Selon TEPCO, il a fallu moins de 16 heures pour que la presque totalité des barres de combustible du réacteur N°1 fondent et s'amassent au fond de la cuve à la centrale Fukushima Daiichi, le 11 mars.