Japon : séisme, t...
Follow
Find tag "fukushima-prefecture"
372.1K views | +30 today
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] La peur des radiations a frappé Fukushima sur plusieurs fronts | The Mainichi Daily News

[Eng] La peur des radiations a frappé Fukushima sur plusieurs fronts | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Fukushima - Cet été, certains parcs dans cette préfecture sont dépourvus d'enfants, les parents  les ayant envoyé dans des camps au loin, où ils peuvent jouer dehors sans se soucier des radiations de la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 .

 

Le 8 Août, un groupe de jeunes enfants et de plus grands a pris un bus dans la ville de Date, une des villes où des zones avec des hauts niveaux de radiations ont été mesurés. Les étudiants ont été invités par un groupe de soutien de la préfecture à un programme de deux semaines dans la préfecture d'Aichi au sud ouest (...).

  

Hiroaki Nagasho, 36 ans, qui a inscrit  sa petite fille pour participer au voyage d'Aichi, a déclaré: «Je voulais la laisser jouer dehors autant qu'elle voulait et relâcher le stress accumulé."

 

Une femme de 41 ans qui a eu deux filles qui participent a dit, "Je suis inquiet de ce qu'il faut faire lorsqu'elles reviendront . Ce n'est pas facile pour les déplacer vers une autre école."

 

En date du 15 Juillet, 7672 élèves du primaire et collégiens avaient été transférés dans des écoles de la préfecture. Pendant la pause estivale, qui se poursuit, 1081 autres ont été transférés. En outre, environ 2.000 enfants dans les écoles maternelles privées ont été déplacés hors de la préfecture.

 

Au 28 Juillet, le nombre total de personnes qui avaient évacué de la préfecture était à 48 903. (NDT sauf erreur 2,5% de la population)

 

- - - -

 

Illustration : art dans les cultures , dans la préfecture d'Aichi. http://bit.ly/pKSw50

 

more...
Pascal Faucompré's comment, August 22, 2011 5:37 AM
Un article recyclé pour la énième fois par le Mainichi :(
Prestant IV's comment, August 22, 2011 10:08 AM
oui mais toutes ces expériences individuelles sont autant de petites bougies d'espoir et de réconfort qui brillent.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Une carte montre des points avec de hauts niveaux de radiation à proximité de la centrale de Fukushima | The Mainichi Daily News

Une carte montre des points avec de hauts niveaux de radiation à proximité de la centrale de Fukushima | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Le ministère des sciences a publié vendredi une carte sur une estimation du rayonnement cumulé, cinq mois après que la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi , ait été paralysée,  qui montre une ville voisine avec un haut niveau de rayonnement.

 

 

En donnant des estimations spécifiques pour 50 emplacements dans la zone de non-entrée pour la première fois, le ministère a indiqué qu'une dose cumulée de  rayonnement de 278 millisieverts a été estimée pour un emplacement dans la ville de Okuma, à 3 kilomètres au sud-ouest de l'usine en difficulté.

 

La limite annuelle d'exposition de rayonnement pour les gens ordinaires est de 1 millisievert. Le gouvernement a exhorté les personnes vivant dans les zones autour de l'usine où l'exposition annuelle est susceptible de dépasser 20 millisieverts d'évacuer.

 

Les estimations pour la période de cinq mois ont été variées, avec plusieurs  millisieverts de rayonnement cumulatif pour certains endroits, même dans la zone de interdite.

 

Les données seront ainsi utilisées comme un guide lors de l'examen de la levée de l'interdiction d'entrée dans le futur, selon le ministère de l'Education, Culture, Sports, Science et Technologie, qui supervise les lectures.

 

Le gouvernement envisage également de permettre aux évacués des zones situées dans un rayon de 3 km de l'usine de rentrer chez eux temporairement.

 

Le rayonnement cumulé sur la période d'un an à partir du début de la catastrophe devrait atteindre entre plusieurs millisieverts et plus de 500 millisieverts aux 50 endroits dans la zone de non-entrée.

 

En dehors de la zone d'exclusion, les radiations cumulatives dans la ville de Namie, à 22 km au nord-ouest de l'usine, a été estimé à 115 millisieverts sur la période de cinq mois, le plus élevé parmi les endroits à l'extérieur de la zone, soit l'équivalent de 229 millisieverts sur une période de 12 mois .

 

La carte de rayonnement cumulé est basé sur des mesures prises à 4283 emplacements, avec un accent sur la préfecture de Fukushima.

 

- - - - -

 

Nota : malheureusement je ne retrouve plus la liste !

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

(blog) Fukushima et immobilier: La prime de risque radioactive | blog.tokyomonamour

(blog) Fukushima et immobilier: La prime de risque radioactive | blog.tokyomonamour | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

La semaine suivant le 11/3, lorsque j’ai commencé à récupérer suffisamment de sang froid pour regarder en face le futur du marché immobilier nippon, je me suis dit que les valeurs foncières des biens du département de Fukushima allaient dégringoler, et que le marché de la location allait plonger du nez suite à un fort exode de la population.

 

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Du fumier radioactif pour des vaches achetées à Fukushima | EX-SKF

[Eng] Du fumier radioactif  pour des vaches achetées à Fukushima | EX-SKF | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Exceptionnellement je vous fournis la traduction intégrale car l'affaire est "chaude"

 

- - - - - - -

 

(traduction)  La préfecture de Shimane, dans la région de Chugoku, a annoncé qu'un haut niveau de césium radioactif a été détecté dans le fumier des vaches achetées dans la préfecture de Fukushima en Mai et Juin.

 

Elles n'ont pas été nourries avec de la paille de riz radioactive.

 

Certaines personnes au Japon soupçonnent depuis le début que, lorsque la viandre des vaches de Fukushima a été trouvée avec du césium radioactif, il ne s'agissait pas seulement de l'alimentation, mais de l'air et l'eau.  Elles ont été écartées par les représentants du gouvernement qui ont insisté que le problème était juste la paille de riz radioactive.

 

Et le gouvernement national et le gouvernement préfectoral de Fukushima ont encouragé les éleveurs dans les zones d'évacuation de Fukushima à vendre leurs vaches et de porcs aux éleveurs en dehors de Fukushima, et de nombreux agriculteurs les ont achetés. Maintenant, ils sont élevés dans tout le Japon.

 

De Asahi Shinbun (05:00 JST 20/08/2011):

 

(texte japonais ; puis sa traduction en anglais: )

 

* La préfecture de Shimane a annoncé le 19 août que du césium radioactif a été détecté dans 2 fermes de bovins sur 15 qui avaient acheté des vaches à viande dans  la préfecture de Fukushima en Mai et Juin. A l'une des fermes, le niveau a dépassé la limite de sécurité provisoire (400 Bq / kg). Le ministère de l'Agriculture, des Forêts et des Pêches avait émis un avis plus tôt pour la préfecture de Shimane qu'il était libre de déplacer et d'expédier les vaches à viandre, sur la base des résultats de l'enquête de la préfecture de Fukushima.

 

(texte japonais ; puis sa traduction en anglais: )


* A Shimane, la paille radioactive de la préfecture de Miyagi a été utilisé dans certaines exploitations de bovins, et un peu de fumier a été trouvé avec du césium radioactif. Les vaches, dont le fumier a été trouvé radioactif cette fois ci , ne sont pas dans ces fermes.

 

(texte japonais ; puis sa traduction en anglais: )

 

* Selon la préfecture de Shimane, les 15 fermes de bovins ont acheté un total de 77 vaches sur le marché temporaire des bovins à Fukushima; parmi elles des vaches des fermes près de la centrale nucléaire de Fukushima. Le ministère de l'Agriculture, des Forêts et des Pêches a notifié le 21 Juillet que les vaches et les fumiers devaient être conservées dans les fermes. Cependant, le 11 août, le ministère a notifié au  gouvernement (NDT préfectoral) de Shimane que 64 vaches pouvaient être expédiées parce qu'elles n'avaient pas été nourries avec de la paille de riz radioactif.

 

(texte japonais ; puis sa traduction en anglais: )

 

Cependant , la préfecture de Shimane a mené sa propre enquête et a découvert que le fumier dans une ferme de bovins qui avait acheté deux vaches de Fukushima avait été testé à 2700 Bq / kg de césium radioactif, et celui dans une autre ferme d'élevage qui avait acheté trois vaches, a été testé à 100 bq / kg. La préfecture va tester les 77 vaches à la recherche de matières radioactives dans leurs excréments et dans l'urine.

more...
bernard's comment, August 19, 2011 8:51 PM
@Marie....
"vaches achetées dans la préfecture de Fukushima en Mai et Juin."

Cela ne te suffit pas ,cela n'est pas suffisament claire ,un petit dessin peut-etre!!!!!!!
bernard's comment, August 19, 2011 9:06 PM
@ prestant...
"SI ce sont des vaches au pré" dans cette region c'est tres rare....
"on ne peut que se dire qu'elle ont "morflé". " je le pense aussi.
bernard's comment, August 19, 2011 10:07 PM
@Marie
"これらの牛と排泄(はいせつ)物について農林水産省は、福島県への調査などを踏まえ、牛の移動と出荷を認める通知を島根県に出していた。 "
"15戸は福島県の臨時家畜市場から福島第一原発周辺の農家が肥育していた牛を含む計77頭を購入した"
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Des dessins d'enfant qui décrivent le séisme | The Japan Times Online

[Eng] Des dessins d'enfant qui décrivent le séisme | The Japan Times Online | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Traduction : Plus de 200 peintures, dessins et sculptures des élèves des écoles élémentaires et secondaires de Soma, préfecture de Fukushima, seront exposées à Tokyo à l'Exposition Art Kids Fukushima.

 

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] L'argent des coffres-forts sinistrés dans le Nord-Est du Japon a été restitué à 96% | NHK WORLD English

[Eng] L'argent des coffres-forts sinistrés dans le Nord-Est du Japon a été restitué à 96% | NHK WORLD English | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

(traduction)

 

Selon la police japonaise, 96% de l'argent liquide que contenaient des coffres-forts dans les 3 préfectures d'Iwate, Miyagi et Fukushima dévastées par les catastrophes du 11 mars a été restitué à leurs propriétaires.

 

L’agence de la Police Nationale a déclaré que 5700 coffres forts ont été récupérés ou rapporté à la Police au 10 Juillet.

 

Bon nombre de ces coffres-forts étaient ensevelis sous les décombres et dans la boue ; ils contenaient un total de 21,5 millions d’euros en espèces. L’un deux contenait plus de 700.000 euros.

 

La Police a ouvert ces coffres forts et a trouvé des comptes bancaires et des documents de propriétés avec l’argent liquide. Cela a aidé la police à identifier les propriétaires des coffre-forts à qui ils ont été remis.

 

Plus de 34 millions d’euros dans des monnaies étrangères, parfois dans des portefeuilles ont également été retrouvés dans ces trois préfectures. La Police indique que 85% de cet argent a pu être restitué à ses propriétaires.

 

- - - - - -

Le système d'indexation des pages web ne garantit pas un accès pérenne aux informations publiées d'où la traduction intégrale.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Des réfugiés du désastre peinés par la perte de contact avec les ancêtres pendant le festival 'Obon' des morts | The Mainichi Daily News

[Eng] Des réfugiés du désastre peinés par la perte de contact avec les ancêtres pendant le festival 'Obon' des morts | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

La mi-août est traditionnellement un temps solennel au Japon. C’est le moment où une partie importante du pays fête « Obon » - c'est-à-dire le festival des morts – quand les gens retournent à leurs communautés d’origine pour marquer leur respect aux ancêtres, nettoyant les pierres tombales et priant pour leurs âmes. C’est aussi le moment où ces âmes sont supposées visiter leurs anciennes maisons familiales pour passer quelques jours avec leurs descendants.

 

Cette année, cependant, avec des communautés entières emportées par le tsunami du 11 Mars ou bien de sinistres villes fantômes à cause de la crise nucléaire de Fukushima, il y a eu beaucoup de personnes privées de leur communion annuelle avec les défunts de la famille, à la fois les ancêtres et ceux décédés dans le récent désastre.

 

Certains, cependant, ont fait leur possible pour donner leur dû aux âmes des morts.

 

Le 13 Août, un groupe de personnes a été trouvée amenant des pierres tombales en bois dans le sable, allumant de l’encens et ornant de fleurs à un endroit sur la côte à Minamisoma, préfecture de Fukushima, au nord de la centrale accidentée de Fukushima. Cette zone ensablée était auparavant un cimetière, dont les pierres tombales ont été emportées par le tsunami.

 

« Cela pourrait être préférable de déplacer les stèles dans un endroit plus sûr » , dit un homme dont la maison à proximité a également été emportée le 11 Mars. «Cependant, je ne veux pas être séparé de cet endroit où des gens sont venus priés pour leurs ancêtres depuis des générations. C’est une décision difficile. »

 

(…)

more...
No comment yet.
Suggested by prestant
Scoop.it!

(le retour de Yamashita ) Etude sur la crise de Fukushima : "Les gens souffrent de radiophobie" | SPIEGEL ONLINE

(le retour de Yamashita ) Etude sur la crise de Fukushima : "Les gens souffrent de radiophobie" | SPIEGEL ONLINE | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Introduction : Nous retrouvons dans les colonnes du SPIEGEL une interview assez inattendue de Mr Shunichi Yamashita qui a des réponses assez inégales . Accrochez vous !

 

- - - - -

 

Le scientifique japonais Yamashita Shunichi est un expert sur les effets des radiations nucléaires. Dans un entretien au SPIEGEL, il parle de son travail dans la communication des dangers potentiels de l'exposition aux résidents vivant à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima. Le professeur affirme que beaucoup souffrent d'anxiété sévères vis à vis des radiations.

 

 

SPIEGEL: Le gouvernement de la préfecture de Fukushima vous a invité à informer les gens dans la région touchée au sujet des risques d'irradiation. Dès le début, vous avez dit: «Les effets des rayonnements ne viennent pas aux gens qui sont heureux et rient, ils viennent de personnes qui sont faibles d'esprit." Qu'entendez-vous par là?

 

Yamashita: C'était le 20 Mars lors de la première réunion. J'ai été vraiment choqué. Les gens étaient tellement graves, personne n'a ri du tout.

 

(NDT:J'imagine la tête du journaliste vue la réponse! )

 

 

SPIEGEL: Les villages et villes d'origine de ces personnes sont contaminés. Personne ne sait au sujet des dangers invisibles. Qu'est-ce que vous espériez ?

 

Yamashita: L'humeur du peuple était vraiment déprimée. De l'expérimentation animale avec des rats nous savons clairement que les animaux qui sont très sensibles au stress seront plus touchés par les radiations. Le stress n'est pas bon du tout pour les gens qui sont soumis à des radiations. Par ailleurs, les états mentaux de stress suppriment également le système immunitaire et par conséquent peuvent favoriser certaines maladies cancéreuses et non cancéreuses. C'est pourquoi j'ai dit aux gens qu'ils ont aussi à se détendre.

 

 

SPIEGEL: Et pour aider à se détendre, vous avez également dit que des doses de 100 millisievert par an seraient bien? C'est normalement la limite pour les travailleurs du nucléaire dans des conditions d'urgence.

 

Yamashita: Je n'ai pas dit que 100 millisievert est bien et qu'il n'y aucune raison de s'inquiéter. J'ai juste dit que sous ce seuil, nous ne pouvons pas prouver un risque accru de cancer. Voilà des preuves issues de recherche à Hiroshima, Nagasaki et Tchernobyl.

 

 

SPIEGEL: Mais vous n'avez pas compris que vos paroles rassurantes rendraient encore plus de gens en colère et apeuré ?

 

Yamashita: Je pense que ce qui a vraiment contribué à la confusion c'est que le gouvernement japonais a décidé d'établir la norme pour la dose maximale annuelle à 20 millisievert. La Commission Internationale de Protection Radiologique suggère une limite entre 20 et 100 millisievert dans une situation d'urgence nucléaire. Le seuil que vous choisissez est une décision politique. Vous devez peser les risques et les avantages, parce que toute évacuation aura aussi des risques. Le gouvernement japonais a choisi l'approche radiologique la plus prudente. Cela a rendu les gens plus confus et incertains.

 

 

SPIEGEL: Vos commentaires ont fait de vous un personnage controversé. Un journaliste japonais veut plaider contre vous. Des activistes anti-nucléaire ...

 

(NDT : on comprend ici que Mr Yamashita coupe la parole)

 

Yamashita: ... ils ne sont pas scientifiques, ils ne sont pas médecins, ils ne sont pas spécialistes des rayonnements. Ils ne connaissent pas les normes internationales, sur lesquelles des chercheurs ont beaucoup travaillé . Ça me rend triste que les gens croient potins, magazines et même Twitter.

 

 

SPIEGEL: Pourquoi les gens feraient confiance à des experts qui leur ont dit pendant des décennies que les centrales nucléaires sont sûres à 100 % ?

 

Yamashita: J'ai été surpris quand je suis arrivé à Fukushima que personne ne soit préparé à un tel désastre. J'ai déjà eu à conseiller la Chine et les Etats de l'ex-Union soviétique en matière de radioprotection. Maintenant nous avons un accident énorme dans mon propre pays et nous ne sont pas préparés. Les gens à Fukushima ne savaient même pas qu'il ya onze réacteurs dans leur région. La faculté de médecine de l'Université de Fukushima n'a pas eu un seul spécialiste en médecine de radioprotection.

 

 

SPIEGEL: Vous adresseriez vous aux personnes touchées par l'accident d'une manière différente aujourd'hui?

 

Yamashita: Dans une situation où les gens n'avaient aucune compréhension de la radioactivité du tout, je voulais être très clair. J'ai changé mon approche de communication du noir et blanc à l'échelle de gris.

 

 

SPIEGEL: Les gens veulent des réponses claires. Où est ce sûr? Et ne l'est-ce pas?

 

Yamashita: Nous n'avons pas ces réponses. Quand les gens me demandent: "Les doses inférieures à 100 mSv sont t elles 100% sûres?", je réponds en tant que scientifique : «je ne sais pas."

 

 

SPIEGEL: De précédentes études nous avons appris que si 100 personnes sont exposées à des niveaux de 100 millisievert, statistiquement parlant, une personne aura le cancer en raison de la radiation. Est-il possible de projeter le niveau de danger sur des faibles doses?

 

Yamashita: Cela se pourrait. (... non traduit ...)

 

 

SPIEGEL: Et que faut faire avec ce genre d'information?

 

Yamashita: Avec des faibles doses de rayonnement les gens ont à décider pour eux-mêmes de rester ou de partir. Personne ne peut prendre cette décision pour eux. Ils doivent peser les risques et les avantages: Le déménagement peut signifier une perte d'emplois et d'avoir à changer d'école pour les enfants. Ce sont des  facteurs de stress. D'autre part, cette famille pourrait être en mesure d'éviter le risque de cancer, même si il n'est que minime.

 

 

SPIEGEL: Que des familles touchées par l'accident nucléaire soient forcées de prendre une telle décision est un terrible fardeau.

 

Yamashita: Oui. Par conséquent Tepco et le gouvernement japonais doivent soutenir les gens dans leurs décisions. Ils devraient soutenir ceux qui veulent rester, ainsi que ceux qui pensent même plus d'un millisievert est trop élevé.

 

 

SPIEGEL: A quel genre de risque pour la santé lié au rayonnement , les personnes autour de l'usine de Fukushima sont-elles exposées ?

 

Yamashita: Je ne pense pas qu'il y aura un effet direct du rayonnement sur la population. Les doses sont trop petites.

 

 

SPIEGEL: Donc vous ne pensez pas qu'il y aura de cas de cancer ou de décès par cancer?

 

Yamashita: Basé sur les données, nous avons à supposer cela. Bien sûr, la situation est différente pour les travailleurs de l'usine.

 

(....)

 

- - - --

 

PS : Dans la suite de l'entretien , le journaliste aborde le projet d'étude épidémiolique à vaste échelle. Mr Yamashita a prévu de battre un record du monde en étudiant toute la population de la préfecture de Fukushima - 2 millions de personnes - sur 30 ans. Il distingue "trois groupes : Les travailleurs, les enfants et la population en général. Les travailleurs sont exposés à de fortes doses de rayonnement. Nous avons sûrement besoin de les surveiller pour suivre les effets concernant le cancer et autres maladies. La population générale serait divisée en deux groupes: un qui a été exposé à un rayonnement relativement faible et l'autre qui a été exposé à des radiations relativement élevées. "

 

 

- - --

 

NB : Désolé une manipulation technique hasardeuse a entrainée la fusion de la première parution; après rétablissement du refroidissement de mes neurones, je republie. Les premiers commentaires ont fait pschitt avec :-(

 

 

Je vous remercie de poster des critiques constructives en réaction à cet article.

more...
Marie Normandie's comment, August 21, 2011 3:36 PM
Refroidissement des neurones par projection d'eau salée à partir d'hlélicoptère ?ou le circuit secondaire de secours a-t-il pu se mettre automatiquement en route ?
prestant's comment, August 21, 2011 3:51 PM
@marie : une trépanation de l'enceinte de confinement primaire et "15" points de suture ont suffi. Ca va mieux.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

4,000 vaches potentiellement radioactives (sans paille de riz radioactive) pourraient avoir été expédiées d'une ferme à Namie-Machi, Fukushima | EX-SKF

Information rapportée par EX-SKF dans le billet http://bit.ly/rtenFp (non traduit)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Beaucoup d'agriculteurs écrasés | The Daily Yomiuri

[Eng] Beaucoup d'agriculteurs écrasés  | The Daily Yomiuri | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Les éleveurs de bétail dans la préfecture de Miyagi ont exprimé leur soulagement que le gouvernement ait levé l'interdiction sur les expéditions de bœuf de leur région, mais ceux de la préfecture de Fukushima ont été déçus que l'interdiction de leur région soit maintenue.

 

Le gouvernement  a levé vendredi son interdiction sur les expéditions de bovins de boucherie élevés dans la préfecture de Miyagi, imposée en réponse à la crise à la centrale nucléaire de Fukushima n ° 1 . Les éleveurs de bétail de la préfecture, qui étaient extrêmement inquiets de la situation, ont été reconnaissants de pouvoir enfin être en mesure de gagner de l'argent de nouveau.

 

Cependant, le gouvernement a décidé de maintenir son interdiction sur les bovins élevés dans la préfecture de Fukushima, pour le moment, parce que la viande provenant de quatre vaches dans la préfecture a été jugée contaminée par du césium radioactif dépassant la limite de sécurité du gouvernement.

 

un éleveur a déclaré : "Si cette situation continue, nous quitterons les affaires". Un autre commente: "Les consommateurs vont penser, 'Il y a plus de difficulté à Fukushima.' "

 

Shigetaro Chiba, 69 ans, éleveur de bovins de boucherie qui élève 110 vaches à Tomé, préfecture de Miyagi, dit avec un profond soupir de soulagement, "L'interdiction a finalement été levée sur les expéditions"  ; dix vaches de boucherie dans la grange de

Chiba ont passé leur temps idéal pour l'expédition.

 

"Je n'ai rien gagné depuis que nous étions chargés de nous abstenir volontairement d'expédition. J'ai désespérément besoin d'expédier les vaches avant qu'elles ne meurent" at-il dit.

 

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Des cours de golf touchés durement par les radiations | The Daily Yomiuri

Des cours de golf touchés durement par les radiations | The Daily Yomiuri | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

(traduction)  Fukushima - Certains terrains de golf dans la préfecture de Fukushima souffrent de la contamination radioactive venant de la centrale nucléaire accidentée "Fukushima n ° 1" , tandis que d'autres ont perdu leurs clients en raison de craintes de rayonnement.

 

Depuis l'accident survenu à la centrale nucléaire, 12 sur un total de 63 terrains de golf dans la préfecture ont été forcés de suspendre leurs opérations. Le nombre de joueurs aux parcours de golf en exploitation a été faible, frustrant les personnes travaillant dans les golfs dans la préfecture.

 

Kashima Country Club de Minami-Soma, situé au nord-ouest de la centrale nucléaire, a été fermé depuis le 12 Mars, le jour après le grand séisme et le tsunami dans l'Est du Japon. Presque tous les 27 trous de golf se situe dans la zone de préparation d'évacuation d'urgence.

 

Les instruments de mesure des radiations qui parsèment le parcours de golf émettent des alarmes en permanence indiquant des niveaux de radiation de 0,3 µSv / h  ou plus; à certains endroits  les niveaux ont atteint ou dépassé 3 µSv / h .

 

(...)

more...
Marie Normandie's comment, August 19, 2011 5:20 AM
"les 27 trous de golf " ?
bizarre autant qu'étrange ....est-ce une particularité japonaise des parcours de golf à 27 trous ?
Marie Normandie's comment, August 19, 2011 11:13 AM
Cela était intrigant (les 27 trous!), je me suis donc renseignée au Japon et en France (FFG).
Il existe bien dans l'un et l'autre pays des golfs , peu nombreux, à 27 trous : soit parcours de 18 trous + parcours de 9 trous souvent utilisé pour l'entrainement, et aussi de 3 (ex/ mer, montagne, campagne) parcours de 9 trous, utilisés soit seuls ou en doublé ( mer + montagne, mer + campagne, and so on ..)
Ceci est d'un intérêt tout relatif mais j'aime trouver une réponse aux questions....quand une réponse réelle existe !
Suggested by RK
Scoop.it!

[Eng] Les résidents frustrés par la désignation des "hot spots" | The Daily Yomiuri

[Eng] Les résidents frustrés par la désignation des "hot spots" | The Daily Yomiuri | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Yasushi Totoki et Shinji Hijikata / Yomiuri Shimbun

 

(traduction) Un nombre croissant de résidents ont exprimé leur mécontentement sur les différentes normes appliquées par le gouvernement pour désigner des sites avec des taux de radioactivité jugés élevés comme zones recommandées pour l'évacuation à l'occasion de la crise nucléaire en cours.

 

En plus de la zone des 30 km fixée par le gouvernement central pour l'évacuation après le déclenchement de la crise, le gouvernement en Juin a décidé de désigner des points chauds et recommande l'évacuation aux personnes vivant à proximité.

 

Un total de 245 foyers dans Minami-Soma, Date et Kawauchimura -toutes ces villes dans la préfecture de Fukushima -, ont été désignés comme de tels endroits.

 

Lors d'une réunion tenue au début du mois par la municipalité de Minami-Soma pour expliquer la désignation des points chauds pour les résidents, Atsushi Tanno, 68 ans, un agriculteur, a exprimé son mécontentement quant à la politique mise en œuvre par les gouvernements, le central et le municipal.

 

«C'est étrange que seules les maisons vides laissées sans surveillance ont été désignés comme tels endroits", a-t-il dit.

 

Tanno est à la tête d'un district montagneux comprenant 50 foyers. Les résidents des deux foyers désignés ont volontairement évacué leur maison immédiatement après le déclenchement de la crise nucléaire.

 

Les résidents restés dans le quartier ont été occupés à nettoyer, arroser, désherber et laver les entrées dans un effort pour diminuer la quantité des rayonnements.

 

La décision de désigner une maison comme un hot spot est basée sur les niveaux de rayonnement mesuré à l'entrée et au milieu du jardin. Cela signifie que les résidents qui s’attaquent le plus ardemment à la décontamination ont le plus de chances que leurs maisons ne soient pas désignés comme des lieux d'évacuation, et rendant ceux qui souhaitent évacuer inéligibles à l'aide financière. Une telle ironie n'a fait qu'ajouter au mécontentement de la région.

 

Le rayonnement mesuré à un mètre au-dessus du sol totalisant 20 milli-sieverts par an est la norme que le gouvernement s'est fixée pour désigner les endroits précis recommandés pour l'évacuation.

 

Mais les zones soumises à l'évacuation recommandée varient selon le moment où les mesures ont été prises. Le seuil de recommandation a été de 3,2 µSv / h  en Juin et 3,1 µSv / h  en Juillet (NDLR officiellement à la centrale Fukushima les capteurs aux abords enregistrent tous moins de 2 µSv / h). Toutefois, certaines zones ont été désignées comme étant soumises à l'évacuation recommandé, même si elles ont enregistré un rayonnement inférieur aux niveaux réglementaires.

 

Une maison dans Ryozenmachi, ville de Date, par exemple, a enregistré 1,5 µSv / h, soit moins de la moitié de la limite réglementaire, mais a été enregistrée comme un endroit recommandé pour l'évacuation.

 

Pendant ce temps, une maison dans le même district qui a enregistré 2,6 µSv / h à la fin de Juillet n'a pas été désignée comme un lieu d'évacuation recommandé.

 

Ces jugements contradictoires sont dus au fait que les gouvernements
municipaux de Date et Minami-Soma ont adopté des règles différentes pour désigner les points chauds en phase avec les directives du gouvernement central disant que les décisions des gouvernements locaux peuvent être respectées.

 

 

Dans le cas du gouvernement municipal de Date, si une maison a enregistré un rayonnement au-delà de la valeur standard, il ajoute les autres foyers de la même communauté avec une femme enceinte et des enfants âgés de 12 ans ou moins dans une liste des points recommandés pour l'évacuation.

 

(...)

 

- - - - -

 

Un grand merci à RK pour l'article fort intéressant et sa traduction que j'ai ajustée à la marge. Un exemple à suivre car ce site pourra continuer à vivre si chacun y met du sien.

 

J'ai choisi la carte de l'article pour donner un aperçu topologique mais je vous invite à regarder la photo dans l'article original : Monsieur Morio Onami habite à moins de deux mètres de la maison de son fils qui a été invité à quitter et lui pas !

more...
prestant's comment, August 17, 2011 2:18 PM
C'est un reportage très intéressant. Merci à RK
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[eng] 186,000 Bq/Kg de Cesium Radioactif à Aizu Wakamatsu - prefecture de Fukushima | EX-SKF

[eng] 186,000 Bq/Kg de Cesium Radioactif à  Aizu Wakamatsu  - prefecture de Fukushima | EX-SKF | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

(traduction) L’annexe d’Aizu Wakamatsu du tribunal de district de Fukushima ( dans la ville Aizu Wakamatsu, préfecture de Fukushima) a annoncé le 16 Août que 186.000 Bq/Kg de cesium radioactif ont été trouvé dans les boues dans les écoulements pluviaux dans l’enceinte de la court. Elle est située à 100 kilomètres à l’ouest de la centrale Fukushima I. Les boues radioactives seront retirées sous la conduite de la préfecture de Fukushima et de la ville.

 

Selon l’annexe du tribunal, la boue contenant le cesium radioactif a été trouvée dans le réservoir de récupération des eaux de pluie. L’entreprise qui était chargée de nettoyer a soumis un échantillon de la boue à un laboratoire d’analyses pour voir si le niveau de radiation dans le réservoir était suffisamment faible pour permettre un nettoyage et une élimination sans risque. Le résultat est arrivé le 11 Août.

 

(...)

 

- - - - - -

 

NB : source citée par EX-SKF: Sankei Shinbun (8/16/2011)

more...
No comment yet.
Suggested by RK
Scoop.it!

[Eng] La dissolution de la zone (de préparation d'évacuation d'urgence) apporte confusion et peur | yomiuri.co.jp

[Eng] La dissolution de la zone (de préparation d'évacuation d'urgence) apporte confusion et peur | yomiuri.co.jp | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

[traduction] Récemment annoncés des plans pour dissoudre la zone de préparation d'évacuation d'urgence ont rencontré une certaine appréhension dans les municipalités touchées, dont les résidents et les responsables s'inquiètent à propos de la contamination radioactive et quand à savoir si les évacués vont effectivement revenir.

 

Le gouvernement central a décidé mardi de dissoudre la zone de préparation d'évacuation d'urgence, qui a été créé dans le sillage de la crise à la centrale nucléaire Fukushima n ° 1 de la TECPO (Tokyo Electric Power Co.'s).

 

(Dans cette zone,) les résidents au sein de la zone de préparation d'évacuation d'urgence doivent être prêts à partir, ou rester dans leurs maisons, dans les cas d'urgence. Certains résidents sont partis volontairement.

 

La dissolution sera probablement annoncée à la fin de ce mois ou au début de Septembre, après que tous les gouvernements municipaux connexes auront présenté des plans de reconstruction. Cependant, les gouvernements locaux ont déclaré que les autorités centrales devraient dissoudre la zone après avoir présenté des plans pour la décontamination.

 

Les magasins restent fermés à Hironomachi, Préfecture de Fukushima , où plus de 90% des habitats sont partis. Certains évacués on déclaré qu'ils ne peuvent pas mener une vie normale dans la ville dans la situation actuelle.

 

(...)

 

NB : sur la carte il s'agit des zones numérotées 1 à 5 (subsistance d'un couloir reconnu comme fortement contaminé)

more...
Prestant IV's comment, August 13, 2011 5:26 AM
N'hésitez pas à soumettre les articles avec votre proposition de traduction des premiers paragraphes !