Japon : séisme, t...
Follow
Find tag "liquidateurs"
394.6K views | +65 today
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Rencontre avec "Monsieur T.S.", technicien à la centrale de Fukushima | Nouvel Obs.com

Rencontre avec "Monsieur T.S.", technicien à la centrale de Fukushima | Nouvel Obs.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Comment entrer en contact avec un ouvrier travaillant actuellement sur le site de la centrale nucléaire de Fukushima ? Via le syndicat des employés de Tepco ? Impossible : ce syndicat-maison est entièrement inféodé à TEPCO, reçoit ses ordres de la direction de la compagnie nucléaire. Depuis le désastre de Fukushima, les ordres sont de ne pas parler aux médias.

 

J’ai tenté une voie de traverse : un petit syndicat indépendant, qui n’a pas de liens avec TEPCO. Il a fallu mobiliser plusieurs personnes de la direction pour obtenir finalement le contact d’un ouvrier. Celui-ci a une trentaine d’années et se fait appeler "Monsieur T.S." On me prévient que "Monsieur T.S." ne donnera pas son vrai nom. C’est lui qui a choisi la date de la rencontre, ainsi que le lieu, une arrière-salle de salon de thé à Iwaki, petite ville située à 30 kilomètres au Sud de la centrale de Fukushima. "Monsieur T.S." a précisé à notre intermédiaire qu’il ne parle pas l’anglais, et que je devais en conséquent venir à Iwaki avec un interprète.

(...)

--

NB : M. TS travaille comme technicien depus dix ans en tant que salarié chez TEPCO, pour différentes centrales. - A lire absolument.

--

PS : "on n’a pas de prises de sang, pas d’analyses d’urines, pas de mesures particulières en cas de chaleur. Or on sait que la chaleur augmente les risques. Il n’y a pas non plus de dépistage de cancer…"

"Pour l’instant, ils s’en tiennent à nos méthodes japonaises. Je trouve qu’on n’a pas assez de contacts avec des ingénieurs étrangers."

more...
prestant's comment, September 12, 2011 4:09 PM
+1
Suggested by prestant
Scoop.it!

[Eng] Les héros de Fukushima remporte un prix espagnol de la concorde | foxNews

[Eng] Les héros de Fukushima remporte un prix espagnol de la concorde | foxNews | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Les "héros de Fukushima", les hommes et les femmes qui ont travaillé pour contenir l'urgence nucléaire résultant du séisme et du tsunami qui ont frappé le nord du Japon le 11 Mars, ont été nommés mercredi en tant que bénéficiaires de la prestigieuse récompense de la Concorde du prince des Asturies d'Espagne.

 

Le jury a déclaré que ce groupe de personnes qui ont risqué leur propre sécurité pour éviter "l'aggravation d'une tragédie humaine et environnementale», incarnent les plus hautes valeurs humaines.

(...)

--

PS: Et le prix du bonnet d'âne est pour ....

more...
Pascal Faucompré's comment, September 7, 2011 3:11 PM
T.E.P.C.O (à chanter sur l'air de D.I.S.C.O. / Ottawan)
Suggested by prestant
Scoop.it!

[Eng] 2 travailleurs aspergés avec de l'eau hautement radioactive | NHK-english (+vidéo)

[Eng] 2 travailleurs aspergés avec de l'eau hautement radioactive | NHK-english (+vidéo) | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Tokyo Electric Power Company déclare que deux hommes travaillant dans sa centrale nucléaire accidentée de Fukushima Daiichi ont été aspergés par erreur avec de l'eau hautement radioactive.

 

L'accident s'est produit mercredi matin.

 

Les deux travailleurs , des sous-traits, ont été soudainement éclaboussé avec de l'eau qui a fuit d'un conteneur dont le robinet n'était pas fermé. Le conteneur faisait partie intégrante du système de traitement de l'eau contaminée.

 

TEPCO a indiqué que l'un des deux travailleurs s'est trouvé exposé à 0,16 mSv  de rayonnement, ce qui est plus élevé que la limite de sécurité, et a été décontaminé.

 

L'autre, qui était vêtu d'un manteau de pluie , a été exposé à des radiations de 0,14 mSv, une dose légèrement plus petite que l'autre individu.

 

L'utilitaire dit que les deux travailleurs ne se plaignent pas de symptômes tels que des brûlures et qu' ils ne présentent pas d'exposition interne aux radiations .

 

TEPCO étudie comment l'accident s'est produit.

 

Dimanche dernier, deux travailleurs de l'usine de TEPCO ont été exposés par erreur à des radiations,  alors qu'ils assuraient le remplacement des pièces du système de traitement de l'eau contaminée, qui est la clé pour amener les réacteurs paralysé sous contrôle.

 

--

PS : le système de classification des articles de NHK ne permettant pas de retrouver les articles anciens, je publie désormais intégralement leurs articles, pour la postérité !

- - - -

 

NB : Soit TEPCO a changé son échelle de valeur, soit il y a une erreur sur les niveaux  d'exposition (le rédacteur a écrit sievelt pour sievert alors....), soit ??? ; car dans le précédent accident les niveaux évoqués comme niveaux d'alerte étaient "plus de 15 mSv". Alors je penche pour 16 mSv et 14 mSv et non pas 0,16 mSv  et 0,14 mSv.

 

Qu'est ce que c'est que cette histoire de manteau de pluie ?! L'air est si pur à présent qu'on joue au plombier en l'eau "chaude" sans protection autre que celle contre la pluie ?

more...
prestant's comment, August 31, 2011 6:50 PM
Ca tombe pas très bien car ce 31/08 , TEPCO a rendu compte du suivi de l'exposition sur les intervenants du site.

http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/11083111-e.html

Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[vidéo] Réglage de la mire de la webcam à Fukushima ? | tepcam

Etrange vidéo capturée par Nuckelchen où on voit un homme face à la webcam en train de faire des signes. Suréaliste !!

more...
azo's comment, August 29, 2011 1:36 PM
Voilà ! ça s'appelle un « topic », merci @Marie Normandie de me rafraîchir la mémoire.
Pascal Faucompré's comment, August 30, 2011 1:47 AM
Voilà peut être le message que voulez nous transmettre cet homme en blanc : http://youtu.be/FiUBpfQvJps ?
Un appel au secours ? Un avertissement ? ou tout simplement le réglage du point central de la webcam ?
azo's comment, August 30, 2011 2:47 AM
Notre « big brother is watching you » intéresse d’autres internautes et l’idée de lui demander ce qu’il a à dire fait son chemin :
• Sur http://realinfos.wordpress.com/ : « Un homme apparaît le 28 août sur la webcam de TEPCO. Il semble en colère. Il est resté pendant 20 mn devant la caméra. La capture d’écran le montre ci-dessous pointant le doigt vers la caméra. http://realinfos.files.wordpress.com/2011/08/homme.jpg
Mochizuki, le blogger japonais qui diffuse cette vidéo dit qu’il a laissé un commentaire (en japonais, bien sûr) sous la vidéo et qu’il attend un message éventuel de cet homme… »
• Et sur : http://www.dianuke.org/mochizuki-iori%E2%80%99s-daily-column-from-japan-%E2%80%93-august-28-2011/ un article plus long mais en Anglais…
Je reste persuadé que cet homme est en colère et que cette apparition n'a rien à voir avec l'élagage du solidago. Je pense qu'il a quelque chose à dire (c'est peut-être un délégué syndical qui dénonce les mauvaises conditions de travail ;-) car il sait, bien sûr, que cette webcam est en direct et qu'elle peut être regardée par toute la planète…
Peut-être pourrions-nous nous aussi lui adresser un message comme je le suggérais ?
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[vidéo] Exercice d'entrainement d'un robot à Fukushima | spectrummag

Formation des opérateurs de robot à Fukushima Daiichi Japon centrale nucléaire.

 

Plus d'infos sur:

- Spectrum IEEE : http://bit.ly/nmiUgy

- Future of Technology : http://on.msnbc.com/qmI3NB

--

NB : c'est assez rare de voir des ouvriers de Fukushima sur une vidéo à Fukushima pour le souligner.

more...
Lufilau's comment, August 24, 2011 6:02 PM
ce sont peut être des anciens testeurs de jeux vidéos reconverti en pilotes de robots car ils ont gardé leurs manettes....
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] le statut d'évaluation de l'exposition interne "sur 20 mSv et inférieure ou égale à 50mSv" en Mars et Avril | TEPCO : Press Release

[traduction] Nous avons évalué la dose d'exposition des travailleurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi dans les deux catégories suivantes:

 

-dose d'exposition interne (évaluation primaire et secondaire)

-dose d'exposition externe

 

Nous avons présenté des rapports intermédiaires de manière séquentielle au ministère de la Santé, du Travail et des affaires sociales sur les points suivants  :

(a) les résultats d'évaluation primaire de la dose d'exposition interne de Mars et Avril (7083 personnes)  (dont 52 personnes pour Mars et 388 personnes pour avril seront évalués plus tard)

(b) De (a), les résultats d'évaluation secondaires de l'exposition interne de la dose des travailleurs à l'évaluation globale primaires de dose d'exposition interne et externe au cours 250mSv (6 personnes) (C) De (a), les résultats d'évaluation secondaires de la dose d'exposition interne des travailleurs ayant une évaluation primaire de la dose d'exposition interne à 50mSv (95 personnes , dont 6 personnes en (b)) (précédemment annoncée le Juin 13, 20, 30, Juillet 13, 20 et 29)

-------

 

Nous avons compilé les questions suivantes et les données fournies au ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales. 

(1) Statut de l'évaluation de la dose d'exposition interne "sur 20 mSv et inférieure ou égale à 50mSv" (Se reporter au tableau et l'annexe 1 et 2) (...)

- (annexe1) Évaluation du statut de la dose d'exposition pour les travailleurs en charge de l'urgence nucléaire de Fukushima Daiichi : (pdf) http://bit.ly/nUTL0L

- (annexe2) Distribution de la dose d'exposition (pdf) : http://bit.ly/mTPC9X

 

(2) En ce qui concerne l'amélioration du contrôle de l'exposition interne Nous l'avons signalé que par des expositions et l'annexe 3. (pdf) http://bit.ly/oMoOU2

------

 

Après l'amélioration des contrôles de l'exposition, nous allons continuer de procéder à l'évaluation de la dose d'exposition. Les rapports qui sont prévus pour être soumis au ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales sont:(...)

Exposition - Améliorer les contrôles internes des expositions à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi : (pdf) http://bit.ly/nis27c

 

--

PS : à noter l'analyse à suivre dans les comemntaires de Prestant sur ces documents

more...
Prestant IV's comment, August 12, 2011 6:40 AM
L'annexe 2 appelle différents commentaires , sous toute réserve d'erreur d'interprétation que les autres lecteurs pourront corriger :


• sur le nombre total de travailleurs, les résultats ne comprennent pas les travailleurs qui ont travaillé en dehors de la centrale; on imagine par exemple les chauffeurs des navettes circulant pourtant en territoire contaminé
• sur le nombre de travailleurs, on peut être surpris de voir que le nombre de travailleurs baisse au fil du temps. En Mai , le nombre de travailleurs est 15% inférieur au nombre déclaré pour Mars.
• sur l'origine des travailleurs, le dénombrement des travailleurs dans la table 1 permet de noter une évolution forte de la composition des effectifs :

• en Mars 44% des travailleurs à la centrale sont des employés TEPCO; en Mai, ils ne sont plus que 9% de TEPCO alors que dans le même temps le nombre d'employés externes sur site est passé de 2100 à plus de 2900 (on a donc - 83% TEPCO et + 77% sous traitants)

** sur les expositions externes , les résultats ne comprennent pas le trajet vers la centrale et le temps de présence dans le bâtiment principal "anti tremblement de terre" , ce qui parait pour le moins discutable. Au demeurant, on se rappelle qu'initialement chaque travailleur n'était pas pourvu de dosimétre individuel; il n'est pas dit que la compilation de l'exposition externe résulte des relevés des dosimètres individuels; d'ailleurs le mot "dosimètre" n'est pas présent dans le document

• en Mars les 2/3 des expositions externes de 20 mSv ou plus sont pour les employés TEPCO qui ne représentent que 44% de l'effectif
• en Mai, 90% des expositions externes de 20 mSv ou plus sont pour les employés externes.
• cependant qu'il convient de noter que le nombre estimé a chuté considérablement passant de 613 en Mars à 58 en Avril et 19 en Mai.
• sous une autre forme on peut dire qu'en Mars 24% des employés TEPCO ont eu une exposition externe de 20 mSv ou plus contre 10% des sous traitants. En Mai c'est moins de 1% de chaque catégorie.
• Mars représente un total de 50 Sv d'exposition externe entre tous les travailleurs, Avril un total de 11 Sv et Mai un total de 8,5 Sv

** sur les expositions internes , le nombre d'employés ayant bénéficié d'un contrôle corps entier est limité. Dans ce cas, TEPCO applique alors un protocole d'estimation de la JAEA (Agence Japonaise de l'Energie Atomique) ce qui peut laisser penser que les marges d'incertitude sont grandes.En outre, ill apparait que sur le trimestre présenté 753 employés n'ont pas fait l'objet de cette évaluation.

• Mars représente un total de 32,8 Sv d'exposition INTERNE entre tous les travailleurs, Avril un total de 2,4 Sv et Mai un total de 0,5 Sv
• en Mars les 2/3 des expositions internes de 20 mSv ou plus sont pour les employés TEPCO qui ne représentent que 44% de l'effectif; en Avril il n'y en aurait que 2 et 0 en Mai
• si on retient pour les expositions internes, le seuil de 10 mSv, on trouve une proportion quasi identique en Mars, 41 expositions en Avril dont 40 pour les sous traitants et 1 en Mai
• en Mars 38% des travailleurs TEPCO contre 18% des sous traitants auraient subi une exposition interne d'au moins 10 mSv.

** sur le cumul externe + interne


• 48% des travailleurs TEPCO en Mars ont une exposition d'au moins 20 mSv ; on monte à 79% si on retient le seuil de 10 mSv. Sur cette base, en Avril on descend à 5% et à 4% en Mai
• 22% des sous traitants en Mars ont une exposition d'au moins 20 mSv ; on monte à 46% si on retient le seuil de 10 mSv. Sur cette base, en Avril on descend à 13% et à 6% en Mai

** ce que ne dit pas le tableau:

• combien de travailleurs sont présents depuis le départ; manifestement pour les TEPCO ils ne pourraient être plus de 278.
• Comment le cas d'un travailleur présent d'un mois sur l'autre est-il traité : saucissonné entre chaque mois ?
• Comment l'enquête a été menée auprès de travailleurs externes qui auraient quitté le site


** les interrogations


• derrière ces tableaux bien dressés, ne doit-on pas penser qu'il pourrait y avoir de grosses imprécisions ?
• la maxime "pas vu , pas pris" pourrait donner ici " pas dit , pas noté "; puisqu'il semble que l'essentiel des données est issue de témoignages et non pas de mesures objectives
• l'exclusion volontaire des travailleurs en périphérie de la centrale, des temps de trajet et autres séjours dans le bâtiment "anti tremblement de terre" peut surprendre même si on n'imagine pas qu'il en résulte des expositions importantes
• les sous traitants sollicités en Mars ont vraiment eu de la chance de travailler pour TEPCO; ils ont été nettement moins exposés que les travailleurs TEPCO ; malheureusement quand on lit par ailleurs des témoignages qui disent des travailleurs ont été recrutés sans avoir été mis en garde sur les risques, on peut douter de l'exactitude des chiffres les concernant; le renforcement récent des procédures d'affectation des badges pour les sous traitants va à l'encontre de la précision des résultats proposés ici ?


N'hésitez pas à commenter le commentaire !
Etienne Servant's comment, August 12, 2011 7:13 AM
Rien à ajouter IV Prestant ca peut meme faire l'ojet d'un article ce commentaire....
Marie Normandie's comment, August 12, 2011 10:20 AM
@Prestant IV
Remarquable travail de compilation, analyse et comparaison, clair , concis et précis.A garder en vue de comparaison avec les publications ultérieures.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Le bruit du crabe : récit d'un gitan du nucléaire japonais | Rue89.com

Le bruit du crabe : récit d'un gitan du nucléaire japonais | Rue89.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Avant que la catastrophe de Fukushimane mette en lumière l'état alarmant des installations nucléaires japonaises, des intérimaires effectuaient des missions de courte durée dans les centrales en ignorant tout des risques liés à leur métier.Takeshi Kawakami était l'un ces travailleurs, qu'on appelle familièrement les « gitans ».

 

Sur son blog, Kawakami dénonce la corruption et la collusion entre le gouvernement et l'industrie nucléaire.

 

Comme bon nombre de ses collègues, Takeshi Kawakami a gagné sa vie pendant près de trente ans en effectuant des missions courtes dans des centrales nucléaires. Pendant des années, il a réparé ou remplacé des pièces défectueuses dans les réacteurs nucléaires et exécuté des tâches dangereuses, avec le risque d'être exposé aux rayonnements radioactifs.

(...)

--

NB : j'avais déjà diffusé la version anglaise de cet article du Global Voices. Vous aurez ici l'intégralité de la traduction en français.

more...
Mulotine de la Mulotière's comment, August 7, 2011 4:33 AM
merci Pascal;-) et bonjour a tous.excusez mais je suis hors Italie et pas toujours possible la connexion:::::bonne journée à vous tous
Karmakura's comment, August 7, 2011 5:39 PM
Tiens c'est marrant dans les commentaires sélectionnés , un lien vers ton site apparait...
Pascal Faucompré's comment, August 7, 2011 5:43 PM
@Karmakura : merci pour l'info :-)
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Japon : Récit d’un “gitan du nucléaire” | Global Voices en Français

Japon : Récit d’un “gitan du nucléaire”  | Global Voices en Français | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Avant que la catastrophe de Fukushima ne mette en lumière l’état alarmant des installations nucléaires japonaises, des intérimaires effectuaient des missions de courte durée dans les centrales en ignorant tout des risques liés à leur métier.Takeshi Kawakami était l’un ces travailleurs, qu’on appelle familièrement les “gitans”. Comme bon nombre de ses collègues, Takeshi Kawakami a gagné sa vie pendant près de 30 ans en effectuant des missions courtes dans des centrales nucléaires. Pendant des années, il a réparé ou remplacé des pièces défectueuses dans les réacteurs nucléaires et exécuté des tâches dangereuses, avec ce que ce qu’elles comportaient de risque d’exposition aux rayonnements radioactifs.

 

Sur son blog, Kawakami dénonce la corruption et la collusion entre le gouvernement et l’industrie nucléaire, en mettant l’accent sur la centrale de Hamaoka en particulier. Cette centrale a été récemment fermée pour travaux par le gouvernement japonais après qu’on ait estimé dangereux de continuer à la faire tourner alors qu’elle est située sur l’une des plus grandes failles sismiques de l’archipel du japon.

(...)

--

NB : un long article riche d'enseignement sur les conditions de travail des ouvriers du nucléaire

more...
Marie Normandie's comment, August 4, 2011 6:51 PM
Aussi hallucinant qu'un film de science fiction...et cela n'est qu'une partie de la réalité.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Recherche : 20 hommes en bonne santé pour 455€ les 4 heures de travail par jour pendant un mois pour aider Tohoku sinistrée | Ex-SKF

Recherche : 20 hommes en bonne santé pour 455€ les 4 heures de travail par jour pendant un mois pour aider Tohoku sinistrée | Ex-SKF | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
C'est probablement un emploi dans la zone sinistrée appelée Fukushima, de la centrale nucléaire ...

Quelqu'un veut bien rejoindre "Fukushima 50"? Il n'est pas trop tard. Ils ont besoin de travailleurs dans la «nouvelle normalité» à l'usine avec 10 sieverts de radiation/ heure, ce qui est considéré comme pas grand-chose. (TEPCO dit qu'il n'a pas d'importance parce qu'aucun travail est prévu dans la zone de 10-Plus sieverts / rayonnement hr.)


Quelqu'un au Japon ( t2aki ) a posté la photo d'une annonce sur un poteau électrique, qui dit:

Recherche d'urgence:
¥ 50,000 [455€] par jour
4 heures par journée de travail (et en écriture) Uniquement pour un mois (20 jours ouvrables)
2 jours de formation dispensés de travail
pour aider à la reprise dans la zone touchée de la catastrophe à Tohoku
Aucune limite d'âge
homme en bonne santé
20 ouvriers recherchés
(...)
more...
Marie Normandie's comment, August 2, 2011 10:45 AM
@Pascalf49
excuse acceptée , surtout la piscine, prioritaire !
cheech68's comment, August 2, 2011 5:24 PM
C'est à dire que moi aussi j'ai un faible pour les piscines un peu spéciales: à 23 ans (tout de même) ,j'ai tenté un plongeon dans 50 cm d'eau ,précédé par un superbe élan ,et suivi d'un magnifique saut de l'ange...sauf que je m'étais trompé de côté de la piscine et j'ai plongé là où il y avait le moins d'eau ... résultat : k.o dans l'eau ,nez et menton rabotés,épaules ,poitrine,hanche et genous écorchés ...et il parait que j'ai eu encore de la chance...moi j'ai plutôt trouvé que j'avais surtout ,hélas,encore une fois brillé de par ma connerie ...alors piquer une petite tête dans cette magnifique piscine au plutonium...à condition qu'elle soit bien remplie ...pour le reste ,j'en fais mon affaire !!! :)
cheech68's comment, August 2, 2011 5:35 PM
A l'inverse du nucléaire,un brin d'humour n'a jamais tué personne !!!
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Témoignage de Hirado NORIO, chaudronnier du nucléaire (1) : « Les centrales nucléaires sont construites par des gens incompétents » | Fukushima Over Blog

Témoignage de Hirado NORIO, chaudronnier du nucléaire (1) : « Les centrales nucléaires sont construites par des gens incompétents » | Fukushima Over Blog | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
Le témoignage que j’ai choisi de diffuser aujourd’hui ne traite pas de l’accident de Fukushima, mais il doit être lu pour comprendre comment la catastrophe a pu arriver. Rédigé il y a 15 ans au Japon par Hirado NORIO, technicien chaudronnier travaillant pour la construction et l'entretien des centrales nucléaires, il ajoute un éclairage saisissant sur le fonctionnement du nucléaire au Japon. Homme de terrain, Hirado NORIO apporte son expertise, et ses craintes sont malheureusement devenues réalité. Puisse son témoignage posthume ‒ Hirado est mort d’un cancer en 1997 ‒ arriver aux portes du pouvoir, afin que son manifeste atteigne un tant soit peu la conscience de ceux qui nous gouvernent.

Je suis conscient de la longueur de ce texte et du temps qu’il faut consacrer pour le lire complètement. C’est pourquoi, bien que je vous encourage à le lire entièrement, j’ai relevé quelques passages qui donnent le ton du témoignage d’Hirado et j’ai ajouté un sommaire numéroté pour accéder avec plus de facilité à tel ou tel paragraphe.

J’aimerais enfin exprimer ma reconnaissance à Tomomi DUFILS qui a réalisé la traduction du texte japonais en français en avril 2011, et à son mari Gabriel, ancien membre de la Gazette nucléaire, qui a permis sa diffusion sur internet (Ce témoignage a déjà été diffusé plusieurs fois sur le web et il faut encore encourager sa diffusion).


Quelques passages et commentaires pour une lecture rapide :

« A la centrale de Fukushima de TEPCO, nous avons démarré la centrale en laissant un bout de fil de fer et on a échappé de peu à un grave accident qui aurait pu avoir une répercussion sur le monde entier. L’ouvrier savait qu’il avait fait tomber ce fil de fer mais il ne savait pas à quel point la conséquence de son acte était dangereuse. »
(...)
--
PS : Pierre a omis de signaler que je lui ai envoyé ce témoignage suite à une suggestion sur ce topic Scoop.it.
L'article étant trop long, j'ai préféré le proposer à un blogueur. Pierre étant un lecteur régulier du topic, j'ai pensé à lui.
Merci pour ce travail de synthèse et de publication.
[Edit] oublie rectifié par JP. Merci. :-)
more...
Marie Normandie's comment, July 31, 2011 3:19 AM
Certainement l'un des meilleurs posts trouvés sur ce topic. Merci à tous ceux qui ont permis sa publication. A diffuser sans restriction.
P Fetet's comment, July 31, 2011 7:52 PM
Merci pour l'info Pascal, j'ai modifié le texte ;-)
Sinon, il faut lire "Norio HIRAI" à la place de "Hirado NORIO". Désolé pour l'erreur due à une faute de frappe dans le site source. J'ai corrigé ma page.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Un document du gouvernement estime que 1600 ouvriers ont été exposés à de fortes radiations | The Mainichi Daily News

[Eng] Un document du gouvernement estime que 1600 ouvriers ont été exposés à de fortes radiations | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
[google trad] Le ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie estime qu'environ 1600 travailleurs participant aux efforts visant à freiner la catastrophe centrale nucléaire de la Fukushima n ° 1 auraient été exposés à plus de 50 millisieverts de radiations, selon un document qui a émergé le 26 Juillet d'un groupe de citoyens apr-s une demande d'accès à l'information gouvernementale.

Le document interne du ministère a été publié dans le domaine public en Juin après que le Centre de santé et de la sécurité au travail et de ressources du Japon (JOSHRC) ait demandé sa divulgation publique au gouvernement. Le document émanant du ministère déclare : "Dans les jours à venir 1600 personnes auront été exposés à plus de 50 millisieverts de rayonnement."

Basé sur cette estimation, le document, créé le 25 avril, a exprimé la crainte que "il sera difficile d'assurer la sécurité des autres centrales nucléaires, sans engagement d'une exposition ne dépassant plus de 50 millisieverts de rayonnement. " Le document a également noté que les travailleurs doivent être informés de ne pas être exposés à plus de 100 millisieverts de rayonnement dans un délai de cinq ans.
(..)
--
NB : une information explosive (!) qui fait actuellement le buzz et notamment sur
- Japan Times : http://bit.ly/np9EUQ
- Ecocentric-Times : http://ti.me/niw4On
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Photos] A l'intérieur de Fukushima | Reuters

[Photos] A l'intérieur de Fukushima | Reuters | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
35 photos prises dans l'enceinte de Fukushima le 26 juillet 2011.

Sur cette photo, les ouvriers observent le deuxième système d'absorption de césium qui doit être installé pour traiter l'eau hautement radioactive à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi
- 26 juillet 2011.

NB : les autres photos sont déjà connues ici et présentent pour la plupart sur l'abum facebook : http://on.fb.me/q274Nh
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Considérations sur la santé et la sécurité des travailleurs du nucléaire de Fukushima et les risques de maladie liée à la chaleur | JapanFocus

[Eng] Considérations sur la santé et la sécurité des travailleurs du nucléaire de Fukushima et les risques de maladie liée à la chaleur | JapanFocus | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
[google trad] Que peut-on faire de plus pour protéger les travailleurs, ceux sur le front de la protection de la nation-afin qu'ils puissent poursuivre leurs efforts pour stabiliser l'usine nucléaire de Fukushima ? L'Etat japonais et TEPCO devraient reconnaître la santé et la sécurité des travailleurs en première ligne comme une priorité nationale !

Les concepts et les meilleures pratiques internationales présentées dans ce document s'appuient sur des recherches japonaiseses et internationales actuelles ains que la littérature, fournie des informations qui peuvent être de s références dans la protection de la santé des travailleurs de Fukushima et d'autres dans l'expérience de la chaleur extrême et des radiations.

Le séisme et le tsunami qui ont dévasté la centrale nucléaure de Fukushima Dai-ichi le 11 Mars a causé la fonte et l'effocfrement de trois réacteurs à travers les dispositifs de confinement.
(...)

--
NB : longue article bien documenté sur les conditions de travail des liquidateurs de Fukushima.
more...
Marie Normandie's comment, July 25, 2011 4:34 AM
Ou comment essayer de prévenir et traiter très rapidement les risques sanitaires liés aux "coups de chaleur" , sur place, avant transfert en milieu hospitalier...certainement question d'actualité vu les prévisions météo et les accidents et décés déjà enregistrés .
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Fukushima : Les travailleurs se cachent pour mourir | Agoravox

Fukushima : Les travailleurs se cachent pour mourir | Agoravox | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Enfin, pas tous, un homme mystérieux en tenue de radioprotection a tenté de percer le blocus en restant planté 15mn devant une des caméras filmant en direct les ruines des réacteurs. Que voulait nous signifier cet homme qui nous pointe du doigt ? Les révélations faites par l'ex-premier ministre Kan Naoto et des proches de travailleurs lèvent un coin du voile sur une situation dramatique que les autorités cherchent désespérément à cacher aux yeux du monde.

 

Monsieur Kan Naoto a démissionné de son poste de de premier ministre du Japon le 26 aout dernier et a depuis été remplacé par L'ex-ministre de finances Yoshihiko Noda.

 

L'ex-premier ministre a depuis révélé l'ampleur dramatique de la crise au sein des autorités au début de la catastrophe. Et ces révélations dressent un tableau bien éloigné des communications rassurantes de son gouvernement à l'époque.

(...)

--

NB : un long article récapitulatif (beaucoup de fautes d'accords)* de la situation des liquidateurs de Fukushima et dont certaines informations sont à prendre avec précaution (par manque de sources).

--

* je suis mal placé pour en parler, mais je vois très bien celles des autres ;-)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Plus d'expositions aux radiations à la centrale de Fukushima | NHK WORLD English

[traduction] L'Agence japonaise de sûreté nucléaire (NISA) a demandé à Tokyo Electric Power Company, l'opérateur de la station de Fukushima Daiichi, d'améliorer les mesures de sécurité pour les travailleurs de l'usine paralysé.

 

L'Agence de sécurité nucléaire et industrielle a indiqué qu'un autre travailleur à la centrale électrique a été exposé à un rayonnement tout en travaillant sur un système de traitement des eaux contaminées mercredi.

 

L'agence gouvernementale a déclaré que l'ouvrier sous-traitant a été aspergé d'eau radioactive. Il a noté que l'eau l'avait nettoyé après qu'il ait fini de faire un test de rayonnement.

 

Il est ajouté que la quantité totale de rayonnement dont l'homme a été exposé pendant le passage a été inférieur à la limite, et que cela n'a pas affecté sa santé. Plus tôt, le même jour, deux autres travailleurs ont été douchés avec de l'eau radioactive tout en travaillant sur un système de traitement de l'eau contaminée.

 

Le dimanche, 2 ouvriers de la compagnie d'électricité ont été exposés à des rayons bêta, qui sont un autre type de rayonnement. L'incident a révélé que la compagnie n'avait pas fixé les limites d'exposition pour les rayons bêta.

 

L'agence instruit TEPCO pour améliorer les mesures de sécurité, affirmant que la compagnie avait omis les expériences passées des expositions aux radiations. Il a également déclaré que la compagnie était en retard dans l"édition des rapports du dernier incident.

--

PS : le système de classification des articles de NHK ne permettant pas de retrouver les articles anciens, les articles sont désormais intégralement publiés, pour la postérité !

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Les limites de radiations abaissées pour le personnel de Fukushima | NHK WORLD English (+vidéo)

[Eng] Les limites de radiations abaissées pour le personnel de Fukushima | NHK WORLD English (+vidéo) | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Le Ministère de la Santé du Japon va rétablir la limite de rayonnement cumulée d'exposition pour les travailleurs d'urgence à la centrale de Fukushima Daiichi nucléaires à l'origine de 100 millisieverts cet automne.

 

La limite actuelle est de 250 milisieverts. Le ministère a soulevé la limite d'exposition peu de temps après l'accident nucléaire de Mars pour sécuriser suffisamment de temps pour les travailleurs à l'usine pour ramener la situation sous contrôle.

 

À une conférence de presse mardi, le ministre de la Santé Ritsuo Hosokawa a dit qu'il veut revenir à la limite légale du niveau précédent à l'automne.

 

Le ministère annonce que 103 travailleurs qui ont commencé à l'usine juste après l'accident, ont été exposés aux radiations cumulatives de plus de 100 millisieverts. Mais il indique que tout le personnel qui a commencé à travailler à partir d'avril ont été exposés à moins de 100 millisieverts.

 

Sur la base de la réduction de l'exposition, le ministère a conclu qu'il n'était plus nécessaire de maintenir la limite supérieure de rayonnement provisoire.

--

PS : le système de classification des articles de NHK ne permettant pas de retrouver les articles anciens, je publie désormais intégralement leurs articles, pour la postérité !

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Un couple d'employés de Tepco donne leur vérité sur la centrale nucléaire | asahi.com

[Eng] Un couple d'employés de Tepco donne leur vérité sur la centrale nucléaire | asahi.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Un couple qui a supervisé plusieurs dortoirs à la préfecture de Fukushima pour Tokyo Electric Power Co. pendant deux décennies environ, considérant leurs réidents comme leurs propres enfants.

 

Donc, ils sont à court de mots quand certains continuent de travailler à la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 expliquant qu'ils ne pourront jamais se marier à cause des craintes du cancer dues au rayonnement échappés de l'usine.

 

Le 11 Mars 2011, le couple travaillait comme superviseurs d'un dortoir comme employés uniques de TEPCO situé à environ cinq kilomètres de l'usine de Fukushima lorsque le Grand séisme a frappé le Japon.

 

Le couple a maintenant évacué vers une unité de logement publique dans la préfecture d'Ehime à environ 800 kilomètres. Malgré la distance, les résidents du dortoir appèlent encore le couple et pour leur dire leur état d'esprit.

 

Un résident de dortoir les  a appelé pour dire, "j'ai travaillé aujourd'hui à la limite (de l'exposition aux radiations)."

 

Un autre dit: «Alors que nous avons à faire tout notre possible pour arrêter (l'accident nucléaire), dans un sens, nous sommes tous des porcs de Guinée."

(...)

--

NB : long témoignage émouvant de ces concierges du nucléaire qui ont fui la zone en leur âme et conscience.

more...
prestant's comment, August 27, 2011 1:13 PM
Un couple qui a supervisé plusieurs dortoirs TEPCO dans la préfecture de Fukushima pendant environ deux décennies considérait leurs habitants comme leurs propres enfants.

Donc, ils sont à court de mots quand certains qui continuent de travailler à la centrale nucléaire Fukushima n ° 1 disent des choses comme ils ne pourront jamais se marier à cause des craintes de cancer dues aux radiations émises par l'usine.

Le 11 Mars, le couple travaillait comme superviseurs d'un dortoir - pour des employés célibataires de TEPCO - situé à environ cinq kilomètres de l'usine de Fukushima lorsque le séisme du Grand Est a frappé le Japon.

Le couple a maintenant évacué vers une unité de logement public dans la préfecture d'Ehime à environ 800 kilomètres. Malgré la distance, les résidents du dortoir appelent encore le couple et leurs font part de leurs pensées.

Un résident du dortoir qui a appelé a dit, "j'ai atteint la limite (de l'exposition aux radiations) en travaillant."

Un autre dit: «Alors que nous avons à faire tout notre possible pour arrêter (l'accident nucléaire), dans un sens, nous sommes des cobayes."

La femme de 62 ans ne sait pas toujours quoi dire aux habitants des dortoirs.

Elle dit: «Je ne veux que penser que le temps viendra où tous les ennuis qu'ils ont vécu tourneront un jour à leur avantage."

Il y avait eu une fois où aucun mot ne lui venait.

Un résident du dortoir lui a dit: «Puisque je n'ai aucune idée de quand je vais développer un cancer, je ne vais probablement pas pouvoir me marier (…)"

La seule chose qu'elle peut songer à dire à ces occasions, c'est «Tout le monde sait combien vous essayez de faire de votre mieux."

Avec les larmes aux yeux, le couple a dit qu'ils se sentaient désolés pour ces jeunes travailleurs qui ont toute leur vie devant eux.

En tant que salariés d'une entreprise affiliée à TEPCO, le couple a travaillé comme superviseurs à différents dortoirs à proximité de l'usine de Fukushima. Leurs tâches consistaient à traiter les questions administratives et sortir les poubelles. Ils étaient également attentifs à entendre les problèmes vécus par les résidents des dortoirs et organisaient des moments de détente en fin d’année pour eux.

«Ils étaient tous comme nos enfants», a déclaré le couple.

Lorsque le séisme a frappé le 11 Mars, l'escalier du dortoir pour les employés célibataires a été endommagé.

Un résident de dortoir a dit, "Cà aurait été mieux si j’étais resté à la centrale nucléaire."

Le mari a dit: «Nous avons également eu l’impression que le bâtiment du réacteur était plus sûr sur la base des explications fournies par l'entreprise et des représentants du gouvernement."

Bien que les annonces publiques pour la gestion de catastrophes (NDT : réseau de haut parleurs en ville) aient appelé les habitants locaux à évacuer vers une secondaire, le couple n'avait aucune idée de l'étendue du fait que leur télé ne marchait pas. Ils sont restés au dortoir au cas où des résidents reviendraient.

Cependant, à environ 19 heures le 11 Mars 11, l’annonce du haut parleur a dit: « Pour vous mettre en sécurité, s'il vous plaît fermez toutes les fenêtres."

C'est à ce moment qu’ils ont pensé pour la première fois qu’une fuite radioactive pouvait être arrivée à la centrale.

Le jour suivant, l’annonce du haut parleur a appelé les habitants à évacuer vers l'ouest.


Un résident du dortoir qui était revenu de la centrale leur a dit: « Vous devriez partir. Le niveau de rayonnement à la grille d'entrée (de la centrale de Fukushima n ° 1) a considérablement augmenté. »

Le couple a finalement fui en voiture vers un centre d'évacuation à environ 30 kilomètres. Cette nuit-là, en regardant la télévision ils ont appris qu'une explosion d'hydrogène avait eu lieu à un bâtiment abritant un réacteur tandis qu'ils fuyaient.

Plutôt que de devenir effrayés, le couple a d’abord songé aux visages des habitants du dortoir.

Ils ont été réunis au centre d'évacuation avec une employée de TEPCO, qui a fondu en larmes à leur vue. Elle leur a raconté qu’un cadre, qui travaillait à l'usine de Fukushima, avait été balayé par le tsunami. L'employé est allé au bâtiment des turbines pour vérifier les dommages lorsque le tsunami a frappé. La femme lui tendit la main et cria: «Levez-vous ici, maintenant. Cependant, le cadre n'e l’a pas fait. »

Tout en essuyant ses larmes, la femme a dit: «Les travailleurs de l'usine essayent vraiment de faire de leur mieux. Celui qui nous a dit de fuir travaillait le 11 Mars, mais a attrapé ses affaires et est retourné à l'usine, car il a dit, mon remplaçant ne peut pas le faire fonctionner. »

(…)

Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] L'exposition aux radiations d'ouvriers de la tuyauterie de traitement de l'eau dans la limite | The Mainichi Daily News

[Eng] L'exposition aux radiations d'ouvriers de la tuyauterie de traitement de l'eau dans la limite | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] L'exposition des travailleurs aux rayonnements provenant de la tuyauterie dans un système de décontamination de l'eau à la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 était dans les limites de sécurité du site, a annoncé la Tokyo Electric Power Co. (TEPCO).

 

Selon TEPCO, la plus haute exposition d'un travailleur a été de 3,47 millisievert. La limite de sécurité du site pour les expositions des travailleurs est de cinq millisieverts.

 

La fuite radioactive a été trouvée sur des tuyaux de "Sally", un système de décontamination d'eau nouvellement installés et fabriqués par Toshiba.

 

Dans la matinée du 22 août, un niveau élevé d'environ trois sieverts par heure a été trouvé alors que 23 travailleurs se relayaient pour remplacer une partie du système conçu pour absorber le césium radioactif.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] TEPCO affirme qu'il a perdu le contact avec 143 ouvriers de la centrale nucléaire | Japan Today

[traduction] Tokyo Electric Power Co (TEPCO), a déclaré jeudi qu'il n'a pas été capable de localiser 143 personnes qui ont travaillé à restaurer l'usine de Fukushima Daiichi depuis mai. La compagnie indique qu'il n'a aucune idée de l'exposition aux radiations de ces 143 personnes.

 

Selon un rapport de TEPCO donné au ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, TEPCO a embauché beaucoup de travailleurs sous-traitants à travers tout le Japon pour des périodes limitées et n'a gardé aucune trace de leurs adresses. Sur une journée donnée, TEPCO a dit qu'il a eu jusqu'à 1000 travailleurs en horaires rotatifs à la centrale sinistrée.

(...)

more...
bernard's comment, August 11, 2011 8:41 PM
Le cynisme de Tepco est sans borne,une personne de moin a suivre sur une periode de 30 ans,cela fait pour10,pour 100 et plus encore une belle economie sur les frais ,autre question que Tepco refuse d'entendre ,qu'elle sont ou seront les dispositions d'indemnisations en cas dece du a une contamination suite a une exposition sur site....il y aurait a ce jour 1 personne ,l'information est totalement verouille,donc pour l'heure inverifiable,mais des journaliste en contacte permanant avec Tepco parlent de cela ,et de leur doute sur la realite des reponces donne....
Etienne Servant's comment, August 12, 2011 7:25 AM
Le problème c'est qu'avec toutes ces radiations les portables passent pas ;o) source Tepco
bernard's comment, August 12, 2011 9:15 AM
@h bon...
Merci Etienne,,,,,,,
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

TEPCO scelle une partie de la centrale de Fukushima | Total Manga

TEPCO scelle une partie de la centrale de Fukushima  | Total Manga | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
A la suite d'un niveau de radiation potentiellement létal dans une partie de la centrale nucléaire de Fukushima, l'opérateur a décidé de procéder à un scellage.

 

Des radiations excédant 10 Sieverts par heure ont été détectées près d'un conduit relié à une cheminée de ventilation entre deux réacteurs. En comparaison, le taux de radiation naturelle que l'on peut trouver à Paris ou Tôkyô avoisine les 0,00000012 Sieverts par heure.

(...)

--

NB : "Trois travailleurs de l'usine ont été exposés à une dose de quatre millisieverts alors qu'ils surveillaient les rayonnements. [...] Nous sommes toujours en train de vérifier la cause de tels niveaux élevés de radioactivité", déclare un porte-parole de TEPCO.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Les 2 plus hauts niveaux de radiations à Fukushima | The Daily Yomiuri

Les 2 plus hauts niveaux de radiations à Fukushima | The Daily Yomiuri | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
NB : peu de nouveauté dans cet article si ce n'est le croquis ci-dessus et :

Le niveau le plus élevé détecté auparavant à l'usine était de 4 sieverts par heure à l'intérieur du bâtiment du réacteur 1.
(...)
Les trois travailleurs, qui ont mesuré la radiation ont été exposés à un maximum de 4 millisieverts par heure, d'après la compagnie.
(...)
"Les niveaux de rayonnement pourrait également être élevé dans les cheminées d'échappement des réacteurs n ° 3 et 4. Ce devrait être étroitement contrôlé afin d'assurer la sécurité des travailleurs à l'usine", a déclaré Tepco.
more...
Morceaux de caux lillebonne's comment, August 3, 2011 6:28 PM
La société a utilisé l'équipement pour mesurer le rayonnement de loin et a été incapable de déterminer le niveau exact parce que la lecture maximale de l'appareil est de 10 sieverts.
Pascal Faucompré's comment, August 3, 2011 6:31 PM
@Morceaux de caux lillebonne : il me semble que c'était pour la 1ere mesure, pour les 2 autres, ils ont utilisé un matériel adéquate. A confirmer ?
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] La NISA tacle Tepco sur les contrôles d'identité laxistes des ouvriers de la centrale nucléaire | The Mainichi Daily News

[Eng] La NISA tacle Tepco sur les contrôles d'identité laxistes des ouvriers de la centrale nucléaire | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
[google trad] TOKYO (Kyodo) - l'agence gouvernementale de sûreté nucléaire et industrielle (NISA) a réprimandé Tokyo Electric Power Co. lundi pour avoir omis de procéder à des contrôles d'identité adéquates sur les ouvriers de son usine de Fukushima Daiichi.

L'Office a conclu au laxisme sur le sujet de la sécurité à la suite d'une enquête sur place qu'elle a mené le 7 Juillet, après que la compagnie a été incapable de contacter plus de 180 travailleurs engagés dans des opérations de mise sous contrôle de la centrale.

La seule opération de faire les photocopies d'identification tels que les permis de conduire pour juger si les ouvriers devaient être autorisés à pénétrer dans les locaux de l'usine, violant des années de règles de base pour empêcher le vol d'uranium et de plutonium, a indiqué l'agence dans un communiqué.

L'agence a également trouvé des cas où TEPCO n'a pas individuellement distribué directement de passes d'entrée aux travailleurs, mais en les remettant plutôt à leurs superviseurs.
(...)
more...
prestant's comment, August 2, 2011 4:39 AM
Pascal, il s'agit de contrôles en Juillet. Pas le 15 Mars.

Tout çà est consternant. Il faut retirer ce jouet néfaste à ces amateurs .... .
Pascal Faucompré's comment, August 2, 2011 4:42 AM
@prestant : je ne comprends pas le 15 mars ?
prestant's comment, August 2, 2011 5:34 AM
En fait la question c'est : quand ces manquements graves ont-ils eu lieu.
Déjà c'est inadmissible au lendemain du 11 Mars ; mais après c'est encore pire.
Car un opérateur nucléaire qui manque de rigueur, ca mène à ce qu'on a vu et que les japonais subissent en 1ere ligne.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Evaluation primaire de l'exposition interne en Mars et Avril (pour ceux qui restent non évaluées !) | TEPCO : Press Release

[google trad] Nous avons évalué de façon séquentielle les doses d'exposition des travailleurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi en deux catégories comme suit:

(1) l'évaluation primaire et secondaire des expositions internes (ceux qui ont dépassé 20 mSv à la première évaluation aura plus détaillée un secondaire)
(2 ) l'exposition externe, nous avons présenté des rapports intérimaires au ministère de la Santé du Travail et des Affaires sociales lors de chaque date d'échéance les 13, 20, 30 Juin et 13 et 20 Juillet.

Aujourd'hui, nous annonçons que nous avons signalé ce qui suit (détails ci-joint) au ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales.

(1) une évaluation primaire des expositions internes en Mars et Avril (pour ceux qui sont évalués)
- Le nombre de travailleurs qui n'ont pas terminé l'évaluation primaire est de 440, passant à 1 546 (à compter de Juillet 13).
- Le résultat de l'évaluation primaire cette fois est la suivante:
Plus de 100 mSv: 1 personne (112.5mSv)
Plus de 100 mSv à 50mSv: 15 personnes
plus de 20 mSv pour 50mSv: 17 personnes

(2) l'exposition externe pour les nouveaux entrants dans la zone d'accès contrôlé
- Le nombre de travailleurs qui nouvellement entré dans la zone en Juin 2308 a été. Le maximum de l'exposition externe a été 38,66 mSv.

Nous prévoyons de soumettre des rapports comme suit:
- l'évaluation primaire de l'exposition interne pour ceux qui travaillaient en mai (10 août)
- évaluation secondaire pour les travailleurs "sur 20 mSv au 50mSv", y compris ceux nouvellement identifiés (10 août)
- évaluation primaire de expositions internes en Mars et Avril pour ceux qui, à partir d'aujourd'hui, est restée non évaluée (10 août)

* 1 évaluation primaire des doses d'exposition interne
Une évaluation provisoire basée sur l'hypothèse que chaque travailleur a absorbé la totalité du volume de substances radioactives lors de la première jour de travail (si le travailleur a commencé à travailler dès le départ, le 12 Mars), résultant dans les chiffres maximum de doses.
* 2 d'évaluation secondaires des doses d'exposition interne par opposition à l'évaluation primaire, les chiffres réévalués comme le réglage de la date de l'absorption par enquête comportementale de chaque personne et la conduite de mesure détaillée par JAEA.

Pièce jointe(pdf) : http://bit.ly/oJpyLQ
more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Des ouvriers du nucléaire ont développé un cancer malgré une exposition en-dessous de la limite | The Mainichi Daily News

[Eng] Des ouvriers du nucléaire ont développé un cancer malgré une exposition en-dessous de la limite | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
10 ouvriers du nucléaire ont développé un cancer et reçu une indemnisation par le passé, dont neuf avaient été exposés à moins de 100 millisieverts de radiations.

La révélation intervient alors que les rapports d'un certain nombre de travailleurs aux prises avec la crise de Fukushima ont été trouvés avec une exposition au delà de la limite d'urgence de 250 millisieverts, relevée de la limite précédente de 100 millisieverts en Mars .

Selon les statistiques du ministère de la Santé, du Travail et du Social, sur les 10 travailleurs en centrales nucléaires, six avaient une leucémie, deux des myélomes multiples et 2 autres de tumeurs lymphatique malignes. Un seul a été exposé à 129,8 millisieverts, mais les neuf autres étaient à moins de 100 millisieverts, y compris un qui at été exposé à environ 5 millisieverts.
(...)
more...
Lufilau's comment, July 27, 2011 1:09 PM
et quand on sait quand plus ils tolèrent 100 millisieverts par enfants c'est dégeu........ (si je ne me trompe pas)
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Un jeune homme sacrifie son avenir pour arrêter Fukushima | The Independent

[Eng] Un jeune homme sacrifie son avenir pour arrêter Fukushima | The Independent | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
[google trad] Atsushi Watanabe (un pseudo) est un homme ordinaire japonaise d'une vingtaine d'années, de taille moyenne et solidement construit, avec l'expression légèrement perplexe du sceptique naturel. Parmi la foule à Tokyo, dans ses vêtements quasiment tout noir, il pourrait ressembler à un facteur au repos ou un ouvrier du bâtiment. Mais il fait l'un des emplois les plus extraordinaires sur la planète: aider à fermer l'usine nucléaire de Fukushima Daiichi.

Ce travail, dans un complexe qui a connu le premier triple-réacteur effondrement après tremblements de terre et le tsunami du 11 mars du Japon, signifie qu'il ne se mariera ou n'élevera jamais une famille, par crainte des problèmes de santé sur toute la ligne, et pourra même pas vivre suffisament pour voir la vieillesse. Mais il accepte le prix. "Il n'y a seulement que certains d'entre nous qui peuvent faire ce travail», dit-il. "Je suis célibataire et jeune et je pense qu'il est de mon devoir d'aider à régler ce problème."
(...)

NB : Des chercheurs ont déjà commencé à arriver dans la préfecture de Fukushima, qui abrite deux millions de personnes, pour mesurer l'impact de ce rayonnement sur la vie locale. Tim Mousseau, de l'Université de Caroline du Sud chercheur biologiques qui a passé plus d'une décennie de recherches à l'intérieur de la zone irradiée autour de l'usine en ruines de Tchernobyl en Ukraine, était là la semaine dernière. «Ce que nous pouvons dire, c'est qu'il y aura très probablement de très importantes répercussions sur la santé à long terme d'une exposition prolongée», a-t'il dit.
more...
Lufilau's comment, July 26, 2011 3:05 AM
c'est plus que sûr, merci pour l'article qui rend hommage à tous ces hommes de l'ombre qui ont le sens du devoir.............