Japon : séisme, t...
Follow
Find tag "fruits-de-mer"
377.3K views | +32 today
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

Japon : les fruits de mer pêchés présentent des taux élevés de radioactivité.| zegreenweb

Japon : les fruits de mer pêchés présentent des taux élevés de radioactivité.| zegreenweb | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Au Japon, la sortie de crise est encore loin. Alors qu’un séisme de magnitude 6 sur l’échelle de Richter a de nouveau secoué la préfecture de Fukushima la nuit dernière, et que l’exploitant TEPCO (Tokyo Electric Power COmpany) peine à mener son opération de décontamination des eaux radioactives, Tokyo doit faire face à une crise alimentaire sans précédent. Outre la viande bovine et le riz contaminés, l’ONG Greenpeace pointe du doigt les niveaux de radioactivité relevés dans les fruits de mer pêchés au large des côtes nippones.

 

(..)

 

PS: le séisme dont il est question c'est celui dans la soirée (heure française) de jeudi.

 

Nota : un article qui reprend différentes informations récentes et qui indique des développements à suivre.

more...
No comment yet.
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[Eng] Des scientifiques japonais veulent plus de tests de plus de radioactivité pour évaluer les risques sur les fruits de mer | Bloomberg.com

[Eng] Des scientifiques japonais veulent plus de tests de plus de radioactivité pour évaluer les risques sur les fruits de mer | Bloomberg.com | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it
[google trad] Le gouvernement japonais va libérer plus de données de tests de radioactivité de l'océan pour évaluer avec précision la menace de contamination sur les fruits de mer, selon une déclaration faite par la Société océanographique du Japon .

Le gouvernement devrait libérer des lectures de radiations dans l'eau de mer qui sont en dessous de son niveau de mesure minimum, parce que même à ces faibles quantités les éléments radioactifs peuvent poser un danger lorsqu'ils sont concentrés dans les fruits de mer, d'après le groupe, qui compte 1 860 scientifiques marins dans ses membres.
(...)
more...
No comment yet.