Le tsunami japonais provoque la formation d'icebergs | National Geographic (+vidéo) | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

En mars 2011, un séisme de magnitude 8,9 touchait le Japon. Mais il a aussi frappé la banquise de l’Antarctique et provoqué la formation d’imposants icebergs, selon Kelly Brunt, spécialiste de la cryosphère à la Nasa, et ses collègues du Goddard Space Flight Center, qui ont étudié des images du satellite Envisat de l’Agence spatiale européenne (Esa) et publié leurs conclusion dans le Journal of Glaciology.

 

Les puissantes vagues du tsunami ont porté, en dix-huit heures, la houle à 13 600 km de l’épicentre du séisme, jusqu’à l’Antarctique et à la banquise de Sulzberger. Les vagues ne mesuraient plus alors 30 cm, mais ont suffi pour rompre une plate-forme de glace d’une superficie d’environ 60 km2.

(...)