[traduction] Six mois après le grand séisme de l'Est du Japon, de nombreux maires dans les préfectures touchées par la catastrophe et la crise nucléaire, ont déclaré qu'ils ne savaient pas quand la vie reviendra à la normale pour les habitants, selon une enquête réalisée par le Yomiuri Shimbun.

 

L'enquête, réalisée entre le 25 août et 2 septembre, auprès des maires des villes et villages des préfectures d'Iwate, Miyagi et Fukushima, revèle  que 26 des 42 maires (soit 62%), n'avaient pas d'idée d'un retour à la normal complet après la catastrophe.

 

Une enquête similaire en mai avait montré que 27 des 41 maires, soit 66%, avaient répondu dans le même sens. Cela suggère que la situation ne s'est pas améliorée dans les zones touchées, même six mois après.

(...)

--

[Edit] : le Nikkei.com conforte cette enquête en indiquant que sur 31 communes ravagées seulement quatre ont achevé leurs plans de reconstruction : http://s.nikkei.com/o6s7WQ