[traduction] Des réclamations attendus avec des dommages estimés à plus 90 milliards d'euros, l'accident nucléaire de Fukushima représente la plus grande affaire de responsabilité dans l'histoire japonaise. Les demandes d'indemnisation sont attendus à partir de diverses catégories de victimes, y compris les travailleurs des usines évacuées et les citoyens, les agriculteurs et les pêcheurs touchés, et des représentants de l'industrie et le tourisme.

 

Nonobstant la responsabilité illimitée imposée aux opérateurs nucléaires sous la loi japonaise, des paiements forfaitaire de l'État ont été initiées dans le cadre de procédures extrajudiciaires.

Le fardeau économique relève donc essentiellement sur le trésor, mais aura également un impact sur les institutions financières requises par le gouvernement pour rendre le soutien financier nécessaire; d'autres fournisseurs d'énergie peuvent être tenus de supporter ce fardeau financier, avec ainsi pour conséquence des consommateurs qui pourraient finalement se confronter à des prix élevés de l'énergie. Ce sont quelques-unes des conclusions d'une étude nouvellement diffusée de l'Unité de japonais à l'Institut Max Planck de comparatifs et de droit privé international.

(...)