[Eng] Les japonais pris dans le brouillard des informations contradictoires | The Irish Times | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Des millions de Japonais ont du mal à interpréter les appréciations divergentes de la menace de rayonnement après la catastrophe de Fukushima.

 

YOSHIO Ichida se rappelle du pire jour de ses 53 ans : le 11 Mars, lorsque la mer a englouti sa maison et tué ses amis. Le pêcheur était à Fukushima dans le bain lorsque l'énorme séisme frappa, et a à peine fait bouger son bateau 40 minutes avant que le tsunami de 15 mètres arrive. Quand il est arrivé à bon port, son quartier et presque tout le reste avait disparu. "Personne ne peut se rappeler d'une telle chose", dit-il.

 

Aujourd'hui dans un centre de réfugiés de la ville côtières détruite de Soma, Ichida a pleuré les 100 pêcheurs locaux tués dans la catastrophe, et tente de reconstruire sa vie avec ses collègues. Chaque matin, ils arrivent à la coopérative de pêche en construction au port de Soma pour se préparer au travail. Ensuite, ils regardent la mer irradiée, et attend. «Un jour, nous savons que nous allons être autorisés à pêcher à nouveau. Nous voulons tous y croire. "

(...)

--

NB : un très bon reportage sur l'état d'esprit des japonais face à la crise nucléaire, dont je retiens cette phrase : "La vérité est que nous n'avons pas suffisamment de données pour fournir des informations précises sur l'impact à long terme. Ce que nous pouvons dire cependant, c'est qu'il y aura très probablement des répercussions très importantes sur la santé à long terme suite à cette  exposition prolongée. "