Anli, harpiste réfugiée de Fukushima | Nice-Matin | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Le 11 mars dernier, Anli était chez elle, à Chiba près de Fukushima, lorsque la terre a commencé à trembler.

« Nous avons l'habitude des tremblements de terre au Japon, raconte-t-elle. Mais là, nous avons tout de suite compris que celui-ci était plus fort que jamais. Nous nous sommes précipités sous les tables... »

Une demi-heure après survint la vague apocalyptique du tsunami. Elle épargna miraculeusement la partie de la ville où Anli habitait, mais balaya tout aux environs, emportant à jamais nombre de ses amis.

Voilà Anli Muramatsu au coeur des paysages dévastés que la télévision nous a montrés. Voilà Anli seule avec sa fille, Niko, 3 ans. Elle a perdu ses biens. (...)