushima détecté en Ecosse.

 

De très faibles niveaux d'iode-131 ont été détectées dans des échantillons d'air partout en Ecosse après que la centrale nucléaire japonaise a été paralysé par un tremblement de terre [et accessoirement un tsunami !].

 

L'Agence écossaise de protection de l'environnement (SEPA) a déclaré que l'incident n'avait pas posé un risque important pour l'Ecosse.

 

De l'Iode-131 semble avoir a été détecté de l'usine pour la première fois en Mars.

 

Selon un nouveau rapport du SEPA, il en a été trouvé sur des échantillons dans certaines parties de l'Ecosse jusqu'au début de mai.

(...)

more...
Mulotine de la Mulotière's comment, September 1, 2011 2:08 PM
ils s'étonnent de quoi au juste...? je ne comprends pas....si l'Europe a été "baptisée" quelque peu après Fukushima.....l'écosse serait elle protégée par un bouclier comme la France de Tchernobyl????