Japon : séisme, t...
Follow
Find tag "failles-sismiques"
365.2K views | +14 today
Publications terminées (sauf commémoration annuelle), mais gardons cette histoire en mémoire ... jusqu'à la prochaine catastrophe ? | @japon_tsunami
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Suggested by prestant
Scoop.it!

[Eng] TEPCO découvre des failles probablement actives près de Fukushima | NHK WORLD English

[Eng] TEPCO découvre des failles probablement actives près de Fukushima | NHK WORLD English | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

Tokyo Electric Power Company suspecte qu’ il y a 5 failles actives à proximité de la centrale de Fukushima Daiichi qui pourraient affecter le site nucléaire si elles provoquaient une secousse telllurique.

 

TEPCO a fait la découverte après que le gouvernement japonais ait demandé aux exploitants et aux agences nucléaires de réexaminer les failles autour des centrales nucléaires.

 

La directive fait suite à un fort tremblement de terre le 11 Avril dernier à partir d'une faille à 50 kilomètres de l'usine de Fukushima considérée jusque là comme inactive.

TEPCO a déclaré mardi que des déformations géologiques ont été observées pour la première fois sur 5 failles, ce qui suggère qu'elles sont actives.

 

L'exploitant va continuer le forage pour enquêter sur les conditions, même si la firme croit que tout tremblement de Terre (qui en proviendrait) serait dans la norme de résistance sismique.

 

Outre TEPCO, deux agences nucléaires ont rapporté 9 failles à proximité d’installations nucléaires qui pourraient être actives dans la préfecture d'Ibaraki.

 

--

 

PS : le système de classification des articles de NHK ne permettant pas de retrouver les articles anciens, je publie désormais intégralement leurs articles, pour la postérité !

 

-- -- --

 

Illustration issue de : http://bit.ly/n4ObKh

 

more...
Etienne Servant's comment, August 31, 2011 3:12 AM
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise...
Marie Normandie's comment, August 31, 2011 5:03 AM
D'après les architectes/ingénieurs bâtiments japonais, les constructions civiles sont prévues pour exister 20/30 ans . Après elles sont démolies , puisqu'on considère qu'elles ne répondent évidemment plus aux normes anti-sismiques en vigueur . Celles-ci sont revues annuellement et surtout après chaque séisme très important comme Kobé en 1995 ou Niigata en 2004, 2007 (cf en France les normes installations électriques qui seraient pratiquement obsolètes, si l'on s'en réfère au cahier des charges,après 5 ans, ainsi que les constructions ). Ceci explique, pour une part, que Tokyo soit un gigantesque chantier permanent.
Les centrales nucléaires ne relèvent pas des mêmes normes qui seraient plus contraignantes . C'est extrêmement difficile de se procurer, officiellement, le cahier des charges détaillées suivi lors de la construction d'une centrale qui n'est pas considéré au sens strict du terme comme un bâtiment civil.
Etienne Servant's comment, August 31, 2011 11:52 AM
http://www.dissident-media.org/infonucleaire/SV_n1038_mars2004.pdf
Scooped by Pascal Faucompré
Scoop.it!

[eng] La crainte d'un séisme majeur dans la capitale augmente après le tremblement de terre du Grand Est Japonais | The Mainichi Daily News

[eng] La crainte d'un séisme majeur dans la capitale augmente après le tremblement de terre du Grand Est Japonais | The Mainichi Daily News | Japon : séisme, tsunami & conséquences | Scoop.it

(traduction)

 

Plus de cinq mois après le séisme de magnitude 9.0 du 11 Mars, des failles actives qui traversent la zone métropolitaine de Tokyo et d'autres districts restent capable de produire un tremblement de terre dévastateur à tout moment. 

 

Une préoccupation particulière pour les spécialistes des séismes est la menace d'un tremblement de terre sous la capitale qui aurait une magnitude dépassant les 7.3 de celui survenu à Kobe en 1995 (en anglais Great Hanshin Earthquake).

 

Le Conseil Central pour la Prévention des Désastres , organisation gouvernementale,  a identifié 18 tremblements de terre de magnitude 7 qui pourraient survenir autour d eTokyo. Il estime que l'un deux, qui surviendrait au nord de la baie de Tokyo avec une magnitude 7.3 pourraient tuer pas moins de 11.000 personnes et endommager 850.000 bâtiments. Un tel tremblement de terre serait moins important que celui qui a atteint la magnitude 7.9 en 1923 (séisme de Kantō), mais sa survenue aux abords directs de la capitale entrainerait d'avantages de dégâts.

 

Depuis le séisme du 11 Mars dans le Grand Est Japonais, les responsables portent une attention particulière à la faille de Tachikawa qui court de Hanno, préfecture de Saitama Prefecture, jusqu'à Fuchu, Tokyo. Fin Juillet, le comite de recherche des tremblements de terre (organisation gouvernementale) a annoncé que les risques d'un tremblement de terre ont augmenté sur quatre des 106 failles principales du japon .

 

(...)

 

- - -

 

illustration : estampe figurant un poisson-chat, le namazu, qui cause les tremblements de terre ; le dieu Kashima est le seul à pouvoir le maitriser et il le tient constamment sous sa garde, en le maintenant au sol avec son épée, et en immobilisant sa tête sous la pierre "kaname-ishi". Mais le dieu Kashima relâche parfois son attention et le "namazu" en profite pour s'échapper et causer de nouvelles destructions.

 

- - -

 

NDT : Selon les données que j'ai trouvé sur le séisme de 1923, il aura fait pas moins de 140.000 morts. (correction)

more...
Marie Normandie's comment, August 15, 2011 1:37 PM
Quand même un peu moins : 166 000 victimes ...et c'est déjà beaucoup et toujours trop !
Paul Claudel, ambassadeur de France , en poste à Tokyo
témoigne de l'ampleur du désastre. "A Tokyo, les 3/4 de la ville sont détruits, 400 000 maisons, 1 500 000 personnes sans abri, 70 000 cadavres relevés jusqu'à ce jour. C'est ici la capitale, la partie essentielle du pays, là où, plus encore qu'à Paris, se sont concentrées toutes les richesses, toutes les forces motrices, toute la joie, toute la science. Le Tokyo historique des bas quartiers, le pays légendaire des Roseaux le long de la Sumida qui vit s'élever les premières huttes de Edô, avant que les Tokugawa n'en fissent leur forteresse, à partir des hauteurs de Kudan où se dresse la porte de bronze dédiée aux morts de la victoire, à partir des murailles cyclopéennes qui entourent le château impérial, jusqu'à la mer, n'est plus qu'un désert de cendres rougeâtres, parsemé de feuilles de zinc. (…) Des tramways, au milieu des rues, il ne reste plus que des tas de ferraille dans un enchevêtrement de poteaux et de fils. Une grande haleine de feu a soufflé", (source JAPONLINE.com)
Ce sont les incendies (toujours craints aactuellement) qui ont fait le plus de ravages surtout dans la ville basse , dans le Yoshiwara, le quartier des plaisirs, fermé la nuit par deux lourdes et massives portes de bois qui n'ont pas été ouvertes.
Quelques images (collection des agences de presse) : http://historizo.cafeduweb.com/lire/12563-images-grand-seisme-kant333-en-1923.html